inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (13 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Le commerce extérieur de l'URSS en 1984
  • Commerce extérieur ; Commerce international ; Date 1984 ; Donnée ; Géographie de l'Europe ; URSS
  • Etat de stagnation réelle des échanges extérieurs de l'URSS, qui n'apparaît pas dans les statistiques officielles. Le commerce avec l'Ouest a diminué de 3 % reprise des échanges avec le CAEM augmentation des importations de pétrole en provenance du
  • Moyen-Orient et diminution des importations de céréales achetées au Tiers-Monde.
  • Economie internationale ; Entreprise ; Entreprise multinationale ; Géographie de l'Europe ; Investissement étranger ; Joint venture ; URSS ; Zone franche
  • . Cette étude fait le point sur l'état des débats. (l'A.).
  • L'URSS envisage de créer des zones économiques spéciales où les investisseurs étrangers bénéficieraient d'un assouplissement des réglementations existantes en matière de sociétés mixtes. L'élaboration d'une législation appropriée a pris du retard
  • Accord commercial ; Coopération économique ; Géographie de l'Europe ; Investissement ; Investissement étranger ; Relations internationales ; Société mixte ; URSS
  • Depuis le dernier relevé arrêté à la mi-novembre 1987, de nouvelles sociétés mixtes ont été constituées et de nouveaux projets soumis à l'étude| ils sont cités ici par pays (Autriche, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Italie, RFA, Suisse, Japon).
  • Nouvel éclairage sur le commerce extérieur de l'URSS
  • Commerce international ; Données 1986-1987 ; Exportation ; Géographie de l'Europe ; Importation ; URSS
  • Présentation de l'état des exportations et des importations de l'URSS étudiés par groupes de pays (COMECON, hors-COMECON, Tiers-Monde, pays occidentaux) nombreux tableaux, le volume des exportations a progressé comme en 1986, mais les chiffres ont
  • baissé. Par contre, et toujours comme en 1986, l'URSS a globalement réduit ses importations de 2,9 % en valeur rouble, c'est-à-dire de 1,6 % en quantités physiques.
  • Coopération URSS-Ouest : les nouveaux partenaires des firmes occidentales
  • Commerce extérieur ; Commerce international ; Economie internationale ; Europe ; Europe de l'Ouest ; Géographie humaine ; Monopole ; Politique commerciale ; Réforme ; URSS
  • Le paysage commercial de l'URSS est en pleine évolution, le monopole d'état du commerce extérieur et les barrières face à l'Ouest tombent peu à peu. L'A. donne la liste (devenue longue) des partenaires potentiels directs des firmes occidentales et
  • souligne la liberté pour les entreprises d'utiliser les devises convertibles gagnées à l'exportation. Malheureusement, la non-convertibilité du rouble et l'absence de marché intérieur freinent beaucoup le développement des échanges.
  • Coopération économique ; Economie internationale ; Géographie de l'Europe ; Société mixte ; URSS
  • Nouvelle liste (la 4e) de sociétés à capital mixte en URSS. Au 1er janvier 1989, les statistiques officielles faisaient état de 191 sociétés mixtes dont 164 avec les pays non socialistes. Un arrêté du conseil des Ministres de l'URSS du 2 décembre
  • 1988 autorise les investisseurs étrangers à détenir une majorité des parts dans le capital de ces sociétés.
  • Commerce extérieur ; Commerce international ; Date 1986 ; Géographie de l'Europe ; Réforme ; URSS
  • en place du super-ministère qu'est la Commission d'Etat pour les relations économiques extérieures près du Conseil des Ministres.
  • La réforme souligne la diminution du monopole ministériel au profit de l'autonomie et de la responsabilité des entreprises et des administrations sectorielles. Cependant, la centralisation du commerce extérieur demeure très forte du fait de la mise
  • Le commerce extérieur de l'URSS en 1986 : coup dur pour Gorbatchev
  • Commerce extérieur ; Commerce international ; Date 1986 ; Géographie de l'Europe ; Pays capitalistes ; Pays socialistes ; Tiers-Monde ; URSS
  • la diminution des exportations et des importations en 1986. Les perspectives pour 1987 sont peu encourageantes et le pouvoir mise sur la réforme. L'A. analyse l'état des échanges avec les pays socialistes, les pays en voie de développement et les pays
  • Les mauvais résultats du commerce extérieur de l'URSS en 1985 et 1986 ont incité les nouveaux dirigeants de l'URSS à précipiter le mouvement de réforme dans le domaine des échanges. Mais c'est la chute des cours du pétrole et du dollar qui explique
  • occidentaux (Tabl.), et présente sous forme de tableaux une restructuration dans l'activité des centrales soviétiques de commerce extérieur.
