inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (12 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Vieillissement et care dans les familles transnationales indiennes : Expériences de vie de brahmanes à Chennai et Coimbatore
  • a été soutenue et prise en charge (phase de don) doit " rembourser " (contre-don) ses parents en prenant soin d'eux pendant leur vieillesse. Dans le contexte démographique actuel, le sud de l'Inde est marqué par un allongement de la durée de la vie et
  • En Inde, la prise en charge des personnes âgées est traditionnellement reconnue comme étant la responsabilité des enfants, du ou des fils en particulier. Il s'agit d'un contrat intergénérationnel implicite par lequel la jeune génération, qui
  • modifient dans leurs formes les échanges familiaux et les solidarités intergénérationnelles. À la croisée des recherches sur le vieillissement, la famille et les migrations internationales, le terrain d'investigation des familles transnationales offre
  • migré vers des pays occidentaux, ont permis d'étudier l'organisation des solidarités et de saisir les conséquences de la décohabitation entre génération dans une nouvelle géographie familiale. Ces familles transnationales interrogent les modèles
  • organisationnels des prises en charge et des solidarités concernant les personnes âgées vivant en dehors de l'idéal type de la Hindu Joint Family - famille indivise.
  • une augmentation significative des formes de mobilités internationales ; dans ces conditions, les relations intergénérationnelles évoluent. Si les migrations induisent des changements dans les mécanismes de transmission entre générations, elles
  • Contribution à la valorisation de l’eau dans les espaces urbains durables : l’exemple de Hà Nội (Việt Nam)
  • Gestion de l'eau
  • L'eau est la source de la vie et toutes les grandes civilisations humaines se sont construites autour des fleuves et rivières. Actuellement, l'eau existe non seulement dans toutes les activités de la vie humaine, mais constitue aussi un facteur
  • important dans la planification et le développement durable de la ville. Hà Nội est une ville vietnamienne née de l’eau. Avec plus de mille ans d'histoire, les espaces en eaux ont toujours été disponibles et visibles, le linéaire bleu constituant la trame
  • principale des quartiers. De nos jours, l’urbanisation rapide et la croissance mal-maitrisée de la ville fait peser sur l’ensemble des surfaces en eau une menace environnementale sérieuse : remblais, inondations, égouts à ciel ouvert, espaces de friches
  • désaffectés. L'objectif poursuivi par cette recherche est double : identifier les problèmes et le jeu d’acteurs autour de l’aménagement urbain des lacs et trouver des solutions pour restaurer et améliorer les valeurs d’usage de l'eau des lacs dans la ville de
  • Hà Nội. Cette thèse permet de clarifier le rôle et la valorisation de l'eau dans la formation et le développement de la ville de Hà Nội, de démontrer l'importance de l'eau dans la gestion et de la planification urbaine au Việt Nam en général et à Hà
  • participer à la création et au renforcement de l’identité urbaine spécifique.
  • Penser les rapports aux lieux dans les mobilités privilegiées : étude croisée des backpackers en Thaïlande et des hivernants au Maroc
  • Mode de vie
  • reconfigurations des rapports sociaux et des rapports de pouvoirs entre passage et appropriation de l’espace, permettent de saisir la dimension translocale des modes de vie contemporains. Cette thèse analyse finement les pratiques des backpackers et des hivernants
  • Cette thèse analyse les mobilités privilégiées internationales à partir d’une lecture spatiale croisant deux groupes : les backpackers et les hivernants. L'objectif est de comprendre la diversité des rapports aux lieux produits par ces mobilités
  • Nords-Suds principalement guidées par le loisir et de longue durée, dans le cadre d'une mondialisation croissante des modes de vie. Ces deux figures de jeunes itinérants (backpackers) et retraités séjournant l'hiver au soleil(hivernants), sont abordées
  • Ailleurs, requalifie les dualités classiques (tourisme - résidence, quotidien - hors-quotidien). L'imbrication des jeux de pouvoir favorise ces populations mobiles privilégiées dans la construction d'un chez-soi temporaire dans un Ailleurs. Au final, la
  • thèse investit la notion de mondialisation à travers le croisement de ces deux figures de la mobilité. Celles-ci reconfigurent dans une dimension translocale les cadres structurants de lecture des sociétés, au-delà des interprétations uniquement
  • de façon croisée à travers une enquête de terrain, déclinée respectivement en Thaïlande (Bangkok et Ko Phangan) et au Maroc (Agadir). Au croisement des études touristiques et migratoires, notamment autour des lifestyle migrations, les continuités et
  • Exposition humaine, analyse et renforcement des capacités d’évacuation face aux tsunamis à Padang (Indonésie)
  • Evacuation des civils
  • rythme de vie contrôlant les activités et donc la distribution de la population. L’heure d’arrivée d’un tsunami étant imprévisible, ces informations sont très importantes pour améliorer les programmes de réduction du risque. Cette démarche permet ainsi de
  • Cette thèse résume une démarche intégrée visant à évaluer l’exposition humaine et ses variations spatio-temporelles en cas de tsunami dans une zone urbaine littorale en Indonésie, ainsi que la capacité d’évacuation vers des refuges. Ce travail de
  • recherche systématise des méthodes permettant d’estimer la quantité de population présente heure par heure durant n’importe quel jour de la semaine et de l’année, à une échelle très fine, dans une zone urbaine. Il se fonde pour cela sur une hypothèse de
  • dégager des scénarios types de distribution de la population, utilisés pour ensuite évaluer la capacité d’évacuation de ces populations. Le modèle de simulation dynamique issu de cette recherche permet de mesurer l’accessibilité des zones selon certains
  • scénarios, et de proposer des améliorations pour une meilleure préparation de la protection des civils.
