inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (9 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Erosion chimique du bassin versant du Congo: variabilité spatio-temporelle des flux de CO2 consommé par altération de la croûte continentale
  • Les variations temporelles des flux de CO2 sont déterminés en appliquant un modèle de décomposition des flux d'éléments majeurs (modèles MEGA) exportés par le Congo et l'Oubangui. Pour étudier les variations spatiales des flux de CO2 les AA. ont
  • utilisé un modèle global d'érosion (GEM-CO2) qui permet d'établir une cartographie des flux de CO2 consommés. Les variations saisonnières des flux de CO2 consommés sont principalement contrôlées par les débits.
  • Premiers résultats sur la mesure des flux de matières dissoutes et particulaires dans les apports du Niger au Sahel
  • dans les plaines d'inondation sur un flux global des entrées de 2,2 millions de t. en 1992-93. Les variations saisonnières de ces flux montrent des comportements différents des parties amont et aval du Delta intérieur.
  • Variations et bilans des flux de matières particulaires et dissoutes de l'Oubangui à Bangui (de 1987 à 1992)
  • Les flux de matières sont quantifiés aux échelles hebdomadaire et mensuelle. Le tonnage annuel moyen de matières exportées, particulaires et dissoutes, est de 6,5 106 t.an-1; le transport spécifique est de 13,3 t.km-2.an-1. Les matières
  • particulaires ne constituent que 42% de ce flux, soit une érosion mécanique spécifique de 5,5 t.km-2.an-1. Le facteur primordial d'acquisition de la charge solide c'est le volume d'eau écoulée mis en jeu.
  • Concentrations, fluctuations saisonnières et flux de carbone dans la bassin du Congo
  • Calcul des flux de carbone organique dissous et particulaire exportés pour l'année 1992 par 2 bassins-versants au couvert végétal différent, l'Oubangui (zone de savane) et la Ngoko (zone de forêt). L'origine du carbone est discutée en fonction des
  • Variations saisonnières et flux de quelques éléments majeurs dans trois rivières de Guyane française
  • Flux liquides, dissous, et particulaires de deux grands bassins intertropicaux: le Congo à Brazzaville et le rio Madeira à Villabella
  • 2 campagnes d'échantillonnage des eaux du bassin du Congo permettent de préciser les concentrations en or et les flux de transfert dans ce bassin. Rôle des eaux de ruissellement lors des épisodes de crue. 2 régions sources: bassins du Giri et du
  • élémentaires caractéristiques des altérations pour divers cours d'eau. les bilans d'altération et d'exportation de matière par le Tocantins sont calculés en terme de flux. Données spécifiques déduites: érosion, altération, CO2 consommé par l'altération.
  • 2 parties principales: la 1ère, exclusivement consacrée au bassin du Congo-Zaïre, avec 19 articles traitant de l'hydroclimatologie du bassin congolais, des flux de matière du fleuve Congo et de la contribution de ses principaux affluents; dans la