inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (3 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Prise en charge
  • En Inde, la prise en charge des personnes âgées est traditionnellement reconnue comme étant la responsabilité des enfants, du ou des fils en particulier. Il s'agit d'un contrat intergénérationnel implicite par lequel la jeune génération, qui
  • a été soutenue et prise en charge (phase de don) doit " rembourser " (contre-don) ses parents en prenant soin d'eux pendant leur vieillesse. Dans le contexte démographique actuel, le sud de l'Inde est marqué par un allongement de la durée de la vie et
  • de nouvelles pistes de réflexion sur les solidarités et les prises en charges des parents vieillissants. Des études de terrain effectuées dans les villes de Chennai et Coimbatore auprès des parents (de haute caste brahmane) dont les enfants ont
  • organisationnels des prises en charge et des solidarités concernant les personnes âgées vivant en dehors de l'idéal type de la Hindu Joint Family - famille indivise.
  • Ce travail traite un sujet négligé par les historiens chinois et occidentaux : la cour mixte française de Shanghai à la fin des Qing (1869-1911), un tribunal chargé de régler les litiges entre résidents étrangers et chinois, ceci sur la base
  • d’archives françaises et chinoises inédites. Le chapitre premier retrace l’établissement de la cour, en décrit la juridiction et le personnel. Le chapitre deux réévalue le conflit juridictionnel entre la cour mixte française et la cour mixte internationale de
  • Shanghai en 1902, à la suite duquel la cour mixte française fut reconnue par les autres puissances occidentales. Le chapitre trois procède à une relecture détaillée des jugements rendus par la cour, qui montre l’influence croissante mais encore limitée du
  • Quand les grands promoteurs immobiliers fabriquent la ville en Inde : regards croisés sur Bangalore et Chennai
  • d’immeubles de bureaux adapté à la modernisation économique de l’Inde. Discours d’auto légitimation qui les incitent à rêver tout haut de se substituer aux autorités publiques en charge de l'aménagement des métropoles, ou du moins, à assumer une responsabilité
  • La thèse s'intéresse à la place encore méconnue des promoteurs immobiliers privés dans la fabrication des espaces urbains en Inde, en prenant pour terrain de recherche les régions métropolitaines de Bangalore et Chennai. L’enjeu de cette recherche
  • aménager et de gouverner leur développement. En sondant ces dimensions matérielles, symboliques et politiques, nous explorons les mécanismes qui aident à comprendre l'essor plus rapide de certains promoteurs à un moment récent de l'histoire urbaine. Ceci
  • nécessite alors de prendre en compte les spécificités de l’activité de promotion en scrutant les modalités par lesquelles les entreprises accèdent aux ressources qui leur sont nécessaires (le foncier, les capitaux et le pouvoir réglementaire) tout en prenant
  • soin de les historiciser. Dans le contexte de l'Inde libéralisée, nous remarquons que l'essor des entreprises de promotion immobilière tient à trois aspects conjugués : 1) une demande importante en nouvelles constructions qui reflète la consommation
  • en particulier les modalités d'accès aux matériaux de construction et à la main-d’œuvre, mais également au foncier urbain et aux capitaux pour préfinancer les opérations de promotion ; 3) enfin, la disponibilité de ces capitaux à partir de diverses