inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (5 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Entre 1975 et 1982, la péri-urbanisation en Ile-de-France touche à peu près toutes les communes de la région. Les flux des nouveaux résidents modifient nettement la structure des populations de la couronne périurbaine (on assiste à un rajeunissement
  • et à un certain embourgeoisement de la population). Le découpage en secteurs est très net : l'Ouest et le Sud-Ouest périurbains sont plus bourgeois, tout comme les Hauts-de-Seine et l'Ouest de la ville de Paris.
  • 1992
  • Entre 1975 et 1982, les migrations de population à destination de la couronne périurbaine occupent une place modeste (10 %), si on les compare aux migrations enregistrées au sein de l'agglomération parisienne (80 %). On note une tendance à
  • 1992
  • Le desserrement de la population de l'agglomération parisienne se traduit par un besoin de terrains à bâtir d'autant plus important que la demande de logements se porte largement sur les maisons individuelles. Or les terrains à bâtir disponibles ne
  • 1992
  • Depuis les années soixante, le périurbain poursuit une croissance soutenue; c'est en Ile-de-France que le taux d'augmentation de la population périurbaine a été le plus fort. Ce fascicule présente l'évolution démographique et sociale du périurbain
  • 1992
  • situation des populations périurbaines non migrantes entre 1968 et 1975 comme référence, ainsi que le volume et la composition sociale des vagues d'entrants entre 1968-75 et 1975-82.
  • 1992