inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (16 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Asie du Sud-Est
  • France
  • Amérique du Sud
  • automobile comme une perturbation interne du système automobile. A partir d'une approche systémique et comparative, nous étudions les manifestations sociales, spatiales et temporelles de la congestion automobile en Île-de-France et dans deux régions
  • L'objectif de cette recherche est d'analyser le rôle de la congestion automobile dans la vie quotidienne des ménages motorisés des grandes métropoles. La congestion est-elle plus intense dans les grandes métropoles des pays émergents ? La situation
  • dans ces grandes métropoles préfigure-t-elle l'avenir de l'Île-de-France, compte tenu d'une offre viaire qui se stabilise et d'une multiplication des déplacements automobiles de banlieue à banlieue ? Nous partons de la définition de la congestion
  • métropolitaines de pays émergents, São Paulo au Brésil et Mumbai en Inde. L'étude s'appuie sur les enquêtes de déplacements des ménages et les données du trafic. Puis, nous examinons comment la puissance publique, les acteurs collectifs intermédiaires et les
  • interactive de réponses déclarées auprès des ménages motorisés, suivie d'un questionnaire en Île-de-France.
  • France ; Brésil ; Inde
  • Du réseau aux systèmes de villes : un siècle d'urbanisation indienne
  • Asie du Sud
  • Si l’Inde est un pays majoritairement rural, sa population urbaine est plus grande que la population totale des États-Unis. Ainsi, à la fin du 20ème siècle, le phénomène urbain indien est déjà bien développé, d’autant plus qu’il possède une histoire
  • l’évolution du système urbain indien au cours du 20ème siècle. Pour ce faire, nous avons utilisé une approche géographique par la population, qu’une approche qualitative et davantage historique est venue compléter. Nous nous sommes ainsi intéressés à
  • plurimillénaire. La présence de deux perturbations ayant modifié les logiques urbaines au cours du 20ème siècle, nous a amené à nous questionner sur la résilience du système urbain indien. Afin d’en présenter les principaux mécanismes, nous avons retracé
  • l’évolution de la hiérarchie urbaine et à celle des rythmes de croissance des villes. Après avoir mis en lumière l’existence de mécanismes de rééquilibrage de la trame urbaine au cours du 20ème siècle, nous nous sommes penchés sur la stabilité
  • organisationnelle et structurelle du système urbain. Cela nous a permis de mettre en évidence l’existence de classes dynamiques au sein de la hiérarchie urbaine. Leur évolution met en exergue le dynamisme du système urbain durant la seconde moitié du siècle dernier
  • Asie du Sud
  • de gouvernance, de pratiques de l'urbanisme et de l'aménagement urbain, et de gestion des effets sociaux des politiques urbaines. L'Inde est face au boom d'une industrie du métro : plus d'une vingtaine de projets sont en cours, demandant des
  • , le cas du métro de Delhi témoigne de l'impulsion décisive de l'État central et l'affirmation d'un modèle étatique dont le but (ostensible) est de maintenir une exécution et une prise de décision efficaces. Le rôle d'agences spécialisées dans le
  • développement urbain (en charge des transports, de l'aménagement) est de plus en plus important, en agissant sous le contrôle direct du gouvernement central et des gouvernements régionaux. Le référentiel dominant pour traiter les problèmes urbains est celui de
  • l'ingénierie technique qui n'est pas cantonné au sein des agences spécialisées, mais est légitimé par les instances politiques les plus élevées et disqualifie ceux dont les savoirs, les compétences et les approches ne relèvent pas de ce référentiel. Cela est
  • lourd de conséquences pour la gestion des impacts de ces grands projets qui échoit à l'échelon du local dans les mains des élus et des organisations citadines.
