inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Du village vers la ville : statégies migratoires des enfants migrants économiques au Vietnam : le cas des petits couturiers à HoChiMinh ville
  • Migration de travail
  • parents et de leurs employeurs. Bien que les enfants migrants soient considérés comme acteurs stratégiques de leur migration de travail, ils sont toujours victimes des exploitations. Cette réalité nous conduit à une réflexion sur leur futur incertain. La
  • La croissance économique du Vietnam depuis la politique de Doimoi (Renouveau) en 1986a créé un contexte favorable à l’extension du phénomène des migrations de travail. Les enfants migrants économiques sont de plus en plus visibles dans les ateliers
  • privés de production industrielle, surtout dans les ateliers de couture à Ho Chi Minh ville. En essayant de répondre aux questions pourquoi les enfants migrent et acceptent de vivre et de travailler dans un environnement défavorable, cette thèse analyse
  • la migration des enfants, comme acteurs dans la mise en œuvre de stratégie pour le travail ; elle analyse aussi les stratégies des différents acteurs impliqués dans la migration des enfants pour le travail. Elle part de deux interrogations : d’une
  • part, la stratégie de subsistance et de développement des foyers villageois, surtout des foyers pauvres dans le contexte de changements socio-économiques au Vietnam et, d’autre part, la diversité des logiques migratoires des enfants, intéressés non
  • seulement par les revenus de la migration mais aussi par la recherche de leur autonomie. La thèse cherche surtout à rester centrée sur les propres attentes des enfants en dévoilant la façon dont ils s’engagent dans des relations de dette vis-à-vis de leurs
  • recompositions familiales et des réseaux mouvants de sociabilité. Une économie de l'aléatoire apparait et redéfinit les relations d'argent et de travail, les relations locatives, les liens de parentés, au fondement des « caisses communes ». Tout circule, des
  • Comment vit-on dans la pauvreté ? Comment assurer le vivre et le couvert ? Comment éviter la violence ? Comment combiner la protection familiale et la protection sociale ? A partir d'une enquête ethnographique dans un Grand Ensemble de Buenos Aires
  • , la thèse explore ces questions en utilisant plusieurs matériaux : des observations, des entretiens, des correspondances, des archives personnelles et administratives. Pour répondre à l'appauvrissement économique, les politiques du logement ont
  • développé un programme d'accès à la propriété. Mais les propriétaires sont peu nombreux, l'enquête découvre un ensemble hiérarchisé de statuts d'occupation, du locataire au sous locataire jusqu'au squatteur, en passant par l'hébergé, cette figure des
  • ressources matérielles contre une prise en charge, des corvées contre de l'hébergement, des services contre des promesses d'héritage. « Rester en compte », éviter la misère, constituer des réserves, augmenter sa réputation : « vivre à crédit » est ici une
  • donnée structurelle. Si la violence de la dette affleure, les pactes seront là pour offrir une certaine stabilité sur le modèle des contrats civils, soit tout un travail sur la légalité, une fabrique des usages, une morale de l'occupation portée par les