inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Nekotorye certy geomorfologii poberez'ja i dinamiki beregovoj zony severo-vostocnogo Kaspija Traits particuliers de la géomorphologie littorale et de la dynamique de la région côtière du nord-est de la mer Caspienne
  • Caspienne, mer ; Géographie de l'Europe ; Géomorphodynamique ; Géomorphologie ; Ligne de rivage ; Littoral ; Niveau marin ; Srednjaja Azija ; URSS d'Asie
  • 1977
  • (1962-1975) ; Eolien ; Géographie de l'Europe ; Géomorphodynamique ; Italie ; Ligne de rivage ; Littoral ; Pisa, rég. ; Toscana
  • Sont décrites les variations de la ligne de brisement des vagues entre le Gombo et l'embouchure du fleuve Morto Nuovo (Pise) qui ont été vérifiées à la suite de la construction de roches brise-flots capables d'arrêter l'érosion de la plage. La
  • période considérée va de 1962 à 1975. Ceci a permis de décrire l'évolution de la plage au fur et à mesure que les roches étaient mises en place. On constate une avancée de celle-ci en correspondance avec les roches mais, en même temps, une sensible érosion
  • de la plage exposée au nord, par rapport aux vents d'afflux du sud-ouest. (UF).
  • 1977
  • Osnovnye certy razvitija i sovremennoj dinamiki beregovoj zony Picundskogo poluostrova Traits fondamentaux du développement et de la dynamique actuelle du littoral de la presqu'île de Picunda
  • 1969-1976 ; Accumulation littorale ; Avant-plage ; Bzyb' ; Erosion marine ; Gruzija ; Géographie de l'Europe ; Géomorphodynamique ; Géomorphologie littorale ; Ligne de rivage ; Littoral ; Picunda, presqu'île ; Plage ; Transport sédimentaire littoral
  • Résultats des mesures effectuées sur la plage et l'avant-plage jusqu'à 50-70m de profondeur de 1969 à 1976. Les oscillations de la ligne de rivage atteignent 30 à 40m. La côte sud-ouest de la presqu'île de Picunda a subi, ces dernières années, un
  • affouillement général et un recul du fait de la diminution de la charge solide de la rivière Bzyb'et de la capture, par le canyon Akula, du transport sédimentaire littoral (en moyenne environ 80milliers de m par an), ce qui entraîne une entaille de la côte au
  • sud de celui-ci avec une vitesse d'érosion d'environ 1m par an. La vitesse de la progression du cap Picunda est, pour les 7 dernières années, de 0,1-0,2m par an. (MMB).
  • 1977
  • Geomorfologija beregov i dna Kaspijskogo morja Géomorphologie des rives et du fond de la mer Caspienne
  • Ancien rivage ; Caspienne, mer ; Fond sous-marin ; Géographie de l'Europe ; Géomorphodynamique ; Géomorphologie ; Littoral ; Niveau marin ; Quaternaire marin ; URSS
  • a oscillé de + 50 à 50 m, en fonction des fluctuations climatiques. Sous les eaux actuelles furent identifiées plusieurs lignes de rivages anciens, élaborées lors des phases de régression. Quelques pages finales abordent la structure profonde de la plate
  • , avec ses conséquences mesurables sur l'évolution de la ligne de rivage, ne soit qu'effleurée. (F. Carré).
