inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (5 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Fabriquer des centralités marchandes dans le monde arabe : étude comparée de deux quartiers-marchés du commerce transnational au Caire et à Oran
  • mondialisé. Elle se penche sur les effets territoriaux de circulations de biens de consommation courante fabriqués en Asie orientale, et montre que la mondialisation et ses opérateurs – les entrepreneurs-marchands algériens et égyptiens – sont des moteurs
  • importations de produits fabriqués en Asie orientale modifient en profondeur ces souks en contribuant à une nouvelle organisation spatiale de ces marchés. Avec ces circulations de biens, se diffusent également des modèles culturels, qui touchent à la fois les
  • À travers l’étude de deux ancrages urbains situés sur quelques-uns des chemins discrets et labiles de la mondialisation, le Mūskī au Caire (Égypte) et Médina J'dida à Oran (Algérie), la thèse propose une géographie de la ville marchande en contexte
  • puissants de la fabrique urbaine dans le Monde arabe. Elle apporte ainsi un éclairage renouvelé sur les échelles de la production de la ville marchande, y compris dans ses espaces les plus discrets, et propose une lecture au plus près des acteurs urbains
  • , certes peu visibles, mais dont les stratégies économiques, sociales et spatiales participent à la fabrique de la ville.Dans un premier temps, le rôle de structurations commerciales et urbaines plus anciennes des quartiers-marchés est mis en évidence pour
  • comprendre l’ancrage de la mondialisation dans des souks intra-urbains. Le commerce transnational s’inscrit dans deux centralités commerciales héritées qui se déploient à plusieurs échelles et qu’il requalifie. Dans un second temps, il apparaît que les
  • 2016
  • Surgissement, prolifération et intégration des motos-taxis dans les villes camerounaises : les exemples de Douala et Bafoussam
  • Accident de la route
  • dans la circulation génère des nuisances, des problèmes et des coûts pour la collectivité et les usagers. La conséquence la plus directe provoquée par cette mutation de la mobilité est l’augmentation croissante des accidents. Les motos sont désormais au
  • Au cours des dernières décennies, la mobilité dans les villes camerounaises a été marquée par la croissance considérable du trafic des motos-taxis, qui constituent désormais le mode de déplacement dominant. La sédimentation actuelle des deux-roues
  • coeur de violents conflits d’usage sur la voie publique. L’objectif de notre recherche est double, il s’agit d’abord d’améliorer la prise de conscience de l’importance des enjeux et des externalités et, ensuite, de proposer des pistes de réflexion pour
  • favoriser le passage d’une cohabitation conflictuelle à une cohabitation pacifique entre les motos-taxis et les autres usagers de la route. Celle-ci nécessite une réponse urbanistique, pédagogique, sociologique et politique, elle implique une gouvernance et
  • 2016
  • Les mules de la mode : mobilités de commerçantes angolaises entre le Brésil et la Chine
  • Asie de l'Est
  • espaces, l’observation menée sur les marchés de São Paulo, Luanda et Canton s’inscrit dans la perspective de la globalisation « par le bas ». Interrogeant les processus émancipatoires, ce travail cherche à vérifier si la circulation commerciale permet aux
  • Cette thèse s’appuie sur les expériences professionnelles de voyage de commerçantes transnationales angolaises qui voyagent à l’étranger pour rapporter des produits manufacturés (vêtements, chaussures, accessoires féminins) qu’elles transportent
  • directement dans leurs valises sans déclarer l’objectif commercial de leur activité. Ce commerce, pratiqué sur l’ensemble du continent africain s’est intensifiée en Angola avec la fin de la guerre en 2002 et l’ouverture des relations internationales avec des
  • partenaires comme le Portugal, le Brésil, Dubaï et la Chine. Ce travail analyse deux vagues de mobilités commerciales féminines : de l’Angola vers le Brésil et de l’Angola vers la Chine. S’intéressant aux rôles spécifiques des femmes africaines sur trois
  • femmes de prendre conscience des rapports de pouvoir qui les marginalisent et de développer leur capacité à les transformer. Cependant, la thèse défendue est que les caractéristiques de l’économie « parallèle » où les frontières entre le légal, l’illégal
  • , le licite et l’illicite se confondent, conditionnent les capacités d’autonomisation des femmes et pénalisent la revendication de leurs droits. À l’heure de l’accélération de la globalisation des échanges entre pays du Sud, cette thèse a pour ambition
  • 2016
  • Ancestralité et migrations urbaines : le cas des Tandroy de Toliara (Madagascar)
  • Afrique de l'Est
  • siècle en situation de circulation à travers l’île, sont le plus souvent assignés à un statut de migrants précaires, pour lesquels la ville demeure un espace étranger. Je montre, à travers une ethnographie de situations rituelles, comment cet état de la
  • Cette thèse traite de la manière dont les Tandroy, population originaire de l’extrême Sud de Madagascar, produisent leurs identités collectives en situation de migration urbaine dans la ville de Toliara. Les Tandroy, qui vivent depuis près d’un
  • migration peut être considéré comme un espace de transition, dans lequel se joue le passage d’un état de mobilité à un état d’ancrage. Je montre également comment ce passage implique la remise en cause d’une identité collective construite avec la
  • colonisation, et cristallisée au début des années 1970, époque où sévit une révolte paysanne menée par Monja Jaona, leader politique tandroy d’envergure nationale. Mes enquêtes se situent dans deux domaines, celui de la politique, et celui de la possession
  • . Dans les deux cas, l’ancrage en ville s’exprime de manière paradoxale à partir du maniement de symboles ancestraux, pourtant fragilisés par le phénomène migratoire et jugés inadaptés à l’espace urbain : le poteau sacrificiel hazomanga, et l’esprit de
  • possession kokolampo. Je m’intéresse à la manière dont ces éléments participent à l’élaboration de constructions symboliques confrontant des catégories identitaires articulées à l’expression d’une mémoire collective, et porte une attention particulière à la
  • 2016
  • L’hypothèse migratoire comme horizon d’émancipation ? : une ethnographie des jeunesses dakaroises
  • Afrique de l'Ouest
  • . L'étude de l'« hypothèse migratoire » montre comment la circulation de représentations communes du « Nord » se traduit différemment selon la position occupée par les jeunes dans l'espace social. En prenant en compte la place des jeunes dans les rapports
  • Au croisement d'une sociologie des migrations et d'une sociologie de la jeunesse, cette thèse s'attache à saisir le sens de l'émigration envisagée par les jeunes de trois quartiers de Dakar. Alors que cet horizon collectif ne se concrétisera que
  • sociaux – d'âge, de sexe, de caste (« Waaso ») et de classe – structurant la société sénégalaise, l'ethnographie de ces trois quartiers socialement différents dévoile la diversité des hiérarchies et des obstacles que les jeunes doivent contourner pour s
  • '« accomplir » et réussir socialement (« Tekki »). En analysant les tensions créées par ces velléités d'émancipation à l'égard des structures sociales et les différentes formes de rappels à l'ordre exercées par ces dernières (stigmatisations, sanctions mystico
  • -religieuses…), on peut comprendre la prégnance de l'hypothèse du départ : elle permettrait de s'extraire momentanément de rapports sociaux entravant une ascension sociale vécue comme possible, et de se distancier géographiquement pour s'élever socialement au
  • retour. Moins qu'une volonté de bouleverser l'ensemble des structures sociales sénégalaises, l'émigration est envisagée comme le chemin le plus rapide pour obtenir une reconnaissance sociale de la part des différentes catégories dominantes : les plus âgés
  • 2016