inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (6 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La gestion forestière communautaire dans le Sud-Ouest de Madagascar : une réussite sans profit économique ?
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Communauté rurale ; Forêt ; Gestion ; Législation ; Madagascar ; Madagascar du Sud-Ouest ; Village
  • important de la gestion selon la loi Gelose. Le modèle de transfert de la gestion forestière vers les communautés locales malgaches n'a pas modifié de façon significative l'attitude des villageois vis-à-vis de la conservation de la forêt.
  • Des villages connaissent un certain succès dans la gestion forestière communautaire, par opposition à des villages où prévalent des conflits. Les habitants avancent que l'amélioration des relations avec les autorités forestières est un avantage
  • La Loi Gelose comme outil social de la ressource forestière
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Agricultura ; Control social ; Cultivo de tala y quema ; Estrategia de actores ; Gestión ; Legislación ; Madagascar ; Pasto ; Pueblo ; Recursos forestales
  • Dans cette partie de l'île, la forêt fait l'objet d'enjeux entre les instances internationales et l'Etat. L'acceptation du contrat Gelose par les communautés de base est plus une opportunité mobilisée suivant les circonstances qu'un véritable
  • engagement pour une gestion durable de la ressource. Suivant la situation économique et es rapports entre les acteurs, la statut de la forêt change, d'une ressource collective à une zone d'appropriation individuelle foncière. Le dispositif répond à une
  • appréciation de la forêt s'inscrivant dans une perspective sociale plus large que celle focalisée sur la seule préservation.
  • [b1] ICOTEM, Dept. de géographie, Univ., Poitiers, France
  • [b2] ADES, UMR 5185 - Bordeaux3, Maison des Suds, Pessac, France
  • Gestion communautaire et foncier forestier : le cas du Sud-Ouest de Madagascar
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Communauté rurale ; Conflit ; Défrichement ; Elevage ; Foncier ; Forêt ; Gestion ; Madagascar ; Madagascar du Sud-Ouest ; Organisation de l'espace ; Ressources forestières ; Terroir ; Utilisation agricole du sol
  • Analyse des interférences entre la gestion des ressources et la gestion foncière. L'appropriation de la forêt par défrichement est un moyen endogène de sécurisation foncière. Du point de vue foncier, le transfert de la gestion des ressources
  • forestières auprès de communautés locales a dû déplacer le défrichement vers les forêts insuffisamment protégées. Les communautés qui ont obtenu des résultats positifs dans leur gestion étaient déjà nanties d'espaces forestiers.
  • [b1] Centre National de Recherche sur l'Environnement (CNRE), Antananarivo, Madagascar
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Communauté rurale ; Foncier ; Forêt ; Gestion ; Histoire du peuplement ; Madagascar ; Madagascar du Nord-Ouest ; Migration ; Protection de la nature ; Relation homme-environnement ; Ressources forestières
  • Bienes raíces ; Bosque ; Comunidad rural ; Gestión ; Historia del poblamiento ; Madagascar ; Migración ; Protección de la naturaleza ; Recursos forestales ; Relación hombre-medio ambiente
  • charbon de bois dans la zone périphérique du parc national d'Ankarafantsika. Ces contrats sont proposés comme une dernier recours pour préserver les forêts protégées, procurer des revenus alternatifs aux occupants illégaux déplacés et freiner l'afflux de
  • Occupation permanente, dans les années 1980 et 1990, de terres anciennement forestières aux abords et à l'intérieur d'une aire protégée. Un projet régional plus récent de développement rural a autorisé des associations paysannes à produire du
  • nouveaux cultivateurs pionniers. Les immigrants considèrent aussi la gestion communautaire comme un moyen pour légaliser les prétentions coutumières fondées sur une première occupation.
  • Organisations paysannes et Gestion Locale Sécurisée dans le Sud-Ouest de Madagascar
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Aborigènes ; Agriculture ; Communauté rurale ; Culture sur brûlis ; Forêt ; Gestion ; Législation ; Madagascar ; Madagascar du Sud-Ouest ; Mobilité ; Pauvreté ; Paysannerie ; Pâturage ; Relation homme-environnement ; Structure de parenté
  • Aborigenes ; Agricultura ; Bosque ; Campesinado ; Comunidad rural ; Cultivo de tala y quema ; Estructura de parentesco ; Gestión ; Legislación ; Madagascar ; Movilidad ; Pasto ; Pobreza ; Relación hombre-medio ambiente
  • Les forêts sont au coeur d'enjeux mettant en présence populations autochtones et populations migrantes. La mise en place de la loi Gelose révèle une méconnaissance des structures sociales du pouvoir local et sa procédure se trouve instrumentalisée
  • autant par les uns que par les autres. Les tensions qui en résultent montrent que l'action de transfert de gestion n'a pas su s'adapter aux réalités régionales et locales des relations des sociétés avec leurs ressources forestières.
  • [b1] Centre National de Recherche sur l'Environnement (CNRE), Antananarivo, Madagascar
  • Déforestation : rôles des institutions
  • Enjeux et moyens d'une foresterie paysanne contractualisée. Etudes de cas
  • Conflit ; Déboisement ; Etat ; Forêt ; Gestion des ressources ; Institution ; Madagascar ; Madagascar du Sud-Ouest ; Organisation non gouvernementale ; Pouvoir ; Ressources forestières
  • Bosque ; Conflicto ; Desmonte ; Estado ; Gestión de los recursos ; Institución ; Madagascar ; Organización no gubernamental ; Poder ; Recursos forestales
  • Etude diachronique de la déforestation entre 2000 et 2005, dans cinq communes du Sud-Ouest de Madagascar. Les intensités de la déforestation sont liées au mode de vie de la population locale, et à la présence d'une Communauté de Base (Coba
  • ) gestionnaire d'un espace forestier délimité à l'intérieur. Trois ans de présence institutionnelle avec la Coba ne sont pas suffisants pour bien les encadrer. La technostructure persiste et perturbe les prises de responsabilité au niveau des Coba. Elles restent
  • des spectatrices car elles ne tirent pas directement des profits économiques de la gestion des ressources naturelles. Elles risquent de voir les contrats de gestion des ressources non renouvelés à cause des non-respects des clauses des cahiers des