inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (213 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Wolkenatlas. Atlas des nuages
  • Classification ; Géographie physique ; Humidité atmosphérique ; Météorologie ; Nuage ; Prévision ; Taxonomie ; Type de temps
  • Après deux chapitres sur la physique de l'atmosphère et les phénomènes de condensation, l'A. présente une sélection de 137 magnifiques photographies de nuages, accompagnées d'un commentaire simple mais judicieux. On relèvera quelques légères
  • Climatologie appliquée ; Condensation ; Convection ; Dynamique de l'atmosphère ; Expérimentation ; Géographie physique ; Lutte anti-grêle ; Nuage ; Pluie provoquée ; Précipitation
  • Mécanismes de formation des nuages et des précipitations. Bilan des expériences de modification artificielle des nuages. Enjeux et perspectives. Les résultats positifs scientifiquement démontrés demeurent rares. - (JPB)
  • O pricinah obrazovanija oblakov. (Sur les causes de la formation des nuages)
  • Circulation atmosphérique ; Formation nuageuse ; Géographie physique ; Humidité atmosphérique ; Modèle mathématique ; Nuage ; Prévision ; Radiation ; Température de l'air ; URSS
  • Atmosphère ; Aérosol ; Géographie physique ; Kazahskaja SSR ; Nuage ; Nébulosité ; Sibir' ; Srednjaja Azija ; URSS ; URSS d'Europe, sud
  • Etudie la répartition verticale de la concentration calculée de l'aérosol dans l'atmosphère avec et sans nuages, en différents types de nuages et en différentes régions de l'URSS. Analyse l'action filtrante des nuages et l'action qu'ils exercent sur
  • le milieu de l'aérosol. Décrit un phénomène atmosphérique nouveau observé par les auteurs : des nuages d'aérosol non dus à la condensation. Discute les mécanismes possibles de la formation de ces nuages. 1981-1984.
  • Absorption ; Aérosol atmosphérique ; Géographie physique ; Nuage ; Radiation ; Rayonnement solaire ; Réflexion ; Spectre solaire ; Transfert radiatif
  • Contrairement aux calculs théoriques qui donnent un maximum de 20%, les observations révèlent que les nuages peuvent absorber entre 30et 40% du rayonnement solaire incident. La différence tiendrait au fait que certains nuages absorbent les
  • Climatologie appliquée ; Convection ; Grêle ; Géographie physique ; Nuage ; Nuage orographique
  • Développement de nuages orographiques par convection et conditions favorables à la propagation du mouvement des collines à la plaine. Conditions thermodynamiques de la formation et de la propagation de la convection. Ces observations peuvent
  • permettre une action artificielle sur les nuages de grêle en définissant le moment le plus favorable à une telle action. (J. Tomova). C. r. dans ABSL, 1976, 2, n238.
  • Circulation atmosphérique ; Climatologie synoptique ; Cyclone tropical ; El Nino ; Géographie physique ; Mousson ; Météorologie ; Nuage ; Perturbation atmosphérique ; Recherche ; Zone intertropicale
  • Convection de cumulus| amas de nuages| perturbations synoptiques (cyclones)| phénomènes à grande échelle (moussons) téléconnexions.
  • Climatologie ; Estimation ; Géographie physique ; Imagerie satellitaire ; Nuage ; Nuage convectif ; Précipitation ; Satellite géostationnaire ; Satellite météorologique ; Technique de recherche ; Télédétection ; Zone intertropicale
  • Présentation d'une méthode empirique permettant d'évaluer les précipitations à partir des photographies prises dans le visible ou l'infrarouge par les satellites géostationnaires. La brillance des nuages convectifs (ou leur basse température) est en
  • effet considérée comme une bonne indication de la pluviosité potentielle. On sait, d'autre part, que les nuages non précipitants sont des milieux non diffusants, alors que dans les nuages précipitants, la diffusion des radiations est du même ordre de
  • Utilisation scientifique de l'imagerie des satellites météorologiques. 2. Reconnaissance des nuages et estimation des vents
  • Champ de vent ; Classification des nuages ; Climatologie ; Corrélation optique ; Déplacement nuageux ; Géographie physique ; Image satellite ; Nuage ; Nuées dynamiques ; Nébulosité ; Télédétection ; Vent ; Vitesse du vent ; Zone intertropicale
  • Présentation de deux exemples d'exploitation scientifique de l'imagerie satellitaire, surtout dans le domaine de la climatologie tropicale: (1) développement et test d'une technique de mesure de la couverture nuageuse et de classification des nuages
  • Meteorologische Probleme der Wolkenphysik und ihre theoretische und instrumentelle Bearbeitung. (Problèmes météorologiques concernant la physique des nuages et leur traitement théorique et instrumental)
  • (Konigstein im T., 1982) ; Brouillard ; Brouillard de rayonnement ; Colloque Wophys'82 ; Condensation ; Congrès ; Congélation ; Géographie physique ; Humidité atmosphérique ; Mécanisme pluviogénique ; Météorologie ; Nuage ; Nuage lenticulaire
  • ; Physique des nuages ; Précipitation ; Saturation ; Spectre d'humidité ; Spectrométrie ; Technique de recherche ; Vapeur d'eau
  • ), aux nuages continentaux en surfusion (pp. 149-151), aux cumulus chauds (pp. 154-157), aux brouillards de rayonnement (pp. 158-161) et aux nuages associés aux ondes de relief (pp. 162-165). (JPB).
