inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (7 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • On admet de manière générale que la relation exprimant le débit solide Q d'un cours d'eau en fonction du débit liquide Q est de la forme: Q=a.Q où a et n sont des paramètres constants. Cette relation n'est pas stable à l'intérieur du cycle
  • hydrologique annuel. A débit liquide égal les débits solides sont plus importants en saison de montée des eaux qu'en saison de décrue, ce qui se traduit par une courbe débit-liquide-débit solide présentant une boucle d'hystérésis à l'échelle annuelle. L'A
  • . propose un modèle à cinq paramètres permettant la simulation de ces boucles. On considère qu'à tout moment il existe un débit limite en-dessous duquel le lit est en équilibre et ne peut être érodé| sa valeur, fonction des débits antécédents, varie d'une
  • mises en évidence entre tant la quantité (débit spécifique et absolu) que la qualité (concentration en matières dissoutes, ablation chimique de subsurface) de l'eau d'une part, et la taille de l'aire drainée de l'autre. Les relations entre le taux
  • Dans des bassins-versants partiels et sur le versant expérimental du bassin de drainage de la Homerka, une série de mesures de la quantité et de la qualité des eaux ont été effectuées lors d'une sécheresse d'été. Des corrélations étroites ont été
  • L'érosion en milieu tropical tempéré par l'altitude: l'exemple des Andes colombiennes, essai de cartographie thématique in Comptes rendus = Proceedings.
  • très différentes entre les régions humides où dominent les mouvements de masse et les régions abritées moins humides (1000mm/an) où règne l'érosion par les eaux superficielles. Le but de la carte de l'érosion en Colombie est de montrer quel est l'état
  • Bien que située en zone équatoriale, la Colombie présente des régions où le climat est tempéré par l'altitude: entre1800 et 3800m environ, pour des températures moyennes annuelles de18 à 6C. L'érosion agricole des sols présente des caractéristiques
  • actuel du problème dans le pays. L'accent est donc porté sur la dynamique des phénomènes et leur évolution possible en cas de changement du milieu naturel. (D'après les AA.).
  • terrain. Détermination en laboratoire de la teneur initiale en eau, de la courbe du pF, de la conductivité à l'état saturé de la couche superficielle, de la texture et de la teneur en humus. Pour chaque parcelle expérimentale ont été relevés le profil du
  • forte. Les précipitations déterminent non seulement le déclenchement du ruissellement mais aussi la destruction des agrégats du sol lors du splash des gouttes de pluie. De plus, elles augmentent la teneur en eau des horizons de surface exagérant ainsi
  • l'impact du piétinement ovin sur la dégradation des sols. L'action érosive du mouton ne s'exerce que sur une surface très limitée de l'ensemble de l'alpage, et sans commune mesure, en année humide, avec l'ampleur des phénomènes géomorphologiques. (l'A.).
  • Une nouvelle méthode de préparation de cartes des propriétés du sol vis-à-vis des aménagements des eaux a été élaborée. Dans ce but, on a utilisé des données concernant la perméabilité naturelle des strates de surface, obtenues au moyen d'un
  • Dans un petit bassin-versant d'Espagne méridionale, à partir des résultats obtenus par simulation sur deux séries de 100 et 260 mini-parcelles expérimentales de 1m on a élaboré des modèles qui permettent de déduire les quantités d'eau ruisselée et