inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (20 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Demandes de « main de fer » : punitivité publique des résidents de l'Aire métropolitaine de Buenos Aires (2000-2010)
  • que la punitivité de l’opinion publique répond aux va-et-vient du crime, et celle expressive, qui affirme que la dite punitivité est une réaction sociale exprimant un autre type de malaises et de menaces prenant corps dans la figure du délinquant. Au
  • niveau individuel, nous nous demandons si les attitudes punitives constituent une réponse instrumentale face aux expériences de victimisation criminelle ou bien s’il s’agit d’une réaction influencée par les caractéristiques et les croyances personnelles
  • et que, en même temps, elles expriment un autre type d’inquiétudes. Nous espérons avoir fourni des connaissances sur la demande sociale de plus de punition pour les délinquants, qui est souvent confondue avec d’autres réactions sociales face à
  • l’insécurité, étant ainsi utilisée pour légitimer des discours et des pratiques punitives. La demande sécuritaire n’est nécessairement traduite en demande punitive, mais sa politisation en tel sens, la pression médiatique et la canalisation d’autres anxiétés
  • "Virils et civilises" : citoyennete et usages politiques de la rue a Buenos Aires
  • Cultures ouvrieres, sociabilites contestataires et contre-democratie : anarchistes, socialistes et syndicalistes a Buenos Aires (1880-1920)
  • La legitimite de proximite et ses institutions : les dispositifs participatifs dans les municipalites de Moron, Rosario et Ciudad de Buenos Aires
  • Privatisation des services urbains et desserte des quartiers defavorises : une responsabilite sociale en partage. Le cas des services d eau et d assainissement, d electricite et de telecommunications dans les quartiers > de l
  • Politique de l'eau, controverses socio- techniques et conflits territoriaux dans l'Aire Métropolitaine de Buenos Aires (2006-2015)
  • Cette thèse analyse les enjeux de la mise en œuvre de la politique de l'eau et de l'assainissement dans l'Aire métropolitaine de Buenos Aires (AMBA) au cours de la dernière décennie. Plus précisément, on étudie les scénarios de controverses et
  • gestion de l'eau depuis la création de l'entreprise publique de l'eau et de l'assainissement AySA, et l'Autorité de Bassin Matanza- Riachuelo. L'environnement, consacré à analyser controverses générées par les différentes visions présentes par ces deux
  • organismes et l'importance qui acquiert le regard de l'environnement à l'intérieur de la provision des services par rapport à la vision sanitaire traditionnelle du secteur. Et, la dimension socio-territoriale qui vise à décrire l'accessibilité à l'eau et à
  • l'assainissement dans la région, caractérisant les zones les plus touchées par le manque de service et les conflits qui émergent là, exigeant le droit à l'accès à l'eau? Pour répondre à ces dimensions on a choisi une stratégie méthodologique mixte qui permit
  • combiner les sources et les approches qualitatives et les quantitatives. Nous avons principalement effectué des entretiens en profondeur à des fonctionnaires, des experts et des membres d'organisations sociales. Nous avons analysé la documentation technique
  • sur les plans des œuvres, et nous avons utilisé des sources statistiques nationales pour étudier l'évolution de la couverture sur le territoire. L'hypothèse qui guide la recherche constate que, si bien que la création de ces deux organismes a produit
  • La participation associative dans les quartiers populaires : associations, problèmes publics et configurations politiques locales dans la périphérie urbaine de Paris et de Buenos Aires.
  • La thèse se positionne au croisement de la problématique de la publicisation des problèmes sociaux et de celle de la transformation des engagements militants. La recherche entend expliquer, par une double approche locale et internationale, l’essor
  • de la participation associative depuis les années 1970 dans les quartiers populaires urbains situés en périphérie de Paris et de Buenos Aires. La première partie est consacrée à l’analyse des théories politiques du fait associatif et à leur insertion
  • perspective historique de longue portée. Notre approche de la participation associative est ensuite explicitée en référence à trois grandes thématiques du fait associatif : le tiers secteur, le capital social et l’engagement militant. La deuxième partie
  • articule la participation associative avec les transformations socio-économiques des classes populaires et le développement des politiques sociales territorialisées. L’analyse d’une association dans le territoire français illustre d’abord les possibilités
  • offertes par la désagrégation du système politique communiste des « banlieues rouges » et l’intervention croissante de l’État dans les quartiers populaires au travers de la politique de la ville. L’étude de l’activité et du fonctionnement de cette
  • association, des années 1980 aux années 2000, met en lumière à la fois la capacité des acteurs à s’auto-organiser en référence à un problème public local et les tensions générées par la relation partenariale avec les pouvoirs publics. En Argentine, les
  • Gouverner la métropole par les déchets : Service urbain, action publique territoriale et écologie urbaine à Buenos Aires
  • Famille, amour et politique pendant la decennie peroniste (Buenos Aires, 1945-1955)
  • La campagne dans la ville : croissance periurbaine et transformation de l espace, Buenos Aires 1815-1870
  • Les provinces desunies du Rio de La Plata : representation politique et souverainete dans l independance Argentine (1808-1821)
  • Echanges, parente, violence et organisation sociale d une villa miseria du grand Buenos Aires
  • La segregation scolaire dans la banlieue de Buenos Aires : entre la polarisation des classes moyennes et la regulation atomisee
  • Cette thèse se propose de rendre compte du changement dans les manières de faire et de penser le théâtre indépendant en Argentine entre 1983 et 2003. Le contexte socio-politique étant fortement marqué dans les années post-dictature, l’activité
  • théâtrale se reconfigure, et ce changement suppose une modification de l’ordre des pratiques. Il implique, pour la communauté théâtrale, à la fois des bouleversements d’ordre symbolique des catégories de perception et d’appréciation. À travers une approche
  • située au croisement de l’analyse sociologique du phénomène et de l’analyse de ses spécificités esthétiques, nous suivrons trois objectifs. Premièrement, il s’agira de procéder à une analyse sociohistorique du concept polysémique d’indépendance théâtrale
  • , afin de déterminer ses différents usages et significations. Deuxièmement, nous analyserons la reconfiguration de l’espace théâtral indépendant à travers ses différents acteurs (artistes, médiateurs, critiques), les oeuvres qui ont fait date et les
  • espaces de création, de circulation et de légitimation. In fine, nous identifierons les formes de production d’une nouvelle théâtralité (c’est-à-dire les modalités spécifiques du jeu des comédiens dans la fabrique de la fiction théâtrale et dans leur
  • rapport au réel) ainsi que la possible émergence d’une politicité au cœur de la production de la nouvelle scène indépendante et contemporaine en Argentine.
