inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (42 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Vivre et exister a Younde : La construction des territoires citadins
  • Yaounde - Cameroun - Afrique Centrale - Afrique - Geographie Sociale - Vie Urbaine - Qualite de Vie - Urbanite - Espace Vecu - Mobilite
  • L espace vecu dans la Medina de Meknes (Maroc)
  • Meknes - Maroc - Afrique du Nord - Afrique - Urbanisme - Aspect sociologique - Qualite de la vie
  • L'exploitation minière dans la région du Haut-Ogooué (Gabon) : contribution à l'étude des impacts environnementaux
  • Moanda - Mounana - Gabon - Afrique - Exploitation minière - Manganèse - Uranium - Impact environnemental - Qualité de vie
  • Territoires et conditions de vie : santé des femmes et des enfants dans trois quartiers squattés de la ville d’El-Mina, Liban-Nord
  • , les femmes priorisent la qualité de soin et les structures spécialisées au cours de cette période. Ces pratiques sont soutenues par l'offre multiple et la prise en charge des soins existant dans la ville d'El-Mina et de Tripoli dont les tissus urbains
  • religieuses et politiques. Cependant, pour les enfants âgés de moins de cinq ans, les résultats ont montré des prévalences élevées d'infections diarrhéiques, de fièvre et de toux. Les diarrhées accompagnées de fièvre sont corrélées à la qualité de l'eau
  • Hay El-Tanak, Haouch et El-Masaken El-Chaabiyah sont trois quartiers squattés localisés dans la ville d'El-Mina, au nord du Liban. Cette ville côtière de forme péninsulaire fait partie de l'union d'Al-Fayhaa dont la municipalité principale est
  • Tripoli. Les territoires squattés sont illicitement édifiés sur des terrains privés et prennent aussi la forme de bâtiments occupés par des ménages ne disposant d'aucun titre juridique. Les populations résidant dans ces territoires, dont le plus ancien
  • date du début du 19ème siècle, souffrent d'aléas naturels et anthropiques dont les criticités sont distinctes au sein de chaque quartier. Face à ces vulnérabilités, les projets d'amélioration des conditions de vie demeurent très rares. Cette situation
  • de précarité a suscité des questions sur le profil de santé des habitants. Ainsi, cette étude a été effectuée à une échelle ponctuelle et fine de ces quartiers favorisant l'exploration du profil de santé des femmes au cours de la phase périnatale et
  • L'intégration des dimensions environnementales et sociales dans les pratiques urbaines en Algérie : enjeux et perspectives
  • grands projets structurants sont lancés, semblant prouver que la volonté des pouvoirs publics d'améliorer les conditions de vie des citoyens est bien réelle cependant, la question reste posée quant à la pertinence et la cohérence des choix
  • En Algérie, depuis 2001, la notion de développement durable devient l'un des référentiels essentiel des nouvelles orientations politiques et du cadre législatif. de nombreux projets d'amélioration urbaine, d'habitat et d'équipements, ainsi que de
  • , particulièrement en matière d'aménagement urbain et de gestion du cadre bâti, avec la mise en pratique des objectifs du développement durable qui passe par une prise en compte non seulement de la dimension économique, mais également des dimensions environnementale
  • naturel, en analysant la ville à partir de sa situation écologique, angle de compréhension et d'étude peu exploré, pouvant offrir des possibilités d'innovation et d'amélioration en matière de développement urbain. Le second préconise la recherche de
  • processus d'habitat et d'aménagement incluant une vision plus large de la signification du terme social, qui dépasserait le modèle standard d''habitat pour catégories sociales démunies pour s'orienter vers un concept améliorant la prise en compte des
  • aspirations et des spécificités sociales des populations, en promouvant des notions telles que bien-être, qualité de l'espace vécu, satisfaction résidentielle.
