inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (5 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • La place du transport semi-collectif dans les mutations des systèmes de mobilité urbaine en Chine : Le cas de Shanghai
  • Transport semi-collectif
  • Transport public
  • Système de transports
  • citadins. Ils organisent leurs propres services, les transports semi-collectifs, par une approche de bas en haut. Avec les avantages de l’adaptation locale, du service à la demande et de la flexibilité, ce type de transport devient un mode important pour
  • transport montre aussi une difficulté en raison du manque d’un cadre convenable. De plus, le système du transport urbain durable demande une intégration des divers modes des transports. La relation entre le transport semi-collectif et les autres moyens du
  • , afin de créer un environnement innovant pour l’avenir du transport semi-collectif
  • Dans le contexte du développement rapide des villes chinoises, l’expansion de la ville et les nouvelles zones de développement entraînent de forte besoins de mobilité. Le transport public ne peut satisfaire toutes les demandes des déplacements des
  • leurs vies moderne. Pourtant, ce transport est en dehors du système du transport traditionnel. Le cadre juridique et institutionnel actuel n’est pas adapté à l’exploitation de ces transports spontanés. La réglementation gouvernementale sur ce type de
  • transport devient une question essentielle. De ce fait, nous proposons des approches de l’évolution du cadre juridique et institutionnel, de l’amélioration de l’organisation et l’exploitation ainsi que de l’intégration dans le système du transport urbain
  • , mobilisées et diffusées par des collectifs. A partir des données collectées auprès de ces groupes, il est possible, par recoupements, de définir la géographie urbaine critique par sa position de seuil : au seuil du normatif et du descriptif, de la théorie et
  • aliments agencent des formes de régimes, évolutives dans un parcours alimentaire et biographique, établissant la relation entre l’individu, son alimentation, et le collectif. La thèse démontre l’autonomie culturelle vis à vis de contraintes biologiques et
  • grande majorité de la population. À l’interface entre le public et le privé, entre le collectif et l’individuel, la ruelle, envisagée comme forme urbaine dynamique, permet de penser les mécanismes de recomposition urbaine et l’évolution des
  • cet espace urbain, au gré des rapports de force en œuvre. Au-delà de la pauvreté en tant qu'état, il s’agit de prendre en compte les parcours individuels et collectifs liés au phénomène, en les insérant dans les trajectoires des lieux – depuis