inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (7 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Apport de la télédétection et des SIG à l'inventaire et au suivi des parcours au Maroc
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • produire une carte de zonage des parcours à partir de laquelle on a dérivé une carte de fragilité potentielle. Les cartes de végétation et de zonage ont été exploitées dans l'élaboration d'un modèle d'extrapolation, qui a permis d'estimer la superficie
  • par un réseau de scènes HRV de SPOT en tenant compte de la stratification; 3) cartographie détaillée de la végétation à l'échelle 1: 50 000 dans trois zones-témoin correspondant à 3 parmi les 7 strates en utilisant pour chaque zone deux images
  • , l'estimation du taux de recouvrement et la caractérisation des états de surface. Le repérage sur le terrain s'effectuait à l'aide de l'image, de cartes topographiques et d'un système de positionnement par satellite (GPS). La cartographie de la végétation
  • Le projet Geostat-Maroc a été mis sur pied dans le but de développer une méthodologie basée sur la télédétection et les SIG, qui permettra de produire l'inventaire des parcours au niveau national de façon rapide et moins coûteuse. L'approche
  • multibandes HRV, durant la même campagne agricole 1991-1992 ; 4) élaboration d'un modèle statistique et estimation des superficies des faciès pastoraux. Le travail de terrain a été indispensable pour l'identification des espèces végétales dominantes
  • totale des parcours en utilisant, comme données complémentaires, 115 Quick Look numériques de HRV de SPOT couvrant la presque totalité du pays. La précision de l'estimation de la superficie totale a été évaluée à 93 %. Les résultats des différentes
  • [b1] Centre royal de télédétection spatiale (CRTS), 16 bis, avenue de France, Agdal, Rabat, Maroc
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Synergie entre imagerie optique multidate et relevés ponctuels de terrain pour le développement d'un modèle de succession végétale en forêt amazonienne
  • Synergism between multidate optical imaging and ponctual field investigation for the development of a vegetation succession model in the Amazonian forest
  • Amérique ; Amérique du Sud ; Bassin Amazone ; Etude sur terrain ; Forêt ombrophile ; Image optique ; Modèle simulation ; Succession végétation ; Synergie ; Télédétection ; Venezuela ; Zone tropicale
  • Amazon Basin ; America ; Field study ; Optical image ; Rain forest ; Remote sensing ; Simulation model ; South America ; Synergism ; Tropical zone ; Vegetation succession ; Venezuela
  • America ; America del sur ; Bosque hidrofitico ; Cuenca Amazonas ; Estudio en campo ; Imagen óptica ; Modelo simulación ; Sinergia ; Sucesion vegetal ; Teledetección ; Venezuela ; Zona tropical
  • succession végétale à partir d'un nombre limité de données de terrain et des images multidates satellitaires est une approche méthodologique bien adaptée pour la caractérisation et le suivi écologique de la végétation en région de forêt tropicale humide.
  • Dans ce travail, une méthode est proposée pour essayer de comprendre les processus de succession végétale dans une région de forêt tropicale humide peu connue. La méthode consiste à caractériser les stades de succession végétale sur le plan spectral
  • , physionomique et floristique, à partir de l'indice de végétation MSAVI (Modified Soil Adjusted Vegetation Index) et de données ponctuelles de terrain relevées en 1995. L'application des paramètres spectraux sur une série de trois images satellitaires (1979,1989
  • et 1993) a permis la mise en évidence des processus de succession végétale sur une période de 14 ans. Les résultats montrent une légère tendance à la substitution des écosystèmes forestiers par des paysages à dominante herbacée, du fait de la
  • réduction des temps de jachère. L'intégration des données de terrain (physionomiques, floristiques) et satellitaires a servi à identifier les principaux traits des processus de succession végétale sur le site de Parima A. a idenutier les des états de