  • Amérique du Nord ; Cascade Range ; Cristal de glace ; Dynamique de l'atmosphère ; Etats-Unis ; Géographie physique ; Noyau de congélation ; Nuage ; Nuage orographique ; Pacific mountain system ; Tempête cyclonique ; Washington
  • Cristaux de glace et noyaux de congélation au-dessus d'un massif montagneux. Structure interne des nuages orographiques. Exemples nombreux, pris dans l'état de Washington.
  • Anomalie pluviométrique ; Climat local ; Climat urbain ; Convection ; Dynamique de l'atmosphère ; Effet urbain ; Etats-Unis ; Eté ; Géographie physique ; Missouri ; Nuage ; Nuage de convection ; Programme METROMEX ; Précipitation ; Saint Louis
  • D'après les observations faites au cours de 140journées d'été, les nuages convectifs auraient une extension verticale bien plus grande au-dessus de Saint Louis (Missouri) et immédiatement sous le vent de cette ville qu'au-dessus des campagnes
  • (1977) ; Atmosphère ; Climatologie ; Convection ; Dynamique de l'atmosphère ; Echo-radar ; Etats-Unis ; Géographie physique ; Humidité atmosphérique ; Image satellite ; Infrarouge ; Mouvement vertical ; Nuage ; Oklahoma ; Orage ; Perturbation
  • ; Profil vertical ; Satellite GOES ; Sommet des nuages ; Structure verticale ; Technique de recherche ; Température ; Thermodynamique ; Tornade ; Tropopause ; Troposphère ; Télédétection ; Vent ; Visible
  • L'imagerie satellitaire, dans le visible et l'infrarouge, indique que l'activité convective se fait sentir jusqu'à 2 km environ au-dessus de la tropopause. C'est à ce niveau que se situe le sommet des nuages. (JPB).
  • Etude de la relation entre pluviométrie au Sahel et température de brillance des nuages mesurée par le satellite géostationnaire européen Meteosat : test de plusieurs seuils de température de brillance
  • Afrique ; Années 1983-1986 ; Dynamique de l'atmosphère ; Estimation ; Géographie physique ; Luminance ; Meteosat ; Nuage ; Optimisation ; Précipitation ; Sahel ; Système convectif ; Température de brillance ; Télédétection ; Zone intertropicale
  • Un algorithme fondé sur la fréquence d'occurrence de nuages plus froids qu'un seuil de température donné est mis au point pour estimer les précipitations sur le Sahel, aux pas de temps mensuel et saisonnier. L'écart-type d'erreur, après optimisation
  • AVHRR ; Climatologie ; Géographie physique ; NOAA ; Nuage ; Télédétection
  • AVHRR ; Classification ; Climatologie ; Géographie physique ; NOAA ; Nuage ; Télédétection
  • Absorption ; Albedo ; Géographie physique ; Modèle mathématique ; Nuage ; Radiation ; Rayonnement solaire ; Réflexion ; Transfert radiatif
  • Les AA. étudient en détail la transmission, la réflexion et l'absorption du rayonnement solaire dans des modèles de nuages de diverses extensions verticales, en fonction de l'altitude de la base du nuage, de l'albedo de surface, de la distance
  • zénithale du soleil et de l'abondance des gouttelettes de 2,7 à 3,3, fortement absorbantes. Un exemple: pour un nuage de 500m d'épaisseur, dont la base est à 3000m du sol et dont la teneur en eau liquide avoisine 0,1g/m, le taux de réchauffement est estimé à
  • Agent de condensation ; Brouillard chaud ; Condensation ; Couche pelliculaire ; Effet de surfactant ; Géographie physique ; Noyau de condensation ; Nuage ; Stabilité colloïdale
  • Un modèle monodimensionnel de nuage sert à préciser la façon dont l'enveloppe pelliculaire d'un agent de surface peut modifier brusquement la croissance des gouttes à l'intérieur du spectre relatif à un nuage. Le ralentissement ou l'accélération du
  • développement dépend de la nature et de l'épaisseur de l'enveloppe, de la dimension des noyaux de condensation et du taux de refroidissement de la particule d'air. Application pratique de l'interférence avec la stabilité colloïdale de nuages ou de brouillards
  • 1974 ; Afrique ; Afrique occidentale ; Atlantique ; Climat ; Climat intertropical ; Convection ; Dynamique de l'atmosphère ; Géographie physique ; Nuage ; Onde de l'est ; Perturbation ; Satellite géostationnaire ; Technique de recherche ; Zone
  • Les AA. évaluent la nébulosité sur l'Afrique occidentale et l'est de l'Atlantique à partir des mesures infrarouges du satellite SMS. Ils recensent les nuages à caractère convectif (sommets plus froids) et recherchent des corrélations entre le
  • passage des ondes d'est et les fluctuations de l'activité convective. La convection est la plus marquée sur l'axe des basses pressions et immédiatement en avant. C'est là que se développent les amas de nuages les plus importants avec une longévité maximum
  • , en particulier les nuages de grain (squall clusters). (JP).
  • 1964-1975 ; Colline ; Cyclone norvégien ; Dynamique de l'atmosphère ; Géographie physique ; Nuage ; Nuage orographique ; Perturbation ; Pluie ; Pluie orographique ; Précipitation ; Royaume-Uni ; Secteur chaud ; Wales
  • On savait, depuis les travaux de T. Bergeron (1949, 1965), que le lavage d'un nuage orographique bas par les gouttes de pluie tombant d'un nuage plus élevé pouvait augmenter de plusieurs millimètres la lame d'eau reçue en une heure sur une colline