  • Les AA. décrivent les formes littorales selon un plan régional en 70 pages illustrées de 35 figures détaillées et précises sur les deltas, les terrasses, les flèches littorales et même les monticules de Baer, puis abordent plus brièvement la plate
  • -forme côtière, pour ne pas dire continentale comme dans les océans, car toute la mer est faite de croûte continentale, sauf peut-être un petit secteur du bassin méridional| enfin ils analysent les parties profondes du centre et du sud. On revient ensuite
  • aux côtes pour l'étude spécifique de leur dynamique et des conditions de leur évolution, secteur par secteur. Un chapitre de 27 pages est consacré aux transgressions et régressions de la Caspienne à la fin du Pliocène et au Pléistocène, son niveau
  • -forme et ses richesses éventuelles en hydrocarbures. Dans cet ouvrage très riche et dense, écrit par les meilleurs spécialistes de la question, il est dommage que la côte iranienne ne soit pas traitée et que la tendance actuelle à l'assèchement de la mer
  • 1977
  • Les crêtes successives dunifiées de type Darss de la côte Sud-Ouest de la baie de Goulven, Finistère
  • Bretagne ; Complexe dunaire ; Dune ; Dune bordière ; Eolien ; Flèche littorale ; France ; Goulven, baie ; Géographie de l'Europe ; Géomorphodynamique ; Littoral
  • La large échancrure de la baie de Goulven, sur le littoral nord du Finistère, est limitée au sud par le champ de dunes de Keremma, sur 7 km environ| la partie ouest de ce champ de dunes est bordée par un rivage sableux, concave, dont la partie
  • orientale est en voie d'érosion, alors que la partie occidentale, qui forme flèche barrant un petit estuaire, est en voie de progradation. Démonstration de l'origine éolienne de ces dunes| leur rattachement au modèle décrit pour la 1 fois à Daros en
  • 1977
  • Agriculture ; Aire de loisir ; Ancien rivage émergé ; Appropriation du sol ; Atlantique ; Baltique ; Droit de pêche ; Finlande ; Golfe de Bothnie ; Géographie de l'Europe ; Géographie historique ; Littoral ; Mise en culture ; Peuplement
  • préhistorique ; Propriété ; Préhistoire Siècle XX ; Pâturage ; Pêche ; Soulèvement des terres ; Statut légal ; Tourisme ; Utilisation du sol ; Vaasa
  • Etude des réponses de l'homme au soulèvement continu des terres en Finlande depuis les temps préhistoriques. Description du phénomène physique et de ses influences sur la pêche, la navigation, l'agriculture. Comment les problèmes des droits de pêche
  • et de l'appropriation du sol ont été résolus dans le cadre institutionnel et la législation finlandais. Etude plus fine sur la région de Vaasa, où le phénomène est particulièrement marqué et sur l'utilisation des terres nouvelles à fins de récréation
  • 1977
  • La vie humaine sur le littoral des Landes de Gascogne.
  • Aménagement touristique ; Aquaculture ; Aquitaine ; Arcachon, bassin ; France ; Géographie de l'Europe ; Géographie humaine ; Landes de Gascogne ; Littoral ; Milieu naturel ; Ostréiculture ; Secteur d'activité ; Tourisme
  • De la pointe du Médoc au Sud de la Marenne, le littoral des Landes de Gascogne apparaît faiblement occupé. Les paysages actuels des trois grandes unités naturelles (rivage, domaine dunaire, gouttière pré-littorale) sont l'héritage d'actions humaines
  • d'envergure confrontées à des contraintes naturelles parfois dures. Le milieu humain est hétérogène: des unités bien dissociées présentent chacune une incontestable originalité de cadre de vie. L'héritage de cent ans de développement spontané mais désordonné
  • des activités touristiques, puis la création de la Mission Interministérielle d'Aménagement de la Côte Aquitaine et son action pendant les 8premières années de son existence expliquent les caractères fondamentaux du tourisme sur cette partie de la côte
  • océane qui sont présentés dans l'analyse des flux touristiques, des clientèles, des modes d'hébergement. La gestion du patrimoine littoral, le développement harmonieux des activités seront-ils assurés par cette volonté d'aménagement concerté? (MP).
  • 1977
  • Processy solenakoplenija na osusivsemsja dne Aral'skogo morja i ih svjaz's geomorfologiceskimi i litologiceskimi uslovijami Formation d'évaporites sur la frange littorale de la mer d'Aral en relation avec la géomorphologie et la lithologie
  • Aral'skoe more ; Assèchement ; Domaine aride ; Evaporites ; Formation superficielle ; Géographie de l'Europe ; Lagune ; Littoral ; Roche saline ; Sol ; Solonchak ; URSS d'Asie
  • L'accumulation de sel, liée à la baisse du niveau de la mer d'Aral, se produit sur la bande littorale actuelle au-dessous de la cote absolue de 53m. Sur le rivage découvert se forment des solonchaks maritimes à sulfates et chlorures, envahis par une
  • végétation à Salsola ou couverts d'une croûte de sel compacte, relativement résistante à l'action éolienne. Leur évolution est marquée par un certain dessalement des horizons superficiels. Dans la couche de 0-1cm la concentration des sels atteint en moyenne 4
  • -5t/ha. Dans les lagunes qui s'assèchent se forment des solonchaks à chlorures et sulfates avec des taches de solonchaks à sulfates qui résistent mal à la déflation. Dans la couche de 1cm la teneur moyenne en sels est d'environ 27t/ha. La formation des
  • sulfates se fait sur une surface limitée. Cependant, si le niveau de la mer continue à baisser, la surface occupée par les solonchaks lagunaires augmentera. (MMB).
  • 1977