  • [b3] Laboratoire de l'ORSTOM, Maison de la Télédétection, 500, rue J.-F. Breton, 34093 Montpellier, France
  • [b1] Centro de Procesamiento Digital de Imágenes, Instituto de Ingeniería. Apartado 40.200, Caracas 1040, Venezuela
  • Cartographie des paysages végétaux de la région d'Androka (sud-ouest de Madagascar) : réalité de terrain et traitement des données
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Vegetation mapping of the Androka area (South-East of Madagascar) : field reality and data processing
  • Afrique ; Carte végétation ; Classification ; Madagascar ; Traitement donnée ; Télédétection
  • Africa ; Classification ; Data processing ; Malagasy Republic ; Remote sensing ; Vegetation map
  • , cultures/pâturages), une cartographie de la végétation assez précise de la région d'Androka a pu être établie. La comparaison entre les deux scènes a ensuite permis de mettre en évidence certains phénomènes d'évolution comme des zones de recul et de
  • Dans ce travail, qui s'intègre dans une recherche doctorale sur l'évolution des paysages de du sud-ouest de Madagascar, nous avons établi une première cartographie des formations végétales de la région d'Androka et mis en évidence certains éléments
  • préalable des points de repère sur l'image récente et de se restreindre à des secteurs représentatifs des principales unités de paysage. Plusieurs relevés ont été effectués sur le terrain afin d'identifier précisément la nature des différents types de
  • de leur dynamique sur 6 ans. Nous disposions pour cela de deux images HRV de SPOT prises le 25-08-1986 et le 10-05-1992. Le support cartographique de cette région étant peu précis et certaines zones difficiles d'accès, il était nécessaire d'établir au
  • formations (fourrés, clairières, parcelles de culture, pâturages). S'il s'est avéré souvent difficile de séparer certaines unités de paysages bien distinctes sur le terrain mais présentant des similitudes sur les images (formations dégradées/clairières
  • [b1] Institut de géographie, Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3), Domaine universitaire, 33405 Talence, France
  • La réalité de terrain et le traitement d'image en milieu tropical anthropisé : cas des mangroves et des écosystèmes littoraux du sud du Togo vus par HRV de SPOT
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Carte végétation ; Classification ; Facteur anthropique ; Mangrove ; Méthode transect ; Observation par satellite ; Satellite SPOT ; Satellite artificiel ; Togo ; Traitement image ; Télédétection ; Zone côtière ; Zone tropicale
  • Africa ; Anthropogenic factor ; Artificial satellite ; Classification ; Coastal zone ; Image processing ; Mangrove ; Remote sensing ; SPOT satellite ; Satellite observation ; Togo ; Transect method ; Tropical zone ; Vegetation map
  • (mixels) due à l'aspect mosaïque de la végétation qui est un mélange de végétation naturelle remaniée, de cultures à petits parcellaires, de jachères et de pâturages. Ceci s'est traduit sur l'image par une variabilité de signature spectrale au sein de la
  • même classe de végétation. La méthode statistique de classification utilisée paraît mal adaptée à ces milieux anthropisés. Des méthodes d'analyse, plus structurales et texturales seraient mieux indiquées. La méthode des transects apporte, elle, une
  • L'approche de la télédétection pour l'étude et la cartographie des mangroves ainsi que des écosystèmes littoraux du sud du Togo vise à compléter la connaissance du terrain par la vision synoptique et plus étendue que fournit l'imagerie satellitaire
  • classés. Compte tenu de la persistance de certaines confusions, des transects radiométriques sur l'image sont confrontés à des transects phyto-écologiques sur le terrain. C'est le canal XS3 qui reflète plus fidèlement les variations du couvert végétal sur
  • le terrain. Les variations sur les courbes de réflectance ne traduisent pas toujours des changements notables au niveau du couvert végétal et inversement. La principale source d'erreur de classement identifiée est la prépondérance de pixels mixtes
  • nouvelle dimension à l'évaluation de la fiabilité et de la précision des classifications.
