inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (170 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Estimates of resilience indices by simulation
  • Aménagement hydraulique ; Analyse de système ; Bassin-versant ; Géographie humaine ; Indice de résilience ; Projet ; Ressource en eau ; Résilience ; Simulation ; Système
  • Calcul de plusieurs indices de résilience pour des configurations différentes de réservoirs, correspondant à des plans d'aménagement d'un bassin-versant, par simulation.
  • Alternative indices of resilience
  • Analyse de système ; Economie de l'eau ; Géographie humaine ; Indice de résilience ; Ressource en eau ; Résilience ; Système
  • Investigation du concept de résilience pour un système de ressources en eau| l'A. en propose plusieurs définitions et les compare.
  • Aménagement hydraulique ; Analyse canonique ; Analyse multivariée ; Bassin-versant ; Géographie humaine ; Indice de résilience ; Information ; Optimisation ; Ressource en eau ; Résilience ; Système
  • Utilisation de l'analyse de corrélation canonique pour formuler les estimations linéaires de gain d'information sur la performance des systèmes de ressource en eau. Comparaison des indicateurs économiques simples et des indicateurs de résilience des
  • systèmes pour des configurations particulières des systèmes de ressources en eau. Classification proposée montrant quel bassin et quelles caractéristiques structurales seront les moins redondants.
  • Les réseaux techniques face aux inondations ou comment définir des indicateurs de performance de ces réseaux pour évaluer la résilience urbaine
  • Les grandes métropoles au risque de l'eau, mise en risque et résilience spatiale au Nord et au Sud
  • Crue ; Gestion ; Indicateur ; Lutte contre les inondations ; Risque ; Réseau technique ; Résilience ; Système ; Ville ; Vulnérabilité
  • Flood ; Flood control ; Indicator ; Management ; Resilience ; Risk ; System ; Town ; Vulnerability
  • La résilience urbaine est définie comme la capacité d'une ville à absorber une perturbation et à récupérer ses fonctions à la suite de celle-ci. Ce concept et celui de la vulnérabilité sont placés dans un même continuum. Pour évaluer cette
  • résilience, les AA. étudient la performance des réseaux techniques en s'appuyant sur une approche systémique de la ville face aux risques d'inondations.
  • [b1] Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), Paris, France
  • Developing an indicator of property market resilience—Investigating the potential of GIS to analyse business occupier displacement and property market filtering : a case study of Tyne and Wear
  • Bureaux ; Commerce ; Déplacement ; England ; Entreprise ; Foncier ; Localisation ; Marché foncier ; Royaume-Uni ; Résilience ; Système d'information géographique ; Tyne and Wear ; Valeur foncière
  • Bienes raíces ; Comercio ; Empresa ; Inglaterra ; Localización ; Mercado de bienes raíces ; Oficinas ; Reino Unido ; Resiliencia ; Sistema de información geográfica ; Valor del terreno
  • localisation du foncier vacant. Ils proposent un indicateur de résilience du marché qui permet de classer les aires urbaines en fonction de leur résilience ou de leur vulnérabilité aux déplacements des entreprises générés par le développement foncier commercial.
  • Les AA. étudient le potentiel d’un système d’information géographique permettant d’enregistrer le déplacement des propriétaires-occupants de commerces et d’industries dans le Tyne and Wear. Ensuite, ils développent et testent un indicateur
  • permettant d’identifier les zones urbaines les plus vulnérables au regard de ces déplacements. Ils testent la corrélation entre la valeur locative d’un bien et l’enregistrement de TVA en prenant en compte l’origine des nouveaux occupants des locaux et la
  • De la vulnérabilité à la résilience : mutation ou bouleversement ?
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Aménagement urbain ; Concept ; Risque ; Résilience ; Système complexe ; Ville ; Vulnérabilité
  • cyndiniques. Depuis les années 2000, la résilience est mobilisée plus fréquemment en géographie et en urbanisme car le concept de vulnérabilité montre ses limites dans la compréhension des risques. Pour exister, la notion de résilience a évolué. Elle s’impose
  • comme notion majeure. On analyse comment le glissement sémantique s’est opéré. A partir de l’analyse de bases de données, on montre que l’usage du terme de résilience est limité jusqu’au milieu des années 2000 puis se développe rapidement. On tente de
  • proposer des hypothèses qui pourraient expliquer l’apparition et le développement rapide de la résilience.
