inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (22 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • L'exploitation minière dans la région du Haut-Ogooué (Gabon) : contribution à l'étude des impacts environnementaux
  • Qualité de vie
  • la qualité de vie à Moanda, ville de manganèse et à Mounana, ville d’uranium, il a été question, au bout de ce travail, d’apporter quelques propositions dans l’optique d’un développement durable. On peut citer entre autre la création des structures
  • Cette thèse traite des conséquences de l’exploitation du manganèse et de l’uranium sur l’environnement au Gabon, principalement dans la région du Haut-Ogooué. S’agissant du manganèse, exploité à Moanda par la société Comilog, alors filiale du groupe
  • français ERAMET, son extraction entraine d’un côté la métamorphose du paysage et de l’autre côté la pollution physique voire chimique des écosystèmes adjacents. À propos de l’uranium, cette ancienne exploitation de Comuf, filiale du groupe Areva (hérité de
  • COGEMA), est à l’origine d’un passif environnemental qui compose avec la présence anormalement élevée de la radioactivité et la transformation du paysage originel. En fin de compte, ces deux activités révèlent la dualité société/nature au bout de laquelle
  • la nature se transforme désormais rapidement au rythme des activités anthropiques sans cesse croissantes. Elles exposent l’homme aux risques anthropiques dont les conséquences peuvent être fatales. Par conséquent, la crise environnementale née de ces
  • deux minières a suscité les mouvements d’humeurs au sein de la population locale et de la société civile qui accusent l’État Gabonais et les deux protagonistes d’un manque de sérieux de réactivité face au danger qui prévaut dans la région. Au regard de
  • Choix résidentiel de localisation et modes de vie urbains de familles de classe moyenne dans la Région Métropolitaine de Santiago au Chili
  • Mode de vie
  • Vie urbaine
  • Choix de l'habitat
  • La thèse de doctorat explore, à travers une recherche qualitative de terrain, les fondements des élections résidentielles et les modes de vie résultants, chez des familles de classes moyennes en deux types de localisation dans la ville Santiago du
  • mobilités et à la consommation. Les résultats démontrent que l'élection résidentielle constituerait le reflet plus ou moins conscient d'une conviction préalable sur ce qu'est une « bonne vie » dans la ville. L'actuel contexte de développement des villes
  • , dont Santiago constitue un bon exemple, oblige donc à comprendre la mobilité et la permanence articulées de façons différentes selon l'expérience urbaine de l'habitant, dues en grande partie à la localisation et aux modes de vie que celles-ci induisent
  • groupes représentent alors une tension entre continuité et changement. Cela, non seulement dans des termes socio spatiaux, mais aussi, dans la manière où les changements dans la société chilienne s'expriment dans les actuels styles de vie. D'autre part, le
  • . Nonobstant, la mobilité périurbaine est légèrement plus centrée dans la reproduction de la vie quotidienne. Les résidents en localisation centrale soulignent, avant tout, la valeur de la fluidité, principe qu'ils étendent à leurs pratiques de consommation, où
  • Chili : central et péri urbaine. Les familles en localisation centrale habitaient dans des « condominios » horizontaux de la commune de Ñuñoa, tandis que les périurbains le faisaient dans des micro quartiers de l'ensemble résidentiel “Ciudad de Los
  • Universidad católica de Chile
  • Afrique de l'Ouest
  • de cette thèse est une approche intégrée des interfaces de la Nature et de la société. Plus que les différences et les approches dualistes, c’est l’interdépendance entre mode de vie et santé que nous avons mis en évidence. Pour ce faire, il parait
  • pour la lutte contre les maladies et le suivi correctif de facteurs impliqués dans des cycles épidémiologiques. La distribution des maladies et les résultats sanitaires auxquels on aboutit sont grandement affectés par les lieux de vie. Pour atteindre
  • des résultats obtenus dépend étroitement de la qualité des données utilisées.
