inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Beyrouth et les enjeux de sa reconstruction : le cas des quartiers du centre-ville et de Hamra
  • Asie du Sud-Ouest
  • espaces centraux est un moyen d'établir un nouvel ordre après une guerre civile, mais aussi le moment où différentes stratégies de réorganisation démographique, symbolique, sociale et spatiale du territoire sont élaborées. Ainsi, les quartiers d’étude sont
  • Hamra. L'étude des transformations urbaines est alors une excellente révélation du territoire, des conflits symboliques, sociaux et politiques qui se déroulent à Beyrouth.
  • Ces dernières décennies, les centres villes dans le monde sont soumis à des transformations urbaines, comme les rénovations ou les reconstructions. Beyrouth est une des capitales qui ont connu la reconstruction de leurs centres, après une guerre
  • civile. L'intérêt de la recherche des transformations urbaines est de rendre compte que le territoire est un espace de création, de gestion voir de résolutions de conflits, mais aussi de comprendre comment la paix peut se rétablir dans une ville autrefois
  • divisée. Les espaces centraux du Centre-Ville de Beyrouth et Hamra ont été questionnés afin de définir les processus à l'œuvre dans la ville, comme la gentrification et l’«élitisation», et de révéler les problèmes sous-jacents. La reconstruction des
  • davantage politiques et sociaux, surtout depuis la mort de R.Hariri (2005), qui a redéfini la scène politique du pays. Ce travail s’intéresse donc à la dualité entre la stratégie urbaine et la réappropriation territoriale dans le nouveau centre ville et à
  • Asie du Sud-Ouest
  • Gestion du risque
  • Occupation du sol
  • Située sur la rive Est de la mer méditerranéenne, la région de Beyrouth est soumise aux brises de mer et de terre en période estivale. En présence de ces circulations, la pollution atmosphérique devient complexe en raison des interrelations entre
  • les phénomènes se produisant à plusieurs niveaux scalaires. Notre étude s'est appuyée sur des documents et données existant (dans le service de météorologie de l'aéroport de Beyrouth) et de notre propre base de données issues de nos propre campagnes de
  • topographie et l'occupation du sol et leurs incidences sur le transport et les concentrations des polluants aux échelles fines.
  • Asie du Sud-Ouest
  • Cette étude œuvre à présenter l'histoire sociale, de modeste échelle, d'une crise qui frappa la classe politique libanaise, et, avec elle, l'ensemble du pays à partir de l'hiver de l'année 2005. Il est une caractéristique de cette période, pour le
  • cas libanais, que nous n'avons pas voulu laisser non évoquée, à savoir la participation de la population du pays aux moments politiques, qui n'a pas d'équivalent dans l'histoire du pays. L'ambition première de cette étude est de rendre compte de cette
  • : la conjoncture politique de crise a-t-elle interrompu ce quotidien et ce rapport de la population avec les politiciens ou s'inscrit-elle en continuité avec ce rapport ? L'étude est divisée en trois parties : la première s'attache à l'observation du
  • participation, de ses conditions, de son degré d'engagement, mais aussi de l'univers social que la crise injecta aux espaces de vie de la population - à savoir : qu'est-ce que la population vécut au cours de ces années ? La problématique qui se pose ainsi est
  • lieu d'émission de la crise qu'est la scène politique. Nous y étudions surtout l'apparition de discours suivant des conditions qui les ont rendus possible, et tirons certaines conséquences de ces discours sur la relation des « politiciens » avec la
  • Asie du Sud-Ouest
  • Hay El-Tanak, Haouch et El-Masaken El-Chaabiyah sont trois quartiers squattés localisés dans la ville d'El-Mina, au nord du Liban. Cette ville côtière de forme péninsulaire fait partie de l'union d'Al-Fayhaa dont la municipalité principale est
  • date du début du 19ème siècle, souffrent d'aléas naturels et anthropiques dont les criticités sont distinctes au sein de chaque quartier. Face à ces vulnérabilités, les projets d'amélioration des conditions de vie demeurent très rares. Cette situation
  • de précarité a suscité des questions sur le profil de santé des habitants. Ainsi, cette étude a été effectuée à une échelle ponctuelle et fine de ces quartiers favorisant l'exploration du profil de santé des femmes au cours de la phase périnatale et
  • des enfants jusqu'à l'âge de cinq ans. Loin des caractéristiques intrinsèques des quartiers informels, le contexte géographique externe joue-t-il un rôle dans l'état de santé de ces habitants ? Existe-t-il une influence du système de soin de la ville
  • l'évaluation de la santé des plus démunis de la société. L'exploration du rôle des acteurs urbains externes aux zones informelles et facilitant le recours au soin a aidé dans l'explication du profil de santé déclaré. Cependant, cette approche demeure
  • Paris Est
  • Les enjeux du patrimoine au Liban : Baalbek : quelles échelles pour quels patrimoines ?
  • Asie du Sud-Ouest
  • Pays où se croisent influences occidentale et arabe, le Liban est un laboratoire heuristique pour analyser la question patrimoniale. Son système politique confessionnel, sa société communautaire et sa situation stratégique au Moyen Orient en font un
  • temples romains, la population locale y voit une Qalaa (citadelle) arabe. Entre la romanité et l’arabité du site, l’État libanais a opté pour sa dimension phénicienne qui affirme que les Libanais sont les descendants des Phéniciens. Avec la remontée du
  • communautairement. Il s’ensuit deux pôles patrimoniaux qui coexistent dans l’espace de Baalbek. Cette bipolarité patrimoniale renvoie à des enjeux, des logiques d’acteurs et des acceptions du patrimoine que cette thèse s’attache à analyser.
  • Asie du Sud-Ouest
  • L'agglomération de Tripoli Al-Fayhā’a (Liban) est riche d'une histoire complexe et mouvementée. Depuis un siècle, sa société doit faire face à de profondes mutations aux causes et conséquences multiples, mais essentiellement liées à la
  • richesses pour assurer à sa population une continuité de sa prospérité passée. Elle est devenue le lieu de combats physiques, économiques et symboliques dans lequel ses habitants luttent quotidiennement pour assurer leur subsistance. Postulant
  • mécanismes et effets, sous l'angle de l'étude, dans la durée, des spatialités relatives à trois projets urbains : l'aménagement du littoral, la réalisation d'une opération de remembrement à finalité immobilière de jardins périurbains et le réaménagement et la
  • ‒, invite à questionner le sens des urbanités et de l'éventuelle citadinité en jeu à Tripoli et, au-delà, la nature fondamentale du pouvoir qui s'y exerce. Elle nous conduit alors à nous interroger sur la formation et l'existence, ainsi que P. Bourdieu la
  • la ville tout en interrogeant les stratégies et les enjeux adoptés par chaque groupe pour affirmer sa présence face aux autres. Notre choix s'est porté sur la ville de Beyrouth parce que cette dernière présente une histoire sociale, culturelle
  • et restructurer le paysage urbain d’une ville. À Beyrouth, suite aux différentes guerres, le lien est manifeste entre la géographie de la mort et la géopolitique.