inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (5 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Industrie et développement territorial : l’insertion des sociétés agro-industrielles dans le Delta et la Basse Vallée du fleuve Sénégal (rive gauche)
  • Afrique de l'Ouest
  • espace d’approvisionnement et de commercialisation. Ces entreprises contribuent très peu au développement du Delta et de la basse Vallée. Le rôle prépondérant de Dakar au détriment de Saint Louis, les incohérences des politiques foncières et de
  • particulièrement des tensions entre les agro-industries et les populations hôtes. D’où la nécessite pour les entreprises d’adopter la politique de RSE, mais aussi pour l’État, de réformer le foncier. La prise en compte des agro-industries dans les plans de
  • L’objectif de la thèse est d’étudier l’insertion des agro-industries dans les territoires et surtout leur contribution au développement local et régional. Nos recherches ont été effectuées dans le Delta et la basse vallée du fleuve Sénégal (région
  • de Saint Louis du Sénégal). L’étude des entreprises (CSS, SOCAS et GDS) situées dans notre zone d’étude a mis en évidence certains lieux stratégiques : le Delta et la basse Vallée (espace de production), la région de Dakar et l’international comme
  • développement régional ainsi que le contexte international et sous-régional (concurrence et fraude) sont autant de facteurs qui expliquent l’impact limité des agroindustries dans notre zone étude. Notre étude révèle aussi que les prises de terres cristallisent
  • Université de Saint-Louis (Sénégal)
  • L epargne postale et le developpement financier en Afrique subsaharienne : du financement de la dette de l Etat a la reduction de la pauvrete
  • De New York à Dakar : pour une approche critique et méthodologique de la justice environnementale
  • Etats-Unis
  • Afrique de l'Ouest
  • Le thème des inégalités et ses corollaires, telles la pauvreté, la précarité, l’exclusion ou encore la ségrégation, se posent de plus en plus d’un point de vue de la justice et concerne à la fois les enjeux spatiaux et environnementaux. Comme pour
  • marquer le paroxysme des inégalités, la question de la justice environnementale vient relancer le débat autour de l’accès aux ressources au sein des catégories sociales et spatiales, ainsi que le débat autour de l’inégale répartition et répercussion des
  • externalités, causées entre autres par l’usage de ces dernières d’un point de vue environnemental. De New York à Dakar, malgré les différences de contextes socio-culturels et économiques, les mêmes phénomènes d’inégalités face aux conditions environnementales
  • s’observent avec cependant des nuances dans les formes de manifestations et d’interprétations. Ce travail vise à réfléchir sur les déclinaisons que peuvent avoir les injustices environnementales dans la ville de Dakar à partir d’une approche élaborée dans les
  • villes américaines, berceau des mouvements de revendications. Deux localités situées dans la baie de Hann sont choisies en raison des pollutions industrielles dont elles souffrent. Il s’agit de Hann-Bel-Air et de Thiaroye-Sur-mer. Partant de l’analyse des
  • nuisances environnementales liées à la pollution industrielle, il s’agit de montrer l’importance de la « contextualisation » dans l’étude des injustices environnementales au regard des dynamiques socio-spatiales, mais aussi des perceptions face aux
  • Etats-Unis ; Sénégal
  • Les vécus de l’enfant hospitalisé à Dakar : une analyse ethnographique des paroles et des interactions dans quelques services de pédiatrie à Dakar
  • Afrique de l'Ouest
  • Dakar et dans deux écoles primaires. Les principaux résultats sont les suivants. D’abord, dans un pays comme le Sénégal où l’État n’arrive pas à assurer les services publics de base, la pauvreté signifie l’exclusion des soins essentiels. Ensuite, les
  • En Afrique subsaharienne, plus de 3 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année, et la santé des enfants africains constitue une priorité de développement international. Cette thèse a donc pour objectif de mettre en évidence les
  • perceptions de l’enfant malade, de ses proches et des soignants dans quelques services pédiatriques à Dakar. Elle s’inscrit à la croisée de l’anthropologie de la santé et de l’enfance, et deux enquêtes de terrain ont été menées dans le service de pédiatrie à
  • soignants adaptent leur pratique du geste douloureux en fonction des circonstances et des types de hiérarchies. Dans ce contexte, les soignants étaient à la fois les autorités et les victimes de ce « système d’indifférence ». Puis, le dogme existe chez les
  • médecins qu’il faut traiter le patient jusqu’au bout de sa vie malgré la souffrance de l’enfant. Enfin, la fin de vie n’a pas de place à l’hôpital de Dakar. Pour conclure, les vécus de l’enfant à l’hôpital sont affectés par le contexte des rapports sociaux
  • et des normes in situ. Néanmoins, les témoignages des enfants malades confirment leur autonomie et leurs capacités de réflexion.
  • Commerce et gestion de l'espace urbain à Dakar : enjeux, logiques et stratégies des acteurs
  • collectivités de proximité, la mairie de Dakar et l’Etat central sur fond de rivalités politiques, nourries par les conflits d’intérêts privés mis en concurrence. Les opérations de déguerpissement érigées en mode de régulation de l’espace urbain par les
  • Cette thèse est une contribution à la compréhension des nouvelles dynamiques urbaines liées aux activités commerciales dans les villes des Suds et tout particulièrement à Dakar. L’entrée privilégiée est celle des acteurs qui sont impliqués
  • directement ou indirectement dans les activités commerciales. Compte tenu de la place importante qu’elles occupent dans l’économie et dans l’espace urbains et la multitude d’acteurs qu’elles mobilisent, ces activités offrent un cadre pertinent d’analyse des
  • processus d’appropriation de l’espace et des mutations urbaines en cours. Cette thèse révèle que les activités commerciales s’insèrent dans l’espace dakarois sous de multiples formes : commerce de rue, marchés, centre commercial. Mais l’absence d’une
  • politique cohérente d’aménagement de l’espace urbain établit le commerce comme un défi pour la gestion urbaine. Dans ce contexte, la décentralisation qui aurait pu contribuer au développement harmonieux de la ville, a, plutôt, exacerbé les clivages entre les
  • collectivités locales ne sont pas parvenues à résoudre le problème de l’occupation des rues par les marchands. Ces derniers préfèrent rester dans la rue plutôt que de regagner les centres commerciaux construits par la mairie de Dakar pour les recaser. Cette