  • Notre travail doctoral contribue à l’analyse de la gestion des risques sanitaires liés à l’eau à Cotonou au Bénin par la mise en place d’un Système d’Information Géographique (SIG). Relevant à la fois de la géographie physique et humaine, le sujet
  • opportun d’inscrire dans une dynamique les évolutions de l’environnement biophysique de notre zone d’étude (la ville de Cotonou), d’en connaître les rythmes de progression et de régression au cours du temps, et d’apprécier les phénomènes à plusieurs
  • échelles spatio-temporelles.Sur le plan méthodologique, pour traiter les phénomènes spatiaux les méthodes d’inspiration hypergraphique et ensembliste apparaissent de nos jours comme des plus efficaces. Les SIG appuient cette approche dans la mesure où ils
  • qui agitent la vie politique de la municipalité de San Pedro Chenalhó, située dans la région des hautes-terres du Chiapas, Mexique. La thèse prend appui sur un cadre théorique inspiré de Gramsci dans lequel s’encastrent des analyses empruntées à la
  • rébellion des pedranos contre des caciques culturels aboutit à la création d’une municipalité autonome zapatiste à Polhó en 1996 (analysée depuis la vie quotidienne et articulée à la mise en scène de l’organisation zapatiste) et engendra la formation d’un
  • Fondée sur l’étude d’un corpus riche composé de récits de vie, d’observations participantes réalisées entre 2003 et 2010, d’archives et de documents récoltés sur le terrain, cette thèse explore les rapports de pouvoir et les dominations multiples
  • sociologie des mouvements sociaux, à l’anthropologie politique de l’État et des ONG, et à la micro-histoire. L’étude en trois volets remonte aux années 1940 et s’achève en 2010, afin d’analyser la genèse et les transformations des rapports des pedranos à
  • l’État mexicain, par le biais de portraits de leaders politiques et religieux locaux. La crise politique et économique que connaît le Chiapas au tournant des années 1990 s’est exprimée à Chenalhó par un double phénomène d’autonomisation de la justice : la
  • groupe d’autodéfense dans l’ejido de Los Chorros en 1997. La réactivation d’anciens antagonismes politiques, religieux ou familiaux entraîna des violences en cascade tout au long de l’année 1997. L’analyse détaillée des assassinats et du massacre d’Acteal
  • Salvador de Bahia
  • Vie urbaine
  • ) et Dois Métros e Cinco (1905). Ces cinq écrivains aux vies distinctes ethniquement, socialement et professionnellement parlant, sont réunis dans un échantillon qui compose un riche tableau de la vie intellectuelle de Bahia à l'époque en question
  • de la ville. La seconde partie, consacrée à l'analyse de contenu d'une publication de chacun des auteurs, aborde les transformations des modes de vie dans la ville de Salvador, intégrant l'expérience de rupture qui définit progrès et modernité à
  • partir de la perspective des intellectuels bahianais représentés par ces cinq auteurs. Les textes ont révélé non seulement leurs opinions quant aux dommages et bienfaits de la modernisation, mais aussi leur expérience de vie dans la ville, contribuant à
  • La présente recherche sur des sources documentaires étudie la façon dont cinq intellectuels de Bahia ont vécu et interprété le processus de modernisation lors du passage du XIXe au XXe siècle, mis en lumière dans les mesures d'urbanisation ayant
  • influé non seulement sur le tissu urbain mais aussi sur les usages, pratiques et interactions sociales qui donnaient un sens à l'espace. Il s'agit d'une sociologie de l'intellectuel analysant la conduite de Silva Lima (1826-1910), Anna Bittencourt (1844
  • . Cette analyse est partie d'études antérieures ayant mis en relief la relation entre production intellectuelle et transformations urbaines. Ce champ de recherche soulève, dans le cadre méthodologique, le problème de la réification conceptuelle relevé dans
  • De Alencar Serra e Sepúlveda, Cecília
  • Université fédérale de Bahia
  • Salvador de Bahia
  • « Une vie incomplète » : le cas particulier de la colonia Miguel Hidalgo, Ecatepec, État de México
  • Tout en défiant l’anthropologie classique, cette étude montre la manière selon laquelle les perspectives intimistes peuvent contribuer à la compréhension de phénomènes sociaux. Le point de départ est celui de l’histoire personnelle de l’auteure et
  • la méthode employée implique la reconnaissance d’une problématique partagée avec l’altérité étudiée ici. Cependant, il ne s’agit pas d’un récit autobiographique mais bien d’une tentative de saisir dans le dialogue avec autrui des réponses à un avenir
  • individuel et collectif. En cela, l’objectif est d’expliquer comment est-ce que les habitants d’un quartier défavorisé, comme celui de Miguel Hidalgo dans la périphérie de la Ville de Mexico, s’organisent pour faire face aux multiples infortunes qui mettent
  • mode selon lequel les habitants se sont organisés pour satisfaire leurs besoins de base et faire face à leur situation défavorable. Elle examine ensuite l’existence d’un modèle socioéconomique, étendu à la communauté, fondé sur la transformation de
  • de cette zone prétendent transformer la société, pour réaffirmer les liens communautaires ou bien pour construire de nouvelles identités. En conclusion, il est établi que, même quand dans une large mesure les jeunes ont été ceux qui ont impulsé la
  • transformation et la dilution de la société, ce sont eux qui actuellement s’efforcent davantage à récupérer les valeurs communautaires et produire de nouvelles formes pour leur expression.