  • [b1] Département de botanique et biologie végétale, Faculté des sciences, Université du Bénin, B.P., 20148, Lomé, Togo
  • Application de la réalité de terrain et de l'imagerie radar à la cartographie des mangroves de la région de Douala (Cameroun)
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Afrique ; Cameroun ; Carte végétation ; Classification ; Formation végétale ; Mangrove ; Photographie aérienne ; Télédétection ; Zone tropicale
  • Aerial photography ; Africa ; Cameroon ; Classification ; Mangrove ; Remote sensing ; Tropical zone ; Vegetation map ; Vegetation type
  • Africa ; Camerun ; Clasificación ; Formación vegetal ; Fotografía aérea ; Manglar ; Mapa vegetación ; Teledetección ; Zona tropical
  • réponses radar aux paramètres de structure des mangroves. Enfin, nous nous proposons de contribuer à la mise en oeuvre d'un système de suivi des écosystèmes littoraux. Plusieurs approches ont été abordées dans le but d'atteindre les objectifs fixés. La
  • première a consisté à séparer les taches d'aspects homogènes et différents à partir de l'interprétation stéréoscopique de photographies aériennes infrarouges. Les principaux critères utilisés ont été les différents niveaux de gris, le grain de la formation
  • et la localisation des taches par rapport aux chenaux ou aux taches de caractéristiques différentes. D'autres données ont été utilisées telles la hauteur des arbres, la régularité et la densité du couvert végétal, et la forme du profil des forêts en
  • bordure de chenaux ou de baies. Les sites correspondant aux différentes catégories sélectionnées ont été examinés sur le terrain aux endroits où il était possible de les atteindre, ce qui a fourni la base d'une description des zones végétales de ces
  • mangroves. Enfin, des traitements numériques ont été effectués avec l'imagerie RSO satellitaire et aéroportée, dans le but de produire une cartographie automatique de la zone étudiée. L'image RSO classifiée illustre les propriétés très intéressantes de
  • L'objectif poursuivi dans cette étude comporte trois grands volets. Premièrement, nous visons l'appréhension des relations entre l'évolution des processus sédimentologiques et le dynamisme naturel des mangroves. Nous essayons ensuite de corréler les
  • [b1] École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, B.P. 8390, Yaoundé, Cameroun
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Analyse image ; Cartographie ; Faune coralliaire ; Faune invertébré ; Invertebrata ; Monde ; Méthode aéroportée ; Occupation sol ; Réalité terrain ; Récif ; Sol ; Terrain ; Télédétection ; Télédétection spatiale ; Végétation
  • Invertebrata ; Space remote sensing ; airborne methods ; cartography ; corals ; global ; ground truth ; image analysis ; invertebrates ; landcover ; reefs ; remote sensing ; soils ; terrains ; vegetation
  • Les 40 communications de ces actes démontrent l'importance de la connaissance du territoire étudié pour l'interprétation des images issues de la télédétection. Les relevés de terrain, les sources d'information auxiliaires sont utilisés pour la
  • validation et la meilleure interprétation des images traitées à l'intérieur des projets de télédétection. Tous les domaines thématiques d'application sont abordés : milieux urbains et périurbains, suivi des ressources naturelles et des couverts végétaux
  • , océanographie et écosystèmes littoraux, archéologie, désertification. Tous les types de données sont utilisées : satellitaires ou aéroportées, visible thermique, micro-ondes... L'information territoriale provenant de la télédétection, des données cartographiques
  • ou des statistiques auxiliaires est également intégrée dans des SIG. Les 6 derniers articles sont consacrés à l'action de recherche concertée télédétection des ressources en eau dont l'objectif est l'application de la télédétection et des SIG à la
  • gestion des bassins-versants dans les régions semi-arides. - (J. Le Rhun).
  • La super réalité de terrain : une nouvelle approche pour étudier l'incertitude spatiale sur des cartes forestières
  • La réalité de terrain en télédétection : pratiques et méthodes (Saint Foy, 13-17 octobre 1997)
  • Carte végétation ; Etude sur terrain ; Forêt ; Incertitude ; Télédétection
  • Field study ; Forests ; Remote sensing ; Uncertainty ; Vegetation map
  • Une solution proposée pour gérer et diminuer l'incertitude spatiale dans des cartes forestières est la production d'une « super réalité de terrain ». Celle-ci est composée de polygones dont le contenu (par exemple espèce d'arbre) est connu à 100
  • %. Cependant, ces objets ne remplissent pas toute la surface de la carte : il reste un grand pourcentage de vide dont on n'a pas d'information sûre. II y a deux méthodes pour construire la super réalité de terrain. La première méthode part de multiples
  • interprétations. On superpose plusieurs cartes (trois au minimum) de la même zone et on ne retient que les fractions de la surface (les noyaux) qui appartiennent à la même catégorie sur les trois cartes. Un exemple de cette méthode avec des données réelles est
  • présenté. Une deuxième méthode provient d'une interprétation alternative des photographies aériennes. Le photo-interprète ne crée pas nécessairement des polygones fermés, mais il détermine seulement les régions sur la photographie dont il est certain. Ces
  • régions composent aussi la super réalité de terrain. Parce que les méthodes sont en développement, les résultats quant à l'utilisation de ces méthodes sont très préliminaires et ne seront pas discutés en détails. Les seuls résultats concrets sont les
  • méthodologies pour approcher une super réalité de terrain.
  • DE GROEVE, T.[b1]
  • [b1] Centre de recherche en géomatique (CRG), Pavillon L.-J.-Casault, Université Laval, Québec, G1K 7P4, Canada