  • La Rochelle
  • Les ruelles de Hô Chi Minh Ville, Viêt Nam. Trame viaire et recomposition des espaces publics
  • une très faible emprise de la trame viaire, dont la hiérarchie demeure incomplète. Près de 85 % des rues sont inférieures à douze mètres de large. Les ruelles forment ainsi le cœur de l’armature urbaine, tout autant que le cadre de vie de la
  • Au cœur d’une région urbaine de plus de dix millions d’habitants, Hồ Chí Minh Ville s’affirme aujourd’hui comme moteur économique du Việt Nam. Les autorités de la ville-province entendent témoigner de ce statut métropolitain par une reprise
  • en main de la planification, après des décennies de développement urbain spontané. La démarche de cette recherche doctorale en géographie urbaine consiste alors à décrypter les mutations contemporaines des dispositifs spatiaux hérités que
  • sont les ruelles (hẻm) de Hồ Chí Minh Ville, à la fois dans leur dimension de composantes de la trame viaire et d’espaces publics.La trajectoire historique contrariée de la ville permet d’éclairer la spécificité de sa morphologie, marquée par
  • grande majorité de la population. À l’interface entre le public et le privé, entre le collectif et l’individuel, la ruelle, envisagée comme forme urbaine dynamique, permet de penser les mécanismes de recomposition urbaine et l’évolution des
  • pratiques citadines qui s’y déploient. En cela, cette recherche souhaite appréhender la réception par les citadins des normes de la « modernité urbaine », telles qu’elles sont aujourd’hui redéfinies par les autorités de la ville- province et qu’elles
  • Périurbanisation et Modernité à Hô Chi Minh-Ville. Etude du cas de l 'arrondissement Binh Tân
  • d’urbanité que l’homme tisse avec son milieu de vie et qui sont marquées par la modernité. Plus particulièrement, il s’agira d’examiner comment certains types d’habitats lient diverses catégories de population et diverses formes d’urbanité en milieu
  • La croissance de l’urbanisation, par son importance et sa rapidité, pose des problèmes considérables dans beaucoup d’endroits du monde, en Asie du sud-est et notamment au Vietnam où le potentiel d’accroissement urbain est extrêmement fort. Au
  • populations qui viennent de la campagne et travaillent dans les zones industrielles. Le problème de définition du périurbain à HCM Ville est abordé dans notre recherche de façon à tenir compte du contexte local mais surtout des enjeux théoriques que pose le
  • périurbain en tant que phénomène sociogéographique. L’interrogation sur les liens d’interdépendance entre périurbanisation et modernité traverse nos réflexions. La recherche vise à comprendre comment émergent dans les zones périurbaines de nouvelles formes
  • périurbain, afin de dégager la dimension sociale et culturelle de l’adaptation à la nouvelle situation et du développement durable. La thèse se concentrera sur trois types de population dans des types d’habitats différents, qui sont parmi les plus affectés
  • par l’expérience de la confrontation à la modernité : les jeunes, les femmes et les personnes âgées. Notre approche géographique consiste à caractériser la zone périurbaine par les outils de télédétection, statistiques et cartographiques, et aussi au
  • Les stratégies d'adaptation à la congestion automobile dans les grandes métropoles : analyse à partir des cas de Paris, São Paulo et Mumbai
  • Politique des transports
  • L'objectif de cette recherche est d'analyser le rôle de la congestion automobile dans la vie quotidienne des ménages motorisés des grandes métropoles. La congestion est-elle plus intense dans les grandes métropoles des pays émergents ? La situation
  • dans ces grandes métropoles préfigure-t-elle l'avenir de l'Île-de-France, compte tenu d'une offre viaire qui se stabilise et d'une multiplication des déplacements automobiles de banlieue à banlieue ? Nous partons de la définition de la congestion
  • automobile comme une perturbation interne du système automobile. A partir d'une approche systémique et comparative, nous étudions les manifestations sociales, spatiales et temporelles de la congestion automobile en Île-de-France et dans deux régions
