inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (15 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • De l'Asie du Sud-Est sinisée à l'Asie du Sud-Est indianisée : perceptions et modalités contrastées de mise en valeur des montagnes tropicales
  • Asie ; Asie du Sud-Est ; Chine ; Densité de population ; Espace perçu ; Indianisation ; Indonésie ; Montagne ; Riziculture ; Sinisation ; Terrasse ; Viêt Nam
  • La répartition de la population dans les régions de montagne ne semble pas obéir aux mêmes règles dans l'Asie du Sud-Est sinisée et dans celle indianisée : des raisons de nature culturelle doivent être invoquées, les lieux élevés y occupant des
  • Perte de la frontière et dérivations identitaires : les paysanneries des hautes terres d'Afrique de l'Est, entre confinement local et transgression des territoires
  • Afrique ; Afrique de l'Est ; Crise agricole ; Espace rural ; Identité culturelle ; Identité territoriale ; Montagne ; Paysannerie ; Rôle de l'Etat ; Stratégie de développement
  • Les hautes terres de l'Afrique de l'Est ont servi de milieu aux identités sociales et politiques des sociétés segmentaires et à classes d'âge ou plus hiérarchisées et ont accueilli une agriculture commerciale, moteur des économies coloniale et
  • nationale. Les années 1980 ont marqué une rupture dans le mode de développement et un nouvel ordre social et territorial est en train de se forger dans le cadre d'une dérive économique et financière, sinon sociaale, qui exacerbe la compétition pour l'accès
  • L'Aïr est une montagne caractérisée par sa géomorphologie, les effets de l'altitude, le compartimentage, les paysages contrastés, la présence de troupeaaux liés à celle de pâturages arborés, etc. C'est une montagne-refuge de milieux naturels
  • (Réserve Naturelle et musée de paléoformes) et pour la population en période troublée. Cet espace joue un rôle important dans la cosmologie touarègue et est au centre d'enjeux socio-politiques et culturels. - (OC)
  • Rôle de la montagne dans les stratégies d'exploitation des ressources naturelles renouvelables par des populations du Rift est-africain
  • Afrique ; Afrique de l'Est ; Agriculture de montagne ; Djibouti ; Elevage pastoral ; Ethiopie ; Ethnie ; Montagne ; Refuge ; Ressource naturelle ; Ressource renouvelable ; Rift ; Stratégie de développement ; Tanzanie
  • Etude des stratégies d'exploitation des ressources naturelles renouvelables dans cinq ensembles montagneux appartenant au Rift est-africain et leur dépendance réelle vis-à-vis de la montagne : les monts Goda et Mabla à population afar à Djibouti, la
  • monoculture d'essences forestières à haute valeur commerciale, plantation de caféiers, utilisation des produits forstiers secondaires limitée à un espace. Le capital arboré est modifié mais est à l'origine d'une dynamique spatiale dans l'écosystème habité
  • La montagne tropicale est un objet géographique paradoxal, parce qu'elle associe l'azonal et le zonal, le chaud et le froid, l'abondance et la pauvreté, et composite, car elle peut être très humide ou sèche, densément peuplée ou presque vide
  • Le développement des plantations de caféiers dans la région du Dak Lak est dû aux politiques migratoires mises en place par les paysans puis le gouvernement, à l'articulation entre paysanneries et grandes plantations. Mais la gestion des ressources
  • Les rapatriés tamouls sont les descendants des travailleurs immigrés introduits à Ceylan, sous contrat (vers 1845), pour développer les plantations de caféiers, de théiers et d'hévéas. Leur histoire est retracée jusqu'à leur rapatriement dans les
  • A partir de ses spécificités écologiques, les Andes du Vénézuela ont vu se constituer, dès la colonisation espagnole, une société originale très attachée à son milieu, dont l'identité s'est révélée avec la prospérité caféière dès 1840, surtout dans
  • L'analyse des descriptions faites de la montagne enneigée sous l'Equateur, le Kilimandjaro, montre comment peut évoluer le discours sur un même objet géographique selon les époques et les finalités. Ce sommet est porteur d'images multiples formulées
  • Le système agraire actuel au Burundi est majoritairement constitué d'éléments nouveaux, rajoutés successivement sur un vieux fond agraire; les nombreuses et profondes transformations des systèmes agraires successifs - passage d'une association
  • terres des bas sont devenues un enjeu essentiel des transformations de la région et participent au réseau de elations des Chagga avec la montagne et avec l'extérieur (Moshi, le reste du pays). Mais ce processus est inégal autour du massif. - (OC)
  • parcelles, mais pas de celle de la plaine; leur dégradation est liée à l'accroissement des migrations saisonnières et, au contact de la plaine, au développement de la culture commerciale du coton. La densité des arbres et arbustes et la variété des cultivars
  • prédatrices, la réduction du temps de jachère, le manque de terre, la déforestation totale et l'érosion catastrrophique. La crise est en réalité très relative, ne concerne que des espaces très localisés et demeure spatialement limitée, mais génère de nouveaux
  • économiques dont l'agropastoralisme est la clé de voûte (commerce caravanier, tourisme). La création de la Réserve représente un moyen de lutte contre la dégradation du milieu écologique et peut permettre l'amélioration des conditions de vie des populations