  • Potentialités touristiques et patrimoines culturels chez les communautés rurales de Bayanga et de Mbéko en République Centrafricaine : représentations des différents acteurs et enjeux
  • progressive des pratiques et des modes de vie traditionnels, le constat de perte d’accès de la communauté rurale à leurs terres, leurs ressources et leurs sites sacrés,_l'augmentation de la prévalence des maladies sexuellement transmissibles chez les
  • communautés rurale ;_l’influence des populations locales sur les activités de la conservation. L’ensemble des communautés rurales vivent des problèmes identiques, tels que les restrictions d’accès aux forêts, les conditions de vie médiocres, le bouleversement
  • a fait ses ressources naturelles et culturelles un héritage que des qualités sont considéré par toute la communauté comme ligne prioritaire de leur action qui est le développement touristique, un nouveau chapeau en termes de proximité et concerner de
  • La mise en valeur des ressources naturelles et culturelles est l’une des priorités nationales pouvant concourir à l’éradication de la pauvreté. C’est dans ce cadre que se situe notre proposition de thèse. Après une présentation succincte des
  • contextes géographiques et scientifiques, la méthodologie a été abordée, ainsi que le cadre conceptuel, les hypothèses et la problématique. Deux sous - préfectures nous semblent particulièrement intéressantes: la sous-préfecture de Mbaïki et celle de Bayanga
  • . En effet, elles font partie du massif forestier du Sud - Ouest centrafricain, l’un des plus riches d’Afrique. Aux côtés des potentialités patrimoniales culturelles, ils constituent des potentialités touristiques. La forêt a toujours été une des
  • Université de Bangui
  • Les Polonais d'Afrique du Sud et leur identification nationale : le cas des immigrants polonais de la ville du Cap
  • qualitatives de recherche en sciences sociales et la tradition de l'Ecole de Chicago de collecte des données, je présente l'évolution de l'attachement au pays d'origine, ainsi que différents types d'identité plurielle. La première partie est consacrée à la
  • la vie associative polonaise du Cap, je m'interroge sur : l'influence du contexte multiculturel de la société d'accueil sur l'identification des migrants polonais, l'approche dynamique de la présence des « traits » censées caractériser la nation
  • phénomènes qui peuvent retenir l'attention des sociologues. Cette recherche s'applique à repérer la dimension identitaire de ces phénomènes dynamiques avec l'exemple des trois vagues migratoires des Polonais habitant la ville du Cap. En alliant les techniques
  • présentation historique et sociologique de mon terrain de recherche : l'Afrique du Sud en général, mais aussi les particularités de la région du Cap. Cette contextualisation comprend : l'organisation spatiale du Cap, la problématique interethnique dans la
  • réalité post-apartheid, les conséquences urbaines des préjugés sociaux, et l'identification distinctive éventuelle des habitants de la ville du Cap par rapport au reste de l'Afrique du Sud. Dans la deuxième partie, je m'intéresse à la dimension diasporique
  • de la communauté polonaise au Cap. A cette fin, j'examine les structures qui constituent l'une des facettes des Polonais du Cap : les organisations soumises à des processus de diasporisation. Elles ne sont pas à confondre avec les phénomènes de
  • Filles de la nuit, aventurieres de la cite : arts de la citadinite et desirs de l Ailleurs a Dakar
  • Dakar - Senegal - Afrique de l ouest - Afrique - Prostitution - Vie nocturne - Cosmopolitisme - Mondialisation
  • Forme de ville rencontre des formes de vie et de l’imaginaire de l’habiter
  • Image de la ville
  • Espace de l’habiter
  • La présente recherche se propose d’étudier la représentation de la perception des acteurs de l’habiter qui n’aspirent qu’à l’adaptabilité de leur monde de vie [l’espace habité]. Cette recherche sort ainsi du cadre des limites qui visent à structurer
  • réalité agit comme une force qui nous pousse à mieux la comprendre. Et delà savoir comment s’enracine et se fonde l’expérience du monde de la vie qui s’établit dans un cadre particulier, la ville de Guelma (ville de l’est algérien). En faisant référence à