  • La nouvelle stratégie du commerce extérieur de l'URSS vis-à-vis des pays occidentaux
  • Appareil commercial ; Commerce extérieur ; Commerce international ; Europe ; Europe de l'Ouest ; Géographie de l'Europe ; Organisation ; URSS
  • s'est doté : les organes de direction d'état et l'appareil commercial opérationnel| les entreprises ont donc la possibilité de créer des sociétés à capital mixte en URSS et d'établir des liens directs avec leurs homologues occidentaux. La stratégie
  • Raisons et objectifs de cette réforme (évolution du prix du pétrole et instabilité du dollar - nécessité de garantir une certaine liberté d'action à ceux qui sont capables d'exporter). L'A. présente ici ce nouvel appareil de direction dont l'URSS
  • commerciale reste cependant prisonnière des contraintes politiques et économiques.
  • Les échanges de l'ex-URSS avec le monde extérieur en 1991-1992
  • A cette époque, l'URSS a cessé d'exister et a fait place à quinze nouveaux pays, qui agissent en Etats indépendants sur le marché international. Le système d'échanges en vigueur depuis plus de soixante-dix ans a volé en éclats avec l'abandon de
  • l'économie centralement planifiée. Un désordre profond accompagne la difficile émergence du marché. Les statistiques du commerce extérieur soulignent clairement une récession des échanges de grande envergure en 1991. L'année 1992 est marquée par un nouvel
  • effondrement du commerce extérieur de la CEI, des pays baltes et de la Géorgie. L'A. se limite ici à présenter la situation initiale du commerce extérieur de ces pays au seuil de leur nouvelle existence.
  • Arrêté du 2 décembre 1988 ; Commerce extérieur ; Commerce international ; Géographie de l'Europe ; Législation ; URSS
  • Cette réforme est un moyen de donner aux entreprises la possibilité de devenir plus compétitives et de préparer le terrain à une plus large ouverture de l'économie sur le monde extérieur. Elle accentue la dislocation du monopole d'état du commerce
  • extérieur, annonce la création de nombreuses entreprises commerciales, l'adoption de nouvelles règles de change, d'un système tarifaire nouveau et de puissantes incitations à l'exportation, mais elle fait aussi des concessions nombreuses aux investisseurs
  • Dix ans de commerce Est-Ouest
  • (1970-1980) ; CEE ; COMECON ; Commerce international ; Europe ; Evolution ; Géographie de l'Europe
  • RFA, l'Autriche, l'Espagne, la Finlande, la Grèce, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède, la Suisse, le Canada, les Etats-Unis, l'Australie, le Japon. Evolution pendant ces 10années et tendances actuelles, où, indépendamment des antagonismes
  • Analyse du commerce Est-Ouest dans les années70 (avec tableaux détaillés pour les différents pays européens du CAEM avec les pays de l'OCDE, la Belgique et Luxembourg, le Danemark, la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la
  • politiques qui s'accusent ou s'exacerbent, on remarque la part croissante des produits alimentaires au détriment des machines et produits manufacturés achetés par les pays du CAEM. (CLR).
  • Le malaise des échanges Est-Ouest en 1981-1982
  • chronique de devises et la pénurie structurelle des produits alimentaires sont de lourds handicaps inhérents aux pays de l'Est. En tout état de cause, le commerce Est-Ouest en 1981 et 1982 est marqué par une bipolarisation accentuée non seulement en terme de
  • En 1981, pour la première fois depuis plus de 20 ans, le commerce Est-Ouest a diminué en valeur: 80,3 milliards de dollars contre 85,3 en 1980 (tableaux), mais l'évolution n'est pas la même suivant les pays, et la baisse du dollar au cours du 1
  • semestre 1982 a fait sentir son influence| l'A. souligne un déséquilibre plus accentué dans la structure des échanges et un malaise persistant fait de crise de confiance sur fond de crise économique mondiale. En outre, le niveau de l'endettement, le manque
  • structure, mais aussi en termes de partenaires: Ouest-vendeur de céréales et URSS, Ouest-importateur d'énergie et URSS, flux qui par construction doivent être équilibrés pour l'URSS. (CLR).