inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (24 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • des facteurs des inégalités sociales. De ce fait, la délibération autour de l’aménagement urbain a fait ressortir des antagonismes prenant leurs racines dans le reste de la société obligeant la sphère publique à évoluer. D’abord, la recomposition du
  • politiques ont fait de l’aménagement de l’espace public, notamment au centre-ville, l’un des leviers principal de leurs politiques urbaines. Parallèlement, une partie des mouvements sociaux portègnes a désigné l’organisation spatiale de la ville comme l’un
  • jeu d’acteurs autour de nouveaux mouvements sociaux, les assemblées de quartier, a bousculé le partenariat traditionnel entre associations de vecinos et pouvoirs publics. Ensuite, de nouvelles oppositions ont émergé concernant la conception des espaces
  • a confirmé sa dimension politique historique en Argentine, et les réseaux sociaux numériques qui ont accueilli de nouvelles formes de mobilisation. Ainsi, l’aménagement de l’espace public est débattu aujourd’hui dans une pluralité de sphères publiques qui
  • Réinsertion sociale et trajectoires d'enfants de la rue à Kinshasa
  • adaptées à leurs besoins, l’institution intègre ces deux dimensions dans les modalités de réinsertion sociale qu’elle propose. Les pratiques de responsabilités partagées, telles que la prise en charge des plus jeunes par les plus âgés, la participation des
  • "Vivre à l'ombre proche" du barrage de Manantali : les formes de représentations sociales des impacts dans les campements et les villages environnants
  • riverains. L’entrée par une lecture des représentations sociales, consensuelles comme conflictuelles, par les habitants et les différents acteurs, est privilégiée. L’analyse des données quantitatives et des différents discours identifie les expressions tant
  • des effets environnementaux physiques que socioéconomiques suscités par l’ouvrage. Le concept de représentations sociales est posé de la façon suivante: «les représentations forment des codes mémorisés par le cerveau, mobilisables de façon consciente
  • diverses» (DI MEO, 2008). Cette étude d’impact se positionne donc le domaine de la géographie sociale. Au cœur de cette étude se trouvent les acteurs, les responsables politiques à différentes échelles, et surtout l’habitant ordinaire qui vit à l’ombre du
  • Rapports sociaux
  • étudie l’évolution des rapports sociaux au sein de la commune - en particulier à travers le marché foncier, les usages environnementaux, les activités culturelles et la politique locale - en soulignant leur dimension éminemment conflictuelle mais aussi
  • relation d’interdépendance entre les acteurs, sociologiquement et historiquement déterminée mais jamais acquise à l’avance. Le cas de Tibau do Sul révèle l’influence des structures sociales et foncières héritées des modes de production antérieurs - la
  • Logement social
  • combine l’intensité des mouvements migratoires vers la ville, les faibles résultats de la production de logements sociaux par l’Etat, l’impéritie des sociétés immobilières publiques, le très faible investissement des capitaux privés dans le logement
  • type, la réalisation d’un grand programme de logements sociaux subventionnés par l’Etat, apparition de quelques résidences « fermées » pour classes riches.
  • la ville tout en interrogeant les stratégies et les enjeux adoptés par chaque groupe pour affirmer sa présence face aux autres. Notre choix s'est porté sur la ville de Beyrouth parce que cette dernière présente une histoire sociale, culturelle
  • , les espaces de la mort, par leur emplacement et les limites qu’ils entretiennent entre eux et avec la ville, constituent une véritable césure physique et symbolique, conditionnée par les appartenances politiques, sociales ou religieuses. Ces espaces
  • nombre de stratégies de domination de la minorité, consubstantielles à la forme ghetto. Néanmoins, à partir de 2004, les classes supérieures se mobilisent. Leurs actions, coordonnées ou pas, et analysées comme des "entreprises de mobilisation sociales" (O
  • . Fillieule) sont autant d'initiatives de self-help conduisant au développement du ghetto. De fait, elles deviennent des "tactiques de résistance" aux stratégies de domination du pouvoir. Celles-ci apportent du changement social dans le ghetto, ce dernier
  • Conflit social
  • sociologie des mouvements sociaux, à l’anthropologie politique de l’État et des ONG, et à la micro-histoire. L’étude en trois volets remonte aux années 1940 et s’achève en 2010, afin d’analyser la genèse et les transformations des rapports des pedranos à
  • transporteurs) dans les gares urbaines. Malgré ces contraintes et limites, cette mobilité peut s’inscrire dans une logique de durabilité et répondre à un besoin social de déplacement de la population d’autant plus qu’elle présente des potentiels de développement
  • L’un des sujets historiques latino-américains les plus abordés par la littérature scientifique, est celui de la révolution cubaine de 1959. Les réformes sociales, la projection internationale du nouveau régime havanais, la répression politique
  • les membres du comité de résidents, en fonction de leur appréciation des circonstances, de la façon dont des demandes plurielles émanant d'acteurs sociaux très différents se rencontrent ou au contraire s'opposent, des initiatives qui sont à leur portée
  • Ce travail propose une ethnographie de la folie à Yaoundé dont la perspective est celle d'une sociologie phénoménologique. Plus simplement, il décrit les médiations, les modalités et l'opérativité de la réalité sociale qu'est la folie; il essaye de
  • relation entre le développement économique et le développement social et humain est, dans ce cas, la grande question posée à des pays en développement.
  • les a accueillis. Avec ces mesures, l'Université de Cuyo prend une distance par rapport à la tradition de la protection sociale inspirée de l'État Providence, car deux exceptions aux principes républicains sont mises en place: le principe de color
  • d'emplois (notamment dans les services), mais négatifs en termes sociaux et environnementaux. D'autre part, nous analysons les stratégies de reproduction agricoles, foncières et non agricoles que mobilisent les habitants originaires dans ce contexte
  • automobile comme une perturbation interne du système automobile. A partir d'une approche systémique et comparative, nous étudions les manifestations sociales, spatiales et temporelles de la congestion automobile en Île-de-France et dans deux régions
  • échelons de l’appareil social. Elle montre que l’action publique constitue une série de pratiques, de comportements instables, réversibles et non nécessairement institués. Elle se négocie entre les différents acteurs relevant de régimes de légitimité
  • peuvent se dire les expériences, où se construit une autonomie, où s’élabore une argumentation politique. Ceux que l’on nomme parfois les sans-papiers échappent ainsi – au moins en partie – à la négation sociale dont ils sont l'objet, et s'affirment comme
  • , telle qu'elle est envisagée par les membres qui se considèrent comme les fondateurs d'Istanbul, à la dénomination officielle qui tend à réifier les différents groupes sociaux impliqués. Au cœur de cette étude, une enquête ethnographique menée à Istanbul
  • dynamiques urbaines en œuvre contribuent à la mise sous tension de l’espace urbain. L’entrée par le concept de pauvreté en géographie permet de saisir la diversité des positions sociales et spatiales qui se conjuguent, se concurrencent et se négocient dans