inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (15 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Les mal-lotis des Coudreaux in Peuplements en banlieue.
  • La société des lotis: les propriétaires pavillonnaires autour de Toulouse in Les périphéries urbaines. Colloque d'Angers, 6 et 7 décembre 1984.
  • Pierre Loti, le poids des mots. Paul Gauguin, le choc des tableaux. On a trouvé le paradis. Le Tahiti des touristes. Des attractions touristiques qui ne doivent rien au hasard.
  • 1968-1985 : 17 ans de périurbain loti. L'exemple de la périphérie angevine
  • Antony a plus que sextuplé sa population entre 1901 et 1936 en se couvrant de lotissements défectueux. L'A. analyse l'origine géographique et socio-professionnelle de ces mal-lotis ainsi que leurs relations avec une municipalité obligée, bon gré mal
  • Réflexion sémantique sur l'origine et la polysémie du terme lotissement , dont l'aspect urbanistique est relativement récent. Ambivalence du mot (l'acte de lotir et le résultat de l'opération). Les lotissements, tantôt lieu privilégié d'un certain
  • Un espace agraire loti au Soudan : les sites d'installation des réfugiés érythréens
  • MAINTIENT, L'OFFRE DIRECTE DES TERRAINS LOTIS, PAR CETTE CATEGORIE DE PROPRIETAIRES, REGRESSE FACE A LA CONCURRENCE DES GRANDS LOTISSEURS: SOCIETES, ADMINISTRATIONS, PARTICULIERS DE BANGKOK. UNE RELATION TRES NETTE APPARAIT ENTRE L'ACCUMULATION DU CAPITAL
  • Contrainte, au début des années 1970, de rentabiliser ses activités, la SNCF a proposé de supprimer les dessertes régionales les plus déficitaires. Dans le cadre de la Loi d'Orientation des Transports Intérieurs (LOTI) de 1982 attribuant aux
  • (industriels, habitants des villes mieux lotis, les promoteurs immobiliers sans oublier les squatters eux-mêmes). Le cas de Séoul questionne sur la politique du logement pour les pauvres dans les pays en développement.
  • vie dans des dynamiques imprévues. Aujourd'hui, la capitale burkinabé est caractérisée par une double identité foncière. Une organisation foncière publique importée de la pensée coloniale dite « lotie », et une organisation foncière informelle issue de
  • la culture villageoise dite « non-lotie ». À force de coexistence, le développement de métropole n'a t-il pas engendré d'autres phénomènes, avec des degrés et des intensités variés de planification et de spontanéité? La rencontre des deux modes
  • Paris et sa banlieue sont les mieux loties de toutes les régions de France en équipement et en service de garde de jeunes enfants, ainsi que par le nombre de jeunes mères qui travaillent. Divers services de l'Etat, du département et de la
  • locataires) absentéistes (commerçants, fonctionnaires), de l'essor des friches sociales sur des terres en attente d'être loties, de la spéculation foncière. Quelques exemples de zones de conflit entre agriculture et urbanisation complètent avec bonheur cette