inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (12 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • L'énigme du prix des échanges à l'intérieur du CAEM
  • COMECON ; Finance ; Formation des prix ; Géographie plurirégionale ; Monde ; Système de prix
  • Le système de prix utilisé dans les échanges entre les pays membres du CAEM a été élaboré au cours des années 50 et modifié en 1974 pour faire face au premier choc pétrolier. Pour chaque produit, c'est le prix du marché mondial qui sert de référence
  • , mais il subit ensuite une série de manipulations qui le rendent méconnaissable. L'A. s'efforce ici d'expliquer comment sont formés les prix, quel est leur niveau par rapport aux prix mondiaux, leur évolution et quelles sont actuellement les propositions
  • COMECON ; Calcul des prix ; Commerce extérieur ; Commerce international ; Dégradation (1970-1982) ; Europe ; Géographie de l'Europe ; Méthodologie ; Structure des échanges
  • La dégradation des termes de l'échange dans les pays de l'Est qui subissent l'incidence des chocs pétroliers, à l'exception de l'URSS, est implacable depuis 1978. La hausse des prix des produits importés, plus rapide que celle des produits exportés
  • , contraint ces pays à un effort d'exportation au moins supérieur de 25 % à celui de 1970 pour obtenir un même volume d'importation. Seule, l'URSS bénéficie des prix mondiaux dans son commerce avec l'ouest et avec le Comecon| aussi, en 10 ans, l'évolution des
  • prix des échanges a-t-elle créé au sein du Comecon un déséquilibre nouveau entre l'URSS et ses partenaires. Exposé de la méthode de calcul des termes de l'échange.
  • L'URSS envisage de créer des zones économiques spéciales où les investisseurs étrangers bénéficieraient d'un assouplissement des réglementations existantes en matière de sociétés mixtes. L'élaboration d'une législation appropriée a pris du retard
  • des prix et du dollar, l'endettement des pays de l'Est et une structure primitive des échanges. Il faudrait instaurer des procédures de crédits plus dynamiques.
  • exporter, elle doit faire face aux problèmes hérités de ses choix : moderniser son industrie et rembourser son importante dette à l'URSS, au prix d'une forte compression de la demande intérieure.
  • spécifique au CAEM, engendré et aggravé par le système des économies planifiées du CAEM. Le prix du pétrole soviétique suit avec un certain retard l'évolution du prix mondial et a ainsi rompu les équilibres intra-CAEM des années 1970-1975| de ce fait les pays
  • décroît, enrayé par l'absence de prix réel et de convertibilité des monnaies.
  • L'apparition d'un déficit de 2,7 milliards de dollars en 1988 dans les échanges de l'URSS avec l'Ouest est due en partie à l'évolution des prix pétroliers, aux importations agro-alimentaires, mais aussi aux effets d'une décentralisation de la
  • Les taux d'investissement relativement forts des pays socialistes constituent pour les pays occidentaux un attrait certain| le développement de la coopération industrielle s'est diversifié et a pris des formes de plus en plus complexes. L'analyse
  • Raisons et objectifs de cette réforme (évolution du prix du pétrole et instabilité du dollar - nécessité de garantir une certaine liberté d'action à ceux qui sont capables d'exporter). L'A. présente ici ce nouvel appareil de direction dont l'URSS
  • près de 26 % (prix courants), vers les six pays européens et à un très fort ralentissement vers l'URSS, tandis que les importations augmentent de 11 % en provenance des 6 petits pays et progressent de 2 % en provenance d'URSS (nombreux tableaux). (CLR).
  • connaissent la progression la plus faible depuis 1971 avec un taux annuel de 7,2 %. Le volume des importations a augmenté plus rapidement que celui des exportations, mais les prix à l'exportation ont globalement augmenté de 4 %, tandis qu'à l'importation ils