inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (5 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Il s'agit de deux concepts qui ont émergé dans des domaines différents et sont utilisés pour analyser et caractériser les risques. La notion de vulnérabilité constituait le paradigme dominant dans la caractérisation du risque et l’analyse des
  • cyndiniques. Depuis les années 2000, la résilience est mobilisée plus fréquemment en géographie et en urbanisme car le concept de vulnérabilité montre ses limites dans la compréhension des risques. Pour exister, la notion de résilience a évolué. Elle s’impose
  • proposer des hypothèses qui pourraient expliquer l’apparition et le développement rapide de la résilience.
  • LE BLANC, A.[a1]
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • le temps, qu'il s'agisse d’écosystèmes ou de communautés. on applique et on évalue ce cadre conceptuel grâce à des méthodes visuelles participatives au sein de trois communautés indigènes du Guyana. On montre qu'il permet d’évaluer les stratégies de
  • survie des communautés de manière cohérente et théoriquement corroborée, ce qui pourrait susciter l’intérêt de décideurs nationaux et internationaux en matière de résilience et durabilité.
  • LE BLANC, A.[a1]
  • Utiliser la polysémie de la résilience pour comprendre les différentes approches du risque et leur possible articulation
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • contradictions. La résilience devient alors un outil réflexif pour penser les cindyniques dans leur diversité et leurs complémentarités.
  • LE BLANC, A.[a1]
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • l’engouement actuel autour du concept, et on se pose ensuite en rupture avec la vision dominante de la face opposée considérant le couple vulnérabilité/résilience comme le revers d’une même médaille aux polarités inversées et on discute l’idée de plus en plus
  • admise que la résilience représenterait un nouveau paradigme de la gestion des risques et de la planification urbaine durable en lien avec le changement climatique.
  • LE BLANC, A.[a1]
  • La résilience face à la normativité et la solidarité des territoires. (Dés)Intégration du concept de résilience dans le Plan de Prévention des Risques d’Inondations du Val de Tours
  • Politiques et pratiques de la résilience
  • Le maintien et le développement des pôles urbains en zone inondable questionnent l’efficacité des politiques de prévention des risques basées sur la maîtrise de l’urbanisation. Analyse de la résilience urbaine des représentations gestionnaires du
  • toute possibilité de prise en compte de la résilience. D’autre part, la capacité d’adaptation et d’auto-organisation des habitants est une condition nécessaire afin d’assurer la pérennité d’une société face à une perturbation. Loin d’inciter à des
  • pratiques de coopération et de solidarité, les changements de paradigme et d’échelle induits par la résilience se heurtent au manque de confiance entre les pouvoirs publics et la population.
  • LE BLANC, A.[a1]