  • Les gouvernements locaux et la prévention de la délinquance en Argentine : une étude comparative dans deux municipalités
  • banlieue de Buenos Aires, elle analyse les représentations et les pratiques des acteurs municipaux engagés dans la lutte contre la délinquance. Contrastant les motivations, les discours et les pratiques des acteurs municipaux, ce travail éclaire les enjeux
  • que revêt la lutte contre la délinquance pour les responsables politiques et pour les professionnels de terrain. Il montre comment ces acteurs locaux se réapproprient les mesures de prévention sociale, les soumettant à leurs propres priorités sans pour
  • autant leur accorder une place centrale dans l'action publique municipale. Il souligne les décalages entre les mesures proposées et la situation des jeunes des quartiers défavorisés. Enfin, il montre les tensions résultant de l'adoption d'une politique
  • la délinquance en Amérique Latine. En analysant l'action politique à partir de ses acteurs, de leurs pratiques et des mesures qu'ils adoptent, elle permet de saisir les capacités d'action effectives des élus. Les tensions entre contraintes et
  • autonomie, entre inertie et changement, sont ré-interrogées à partir des effets des politiques mises en place.
  • Les migrations africaines en Amérique latine s'inscrivent dans un processus de reconfiguration du phénomène migratoire. Les parcours se déploient et se recomposent au gré non seulement de l'histoire des politiques migratoires, des crises et des
  • opportunités économiques mais aussi en fonction des histoires de groupes et d'individus. La complexification des procédures de contrôle au Nord et la mondialisation des Suds engendrent un certain éclatement des destinations. Dès les années 1990, mais surtout
  • grande majorité développe une activité de commerce de rue sous l'impulsion notamment de la communauté mouride sénégalaise, d'autres essaient d'exploiter une demande d'africanité, ou encore de se frayer une voie dans le football et dans les affaires. De
  • ces inscriptions multiples, naissent des liens cosmopolites avec les différents segments de population la société d'accueil. Ces interactions qui peuvent donner lieu à des processus de négociation, produisent des recompositions sociales et identitaires
  • L'aménagement des espaces publics : objet de débat et d'antagonismes. Le cas des parcs Lezama et Micaela Bastidas à Buenos Aires
  • jeu d’acteurs autour de nouveaux mouvements sociaux, les assemblées de quartier, a bousculé le partenariat traditionnel entre associations de vecinos et pouvoirs publics. Ensuite, de nouvelles oppositions ont émergé concernant la conception des espaces
  • publics de la ville, et notamment autour de la politique de « récupération » du gouvernement qui détermine des usages légitimes de l’espace public. Enfin, le débat public s’est déplacé vers de nouveaux espaces de délibération : l’espace public urbain qui
  • a confirmé sa dimension politique historique en Argentine, et les réseaux sociaux numériques qui ont accueilli de nouvelles formes de mobilisation. Ainsi, l’aménagement de l’espace public est débattu aujourd’hui dans une pluralité de sphères publiques qui
  • Vivre à crédit : pauvreté, économie et usages du droit dans un grand ensemble à Buenos Aires
  • Comment vit-on dans la pauvreté ? Comment assurer le vivre et le couvert ? Comment éviter la violence ? Comment combiner la protection familiale et la protection sociale ? A partir d'une enquête ethnographique dans un Grand Ensemble de Buenos Aires
  • , la thèse explore ces questions en utilisant plusieurs matériaux : des observations, des entretiens, des correspondances, des archives personnelles et administratives. Pour répondre à l'appauvrissement économique, les politiques du logement ont
  • recompositions familiales et des réseaux mouvants de sociabilité. Une économie de l'aléatoire apparait et redéfinit les relations d'argent et de travail, les relations locatives, les liens de parentés, au fondement des « caisses communes ». Tout circule, des
  • Des esprits inappropriés : goûts et styles religieux chez les pentecôtistes de la classe moyenne en Argentine
  • moyenne et le pentecôtisme sont conflictuels. Étant vu comme un mouvement des couches populaires, et montrant des caractéristiques « inappropriées », telles que la glossolalie, le pentecôtisme s'accorde mal avec les représentations sociales de la classe
  • moyenne argentine : il apparaît comme une pratique religieuse inappropriée. Lorsqu'ils s'associent à ce mouvement, les acteurs de la classe moyenne transgressent, en quelques sortes, les frontières symboliques de leur classe sociale, et encourent la
  • Buenos Aires - Argentine - Amerique du Sud - Amerique - Urbanisme - Technologie de l Information et de la Communication - Reseau - Amenagement du Territoire - Infrastructure de Communication