  • Asie du Sud-Est
  • L'image de la ville de Bénarès (Kāśī, Varanasi) est liée à son ensemble de ghāṭ – berges en forme de gradins – qui se déploie de façon monumentale sur la rive concave d'un méandre du Gange. L'aménagement de ce front d'eau s'inscrit dans un contexte
  • grande unité urbaine qui forme un espace public de plus de 6 km de long. L'objectif de cette thèse est de comprendre les éléments qui ont concouru à la naissance et au développement de ce front. La forme architecturale et urbaine du ghāṭ est considérée
  • culturel particulier qui nécessite un rapport de proximité avec l'eau du fleuve. La construction et le développement de ce front d'eau dans le temps et la manière composite dont les éléments architecturaux s'y sont intégrés, interrogent aujourd'hui cette
  • comme un dispositif construit modulable adapté à un milieu fluvial, à une topographie et à des pratiques liées à la culture du lieu, qui facilite l'accès à l'eau quel que soit son niveau. M'appuyant sur des images anciennes, sur une série d'enquêtes de
  • pour en mieux approcher son architecture et j'explique la matérialisation du ghāṭ par les pratiques diverses qui s'y déploient et les parcours symboliques qui y font référence. La relation toute particulière que la ville entretient avec son fleuve par
  • Paris Est
  • Asie du Sud-Est
  • 4 villes à l'Est de l' Uttar Pradesh
  • s'est appliquée à analyser la formation des gouvernements locaux avec une perspective multi-niveaux pour comprendre les transformations institutionnelles depuis la réforme. Les résultats de l'étude permettent d'obtenir une image du processus d'émergence
  • plusieurs études de cas en zone rurales et dans les villes métropolitaines. L'objet de ce travail est de compléter ce corpus en le replaçant dans le contexte différencié des petites villes indiennes. Celles-ci ont jusqu'ici peu interpellé l'attention des
  • chercheurs et des planificateurs. Ce désintérêt traduit un biais dans la manière de penser l'urbanisation indienne où la « ville » désigne avant tout des agglomérations métropolitaines, considérées comme les moteurs de la croissance économique, aux dépens du
  • reste de l'Inde urbaine. Pourtant, une part importante de la population urbaine vit aujourd'hui dans ce type de villes et est donc tout autant concernée par les changements introduits par les nouvelles politiques urbaines issues de la décentralisation
  • . Dans le cadre de ce travail doctoral, une enquête a été menée à travers quatre petites villes de 20000 habitants sélectionnées à l'est de l'Uttar Pradesh en interrogeant les hommes politiques, les ingénieurs et les habitants. La recherche empirique
  • Paris Est
  • 4 villes à l'Est de l' Uttar Pradesh
  • Delhi - Inde - Asie du Sud - Asie - Paysage Urbain - Relation Villes-campagnes - Urbanite - Ville Durable - Etude Comparative
  • Paris-Est
  • Asie du Sud-Est
  • Ce travail doctoral analyse les conséquences socio-spatiales du pogrom anti-musulmans survenu à Ahmedabad (Gujarat) en 2002 et orchestré par les autorités. Ce pogrom a donné lieu à la formation d'un ghetto, soit une localité économiquement mixte et
  • ethniquement homogène, remettant ainsi en cause les modalités traditionnelles d'organisation de l'espace en Inde. Cette remise en cause est notamment due à l'arrivée des classes musulmanes supérieures dans la localité conséquemment au pogrom, et transformant la
  • localité en ghetto, analysé comme tel grâce aux travaux de L. Wacquant. Ce ghetto est initialement pensé comme un dispositif foucaldien de pouvoir visant à imposer la domination de la minorité musulmane. Par son truchement, le pouvoir y déploie un certain
  • . Fillieule) sont autant d'initiatives de self-help conduisant au développement du ghetto. De fait, elles deviennent des "tactiques de résistance" aux stratégies de domination du pouvoir. Celles-ci apportent du changement social dans le ghetto, ce dernier
  • étant analysé et qualifié. On en conclue notamment à la prééminence du récit identitaire séculariste, au dépend de celui islamique. On observe aussi l'existence de plus en plus prégnante des clivages de castes au sein du ghetto; ce que matérialise la
  • Asie du Sud-Est
  • notion de gouvernance portuaire comme catégorie analytique du phénomène de régionalisation portuaire, comme processus et comme enjeu politico-socio-économique. Par ailleurs, le rôle joué par la gouvernance portuaire dans le rapport métropole-port est mis
  • Le développement portuaire est mis en perspective à partir des ports de Calcutta, la troisième métropole de l’Inde par sa population. L’objet d’analyse est le phénomène de régionalisation portuaire en Inde, défini par une gouvernance portuaire qui
  • lui est propre. La recherche articule géographie portuaire, géographie régionale et géographie économique dans une démarche qui permet d’appréhender la gouvernance portuaire en Inde, ainsi que la relation métropole-port. Elle interroge ainsi deux
  • en évidence par l’étude des choix économiques ouvertement néolibéraux en opposition aux couleurs politiques du gouvernement du Bengale occidental, communiste depuis 1977. Dans ce contexte spécifique au Bengale occidental, la régionalisation portuaire
  • plus vulnérables (paysans), ne sont pas sans poser de problèmes sociaux, qui ont déjà évolué vers de graves conflits entre ces populations et les acteurs impliqués dans la question portuaire. A Calcutta, les enjeux du développement portuaire régional
  • posent la question de la place de ses ports comme outil de développement pour cette région de l’Inde, pays d’Asie du Sud devenu puissance émergente sur la scène internationale.