  • Il s'agit de deux concepts qui ont émergé dans des domaines différents et sont utilisés pour analyser et caractériser les risques. La notion de vulnérabilité constituait le paradigme dominant dans la caractérisation du risque et l’analyse des
  • [b1] Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne (UPEC), Créteil, France
  • L’intérêt géographique de la logique de S. Lupasco et de la théorie de la néoténie : proposition d’un crible transdisciplinaire pour l’étude de la résilience des géosystèmes urbains
  • A. Berque, les structures dissipatives de I. Prigogine et l’énaction de F. Varela. Ce crible permet de comparer les significations de la résilience concrète du M’zab appuyée sur le seul contrôle de l’eau et celles du système-monde évaluées selon l’indication
  • Regroupement d’un questionnement géographique sur les systèmes spatiaux autour d’un schéma cybernétique transdisciplinaire. Il est organisé en révélateur construit sur la logique antagoniste contradictoire de S. Lupasco et rassemble la médiance de
  • conceptuelle de l’empreinte écologique. On aboutit à la nécessité heuristique de séparer une auto-organisation cybernétique faible par combinaisons d’une auto-organisation forte par bascules interactives. Un guide est ainsi proposé à la recherche géographique
  • , qui va jusqu’à suggérer une modélisation conséquente à expérimenter. En jonction avec cette construction, il est suggéré d’ébaucher à partir de la néoténie de L. Bolk, une théorie géographique de l’anthropogenèse assumant l’hypothèse qu’Homo sapiens
  • Proximités et résiliences d'un territoire : les réseaux d'entreprises innovantes dans l'aire urbaine de Montpellier
  • Agglomération ; Entreprise ; France ; Innovation ; Languedoc-Roussillon ; Montpellier ; Partenariat ; Proximité ; Région urbaine ; Réseau ; Résilience ; Structure territoriale
  • La résilience de l'aire urbaine de Montpellier est évaluée à travers l'étude de la morphologie des réseaux d'entreprises locales. Enquête directe auprès d'un panel d'entreprises, et recensement des dépôts communs de brevets. Cette approche permet
  • résilience et l'organisation spatiale du territoire étudié sont mis en évidence au sein de ces réseaux locaux d'innovation.
  • d'analyser les motivations conduisant les entreprises à tisser des partenariats innovants. Une modélisation de ces réseaux avec la théorie des graphes est menée ensuite sur plusieurs plages temporelles. Le rôle joué par des entreprises-pivots dans la
  • La résilience face à la normativité et la solidarité des territoires. (Dés)Intégration du concept de résilience dans le Plan de Prévention des Risques d’Inondations du Val de Tours
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Centre ; Crue ; France ; Gestion du risque ; Lutte contre les inondations ; Paradigme ; Prévention ; Risque ; Résilience ; Tours ; Urbanisme ; Ville
  • Le maintien et le développement des pôles urbains en zone inondable questionnent l’efficacité des politiques de prévention des risques basées sur la maîtrise de l’urbanisation. Analyse de la résilience urbaine des représentations gestionnaires du
  • risque dans les Plans de Prévention des Risques du Val de Tours. Le concept de résilience révèle néanmoins les obstacles à son intégration dans la réglementation des zones inondables. D’une part, l’unicité de la norme dans l’application des PPR évacue
  • toute possibilité de prise en compte de la résilience. D’autre part, la capacité d’adaptation et d’auto-organisation des habitants est une condition nécessaire afin d’assurer la pérennité d’une société face à une perturbation. Loin d’inciter à des
  • pratiques de coopération et de solidarité, les changements de paradigme et d’échelle induits par la résilience se heurtent au manque de confiance entre les pouvoirs publics et la population.
