inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • La catastrophe hydrologique de novembre 1999 dans le bassin versant de l'Argent Double (Aude, France) : de l'aléa pluviométrique à la gestion des risques pluviaux et fluviaux
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Aménagement hydraulique ; Aude ; Bassin-versant ; Catastrophe ; Crue ; Date 1999 ; France ; Inondation ; Languedoc-Roussillon ; Pluviométrie ; Risque naturel ; Utilisation du sol ; Vulnérabilité
  • l'aménagement de la vallée. En conclusion, les AA. jugent non pertinentes les méthodes de gestion du risque hydrologique par les aménageurs.
  • Une approche multicritères associant la géomorphologie, la sédimentologie, l'hydrologie, la climatologie et le traitement d'images a permis une réflexion sur les causes de l'aléa hydroclimatique, sur ses conséquences morphodynamiques et sur la
  • nature des processus hydrosédimentaires, tant sur les versants que dans la plaine alluviale. S'expliquant avant tout par des précipitations abondantes et intenses, l'inondation a été renforcée par les modalités actuelles de l'utilisation du sol et
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Influence de la végétation forestière sur la formation de dépôts sédimentaires en terrains marneux
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Alpes du Sud ; Alpes-de-Haute-Provence ; Badland ; Bassin-versant ; Coulée boueuse ; Erosion des sols ; France ; Gestion de l'environnement ; Marne ; Prévention ; Ravinement ; Risque naturel ; Végétation
  • Alpes du Sud ; Alpes-de-Haute-Provence ; Badland ; Environmental management ; France ; Gully erosion ; Marne ; Mudflow ; Natural hazards ; Preventive measure ; Soil erosion ; Vegetation ; Watershed
  • production des sédiments à son exutoire. L'intérêt de ces résultats réside dans leur application à la gestion du risque torrentiel et au contrôle de l'érosion.
  • Les études en cours, menées sur plusieurs sites des Alpes-de-Haute-Provence, visent à mieux comprendre l'influence de la végétation forestière sur la production sédimentaire de terrains marneux, à différentes échelles spatiales : celle du versant de
  • ravine, de la ravine élémentaire et du bassin versant. Les résultats montrent l'importance de la distribution spatiale de la végétation forestière sur une ravine, notamment des strates herbacées et buissonnantes, pour une réduction significative de la
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Analyse d'une lave torrentielle dans le torrent de Faucon (bassin de Barcelonnette, Alpes-de-Haute-Provence). Détermination des zones de déclenchement et de contribution
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Alpes-de-Haute-Provence ; Bassin-versant ; Chenal ; Coulée boueuse ; France ; Granulométrie ; Géomorphodynamique ; Montagne ; Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Pétrographie ; Torrent
  • Alpes-de-Haute-Provence ; Channel ; Earth surface processes ; France ; Grain size distribution ; Mountain ; Mudflow ; Petrography ; Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Torrent ; Watershed
  • La compréhension et la gestion des risques induits par les laves torrentielles nécessitent une approche pluridisciplinaire. Les AA. présentent ici les résultats d'une étude géomorphologique menée sur le torrent du Faucon (bassin de Barcelonnette
  • , Alpes-de-Haute-Provence), où une importante lave torrentielle s'est produite le 19 août 1996. Ils montrent notamment la complémentarité des analyses morphologiques et granulométriques dans l'étude des zones sources des laves torrentielles.
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Catastrophe ; Crue ; France ; Géomorphogenèse ; Impact ; Landes ; Modélisation ; Phénomène exceptionnel ; Précipitation ; Prévision ; Pyrénées-Orientales ; Risque naturel
  • L'analyse de quelques événements récents survenus dans les Pyrénées orientales montre que si les crues-éclair sont bien un risque majeur, leur impact morphogénique s'avère inégal. Les AA. insistent tout particulièrement sur le rôle des effets de
  • seuil (en termes d'intensité horaire et de durée) tant en matière de morphogenèse que de dommages aux populations. Les dégâts morphologiques exceptionnellement contrastés sur des distances réduites, traduisent manifestement l'hétérogénéité du champ de
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Contribution à l'évaluation de l'aléa torrentiel dans le bassin versant du Riou Chanal (Alpes-de-Haute-Provence, France)
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Alpes du Sud ; Aménagement hydraulique ; Bassin-versant ; Coulée boueuse ; Cône de déjection ; France ; Glissement de terrain ; Montagne ; Risque naturel ; Torrent ; Ubaye
  • marneux, le risque de débordement sur le cône de déjection reste limité.
