inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (13 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Le marketing social est-il la solution au problème de la consommation de l'eau à Jakarta (Indonésie)?
  • Approvisionnement en eau
  • Gestion de l'eau
  • La ressource en eau à Jakarta est abondante, du fait que la pluviométrie annuelle moyenne à Jakarta est de 2500 mm/an et que la ville est traversée par 13 cours d’eau d’importance. Cependant, elle ne peut pas répondre aux besoins de ses habitants en
  • tendance à penser que la ressource en eau est illimitée. Cela conduit à une utilisation excessive de la ressource en eau qui aggrave le problème d’approvisionnement en eau. En se basant sur les enjeux ci-dessus, cette étude cherche premièrement à mettre en
  • matière d’approvisionnement en eau. De plus, l’accès à l’eau propre est inégal en fonction des critères socio-spatiaux de la communauté jakartanaise. Par ailleurs, la société indonésienne, dans son ensemble et la société jakartanaise en particulier, ont
  • évidence les causes du paradoxe de l’eau à Jakarta en tenant compte de la trajectoire historique de l’approvisionnement en eau à Jakarta. Deuxièmement, des enquêtes de terrain auprès de la communauté jakartanaise en fonction des catégories socio-spatiales
  • différentes ont été effectuées pour connaître la compréhension de l’inégalité de l’approvisionnement en eau qu’ont les citadins qui vivent ce phénomène au jour le jour, et en quoi cela affecte leurs perceptions et leurs comportements sur l’eau. Enfin, comme
  • Jakarta est peuplée de 9,7 millions de personnes, les économies d’eau réalisables paraissent importantes. Une approche empruntée au domaine du marketing, «le marketing social», me semble prometteuse pour convaincre les populations d’économiser l’eau. Une
  • Ressources en eau
  • Surexploitation de l'eau
  • L’urbanisation avec le regroupement des activités et des populations dans les villes contribue à l’accroissement de la demande des services en eau. Cependant, la surexploitation de cette ressource peut entraîner des effets négatifs sur
  • facteurs identifiés qui participent à ce phénomène de subsidence peuvent être identifiés : facteurs géologiques et hydrologiques, facteurs socio-économiques concernant la ressource en eau et son usage et enfin des facteurs liés à la planification
  • territoriale. L’interprétation des résultats obtenus a confirmé que le phénomène est lié à une combinaison de tels facteurs : rôle des couches géologiques non saturées, diminution des réserves en eau des aquifères par pompage entrainant des processus de sape
  • de la thèse est d’élaborer une carte d’occurrence de subsidence dans cette région en fournissant une information utilisable à la protection civile par les acteurs de la planification. Le but d’une telle représentation est d’éviter ou d’optimiser le
  • développement sur des zones sensibles en complétant les documents de planification à partir d’une analyse de données géo-spatiales structurées dans un Système d’Information Géographique. La thèse aborde donc la subsidence en proposant une méthodologie à partir
  • Repenser l'économie politique des conflits contemporains sur la question de l'eau en Turquie : espaces, structures et agentivité d'une perspective comparative.