  • Resolver, un art cubain de la débrouille : la gestion du quotidien des Vazquez, une famille transnationale dans la Cuba des années 2000
  • La Havane
  • Vie quotidienne
  • ethnographique collective sur la vie à Cuba durant la première décennie de révolution (1968-1970), dont les cartons ont été ré-ouverts pour la première fois à l’occasion de cette recherche. Le rapprochement permet d’accéder aux expériences vécues des Cubains dans
  • les descriptions : le « resolver », la « résolution » des problèmes. Depuis les débuts de la Révolution, les Cubains ont été condamnés à l’invention de solutions, à la résolution permanente hors légalité face aux impasses de la vie économique
  • Le présent travail est une ethnographie du quotidien cubain durant les années 2000. L’investigation a été menée au sein des ménages d’une famille multi-sites, prise à la fois comme base d’observation de la société et comme objet d’enquête
  • . L’ethnographie par immersion a été échelonnée sur sept années (2007-2013). La principale implantation des ménages est à La Havane, une autre est en milieu rural, à Monte, dans l’Est de l’île d’où est originaire la famille, une troisième est aux États-Unis, à
  • leurs temps internes, et de les confronter à la mémoire de trois générations. Examinées au ras des expériences quotidiennes, les difficultés rencontrées par les Cubains ont donné lieu à un art particulier de la débrouille, qui donne leur unité à toutes
  • constamment produites par un système sans cohérence. Ce système résultait pour partie d’un volontarisme utopique, pour partie d’un pragmatisme du pouvoir pour resolver à son tour les difficultés qu’il subissait ou suscitait. La créativité des gouvernés a été
  • La Havane
  • Célébrer la diversité urbaine : groupes carnavalesques "afro" à Salvador de Bahia et à Carthagène des Indes
  • Salvador de Bahia
  • Vie urbaine
  • d’autres formes diverses, dissidentes, et souvent marginalisées de participation. Dans ce cas, le carnaval et les festivités de Salvador et de Carthagène ne sont pas seulement des espaces de rencontre culturelle à travers les symboles, la danse et la
  • Cette thèse étudie le Carnaval de Salvador de Bahia (Brésil) et les festivités de l’Indépendance de Carthagène des Indes (Colombie) dans l’optique de saisir comment leurs différentes formes de manifestations provoquent des tensions politiques
  • , économiques et culturelles au sein de ces deux villes d’Amérique latine. Cette thèse argue que les festivités impliquent des relations antagonistes entre une forme hégémonique de célébration — associée aux pratiques et aux discours des élites urbaines — et
  • musique, mais aussi des espaces politiques dans lesquels les identités, et les relations de classes et « raciales » sont contestées et reconfigurées. De plus, ces célébrations créent une opportunité pour des groupes différents de déployer de vives
  • De la Rosa Solano, Laura
  • Salvador de Bahia ; Cartagena
  • Les mules de la mode : mobilités de commerçantes angolaises entre le Brésil et la Chine
  • Asie de l'Est
  • de donner une vision intimiste et féministe de la mobilité en suivant le parcours et les récits de vie de plusieurs femmes angolaises entre le Brésil, l’Angola et la Chine.
