inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (10 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Kustarnikovye pastbisca zasolennyh pocv Central'noj zony Livii. (Les pâturages arbustifs sur sols salins dans la région centrale de la Libye)
  • Recherches effectuées en 1992-1994 le long de la mer Noire d'Anapa à Novorossijsk. Etude de l'impact de l'exposition, de la pente du versant et de la distance à la côte sur la structure des associations forestières. La forme de croissance des arbres
  • , la diminution de leur hauteur, la densité de l'étage arbustif sont déterminées par l'apport de sels marins par le vent et par l'humidité élevée de l'air près du littoral.
  • Résultats de l'étude de la structure de l'étage arbustif constitué de noisetier de Mandchourie, le plus répandu dans la chaîne de Sikhotè-Alin, d'une forêt de pins-feuillus à noisetier et herbes diverses, sur un versant exposé au nord d'une pente de
  • 20°. Il existe une étroite dépendance fonctionnelle entre l'âge, la hauteur des pousses du noisetier et la forme de sa couronne, et différents biogéohorizons caractérisés par différents types de fonctions (assimilation et accumulation). La logique de
  • L'A. apporte de nouveaux éléments sur le statut phytosociologique des groupements arbustifs du sud-ouest de la France. Certaines associations se sont ainsi confirmées et leur aire de répartition s'est élargie.
  • Il s'agit d'une région de pâturages sur craie des environs de Salisbury (Angleterre). 6types de pâturages (répartis en 4 classes repérées par espèces indicatrices) et 4 groupements arbustifs sont distingués. Etude des relations entre les types de
  • A partir des années 40, l'évolution de l'étage arbustif, qui était auparavant éliminé, peut avoir modifié les conditions de la pinède, ce qui a sûrement altéré les possibilités d'implantation et de survie des plantules de Pin pignon. - (MI)
  • Les AA. estimen t la productivité primaire nette des principaux types de savanes à trachypogon, à travers les savanes de l'Orénoque (savanes à îlots arbustifs ouverts et fermés, savanes arborées claires et savanes herbeuses). Ils analysent les
  • recherche minière, appauvrissement du couvert arbustif, invasion d'herbivores, appauvrissement accentué du couvert végétal, érosion du sol, invasion des petits herbivores qui interdisent la régénération du chaparral. (CM).
  • Sur les calcaires tendres du Quercy Blanc (Lot, sud-ouest français), le groupement à Inula salicina (Mesobromion) occupe les pentes Nord. A l'opposé, les pentes exposées au sud hébergent celui à Stachelina dubia (Xerobromion). Un groupement arbustif
  • Les contraintes morpho-pédo-climatiques déterminent dans la région du Gboué un couvert végétal essentiellement arbustif. Le milieu est pénéstable, et subit depuis quelques décennies de fortes emprises humaines et animales. Les immigrants peul et