  • Approvisionnement en eau
  • Cet écrit s'intéresse au rôle de l'économie politique dans les mobilisations rurales contemporaines. En mettant l'accent sur les récentes luttes pour l'eau en Turquie, contre les centrales hydroélectriques « au fil de l'eau (SHP). La recherche
  • en termes de productions, marché, place dans le système économique général, migrations et viabilité des espaces, et des mobilisations politiques contre les constructions de SHP combinées avec d'autres raisons existantes pouvant mener à une agitation
  • élevée, comme à Bagbasi, la mobilisation est forte. Inversement, quand la menace est faible, comme à Pehlivanli, et qu'il existe des opportunités amenées par la compagnie construisant les SHP qui permettent d'atténuer les effets sur les ressources, une
  • mobilisation est peu susceptible d'arriver. De cela, j'affirme que les transformations spatio-économiques des localités qui transforment de manière inégale les configurations rurales en termes d'activités de production et de consommation ont un impact sur les
  • schémas, discours et des modes des mobilisations rurales contemporaines. De ce fait, la thèse plaide pour un besoin de théorisation des mobilisations agraires contemporaines depuis cette perspective en mettant l'accent sur les transformations des moyens
  • Ressources (terres, arbres, eau)
  • Contribution à la valorisation de l’eau dans les espaces urbains durables : l’exemple de Hà Nội (Việt Nam)
  • Eau
  • Gestion de l'eau
  • important dans la planification et le développement durable de la ville. Hà Nội est une ville vietnamienne née de l’eau. Avec plus de mille ans d'histoire, les espaces en eaux ont toujours été disponibles et visibles, le linéaire bleu constituant la trame
  • principale des quartiers. De nos jours, l’urbanisation rapide et la croissance mal-maitrisée de la ville fait peser sur l’ensemble des surfaces en eau une menace environnementale sérieuse : remblais, inondations, égouts à ciel ouvert, espaces de friches
  • Hà Nội. Cette thèse permet de clarifier le rôle et la valorisation de l'eau dans la formation et le développement de la ville de Hà Nội, de démontrer l'importance de l'eau dans la gestion et de la planification urbaine au Việt Nam en général et à Hà
  • Nội en particulier et enfin de proposer des scénarios urbains qui peuvent intégrer davantage de surfaces en eau dans le cadre d’une urbanisation durable. En outre, l'étude a également confirmé l’hypothèse selon laquelle l’eau est en mesure de
  • L'eau est la source de la vie et toutes les grandes civilisations humaines se sont construites autour des fleuves et rivières. Actuellement, l'eau existe non seulement dans toutes les activités de la vie humaine, mais constitue aussi un facteur
  • désaffectés. L'objectif poursuivi par cette recherche est double : identifier les problèmes et le jeu d’acteurs autour de l’aménagement urbain des lacs et trouver des solutions pour restaurer et améliorer les valeurs d’usage de l'eau des lacs dans la ville de
  • Ressources naturelles (eau...)
  • Services urbains en réseau (eau, transport)
  • L'image de la ville de Bénarès (Kāśī, Varanasi) est liée à son ensemble de ghāṭ – berges en forme de gradins – qui se déploie de façon monumentale sur la rive concave d'un méandre du Gange. L'aménagement de ce front d'eau s'inscrit dans un contexte
  • culturel particulier qui nécessite un rapport de proximité avec l'eau du fleuve. La construction et le développement de ce front d'eau dans le temps et la manière composite dont les éléments architecturaux s'y sont intégrés, interrogent aujourd'hui cette
  • comme un dispositif construit modulable adapté à un milieu fluvial, à une topographie et à des pratiques liées à la culture du lieu, qui facilite l'accès à l'eau quel que soit son niveau. M'appuyant sur des images anciennes, sur une série d'enquêtes de
  • terrain et de relevés architecturaux, ainsi que sur des plans de travaux officiels, j'étudie les techniques de construction face aux contraintes de l'eau, j'observe et j'analyse le dialogue de cette forme de berge avec la géographie et le paysage urbain
  • pour en mieux approcher son architecture et j'explique la matérialisation du ghāṭ par les pratiques diverses qui s'y déploient et les parcours symboliques qui y font référence. La relation toute particulière que la ville entretient avec son fleuve par
  • Cette thèse de doctorat porte sur la justice et l’injustice spatiales à Maputo, analysées au prisme du traitement public et de l’expérience citadine des inégalités d’accès aux services urbains (eau potable, déchets ménagers). L’absence d’expression
  • citadins, permettant l’expression et le débat publics. Cette approche du politique mit en lumière la permanence de pratiques de pouvoir autoritaires, construites sous le régime de l’Etat-Parti.