  • métropolitaines de pays émergents, São Paulo au Brésil et Mumbai en Inde. L'étude s'appuie sur les enquêtes de déplacements des ménages et les données du trafic. Puis, nous examinons comment la puissance publique, les acteurs collectifs intermédiaires et les
  • ménages motorisés de ces métropoles s'adaptent à la congestion et interagissent. Pour cela, nous menons une évaluation de la politique de transport de ces régions, enquêtons sur les stratégies des entreprises et des associations, et réalisons une enquête
  • interactive de réponses déclarées auprès des ménages motorisés, suivie d'un questionnaire en Île-de-France.
  • Les Déguerpissements à Phnom Penh (Cambodge). Déplacements forcés et relocalisation contrainte des citadins pauvres
  • Transfert de population
  • Au Cambodge depuis le début des années 2000, la forte croissance économique et la stabilisation de la vie politique, après des décennies de guerre, encouragent une importante spéculation immobilière dans la capitale, Phnom Penh. Les bidonvilles sont
  • particulièrement visés par ces investissements privés, ainsi que par des projets d’aménagements publics. L’insécurité foncière qui caractérise ces quartiers informels permet aux autorités de libérer ces terrains par la force. Les déguerpissements de bidonvillois se
  • multiplient et aboutissent à la création de «sites de relocalisation» sur lesquels des parcelles sont distribuées aux déplacés. Hors-la-ville, dans un cadre rural et isolé, ces sites de relocalisation sont une forme de reterritorialisation subie pour les
  • déguerpis qui s’y installent, tandis qu’une partie d’entre eux retournent se reloger en centre-ville. La municipalité et le gouvernement cambodgien présentent ces déguerpissements comme un processus positif permettant de régulariser la situation des plus
  • pauvres représente un choix de société résolument tournée vers le capitalisme et la compétitivité, aboutissant à une nouvelle forme de ségrégation socio-spatiale. La relocalisation apparaît plus comme un moyen d’éloigner les bidonvillois et de s’accaparer
  • démunis dans de meilleures conditions de sécurité et d’hygiène. A l’inverse, les anciens bidonvillois estiment qu’ils ont été «jetés au milieu des rizières» sans ressource, sans logement, sans infrastructures. Le déplacement sous contrainte de citadins
  • Produire la ville en Asie du Sud-Est : les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge
  • Cette thèse de doctorat en géographie urbaine s'intéresse au redéploiement des marchés immobiliers résidentiels depuis le début des années 1990 à Phnom Penh, capitale du Cambodge. Un peu plus de trente ans après la fin du régime khmer rouge, qui
  • pratique un véritable «urbicide», le tissu urbain de la ville se transforme rapidement au rythme d'investissements importants de la part de promoteurs immobiliers locaux et étrangers. La construction de nouveaux projets immobiliers privés correspond
  • notamment à un processus de métropolisation caractérisé par des logiques de transfert et de réappropriation de nouveaux modes de production des villes sud-est-asiatiques. La conquête de nouveaux espaces urbains tout comme la transformation des plus anciens
  • s'organisent autour d'une compétition acerbe entre différents groupes sociaux et familiaux. Parallèlement, l'activité immobilière s'apparente à une activité citadine collective formant un champ socio-économique particulier. La production de nouveaux espaces de
  • vie est en ce sens tributaire de multiples stratégies résidentielles et de relations complexes entre les institutions, certains groupes d'intérêt et les habitants. L'organisation hiérarchisée des acteurs immobiliers apparaît finalement à l'étude des
  • Hanoi et Haiphong au contact de la colonisation : structuration et restructuration de la société urbaine en Indochine française (1887-1945) : le cas de Hanoi et de Haiphong
  • géographique et démographique des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS), notamment des petits commerçants-artisans. Les cadres indochinois auraient peut-être mieux exploités surtout en ce qui concerne le salaire et niveau de vie à la veille de
  • Cette thèse tente d'étudier la structure sociale des villes coloniales en Indochine française. Il s'agit d'une étude sur l'histoire de l'influence de la colonisation sur la société et les habitants urbains au Viêtnam, en prenant principalement le
