inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (7 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Les idéaux urbains ottomans sous l’influence occidentale : Le développement du « Secteur Nord » de Pera entre 1856 et 1922
  • Morphologie urbaine
  • Etalement urbain
  • Politique urbaine
  • L'étude se focalise sur une période caractéristique de la fin de l'empire ottoman alors que l'administration urbaine était sujette à un processus de transformation d'une approche "traditionnelle" à une approche "moderne". De façon similaire, cette
  • thèse se concentre sur une zone spécifique d'Istanbul marquée par l'étalement urbain de Pera, la partie occidentale de la ville. Le développement du "Secteur Nord de Pera" reposerait en grande partie sur l'évolution de l'administration urbaine qui
  • a progressivement été mise en place autour d'une règlementation codifiée de l'ère Tanzimat. Comment l'étude de l'étalement urbain de Pera, en grande partie inhabité au milieu du 19ième siècle, révèlerait donc la matérialisation des "idéaux urbains" de l'État ottoman
  • disposé à construire un système moderne d'administration urbaine et ce sous l'influence des minorités étrangère et non-musulmane toujours plus actives au sein de la vie socio-économique de la ville. Dans ce cadre, cette étude se concentre sur l'émergence
  • et le développement du "Secteur Nord de Pera", à travers une analyse morphologique, en espérant clarifier les traits caractéristiques de la modernisation urbaine ottomane à travers ce domaine d'intérêt très spécifique.
  • le milieu urbain ont de relations proches, dans les deux aspects : celui de la demande et celui de l'offre. Par conséquent, dans une étude empirique, bien comme dans le cadre d'élaboration de politiques, il y a de nécessités d'intégration du tourisme
  • et de l'étude du loisir dans un contexte urbain. La thèse essaie de construire un cadre conceptuel appelé de “la mobilité tourisme-loisir” basé sur la ville, ancré sur la discrimination de concepts dans les études de tourisme et des loisirs. Cette
  • taille plus importante, ce qui fait croître des nouvelles demandes pour les villes. Pour remplir la demande des résidents locaux et des visiteurs, l'aménagement urbain devrait consacrer l'optimisation de la structure fonctionnelle urbaine, des espaces
  • publics urbains, et du réseau de transport urbain. La promotion politique a incité le succès du tourisme urbain au sein des pays européens. Pourtant, plusieurs villes ont renforcé les politiques de régulation lorsque le tourisme a été développé à un
  • -loisir, la thèse présente quelques suggestions pour les villes chinoises, à partir de quatre aspects appelés de recherche en tourisme-loisir, la coordination du tourisme urbain et des institutions d'aménagement urbain, la politique urbaine et la
  • formulation de la planification urbaine. Puisque la ville est de plus en plus partagée par les visiteurs et par les résidents locaux, l'aménagement urbain traditionnel devrait être ajusté, ce qui sert plutôt aux locaux. L'aménagement urbain devrait faire une
  • Patrimoine urbain
  • Rénovation urbaine
  • La présente thèse porte sur une étude comparative de la rénovation et de la métropolisation urbaines à Hamadan (Iran) et à Grenoble (France). Après une introduction, nous présenterons, dans la première partie, un état de lieu. Le premier chapitre
  • analysant les bases de données, les rapports et les cartes, nous démontrerons comment la mondialisation, l’industrialisation, les changements socio-économiques et les développements universitaires ont transformé, l’espace urbain. En étudiant une sélection
  • des monuments historiques, nous allons analyser en ce sens la mutation du patrimoine urbain et les rôles de différents acteurs sur la revalorisation de celui-ci. Pour conclure, nous présenterons d’abord un récapitulatif par des cartes comparatives de
  • reconstitution chronologique de l’expansion urbaine de Hamadan et de Grenoble afin de dégager une vision sur les moments forts du développement et sur les rôles des acteurs. Ensuite, nous présenterons les grandes lignes de nos observations et quelques
  • Gouvernance urbaine
  • Mobilité urbaine
  • Notre époque est caractérisée par des enjeux globaux inédits qui exigent une critique et une reformulation des principes d'organisation socioéconomique, notamment dans le domaine de l'aménagement urbain. La concentration de la population dans des
  • objectivée par des mesures quantitatives à un niveau méso-social. Le corolaire éthique d'un tel constat, en termes d'action publique nous amène à proposer une hypothèse complémentaire. En effet, l'atténuation des inégalités urbaines nécessiterait
  • la ville, que nous concevons comme une synthèse de capacités socioéconomiques et politiques. En particulier, la mobilité urbaine est définie dans ce travail comme l'imbrication des pratiques de localisation résidentielle et de déplacements quotidiens
  • développement et application d'une méthodologie d'analyse quantitative à l'échelle métropolitaine, qui permettrait d'affirmer s'il existe, ou pas, une limitation injuste de la mobilité urbaine de certains groupes sociaux. Avec cet objectif, nous analysons quatre
  • l'utilité de la mobilité urbaine. Au total, des désavantages simultanés parmi ces mesures suggèrent que certains groupes sociaux sont privés de mécanismes d'ajustement qui leur permettrait de bénéficier des ressources urbaines, ce que nous qualifions
  • d'injuste. Nous montrons notamment que l'effet des politiques sociales en Ile-de-France semble être confondu par l'extension de son aire urbaine, qui présente des niveaux d'inégalités socio-spatiales proches à ceux observés dans le Grand Santiago, où les
  • Politique urbaine
  • . Le travail vise aussi de comprendre la valeur que les personnes vont attribuer aux vieux bâtiments après sa réhabilitation, liée à la valorisation du patrimoine culturel, qui fonctionne comme axe de sustentation des politiques urbaines. L'ethnographie
  • Planification urbaine
  • l'échelle (ou de la réalité ?) métropolitaine parmi la population, les techniciens et les élus. C'est dans la quête de ces questions qu'il a été pertinent d'étudier l'expérience des coopérations métropolitaines en France. Les communautés urbaines existants
  • métropoles, la pratique de la planification urbaine rencontre des nouveaux défis pour faire face à la multiplicité de scènes, d'instances et d'acteurs présents dans cette échelle. Dans ce sens, plus que d'être considéré un élément extérieur (et conséquent) à
  • Patrimoine urbain
  • et apprécié. Dans ce contexte, la vieille ville de Constantine avec son histoire, sa morphologie et son évolution urbaine, représente le coeur de notre recherche, laquelle s’appuie sur une démarche comparative avec l’écoquartier Vauban à Fribourg-en
  • Médina à travers plusieurs sujets : l’accessibilité, la mobilité, la densité, la proximité des services, la gestion des déchets, les éléments d’ambiances qui participent à la fabrique de l’espace public, donc des paysages urbains. Afin de confirmer
  • mixité. Cela, à travers l’observation et la marche urbaine comme méthode d’analyse des usagers, des usages, des pratiques qui participent à l’attractivité et au maintien en vie des espaces publics. En somme, cette thèse décrit deux expériences que rien ne