  • [b1] Université de Tours, Département d’aménagement, Ecole Polytechnique Universitaire, Tours, France
  • Utiliser la polysémie de la résilience pour comprendre les différentes approches du risque et leur possible articulation
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Adaptation ; Concept ; Crise ; Evaluation des dégâts ; Paradigme ; Relation société-environnement ; Risque ; Résilience ; Vulnérabilité
  • Adaptación ; Concepto ; Crisis ; Evaluación de daños ; Relación sociedad-medio ambiente ; Resiliencia ; Riesgo ; Vulnerabilidad
  • La résilience souffre de sa polysémie. Elle est autant le fait de la construction pluridisciplinaire du concept que de la coexistence de deux paradigmes distincts au sein des sciences qui traitent du risque, les cindyniques. Le mot relève ainsi deux
  • conceptions du risque différentes, qui si elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre, ne sont pas réductibles l’une à l’autre. Il est possible de repositionner les différentes acceptions de la résilience en fonction des deux paradigmes pour lever les
  • contradictions. La résilience devient alors un outil réflexif pour penser les cindyniques dans leur diversité et leurs complémentarités.
  • Mise en évidence de la résilience de la végétation sahélienne par télédétection basse résolution au Niger à la suite d'épisodes de sécheresse
  • AVHRR ; Années 1980 ; Années 1990 ; Bioclimatologie ; Dynamique de la végétation ; Désertification ; Indice de végétation ; NOAA ; Niger ; Précipitation ; Sahel ; Sécheresse ; Télédétection
  • et d'images satellitales AVHRR de NOAA, transformées en indice de végétation normalisé (NDVI) a permis d'appréhender la dynamique du couvert végétal au sein des biomes considérés entre 1982 et 1999. L'évaluation qualitative de la dynamique à long
  • Etude de 109 stations réparties dans 3 zones bioclimatiques du Niger afin d'identifier les endroits potentiellement affectés par la désertification au cours des 2 dernières décennies. L'analyse conjointe des séries chronologiques de précipitations
  • terme du couvert végétal a été réalisée grâce à l'analyse de tendance des valeurs annuelles du rapport du NDVI intégré par rapport aux précipitations pendant la période de végétation active, pour chacun des points étudiés.
  • Temporalités et résilience d'un système. La dynamique comtadine au 19e et au 20e siècles
  • Agriculture ; Comtat ; Dynamique de système ; France ; Perturbation ; Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Résilience ; Stabilité structurale ; Système ; Temporalité
  • l'influence des temporalités d'un système sur sa capacité à assimiler les perturbations (résilience).
  • Si l'agriculture du Comtat a eu la capacité d'assimiler la grande crise du milieu de 19e siècle, elle témoigne de difficultés d'adaptation face à la crise actuelle. L'évolution de l'agriculture reflète des dynamiques résultant en partie des
  • caractéristiques des systèmes dans lesquels l'agriculture s'insère au moment des événements perturbants. Réflexion sur le rôle de la nature et de l'ampleur des crises dans le maintien du fonctionnement d'un système perturbé. Eléments de réponses relatifs à
  • Capital ; Changement social ; Communauté ; Impact ; Mondialisation ; Résilience ; Théorie de la transition ; Vulnérabilité
  • Examen de l'impact des processus de mondialisation sur la résilience des communautés. Intérêt de concepts théoriques comme la théorie de la transition. La résilience peut être comprise comme l'espace conceptuel à l'intersection entre les capitaux
  • économique, social et environnemental. La résilience se perd par un ancrage accru dans les itinéraires de plus en plus mondialisés de la prise de décision.
  • La résilience : un concept pour la gestion des risques
  • Aléa ; Catastrophe ; Concept ; Gestion du risque ; Interdisciplinarité ; Mesure ; Risque ; Résilience ; Système ; Vulnérabilité
  • Le concept de résilience, qui illustre la capacité des systèmes socio-naturels de résister aux aléas, s'est enrichi lors de son transfert dans diverses disciplines scientifiques. Elle est difficile à mesurer, mais sa connaissance permet d'adopter de
  • nouvelles formes de gestion des risques naturels ou sociaux. Elles sont très différentes des approches technologiques qui ne sont pas toujours bien adaptées au milieu ou à la société.