  • l’interprétation de Husserl (Idées I) sur le catégorial du monde de la vie qui porte très haut le sens de l’espace de l’habiter. Dans cette logique, si le champ des singularités des activités de l’habiter insère l’être-au-monde, la pensée de Hölderlinienne
  • de la vie, un espace de l’habiter poétique que l’on ne saurait le définir qu’à travers les pratiques qui paraissent dans les gestes, la parole, l’évaluation, le rêve, la flânerie, la signification affective du paysage quotidien, les histoires
  • personnelles. Cette recherche tend à démontrer que la forme de la ville est fortement liée aux logiques du monde de la vie, à l’être-du-monde, au temps résidentiel vécu construit aux rythmes de la forme de la vie. Elle est aussi fortement subordonnée à l’idée
  • l’espace de l’habiter uniquement dans sa morphologie, sa location et son mode conceptuel. Elle s’applique à être celle qui traduit la réalité des activités de l’habiter, conditionnées très souvent par les décisions politiques de manière significative. Cette
  • La musique comme rapports aux temps : chroniques et diachroniques des musiques urbaines congolaises
  • Vie urbaine
  • Vie sociale
  • Cette thèse s'intéresse au présent des musiques urbaines congolaises (RDC) dans leurs rapports à la vie quotidienne, à l'histoire et à l'identité de sa capitale Kinshasa. Partant d'une intuition fondamentale de Claude Lévi-Strauss (la musique serait
  • l'histoire et l'anthropologie culturelle, l'ethnomusicologie et l'écriture audiovisuelle, différents plans de la vie quotidienne et de la pratique musicale sont ensuite observés, analysés, confrontés : celui d'une commune de la capitale (Bandai); celui d'un
  • certain nombre d'acteurs individuels, principalement des musiciens et des mélomanes; celui de la ville entière comme espace imaginaire et identitaire. À la fois théorique, comme interrogation générale sur les relations entre la musique et la vie sociale
  • , comme le mythe, une machine à supprimer le temps), c'est autour de la problématique de la musique comme rapports aux temps (social et symbolique; historique et mémoriel; musical; performatif) que l'auteur cherche à en renouveler la portée en lui donnant
  • une emprise analytique nouvelle. La thèse débute par une étude générale de l'évolution des musiques urbaines congolaises à l'aune des catégories endogènes contemporaines (« moderne », « religieuse », « traditionnelle » et « internationale »). Combinant
  • , et empirique, comme ethnographie des conduites et des savoir-faire qui lui sont associées à Kinshasa, la thèse cherche ainsi à dépasser les écueils du culturalisme en interrogeant la manière dont la « globalisation » met en mouvement les notions
  • Chronique familiale dans un quartier populaire de Dakar : ajustements individuels et collectifs a la precarite
  • Dakar - Senegal - Afrique de l ouest - Afrique - Famille - Travail - Pauvrete - Femmes - Histoires de vie
  • La Genese de l electrification de l Afrique Equatoriale Francaise de 1910 a 1959
  • Pointe-Noire - Libreville - Brazzaville - Bangui - Fort-Lamy (N Djamena) - Gabon - Congo - Republique Centrafricaine - Tchad - Afrique de l Ouest - Afrique - Electrification - Mode de vie - Barrages - Developpement economique
  • Habitat et mode de vie de la vallée du Drā (Maroc) : le village d'Asrir n'llemchane
  • Mode de vie
  • perspective avec le mode de vie et l'organisation sociale de la population, en lien avec l'agriculture de palmeraie et le système d'irrigation. L'analyse des maisons a permis de forger des hypothèses sur le développement du village et de son enceinte au cours
  • , national et global, d'autant que, rejoint spatialement par Zagora, la ville toute proche, le qsar que nous étudions a fini par y être intégré comme quartier. Cette situation a créé de nombreux bouleversements à la fois dans la forme du qsar que dans sa vie
  • choisi ici comme exemple représentatif est le qsar d'Asrir n'Ilemchane dans la vallée du Drā. Cette agglomération est un exemple très spécifique de ces groupements fortifiés aux maisons mitoyennes à puits de lumière central. Au-delà de la dénomination