  • directement dans leurs valises sans déclarer l’objectif commercial de leur activité. Ce commerce, pratiqué sur l’ensemble du continent africain s’est intensifiée en Angola avec la fin de la guerre en 2002 et l’ouverture des relations internationales avec des
  • partenaires comme le Portugal, le Brésil, Dubaï et la Chine. Ce travail analyse deux vagues de mobilités commerciales féminines : de l’Angola vers le Brésil et de l’Angola vers la Chine. S’intéressant aux rôles spécifiques des femmes africaines sur trois
  • espaces, l’observation menée sur les marchés de São Paulo, Luanda et Canton s’inscrit dans la perspective de la globalisation « par le bas ». Interrogeant les processus émancipatoires, ce travail cherche à vérifier si la circulation commerciale permet aux
  • femmes de prendre conscience des rapports de pouvoir qui les marginalisent et de développer leur capacité à les transformer. Cependant, la thèse défendue est que les caractéristiques de l’économie « parallèle » où les frontières entre le légal, l’illégal
  • , le licite et l’illicite se confondent, conditionnent les capacités d’autonomisation des femmes et pénalisent la revendication de leurs droits. À l’heure de l’accélération de la globalisation des échanges entre pays du Sud, cette thèse a pour ambition
  • La fabrique de la critique : les travailleurs « sous-traités » de l'industrie électronique au Mexique
  • analysant les conditions de vie imposées par ce régime de travail, à la fois flexible et précaire, la thèse rend compte des pratiques des ouvriers pour rendre leur environnement habitable et des critiques implicites dans la description qu'ils font de leur
  • Cette thèse enquête sur les travailleurs « sous-traités » de l'industrie électronique au Mexique et sur la fabrication d'une critique du travail dans cette industrie mondialisée. La thèse décrit le réseau mondial de production de l'industrie
  • électronique et son implantation dans la zone métropolitaine de Guadalajara ainsi que le régime de production de ces entreprises; elle doit donc permettre de comprendre les conditions de travail des ouvriers recrutés par les agences de sous-traitance. En
  • activité. L'enquête se concentre ensuite sur les manifestations de la critique ordinaire des travailleurs face à des situations d'incertitude et de conflit rencontrées dans le travail; elle relève aussi les ressources qui leur servent à accroître leurs
  • compétences et leur capacité d'agir. Par ailleurs, elle décrit, outre le processus de création du Centro de Reflexión et Acción Laboral à Guadalajara, association civile qui reçoit les plaintes et soutient les revendications des travailleurs, la configuration
  • d'une arène internationale publique autour de la critique des conditions de travail dans l'industrie électronique. Enfin, la thèse montre que c'est dans le rapprochement des acteurs à des niveaux multiples et dans le lien entre dispositifs locaux et
  • Lomé au-delà de Lomé : étalement urbain et territoires dans une capitale d'Afrique sud-saharienne
  • Afrique de l'Ouest
  • urbaines entraînant du coup, des conséquences tant sur les conditions de vie des citadins que sur l’organisation et la gestion de l’espace urbain dans son ensemble. En effet, si la métropolisation en cours dans plusieurs pays d’Afrique sud-saharienne est à
  • Lomé? Quelles sont les mutations qui en découlent, particulièrement dans ses périphéries. Quels sont les mécanismes de gestion et gouvernance de la ville et leurs impacts aussi bien sur le territoire métropolitain que sur la vie des populations? Ce sont
  • Depuis plus de trois décennies, l’urbanisation de l’Afrique en général et de l’Afrique noire en particulier, s’est fortement accélérée. L’explosion démographique dans les villes dont Lomé la capitale togolaise, a considérablement accru les surfaces
  • maîtrisé dans la plupart des cas. Ainsi, plus d’un demi-siècle après les indépendances, presque toutes les grandes métropoles présentent encore des paysages urbains très contrastés. Comment et dans quelles conditions se réalise le processus d’extension de
  • les principales questions traitées dans cette thèse. À travers une approche à la fois typologique et territoriale, la thèse aborde ainsi la problématique de l’étalement urbain et analyse plus précisément les formes et les contenus des extensions
  • l’origine de nombreuses et rapides mutations, il faut dire qu’elle pose aussi et de plus en plus, un réel problème de prise en charge efficiente des espaces métropolitains qui au demeurant, sont devenus plus variés en raison d’un étalement territorial non
  • Université de Lomé (Togo)
  • Mobilités et ancrages dans les quartiers populaires de la périphérie de Mexico. Une approche de la maturation urbaine
  • Cette thèse étudie les recompositions des colonies populaires périphériques de la zone métropolitaine de Mexico depuis vingt ans. Les liens entre les mobilités spatiales, les espaces de vie des habitants dans des quartiers illégaux à l’origine, et
  • des territorialités urbaines : l’ancrage, point de vue sur les expériences des individus ; la maturation, pour analyser les changements des contextes résidentiels. Les trajectoires de maturation ont été comprises à partir de l’analyse de données
  • sociodémographiques systématiques et d’un travail empirique dans quatre quartiers. Une fois le cadre de travail présenté, les contextes de la maturation ont été observés selon trois entrées : sociale, relative aux mobilités, et politico-juridique. Les trajectoires
  • plurielles de cette maturation ont ensuite été analysées du point de vue de l’ancrage, en tentant de comprendre les chemins ayant conduit à la diversité visible aujourd’hui : il s’est agi de décrire les itinéraires résidentiels des habitants, leurs
  • expériences citadines, en particulier par rapport aux ressources de la proximité, les dynamiques de régularisation foncière et urbanistique dans leur complexité et les évolutions de la division sociale de l’espace. Au final, ces quartiers deviennent de plus en
  • plus hétérogènes et « banals » par rapport au reste de la ville, révélant l’obsolescence d’une lecture unique en termes de pauvreté ou de marginalité juridique.
