inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Politiques et pratiques de la résilience

Utiliser la polysémie de la résilience pour comprendre les différentes approches du risque et leur possible articulation

Auteur(s) et Affiliation(s)

Ecole Normale Supérieure, Paris, France
LE BLANC, A.
TVES EA 4477, Villeneuve d'Ascq, France
NICOLAS, T.
UMR Espace-DEV (UMR 228), France


Description :
La résilience souffre de sa polysémie. Elle est autant le fait de la construction pluridisciplinaire du concept que de la coexistence de deux paradigmes distincts au sein des sciences qui traitent du risque, les cindyniques. Le mot relève ainsi deux conceptions du risque différentes, qui si elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre, ne sont pas réductibles l’une à l’autre. Il est possible de repositionner les différentes acceptions de la résilience en fonction des deux paradigmes pour lever les contradictions. La résilience devient alors un outil réflexif pour penser les cindyniques dans leur diversité et leurs complémentarités.


Type de document :
Article de monographie

Source :
EchoGéo, issn : 1963-1197, 2013, n°. 24, p. 1-13, nombre de pages : 13, Références bibliographiques : 2 p.

Date :
2013

Identifiants :
eurl : http://echogeo.revues.org/13401, doi : http://dx.doi.org/10.4000/echogeo.13401

Editeur :
Pays édition : France, Paris, EchoGéo

Langue :
Français
Droits :
Tous droits réservés © Prodig - Bibliographie Géographique Internationale (BGI)