inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (11 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Schneegrenzberechnung und typologische Klassifikation (Calcul de la limite d'enneigement et classification typologique)
  • Glacier ; Géographie physique ; Limite d'enneigement ; Manteau nival ; Méthodologie ; Neige ; Nivologie ; Recherche ; Taxonomie
  • L'article traite d'une nouvelle méthode de détermination de la limite d'enneigement, et nous fournit une classification des glaciers actuels. L'étude est illustrée par un tableau hors-texte des différences de limite d'enneigement et de pente des
  • The Upper limit of glaciation in the Himalayas
  • Altitude ; Asie ; Everest ; Glaciation ; Glacier ; Géographie physique ; Himalaya ; Kumaun Himalaya ; Limite supérieure ; Montagne ; Rayon infrarouge ; Technique de mesure ; Technique de recherche ; Température au sol
  • La limite supérieure de la formation des glaciers se situeà 7 000-7 200 m d'altitude. Mesures par radiation infra-rouge dans la région du Mont Everest, après la mousson, sous conditions ensoleillées d'été. La transformation en glace permanente de
  • Obergrenze von Frostbodenerscheinungen. (La limite supérieure des phénomènes de cryoturbation des sols)
  • Cryoturbation ; Cycle gel-dégel ; Etape périglaciaire ; Géographie physique ; Géomorphogenèse ; Himalaya ; Iran ; Limite supérieure ; Norvège ; Népal ; Périglaciaire ; Sol figuré ; Sol polygonal ; Solifluxion ; Svalbard
  • Au-dessus de la zone optimale d'occurrence des phénomènes périglaciaires (Spitzberg, NE des montagnes iraniennes), ceux-ci se raréfient de manière comparable à la zone inférieure (haute montagne iranienne, Spitzberg, Dhaulagiri-Himalaya). La limite
  • supérieure de ces phénomènes a été située à 5600 m. La découverte d'une zone optimale et d'une limite supérieure serait une preuve de l'importance des cycles gel-dégel dans la morphogenèse.
  • Vertical distance, releif energy and altitudinal limits as distinguishing features of high mountains
  • le Kuh-i-Jupar (Iran SE) et dans l'Himalaya du Dhaulagiri (Népal) et mise en évidence d'une limite supérieure de la solifluxion)
  • Asie ; Dhaulagiri ; Etagement ; Géographie physique ; Géomorphologie climatique ; Himalaya ; Iran ; Kuh-i-Jupar ; Limite supérieure de la solifluxion ; Montagne ; Népal ; Périglaciaire ; Zonation altitudinale ; Zone subtropicale
  • L'existence d'une limite supérieure de la solifluxion a été établie sur le versant nord de l'Himalaya où l'altitude est suffisamment élevée pour garantir une zone de sol gelé en permanence et où l'aridité est suffisante pour que cette zone ne soit
  • pas couverte de névé ou de glace. Quant à la limite inférieure des sols figurés, elle est liée aux alternances gel-dégel et n'a aucun rapport génétique avec la limite des neiges.
  • Chine ; Cycle gel-dégel ; Géographie de l'Asie ; Himalaya ; Limite ; Montagne ; Pingo ; Périglaciaire ; Sol figuré ; Sol strié ; Tibet ; Zone intertropicale
  • La zone périglaciaire du haut Tibet est bilatérale. L'intensité des formes passe dans l'Himalaya tibétain à une limite supérieure des sols striés. Elle est un indicateur de haute montagne aride. La limite supérieure est au contraire de l'inférieure
  • Asie ; Glaciation ; Géographie physique ; Himalaya ; Limite d'enneigement ; Montagne ; Paléo-environnement ; Paléoclimat ; Pléistocène ; Quaternaire ; Tibet ; Zone froide
  • Chine ; Glaciation ; Glacio-isostasie ; Interglaciaire ; Limite climatique ; Paléoclimat ; Quaternaire ; Tectonique de plaques ; Théorie ; Tibet
  • L'A. présente l'hypothèse selon laquelle un soulèvement endogène induit par la tectonique des plaques au-delà du niveau d'une limite climatique a provoqué une glaciation qui a été ensuite stoppée et a mêem partiellement régressé. - (D. Rouvière).
  • Les phénomènes de solifluxion dans cette région de montagnes arides et semi-arides sont très semblables aux formes périglaciaires de montagne sous d'autres climats. Limite inférieure des sols figurés à 2400-2600m, de la solifluxion à 1900-2100m. Au
  • -dessus d'un étage optimal il existerait une limite supérieure aux processus de solifluxion.
  • seulement. Les mesures télémétriques de températures de surface entre 3 800 et 8 800 m font apparaître une limite climatique supérieure pour la formation des glaciers vers 7 200 m. - (CG)
  • Asie ; Glaciation ; Glacier ; Granulométrie ; Géochronologie ; Himalaya ; Limite d'enneigement ; Modèle ; Moraine ; Mouvement de masse ; Mouvement vertical ; Neige ; Paléogéographie ; Roche moutonnée ; Tardiglaciaire ; Tibet