inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (10 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Raisons et saisons de géographe
  • Les références des géographes
  • Aménagement régional ; Dialectique ; Epistémologie ; France ; Géographe ; Marxisme ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie ; Théorie
  • Epistemology ; France ; Geographer ; Marxism ; Practice of geography ; Regional planning ; Theory
  • Cheminement qui a conduit l'A. à une approche scientifique de la géographie nourrie par une formation laïque et républicaine, enrichie d'une culture marxiste. Après des réflexions sur ce qui a amené l'A. à choisir la géographie, on passe en revue
  • l'acquisition d'une suite de stocks intellectuels, de connaissances et de conceptions. Contacts avec l'organisation de la recherche dans d'autres sciences sociales, et avec le monde politique dans le cadre de l'aménagement. On termine ensuite sur des
  • Les géographes au risque de la complexité
  • Les références des géographes
  • Le statut du réel est au coeur de la philosophie des sciences. Les géographes, pourtant particulièrement concernés, ne s'en sont guère souciés. Le positivisme plus ou moins affiché auquel ils adhéraient a facilité cette indifférence. L'entrée dans
  • le paradigme de la complexité les met au pied du mur : il ne peut plus y avoir de bonne science - donc de bonne géographie - sans une réflexion en profondeur sur l'idée que le scientifique se fait du réel.
  • Les références des géographes
  • Aire culturelle ; France ; Géographe ; Interdisciplinarité ; Métropole ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie ; Ville américaine
  • Cultural area ; France ; Geographer ; Inter-disciplinary approach ; Large city ; Practice of geography
  • L'A. évoque en tant que géographe son travail de recherche en mettant en évidence les choix épistémologiques et méthodologiques qui sont loin d'être aisés quand on s'inscrit dans une aire culturelle. Expliquer la manière de faire société aux Etats
  • -Unis à partir de l'objet ville exige de prendre en compte le paradigme des américanistes et de reconnaître que la ville n'est pas non plus un objet exclusivement abordé par la géographie. Tout en reconstituant la démarche de géographe et d'américaniste
  • ancrée sur Los Angeles, l'article met en évidence les références et les emprunts faits à d'autres disciplines afin de valider l'hypothèse d'une conception américaine de la ville. La conclusion suggère un regard comparatiste entre aires culturelles pour
  • Les références des géographes
  • Anthropologie ; Epistémologie ; France ; Géographe ; Géohistoire ; Interdisciplinarité ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie ; Sciences sociales
  • Anthropology ; Epistemology ; France ; Geographer ; Geohistory ; Inter-disciplinary approach ; Practice of geography ; Social sciences
  • L'A. s'interroge sur les liens entre sa curiosité pour diverses disciplines et l'intérêt pour l'espace mondial comme objet géographique. Rapports et références sont précisés à propos de l'histoire, de l'anthropologie, et des synthèses transversales
  • de certains grands auteurs. L'A. relève le poids d'un effet générationnel, d'une expérience qui a incité à la fois à garder des distances vis-à-vis des grandes grilles de lecture, mais sans les rejeter complètement.
  • Les références des géographes
  • Dialectique ; France ; Géographie sociale ; Marxisme ; Pratique de la géographie ; Structuralisme ; Système
  • Les références au marxisme sont apparues assez tard de manière explicite dans la géographie française, et rarement affirmées par des auteurs. Si certains thèmes ont semblé privilégiés, ils n'ont jamais été une exclusivité de la part de chercheurs se
  • réclamant du marxisme. On peut parler d'empreintes au marxisme, qui se retrouvent dans de nombreux travaux, et dans les orientations sur le primat du social sur le culturel.
  • Contribution à une réflexion géographique sur les représentations et l'espace
  • Les références des géographes
  • Une réflexion géographique sur le rôle des représentations dans la production de l'espace n'est pas en contradiction avec les fondements positivistes de la géographie théorique. La géographie culturelle, par contre, tend à s'approprier ce champ de
  • recherches sous le signe d'un postmodernisme implicite. L'A. se propose de montrer que le paradigme culturel repose sur des implicites qui conduisent à nier la spécificité du regard géographique et l'enjeu du savoir géographique.
  • Les références des géographes
  • Conception du monde ; Dialectique ; Epistémologie ; France ; Géographe ; Pensée géographique ; Pratique de la géographie ; Rhétorique
  • Epistemology ; France ; Geographer ; Geographical thought ; Practice of geography ; View of the world
  • L'A. identifie les caractéristiques se rapportant à la démonstration, à l'argumentation et à la rhétorique de R. Brunet. La tension entre références scientifiques allusives et références littéraires explicites sert de base à la problématique. Les
  • formes rhétoriques sont abordées comme une clé possible de la tentative de Brunet de fonder une géographie légitimée par les lois et nourrie du sensible et des représentations.
  • Les références des géographes
  • Classe sociale ; Déterminisme ; Economie ; Epistémologie ; Espace ; France ; Géographe ; Géographie culturelle ; Idéologie ; Marxisme ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie
  • Cultural geography ; Determinism ; Economy ; Epistemology ; France ; Geographer ; Ideology ; Marxism ; Practice of geography ; Social class ; Space
  • Evocation historique des rapports de l'A. avec le marxisme. La prise de distance intervient avec la critique des pratiques de l'URSS et des partis communistes, et avec la prise de conscience des insuffisances du marxisme pour la compréhension de
  • l'économie. Ces insuffisances intellectuelles sont développées ensuite : l'A. traite de la notion de classe sociale, de la place faite à l'espace, du poids de la confusion entre sciences sociales et idéologie. Il évoque à chaque étape les solutions
  • Une approche de la complexité en géographie
  • Les références des géographes
  • Auto-organisation ; Dynamique de système ; Epistémologie ; France ; Géographe ; Modèle ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie ; Système ; Système complexe ; Théorie
  • Epistemology ; France ; Geographer ; Model ; Practice of geography ; Self-organizing behaviour ; System ; System dynamics ; Theory
  • L'A. propose de formaliser les observations de l'évolution des systèmes spatiaux à l'aide des concepts et des méthodes élaborés par les sciences de la complexité. Au cours des 30 dernières années, des avancées des théories physiques de l'auto
  • -organisation, des théories de l'évolution du vivant ou des systèmes cognitifs adaptatifs ont renouvelé notre conception de la dynamique des systèmes, en interrogeant les conditions d'émergence de la nouveauté. La géographie pourrait ainsi proposer une
  • interprétation de la formation et de l'évolution d'entités localisées qui, à côté d'autres réseaux intermédiaires comme les groupes ou les institutions, structurent les interrelations entre les individus et le monde.
  • Les références des géographes
  • Analyse spatiale ; Analyse systémique ; Epistémologie ; France ; Géographe ; Parcours professionnel ; Pratique de la géographie ; Technique de recherche ; Théorie
  • Epistemology ; France ; Geographer ; Practice of geography ; Research technique ; Spatial analysis ; System analysis ; Theory
  • L'A. indique les étapes qui l'ont conduit à l'adoption d'une position scientifique associant plusieurs courants théoriques. Il s'agit successivement des contextes de choix fondamentaux liés à un type de formation, de la place des rapports entre
  • théorie et pratique, de la prise de contact avec les outils nouveaux, de la part faite à des attitudes positivistes, de l'adoption de la perspective systémique, de la place faite à la dialectique et à l'interaction.