  • Trajectoires et dynamiques carcérales au féminin. Le cas de Lima
  • Stratégie de survie
  • Cette thèse propose d’étudier la trajectoire des femmes incarcérées dans la prison péruvienne Chorrillos I à Lima et d’analyser l’influence des inégalités sociales et du parcours de vie des détenues sur les dynamiques carcérales de cet établissement
  • célibataires, ainsi que la recherche de stratégies de survie. Le croisement de l’étude de leur trajectoire et de l’analyse des rapports sociaux, ethniques et genrés permet de comprendre leurs formes d’adaptation au milieu carcéral ainsi que les relations qui
  • . Les entretiens menés avec les détenues révèlent un ensemble de similitudes dans leur parcours avant l’incarcération, parmi lesquelles ressortent des schémas de domination genrée, des situations de précarité socioéconomique, des expériences de mères
  • lient l’ensemble des acteurs en présence, pour dévoiler les ressorts d’un univers carcéral particulier.
  • Segmentations urbaines et disparités de santé dans une ville moyenne africaine : du paludisme aux états nutritionnels à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)
  • Afrique de l'Ouest
  • L’urbanisation est un phénomène qui modifie l’environnement et les conditions de vie sur tous les continents. Depuis 2007, plus de la moitié de la population mondiale habite en ville. Or, beaucoup de villes de taille petite ou moyenne notamment
  • d’Afrique, connaissent une croissance non planifiée, avec pour conséquence d’exposer les populations à de nombreux dangers environnementaux aux conséquences sanitaires complexes et donc assez mal connues. En développant un programme de recherche sur la ville
  • de Bobo-Dioulasso, seconde ville du Burkina Faso, où les relations entre l’urbanisation et la santé ont été très peu analysées, notamment par les géographes de la santé, nous avions l’ambition d’analyser la production des inégalités de santé au regard
  • du processus de l’urbanisation par le biais d’une approche méthodologique originale. Plusieurs indicateurs de santé ont été utilisés, du paludisme aux états nutritionnels, à la fois sur des adultes de 35 à 59 ans et sur les enfants de 6 à 59 mois
  • , issus de quartiers choisis pour illustrer la diversité urbaine et maximiser ainsi l’amplitude des différences de santé entre les quartiers, mais aussi au sein même des quartiers. Notre travail se pose en préalable d’analyses plus élaborées des relations
  • typologie de la ville montrant que sa segmentation est au cœur de la production des inégalités de santé.