  • cas de Hanoi et Haiphong dans la première moitié du XXe siècle. Après avoir bien examiné la méthode, la politique et l'organisation de la colonisation de l'Indochine, nous mettons d'abord les questions comme suit : comment les villes de Hanoi et
  • Haiphong ont-elles été construites ? ; À quels problèmes ont-elles fait face dans les processus de sa formation et son développement ? Ensuite, nous avons jeté un regard sur les habitants à la ville coloniale de Hanoi en remarquant la répartition
  • l'indépendance. De cela, on pourra relever certaines caractéristiques de la structure sociale et de la stratification sociale de la ville coloniale de Hanoi. À ce propos, nous analysons le mouvement social dans le contexte mondial de la crise économique après
  • 1930 et l'application de la réglementation générale du travail en Indochine de 1936, en mettant en scène une grève des ouvriers déclenchée à Hanoi en 1937, qui a permis d'exécuter la politique sociale au même niveau que la métropole. En conclusion
  • Réseau de distribution
  • . Ces éléments se traduisent par une transformation de la morphologie urbaine, mais également par une internationalisation de l’économie et par l’émergence de nouveaux modes de vie. La thèse propose d’appréhender ce changement urbain dans le Grand
  • La région métropolitaine de Manille connait, depuis la fin du XXème siècle, un «changement urbain». Par cette expression, on désigne un ensemble de phénomènes liés entre eux, qui comprend la consolidation de classes moyennes, l’implantation
  • d’entreprises de services et le développement d’une économie orientée vers la consommation – cette dernière étant illustrée de manière frappante par la multiplication des centres commerciaux, des objets urbains structurants dans la région capitale philippine
  • Manille au regard du service électrique. Les phénomènes décrits ont en effet des implications majeures sur la question énergétique : accroissement substantiel de la demande d’électricité, exigences plus hautes quant à la fiabilité du service
  • , nouvelles pratiques de planification et de déploiement de l’infrastructure. Mais la relation entre changement urbain et secteur électrique est à double sens, et l’on peut observer des tensions par rapport aux tarifs ou à la qualité du réseau, dans la
  • mesure où ces éléments viennent contraindre les transformations économiques et sociales que connaît la capitale philippine. En mobilisant plusieurs courants de littérature — sur les classes moyennes, sur l’économie politique de la production
  • Contributions des communautés au processus de la résilience urbaine : une étude de cas de la ville de Semarang (Indonésie) face au risque hydrologique côtier
  • menacées par le risque du rob dans la vie quotidienne. Cette situation les encourage à mettre en œuvre des efforts d'auto-assistance, individuelle et collective, basés sur leurs perceptions et leurs initiatives, afin de réduire l’impact des risques
  • La ville de Semarang est une des villes côtières indonésiennes vulnérables aux risques hydrologiques. Elle a été menacée par les inondations depuis plusieurs siècles. Cette menace a été aggravée par le phénomène de rob – expression locale qui
  • désigne une inondation survenant lors d’une haute marée – en particulier dans la zone côtière, depuis la fin des années 1980, en liaison avec le processus d’industrialisation qui influe sur la croissance urbaine. Les acteurs urbains, de l’époque du
  • risque hydrologique demeure une menace pour la ville. Les faiblesses du système urbain pour la réduction du risque hydrologique augmentent la vulnérabilité des communautés face aux risques hydrologiques. Ainsi les communautés côtières sont souvent
  • hydrologiques sur leurs territoires (habitats). Ces efforts sont effectués à la fois de manière routinière et temporaire. Les communautés utilisent des moyens modestes qui dépendent de leurs capacités économiques; ces façons déterminent un mode d'adaptation qui
  • influence le processus de résilience urbaine. Cette recherche a pour objet de comprendre les formes de la résilience à l'échelle locale (communautés et quartiers) ; elle vise également à appréhender les interactions entre les échelles du contexte local et