  • Asie du Sud
  • les logiques d’aménagement intérieur, etc. Enfin, l’environnement culturel dans lequel les européens évoluent dans les comptoirs de l’Inde est accessible, notamment grâce à l’étude du degré d’ancrage des individus dans la culture de l’océan Indien. Ont
  • Les recherches sur les compagnies françaises des Indes orientales connaissent depuis trois décennies un nouvel élan. Si aujourd’hui les volets économiques, administratifs et politiques du fonctionnement de cette aventure mercantile et de la présence
  • française dans l’océan Indien sont bien connus, le cadre de vie quotidien de ses acteurs dans les comptoirs l’est beaucoup moins. Cette thèse propose de se concentrer sur la société française de Pondichéry et sur son environnement quotidien en prenant comme
  • point de départ sa culture matérielle. À partir des archives notariales françaises de l’Inde au XVIIIe siècle, il est possible de redessiner cette société ultramarine et de saisir bien plus que le simple environnement matériel. Les modalités de
  • l’implantation et de l’adaptation des Européens en Inde, peuvent ainsi être précisées. Ensuite, la structure proprement matérielle est identifiable: les approvisionnements des possessions françaises de l’océan Indien qui définissent la consommation, les choix et
  • européens et asiatiques, ainsi que le patrimoine architectural des comptoirs français de l’Inde du XVIIIe siècle, viendront enrichir et compléter les sources d’archives.
  • 4 villes - Inde - Asie du Sud - Asie - Petites villes - Services publics - Decentralisation - Municipalite - Gouvernance
  • Paris-Est
  • Asie du Sud-Est
  • le cadre de ce qui est nommé la ville décidée, la ville telle qu‘elle est pensée par les aménageurs à toutes les échelles depuis les élus de quartiers jusqu‘aux politiques nationales d‘aménagement du territoire. La seconde approche quantitative
  • , relève de l‘analyse spatiale. Elle vise à décrire les dynamiques économiques et démographiques des petites villes à l‘échelle de l‘Inde du Tamil Nadu. Une analyse multivariée est notamment développée pour classifier les districts en fonction de leur
  • Asie du Sud-Est
  • qui est le propre des habitants des villes, du fait de vivre en ville, et comme l'appropriation des signes, du vocabulaire et des pratiques de l'urbain. Elle fournit non seulement une grille de lecture pour comprendre les nouvelles villes, mais elle
  • émergente, cette thèse se concentre plus particulièrement sur la question de la citadinité des élites. L'hypothèse est ici que la citadinité constitue le signe de l'appropriation des nouvelles villes par les élites. La citadinité peut être définie comme ce
  • participe également pleinement du développement et de la visibilité croissante de ces entités urbaines. Les nouvelles villes sont ici qualifiées d'émergentes parce qu'elles témoignent d'une part de nouvelles modalités urbaines du développement économique de
  • Asie du Sud-Est
  • En Inde, la prise en charge des personnes âgées est traditionnellement reconnue comme étant la responsabilité des enfants, du ou des fils en particulier. Il s'agit d'un contrat intergénérationnel implicite par lequel la jeune génération, qui
  • a été soutenue et prise en charge (phase de don) doit " rembourser " (contre-don) ses parents en prenant soin d'eux pendant leur vieillesse. Dans le contexte démographique actuel, le sud de l'Inde est marqué par un allongement de la durée de la vie et
  • Asie du Sud-Est
  • Occupation du sol
  • Cette thèse s'intéresse à l'interaction des transactions dans le montage opérationnel de grands projets immobiliers et industriels. Depuis deux décennies à Chennai (capitale du Tamil Nadu, Inde), les pouvoirs publics font la promotion des Corridors
  • Paris Est
  • Asie du Sud
  • doctorale est d’observer et d’expliquer comment des promoteurs immobiliers contribuent à la transformation de l’organisation spatiale des villes et de leurs paysages, mais également de la manière de les représenter et de les concevoir ainsi que de les
  • d’origine et par l'implantation dans d'autres villes d’Inde du sud. Ils ont ainsi pu accroître leur volume de production, multipliant des projets caractérisés par leur taille croissante. Les promoteurs immobiliers étudiés se trouvent en position de force
  • d’immeubles de bureaux adapté à la modernisation économique de l’Inde. Discours d’auto légitimation qui les incitent à rêver tout haut de se substituer aux autorités publiques en charge de l'aménagement des métropoles, ou du moins, à assumer une responsabilité
  • Paris Est