inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (6 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La forêt deviendrait-elle un parent riche ?
  • Evaluation du paysage ; Foresterie ; Forêt ; Paysage rural
  • Au cours des 25 dernières années, après une longue période de négligence, le public et les hommes politiques ont accordé un intérêt croissant à la forêt et à la foresterie. A cet égard, l'A. met en évidence quelques faits observés à l'Université de
  • Liège, en Belgique, en Europe et dans le monde. Les nombreux usages de la forêt, une idée née en Europe, sont actuellement bien admis par les forestiers eux-mêmes.
  • Mythe agraire et réalité économique. La colonisation des Acadiens dans la forêt du Nouveau-Brunswick (Canada) de 1870 à 1960
  • Acadiens ; Canada ; Colonisation agricole ; Défrichement ; Forêt ; Géographie historique ; Géographie rurale ; Idéologie ; New Brunswick ; Siècle 19 ; Siècle 20
  • La colonisation agricole en région forestière a duré plus longtemps au Canada qu'aux Etats-Unis. La colonisation acadienne dans la forêt du Nouveau-Brunswick fut intense jusqu'en 1940, et se prolongea dans quelques cas jusqu'aux environs de 1960
  • aujourd'hui de forêts. - (EM)
  • habitants par km2 et même parfois 400. Surexploitation des sols, morcellement des exploitations, réduction des pêturages naturels et des forêts. Fort exode rural vers Bujumbura. Nécessité d'une politique de conservation et de restauration des sols, de
  • Caractères des paysages agraires aménagés par les agricultures itinérantes de forêt et de savane, des paysages agraires des régions soudaniennes, des paysages de parcs (avec les menaces que font peser sur ceux-ci la croissance de la population et
  • principales rivières couvertes de terres de cultures et de villages ; les paysages du Norrland supérieur intérieur, avec lacs et forêts et habitat disséminé à partir des vallées moyennes, progressivement de l'est-sud-est vers le nord-nord-ouest, du XVIe
  • La destruction la plus intense de la campagne, durant la Première Guerre mondiale, fut concentrée dans la zone rouge le long de la Lys, mais les terres cultivées et les forêts de tout le département du Nord ont été bouleversées par l'action