inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (34 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Article de synthèse sur les méthodes d'études des paléoclimats et des oscillations climatiques, les causes possibles des fluctuations climatiques à long terme. (J. Pérard).
  • Application de deux modèles simples simulant les ondes créées par le relief: par ciel clair| sous couvert nuageux. (J. Pérard).
  • faites dans l'atmosphère au-dessus de l'océan. (J. Pérard).
  • pour les cyclones de 1970, 1971, 1972. (J. Pérard).
  • 876mb au centre de la perturbation avec des vents estimés à plus de 50noeuds dans un rayon de 370km autour de l'oeil, et des pluies violentes dans toute la région. (J. Pérard).
  • analyses graphiques. En Amérique du Nord, l'analyse des séries cartographiques ne révèle pas d'augmentation généralisée de la couverture hivernale au cours de la période étudiée, alors qu'en Eurasie il existe une forte variation interannuelle. (J. Pérard).
  • ), consacrée à la mousson d'été. La comparaison modèle/observations porte surtout sur les types de circulation (principalement Jet somalien), la pression au sol, la nébulosité, et les précipitations dans les régions de mousson. (J. Pérard).
  • numérique qui simule la brise. L'application du modèle est satisfaisante: toutefois, l'intensité de la brise et sa pénétration à l'intérieur des terres sont sous-estimés par le modèle. (J. Pérard).
  • sérieux progrès, mais ne peut encore permettre une prévision climatique à long terme. (J. Pérard).
  • conformes à l'observation tant pour la circulation moyenne que pour les variations spatiales et temporelles du jet. (J. Pérard).
  • climatiques, en paticulier les troubles et l'humidité atmosphériques. (J. Pérard).
  • l'intérieur des ensembles précipitants permet une meilleure maîtrise de la dynamique des systèmes convectifs. (J. Pérard).