inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (4 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • L Iran occidental apres la chute d Ispahan (1722) d apres les sources ottomanes : etude sur la situation socio-economique des provinces de Hamadan et du Kurdistan d Ardalan
  • Teheran - Iran - Moyen-Orient - Moyen-Orient - Patrimoine culturel - Quartiers anciens - Renovation - Conservation
  • Patrimoine culturel
  • Ce travail de recherche doctorale interroge les enjeux et les stratégies culturelles, économiques, politiques, et sociales liées au patrimoine pour la ville d'Ispahan. Il est centré sur la mise en place des grands plans iraniens et des initiatives
  • récentes en faveur du secteur du patrimoine culturel et du tourisme, notamment après la révolution islamique d'Iran en 1979. A une époque où la croissance incontrôlée urbaine a engendré une détérioration progressive du tissu historique des villes iraniennes
  • la suite, nous analysons les grandes stratégies et des initiatives récentes en faveur du secteur du patrimoine culturel et du tourisme d'Ispahan, après la révolution islamique et notamment par le plan Outlook iranien. Il s'agit de quatre programmes
  • secteur du patrimoine culturel et du tourisme. Nous discutons également des projets impactant (négativement) les biens historiques et inscrits au patrimoine mondial. Les sources utilisées (documents d'archives et originaux), sont des dispositifs de
  • protection des patrimoines d'Ispahan, en particulier de la RROI (Organisation de Rénovation et de Restauration d'Ispahan) et de l'ICHHTO d'Ispahan (Organisation de Patrimoine Culturel, d'Artisanat et du tourisme), ainsi que des entretiens, des enquêtes, des
  • et les autres étendues urbaines s'est amenuisé. De nos jours, le Bazar d’Hamadan est encore actif et utilisable mais il est actuellement vulnérable à cause de dégâts structuraux et de certains facteurs socio-économiques. C'est la raison pour laquelle