  • Le marché de l'art contemporain à Rio de Janeiro et São Paulo : analyse sociologique
  • Rio de Janeiro
  • Marché de l'art
  • Si la fascination incitée par l'art se montre incontestable, son autonomie en tant que sphère de la vie sociale, qui existe par lui-même et en lui-même ne se confirme pas. Selon de nombreux sociologues, l'art, comme toutes les activités humaines, se
  • prenantes exercent sur le monde de l’art contemporain et la relation qu’ils cultivent entre eux. En outre, nous allons explorer les similitudes et les différences entre le marché de l'art dans les deux plus grandes villes du Brésil et d'autres villes à
  • construit socialement et ne se présente pas exclusivement liée à des éléments essentiellement esthétiques. Dans cette perspective, des artistes, des experts en général, commissaires-priseurs et les acheteurs jouent leur rôle sur le marché de l’art visuel. Le
  • but de ma recherche doctorale est d'analyser le marché de l’art contemporain à Rio de Janeiro et São Paulo entre 2010 et 2013. Grâce à ce circuit de production et de circulation d’oeuvres d’art, nous allons analyser l'insertion, l'influence de ces parties
  • l'étranger, en particulier le marché de l'art à Paris.
  • Rio de Janeiro ; São Paulo
  • Radicalisation de l'action collective et jeunesse populaire : construction du politique et résistances au Chili
  • sein de collectifs d'action directe. L'enquête se déroule principalement durant la période de mobilisation étudiante de 2011 et 2012, qui constitue l'événement contestataire le plus important depuis la fin de la Dictature en 1989. Fondée sur la
  • politisation de l'expérience de jeunes, cette étude cherche à comprendre, à travers l'interprétation de récits de vie, l'observation et le travail d'archivé, les motifs d'un engagement radical dans lequel les actions de violence politique prennent une place
  • essentielle. Ce travail est composé de trois parties. La première interroge le rôle de l'histoire et de la mémoire en tant que sources d'une radicalisation politique de groupes populaires. Dans un second temps, le travail sur l'histoire du temps présent mené à
  • . ) dans un engagement radical fondé sur une idée autonomiste de la société. Cette thèse défend enfin l'idée d'un déplacement d'expérience individuelles du politique vers l'espace communautaire : l'instauration de collectifs politiques artistiques et
  • Cette thèse analyse le processus de radicalisation politique chez les jeunes issus des quartiers populaires à Santiago du Chili, à partir d'une enquête ethnographique de diverses pratiques des politiques mises en œuvre par des individus actifs au
  • travers une ethnographie d'événements contestataires et de violences en situation permet de comprendre l'importance des aspects émotionnels et de nouvelles pratiques du politique (occupation de lieux, démocrate directe, pratiques de contre culture, etc
  • Produire la ville en Asie du Sud-Est : les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge
  • Cette thèse de doctorat en géographie urbaine s'intéresse au redéploiement des marchés immobiliers résidentiels depuis le début des années 1990 à Phnom Penh, capitale du Cambodge. Un peu plus de trente ans après la fin du régime khmer rouge, qui
  • pratique un véritable «urbicide», le tissu urbain de la ville se transforme rapidement au rythme d'investissements importants de la part de promoteurs immobiliers locaux et étrangers. La construction de nouveaux projets immobiliers privés correspond
  • notamment à un processus de métropolisation caractérisé par des logiques de transfert et de réappropriation de nouveaux modes de production des villes sud-est-asiatiques. La conquête de nouveaux espaces urbains tout comme la transformation des plus anciens
  • s'organisent autour d'une compétition acerbe entre différents groupes sociaux et familiaux. Parallèlement, l'activité immobilière s'apparente à une activité citadine collective formant un champ socio-économique particulier. La production de nouveaux espaces de
  • vie est en ce sens tributaire de multiples stratégies résidentielles et de relations complexes entre les institutions, certains groupes d'intérêt et les habitants. L'organisation hiérarchisée des acteurs immobiliers apparaît finalement à l'étude des
  • Protection de l'enfance et régulation sociale en Colombie : ethnologie des foyers communautaires à Ciudad Bolívar (Bogotá)
  • Protection de l'enfance
  • foyers communautaires sur la scène publique et la vie quotidienne des membres d'une association de bénéficiaires du programme. L'auteure combine l'étude d'un corpus de normes juridiques régissant le fonctionnement des foyers communautaires et une