  • qui l'habitent, principalement deux, les Draoua ou Haratines, habitants originels, agriculteurs-jardiniers de l'oasis, et les Berbères Ayt Ātta, semi-nomades transhumants de la montagne proche, le jbel Saghro, installés plus récemment, comme
  • protecteurs des sédentaires. Après une présentation du contexte naturel et historique de la vallée et de son peuplement composite, notre démarche de recherche s'appuie sur une documentation architecturale détaillée, relevés et dessins, d'une trentaine de
  • terminer, nous évoquons les transformations de cet habitat en tension entre tradition et modernité. Elles sont marquées à la fois par l'usage de techniques et de matériaux constructifs différents et par les modifications profondes de l'environnement local
  • Espaces de vie, espaces en ville : parcours migratoires, representations et pratiques de l espace urbain a Niamey
  • Niamey - Niger - Afrique de l Ouest - Afrique - Perception geographique - Vie urbaine - Migrations - Mobilite quotidienne
  • Organisation spatiale, cadre de vie et crise de l environnement a Kananga (Zaire)
  • Kananga - Republique Democratique du Congo - Afrique Centrale - Afrique - Utilisation du Sol - Nuissance urbaine - Cadre de Vie - Environnement
  • Le patrimoine culturel de la Libye entre identité sociale et culturelle
  • Vie sociale
  • , nous avons essayé de mettre en évidence le rôle qu’il joue dans la vie social d’un individu. Après avoir présenté le patrimoine culturel de la société libyenne, en se basant non seulement sur les édifices de l’antiquité gréco-romaine ou du monde arabe
  • Dans le cadre de cette recherche, nous avons traité de la construction de l’identité sociale et culturelle à travers la notion de patrimoine culturel. Compte tenu de la richesse du patrimoine et l’importance que la population libyenne lui accorde
  • mais aussi sur les musées, le folklore et les théâtres, nous avons mené une enquête auprès du public de la ville de Tripoli afin de connaitre leurs représentations sur cette problématique. La population libyenne est fière de la richesse de son
  • patrimoine culturelle. À travers les réponses, nous avons pu constater l’importance accordée à leur patrimoine et la crainte de voir ce passé être détruit ou pillé par la guerre. Cette recherche nous a permis de comprendre que lorsqu’un pays possède une telle
  • tradition, son identité sociale et culturelle passe forcément par la reconnaissance de son patrimoine.
  • Faire sa jeunesse dans les rues de Ouagadougou : ethnographie du bakoro (Burkina Faso)
  • Enfants de la rue
  • Afrique de l'Ouest
  • Vie urbaine
  • auprès de bakoroman, d’anciens bakoroman et de leurs familles, je démontre que ce mode de vie erratique ne peut être interprété à priori comme un marqueur de désaffiliation du fait que la mobilité juvénile constitue localement une forme tolérée
  • d’individualisation temporaire. Ainsi les bakoroman se présentent-ils comme de simples aventuriers « à la recherche de l’argent ». Leur position souvent fragile au sein de leur lignage d’origine, aggravée par un mode de vie désormais marqué par l’illégalité et la
  • Cette thèse porte sur les bakoroman, ces enfants et jeunes adultes qui vivent et dorment dans les rues de la capitale du Burkina Faso. Par le vol, la mendicité et les petits boulots, les bakoroman s’insèrent dans différentes niches de l’économie
  • urbaine qui assurent leur survie au quotidien, l’accès à de nombreux loisirs et la possibilité d’envoyer occasionnellement de l’argent à leurs parents. Après deux ans d’observations ethnographiques, d’entretiens biographiques et de travaux quantitatifs
  • déviance, rend cependant invraisemblable la possibilité de ce retour réussi qui transformerait leur départ souvent chaotique en une expérience d’affirmation individuelle. Lorsqu’ils atteignent finalement l’âge de s’établir, les bakoroman comprennent que la
  • conquête d’un statut valorisé ne passe pas par l’argent éphémère du bakoro mais par la capacité à soutenir durablement leur lignage, à inscrire leur propre « nom » dans sa généalogie et à assurer ainsi la perpétuation générationnelle.
