inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (6 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • La famille a Alger (XVII-XVIIIeme siecles) : parente, alliance et patrimoine
  • Alger - Algerie - Afrique du Nord - Afrique - Parente - Successions et heritages - Droit
  • Le Groupe d Etudes sur l Histoire des Mathematiques a Bejaia : une association independante a la recherche du patrimoine d une ville et de sa province dans l Algerie d aujourd hui
  • Bejaia - Algerie - Afrique du Nord - Afrique - Militantisme - Patrimoine culturel - Mathematiciens - Sociologie des acteurs
  • Blida - Algerie - Afrique du Nord - Afrique - Urbanisme - Architecture - Geographie Historique - Patrimoine Urbain - Politique Urbaine - Construction
  • Les colonies de l'industrie en Algérie : histoire et patrimoine de la cité minière de Béni-Saf (Mokta-El-Hadid, XIXe-XXe siècle)
  • Afrique du Nord
  • Patrimoine industriel colonial
  • radicalement cette morphologie par la volumétrie des nouvelles constructions, le mode de vie social et la politique non conservatrice du patrimoine bâti. Il convient donc de s'interroger sur les pratiques et la représentation du patrimoine industriel colonial
  • Les cités ouvrières d'origine minière voient le jour en Algérie dans la seconde moitié du XIXe siècle. Elles sont le fait d'une industrie extractive de fer mise au point par la colonisation pour soutenir le développement industriel sidérurgique en
  • France. Grâce au minerai pur Algérien, Mokta-el-Hadid devient une puissante compagnie minière qui n'hésite pas à réorganiser le marché du fer en France. Le patronat français qui importe en Algérie ses moyens de production, importe par la même occasion ses
  • du patronat colonial sur les groupes sociaux et leur espace de vie. Les cités ouvrières, construites en Algérie entre 1870 et 1940, répondent à des considérations à la fois économiques, structurées par une morale patronale et coloniales, marquées par
  • largement marquée par les articulations entre la reproduction de l'organisation du travail dans la mine, le développement des forces ouvrières et la prégnance de l'idéologie colonialiste. L'urbanisation accélérée de l'ère post-coloniale marque encore plus
  • La revalorisation du patrimoine bâti par l'espace public : les cas de la Vieille Ville de Constantine (Algérie) et l'éco-quartier de Vauban à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne)
  • Afrique du Nord
  • Patrimoine urbain
  • Médina de Constantine parfois perçue comme une « non-ville » ? Qu’en est-il de son patrimoine ? Notre questionnement porte sur le rôle que peuvent jouer les espaces publics dans la revalorisation du patrimoine bâti pour en faire un lieu vivable, durable
  • -Brisgau qui sert comme référence pour conduire ce travail.Les espaces publics sont donc au centre de notre travail, afin de mettre en valeur le patrimoine bâti et améliorer la qualité de vie des habitants et des usagers, loin des objectifs de la seule
  • Afrique du Nord
  • recherche. Les projets d’aménagement de ces ZET s'inscrivent dans la volonté d'un développement respectueux des principes de développement durable du tourisme, assurant la préservation de l'environnement, des ressources naturelles et du patrimoine culturel
  • Le bassin méditerranéen est une zone touristique très développée, néanmoins, le taux du tourisme international varie d'un pays à l'autre. Cette recherche a donc pour but de situer le tourisme algérien par rapport aux autres pays du Maghreb (Tunisie
  • et Maroc) afin de comprendre le blocage de sa relance. Une analyse des différentes phases d’évolution du tourisme dans les trois pays a permis d’étudier les flux touristiques, la place du tourisme dans l’économie et les investissements touristiques
  • . La wilaya de Skikda est l’objet de cette étude grâce aux zones d’expansion touristiques considérées comme modèles pour le développement du tourisme. Trois zones d’expansion touristiques (ZET) et une station balnéaires ont fait l’étude de cette
  • . L’exploitation des résultats des enquêtes et des entretiens auprès des professionnels du tourisme, des collectivités locales et des touristes ont permis de bien situer les différents blocages. Le problème de gouvernance et la centralisation des décisions a eu
  • pour effet de retarder encore la relance du tourisme en Algérie.