  • Les foyers communautaires sont des crèches cogérées par l'État colombien et par la communauté, fonctionnant au sein de maisons de famille dans les quartiers vulnérables des grandes villes colombiennes depuis les années 1980. La maîtresse de maison
  • prend en charge une quinzaine d'enfants et devient ainsi mère communautaire, et les ressources mises à disposition par l'État sont gérées par des associations regroupant une vingtaine de foyers communautaires. Cette thèse étudie à la fois l'évolution des
  • ethnographie menée dans un quartier défavorisé de la périphérie sud de Bogotá. À l'aide de la théorie de la régulation sociale, l'analyse met en lumière la place centrale qu'ont occupé les foyers communautaires dans le processus de construction de la nation
  • colombienne : au sein d'une société traversée par une guerre intestine, la protection de l'enfance est érigée en moteur d'intégration nationale, en valeur morale suprême et en levier de développement social. La traduction en droit interne du principe de
  • effets imprévus du programme sur le terrain, sont mis en lumière. Les valeurs associées à la protection de l'enfant apparaissent ainsi comme étant le socle et le moteur de l'empowerment de deux acteurs sociaux antagonistes : l'État colombien et les mères
  • La ré-invention du quotidien. Pratiques sociales quotidiennes et espace urbain. La Havane, 1878/1921
  • La Havane
  • Vie quotidienne, Sociologie urbaine
  • En analysant les interactions entre pratiques sociales quotidiennes et espace urbain à La Havane entre 1878 et 1921, cette thèse démontre combien l'émergence et la diffusion socio-‘raciale’ de nouvelles façons de pratiquer la ville contribuent alors
  • à une ré-invention du quotidien, c'est-à-dire à la reconfiguration de l'expérience journalière que les Havanais ont de leur ville et à l'actualisation de la façon dont ils y font société. Enclenchés entre 1878 et 1895 puis consolidés après 1898
  • , l'essor de transports en communs urbains à La Havane et leur appropriation progressive par les couches populaires favorisent un renouvellement des pratiques sociales quotidiennes de l'espace urbain, synonyme d'une entrée définitive des Havanais dans l'ère
  • des transports urbains de masse. Atypique de par sa précocité et sa rapidité, ce processus est également remarquable par ses répercussions sur deux des formes structurantes de la convivance havanaise. Dès avant l'Indépendance, le régime appliqué à la
  • marginalité havanaise s'en trouve désarticulé, à un moment où, la contestation de l'ordre colonial gagnant, le contrôle social devient un enjeu crucial pour les autorités. Sur l'ensemble de la période d'étude, le renouvellement des pratiques sociales
  • quotidiennes œuvre à une redéfinition de la géographie résidentielle havanaise : il est à la base d'une diffusion des couches populaires dans l'ensemble de La Havane, qui entrave et contredit le projet élitaire de capitale républicaine. En « faisant les poches
  • La Havane
  • Ethnographies de la gestion de l'eau à Tuti (Khartoum, Soudan) et Cano de Loro (Carthagène, Colombie) : histoire, localité et politique dans une perspective d'anthropologie urbaine comparée
  • Caño de Loro (Carthagène)
  • Gestion de l'eau
  • Au début du XXe siècle, un modèle centralisé est adopté pour l’approvisionnement en eau dans de nombreuses villes, dont Carthagène (Colombie) et Khartoum (Soudan). Ainsi, le réseau hydrique devient une technologie politique et un marqueur de la
  • spatialité et des modes de vie urbains pour différents acteurs (administrateurs, techniciens et citadins). L’analyse comparée des stratégies d’accès, des usages quotidiens et de l’imaginaire lié à l’eau de deux populations urbaines et insulaires – Caño de
  • Loro (Carthagène) et Tuti (Khartoum) – permet d’aborder la complexité des villes contemporaines. Dans la première partie, le réseau hydrique est restitué dans l’histoire de chaque ville où sa mise en place repose sur le renforcement ou l’émergence de
  • certains rapports de pouvoir et sur une transformation dans la conception de la nature. Ce caractère relationnel et politique du réseau ouvre la voie, dans une deuxième partie, à l’analyse de la matérialité de l’eau et ses échanges comme producteurs de
  • « localités » particulières au sein de l’espace urbain. L’analyse des relations entre sphères publiques et privées par le biais de la distribution de l’eau amène à discuter la pertinence de la notion de « gestion collective » des ressources en ville. La
  • troisième partie aborde les mécanismes mobilisés par différents acteurs dans les projets de planification urbaine pour négocier leur marge d’action sur l’eau et la terre. Elle met en lumière la dimension politique des catégories d’appartenance et le pouvoir
  • Caño de Loro (Carthagène) ; Tuti (Khartoum)