  • La métropole-village(s) de Ouagadougou : explorer les potentiels d'un territoire, supports de processus de projet architectural
  • Mode de vie
  • Afrique de l'Ouest
  • vie dans des dynamiques imprévues. Aujourd'hui, la capitale burkinabé est caractérisée par une double identité foncière. Une organisation foncière publique importée de la pensée coloniale dite « lotie », et une organisation foncière informelle issue de
  • La ville africaine s'étale et intègre les villages environnants en devenant métropole. Que ce soit le mouvement des ruraux vers les villes ou bien de la ville vers la campagne, ces phénomènes inquiètent les spécialistes. La pensée traditionnelle du
  • » que nous propose Bernardo Secchi pour lire et écrire la «ville contemporaine»? Pour nos recherches, nous considérons Ouagadougou comme un véritable observatoire. L'objectif est d'apprendre des lieux d'initiatives où se construisent de nouveaux modes de
  • la culture villageoise dite « non-lotie ». À force de coexistence, le développement de métropole n'a t-il pas engendré d'autres phénomènes, avec des degrés et des intensités variés de planification et de spontanéité? La rencontre des deux modes
  • inventent la métropole au quotidien : elles rendent flexible toute forme de planification. Ainsi, nous formulons l'hypothèse que l'étude de la « Métropole-village(s)» de Ouagadougou peut amener à de nouvelles connaissances permettant la création d'outils de
  • monde qui opposait ville-campagne, ville-village, ville-brousse, n'est plus d'actualité. Les réalités du territoire sont devenues autres. Quels sont les outils qui nous permettent de lire ces nouvelles réalités? Comment opérer ce changement de «lunettes
  • Les vécus de l’enfant hospitalisé à Dakar : une analyse ethnographique des paroles et des interactions dans quelques services de pédiatrie à Dakar
  • Afrique de l'Ouest
  • médecins qu’il faut traiter le patient jusqu’au bout de sa vie malgré la souffrance de l’enfant. Enfin, la fin de vie n’a pas de place à l’hôpital de Dakar. Pour conclure, les vécus de l’enfant à l’hôpital sont affectés par le contexte des rapports sociaux
  • En Afrique subsaharienne, plus de 3 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année, et la santé des enfants africains constitue une priorité de développement international. Cette thèse a donc pour objectif de mettre en évidence les
  • perceptions de l’enfant malade, de ses proches et des soignants dans quelques services pédiatriques à Dakar. Elle s’inscrit à la croisée de l’anthropologie de la santé et de l’enfance, et deux enquêtes de terrain ont été menées dans le service de pédiatrie à
  • Dakar et dans deux écoles primaires. Les principaux résultats sont les suivants. D’abord, dans un pays comme le Sénégal où l’État n’arrive pas à assurer les services publics de base, la pauvreté signifie l’exclusion des soins essentiels. Ensuite, les
  • soignants adaptent leur pratique du geste douloureux en fonction des circonstances et des types de hiérarchies. Dans ce contexte, les soignants étaient à la fois les autorités et les victimes de ce « système d’indifférence ». Puis, le dogme existe chez les
  • et des normes in situ. Néanmoins, les témoignages des enfants malades confirment leur autonomie et leurs capacités de réflexion.
  • Penser les rapports aux lieux dans les mobilités privilegiées : étude croisée des backpackers en Thaïlande et des hivernants au Maroc
  • Mode de vie
  • reconfigurations des rapports sociaux et des rapports de pouvoirs entre passage et appropriation de l’espace, permettent de saisir la dimension translocale des modes de vie contemporains. Cette thèse analyse finement les pratiques des backpackers et des hivernants
  • Cette thèse analyse les mobilités privilégiées internationales à partir d’une lecture spatiale croisant deux groupes : les backpackers et les hivernants. L'objectif est de comprendre la diversité des rapports aux lieux produits par ces mobilités
  • Nords-Suds principalement guidées par le loisir et de longue durée, dans le cadre d'une mondialisation croissante des modes de vie. Ces deux figures de jeunes itinérants (backpackers) et retraités séjournant l'hiver au soleil(hivernants), sont abordées
  • Ailleurs, requalifie les dualités classiques (tourisme - résidence, quotidien - hors-quotidien). L'imbrication des jeux de pouvoir favorise ces populations mobiles privilégiées dans la construction d'un chez-soi temporaire dans un Ailleurs. Au final, la
  • thèse investit la notion de mondialisation à travers le croisement de ces deux figures de la mobilité. Celles-ci reconfigurent dans une dimension translocale les cadres structurants de lecture des sociétés, au-delà des interprétations uniquement
  • de façon croisée à travers une enquête de terrain, déclinée respectivement en Thaïlande (Bangkok et Ko Phangan) et au Maroc (Agadir). Au croisement des études touristiques et migratoires, notamment autour des lifestyle migrations, les continuités et