  • Résilience
  • Fiche du Répertoire des géographes français GéoMonde édité par l'UMR 8586 PRODIG, contenant des informations professionnelles et personnelles.
  • Risques, vulnérabilité, résilience
  • Fiche du Répertoire des géographes français GéoMonde édité par l'UMR 8586 PRODIG, contenant des informations professionnelles et personnelles.
  • Adaptation ; Affectivité ; Biopolitique ; Catastrophe ; Gestion du risque ; Jamaïque ; Participation ; Politique ; Résilience
  • On cherche à déstabiliser l'imaginaire politique par une analyse critique d'un programme de résilience participative aux catastrophes en Jamaïque. La résilience opère par une économie affective de crainte, d'espoir et de confiance qui met en oeuvre
  • résilience ouvre de nouveaux impératifs éthiques et politiques en matière de gestion.
  • une biopolitique immunitaire. Il s'agit d'aboutir à une capacité d'adaptation en excès, compte tenu des relations affectives entre les participants et leur milieu socio-écologique. La reconnaissance d'une logique immunologique au coeur de cette
  • La résilience de la ville de Dublin aux inondations : de la théorie à la pratique
  • Crue ; Dublin ; Développement urbain ; Gestion ; Gestion du risque ; Gestion urbaine ; Irlande ; Lutte contre les inondations ; Reseau technique ; Résilience
  • à améliorer la résilience de leur territoire. On s’interroge sur la portée opérationnelle de cette résilience. On montre que le flou entourant le concept interroge de manière tangible sa pertinence pratique. Ainsi, l’absence de vision systémique du
  • territoire dublinois en matière de gestion des inondations, soulignée par une analyse de la résilience de ses réseaux techniques, illustre la difficile prise en compte par les praticiens d’un concept non stabilisé dans le domaine académique.
  • Dublin doit faire face à des inondations d’origines diverses et à un développement urbain continu qui requiert d’aménager certaines zones identifiées comme étant inondables. Les gestionnaires de la ville affirment mettre en œuvre des mesures visant
  • [b1] Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne (UPEC), Créteil, France
  • Retour critique sur la mobilisation du concept derésilience en lien avec l’adaptation des systèmes urbains au changement climatique
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Adaptation ; Changement climatique ; Concept ; Développement durable ; Gestion du risque ; Paradigme ; Risque ; Résilience ; Système complexe ; Ville ; Vulnérabilité
  • l’engouement actuel autour du concept, et on se pose ensuite en rupture avec la vision dominante de la face opposée considérant le couple vulnérabilité/résilience comme le revers d’une même médaille aux polarités inversées et on discute l’idée de plus en plus
  • admise que la résilience représenterait un nouveau paradigme de la gestion des risques et de la planification urbaine durable en lien avec le changement climatique.
  • À partir d’une revue de la littérature académique, on opère un examen critique de la mobilisation du concept dans le domaine de l’adaptation au changement climatique dans les systèmes urbains. On s’interroge sur les véritables raisons de
  • La résilience dans les politiques françaises de gestion des inondations urbaines : quelques pistes d'analyse
  • Les grandes métropoles au risque de l'eau, mise en risque et résilience spatiale au Nord et au Sud
  • Aléa ; Crue ; Développement durable ; France ; Gestion urbaine ; Ile-de-France ; Risque ; Résilience ; Vulnérabilité
  • Flood ; France ; Hazard ; Ile-de-France ; Resilience ; Risk ; Sustainable development ; Urban administration ; Vulnerability
  • Le contenu même du concept de résilience reste flou, et les références explicites à la notion demeurent rares. On explique cette situation par le référentiel dominant de gestion et par les pratiques associées. L'attention portée à la résilience peut
  • constituer désormais, dans le cadre de la promotion du développement urbain durable, une occasion pour faire évoluer les logiques gestionnaires en modifiant la façon d'envisager le risque.
  • [b1] Dept. de Géographie, Ecole Normale Supérieure, Paris, France