  • Le Riou Chanal est l'un des premiers torrents de France a avoir fait l'objet d'une correction globale (1863-1914). Ce dispositif, délaissé ensuite, est très dégradé et suscite des inquiétudes. A partir d'une enquête historique, de l'inventaire des
  • détériorations subies par les ouvrages de correction torrentielle, et d'une analyse géomorphologique, les AA. tentent de préciser les zones de contribution potentielle à une lave torrentielle. Ils concluent qu'en dépit d'une instabilité chronique des versants
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • La place de l'hydrogéomorphologie dans les études d'inondation en France méditerranéenne
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Aude ; Cartographie thématique ; Cours d'eau ; Crue ; Domaine méditerranéen ; France ; France du Sud ; Hydrogéomorphologie ; Inondation ; Languedoc-Roussillon ; Lit majeur ; Méthodologie ; Plaine d'inondation ; Prévention ; Risque naturel
  • l'autorité de l'Etat (atlas des zones inondables, plans de prévention des risques d'inondation, etc.) les AA. résument les grands principes directeurs de sa mise en oeuvre, puis présentent quelques exemples de son application et des réflexions qu'elle suscite
  • La méthode hydrogéomorphologique des zones inondables a été mise au point au début des années 1980. Après avoir rappelé les conditions dans lesquelles la méthode a été développée et s'est progressivement imposée dans les études conduites sous
  • vis-à-vis de l'aménagement du territoire, notamment à travers la cartographie réalisée dans le département de l'Aude après les événements de 1999.
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Les crues et laves torrentielles catastrophiques du 23 décembre 1995 dans l'Etat de Santa Catarina (Brésil subtropical)
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Bassin-versant ; Brésil ; Cartographie thématique ; Catastrophe ; Coulée boueuse ; Crue ; Date 1995 ; Glissement de terrain ; Précipitation ; Prévention ; Risque naturel ; Santa Catarina ; Télédétection
  • étudié, diverses cartes de risques ont été proposées aux autorités locales en vue de leur prévention.
  • Les relevés de terrain et l'étude d'une image Spot ont permis de reconstituer la dynamique et les conséquences de la catastrophe. La cartographie géomorphologique réalisée à diverses échelles fait apparaître que le phénomène est récurrent à
  • l'échelle géologique, mais sa périodicité reste encore inconnue. Dans cette région, le mécanisme de diverses catastrophes considérées seulement comme inondations de grande ampleur au cours des 50 dernières années doit être réinterprété. Utilisant l'exemple
  • DE OLIVEIRA, M.A.T.
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)
  • Evaluation de la dangerosité du torrent du Verdarel (Hautes-Alpes, France)
  • Géomorphologie et risques naturels
  • Alpes du Sud ; Aménagement hydraulique ; Bassin-versant ; Coulée boueuse ; Cône de déjection ; France ; Géomorphologie ; Hautes-Alpes ; Montagne ; Risque naturel ; Torrent
  • Le torrent du Verdarel est situé dans la basse vallée de la Guisane, à proximité de Briançon. Son bassin-versant présente les signes géomorphologiques d'une instabilité chronique. La lave torrentielle du 9 juillet 1981 a brutalement rappelé la
  • dangerosité du site. Un important dispositif de correction torrentielle a alors été mis en place. Une étude géomorphologique engagée depuis 1996 vise à définir les zones de contribution dans le lit du torrent et sur les versants. Elle s'appuie sur une
  • cartographie géomorphologique à grande échelle, le suivi de repères implantés sur les masses instables et l'analyse diachronique du profil en long.
  • Groupe français de géomorphologie, Paris, France, (Commanditaire)