inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (38 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Rapports sociaux
  • pour bien peu d'entre eux, il s'agit en l'interrogeant d'explorer les contraintes sociales qui enserrent cette jeunesse urbaine et ses aspirations. Mais ce travail met également en relief ce qui différencie ces mondes juvéniles et ce qui leur est commun
  • . L'étude de l'« hypothèse migratoire » montre comment la circulation de représentations communes du « Nord » se traduit différemment selon la position occupée par les jeunes dans l'espace social. En prenant en compte la place des jeunes dans les rapports
  • sociaux – d'âge, de sexe, de caste (« Waaso ») et de classe – structurant la société sénégalaise, l'ethnographie de ces trois quartiers socialement différents dévoile la diversité des hiérarchies et des obstacles que les jeunes doivent contourner pour s
  • '« accomplir » et réussir socialement (« Tekki »). En analysant les tensions créées par ces velléités d'émancipation à l'égard des structures sociales et les différentes formes de rappels à l'ordre exercées par ces dernières (stigmatisations, sanctions mystico
  • -religieuses…), on peut comprendre la prégnance de l'hypothèse du départ : elle permettrait de s'extraire momentanément de rapports sociaux entravant une ascension sociale vécue comme possible, et de se distancier géographiquement pour s'élever socialement au
  • retour. Moins qu'une volonté de bouleverser l'ensemble des structures sociales sénégalaises, l'émigration est envisagée comme le chemin le plus rapide pour obtenir une reconnaissance sociale de la part des différentes catégories dominantes : les plus âgés
  • 2016
  • Le patrimoine culturel de la Libye entre identité sociale et culturelle
  • Vie sociale
  • Dans le cadre de cette recherche, nous avons traité de la construction de l’identité sociale et culturelle à travers la notion de patrimoine culturel. Compte tenu de la richesse du patrimoine et l’importance que la population libyenne lui accorde
  • , nous avons essayé de mettre en évidence le rôle qu’il joue dans la vie social d’un individu. Après avoir présenté le patrimoine culturel de la société libyenne, en se basant non seulement sur les édifices de l’antiquité gréco-romaine ou du monde arabe
  • tradition, son identité sociale et culturelle passe forcément par la reconnaissance de son patrimoine.
  • 2016
  • Des métiers urbains au Cameroun : une analyse sociohistorique en termes de rapports sociaux
  • Rapports sociaux
  • nécessité d’étudier ensemble production et reproduction pour lire l’agencement des rapports sociaux. La seconde partie s’emploie à la reconstruction de la genèse de la division sociale du travail au Cameroun, dans un contexte colonial de « mise en valeur
  • périodes historiques, on y lit ainsi une généalogie des formes d’emplois urbains et des rapports sociaux qui les structurent, et tout particulièrement les rapports de sexe, de classe et de génération, inscrite dans le cadre du capitalisme global. Dans la
  • troisième partie l’analyse du matériau empirique récolté pendant le travail de terrain et au-delà permet d’analyser les inégalités sociales à Yaoundé, de décrire des modes de vie et leurs difficultés matérielles et d’éclairer les stratégies pour faire face à
  • la pauvreté. L’ethnographie révèle la division sociale du travail et des positions dans les métiers urbains, organisée autour de l’extorsion de surtravail sous forme de rente, sous diverses modalités, en une compétition forcenée, qui aboutit à
  • reléguer les femmes et les enfants aux tâches de reproduction sociale, sans pour autant les écarter des tâches de production. Cette thèse de sociologie prend le parti d’inscrire l’analyse des métiers urbains dans une socio-histoire du capitalisme et de son
  • des rapports sociaux de sexe, de race, de classe et de génération. Cette thèse éclaire non seulement les rapports de domination et d’exploitation, mais aussi les formes de résistance et d’agencéité, au prisme de deux outils conceptuels qu’elle forge et
  • 2016
  • Figures et imaginaires de la réussite sociale à Yaoundé : les enjeux moraux d’un débat public
  • Statut social
  • Les citadins camerounais expriment un sentiment de traverser une époque de « crise morale » en ce qui concerne la réussite sociale. Un ensemble de représentations et d’imaginaires associent la réussite à la dénonciation d’une dépravation des mœurs
  • de différents groupes sociaux urbains montre qu’il existe plusieurs faisceaux de normes, de valeurs et d’affects pour penser, juger et légitimer la réussite sociale. Un principe d’opposition ressort entre, d’un côté, une économie morale de la facilité
  • remettent en situation les discours de dénonciation des acteurs. Par leur travail critique, ceux-ci construisent sur différentes scènes, des « fléaux », des problèmes sociaux et des « causes » politiques relatives aux manières de s’enrichir et de réussir
  • 2016
  • Mécanismes et enjeux de la différenciation sociale des immigrés burkinabe dans la construction d’une citoyenneté en côte d’ivoire. : Cas des habitants du village de Koudougou
  • Exclusion sociale
  • Histoire sociale
  • une succession de crises sociopolitique, qui a créer une fracture entre ses habitants vivant jadis en harmonie. Cette situation est liée pour beaucoup à la différenciation sociale et à l’exclusion d’une partie de sa population d’origine étrangère
  • sociale dont ils sont victimes dans leur lieu de sédentarisation et les mécanismes qu’ils mettent en place pour construire leur citoyenneté, en contournant les restrictions mis en place par la communauté d’accueil.
  • 2016
  • Exploitation aurifere et mutations sociales en milieu rural : cas des mines d'or de Morila (commune rurale de Sanso)
  • Changement social
  • développement mis en place par la société minière. Nous avons analysé les changements sociaux au-delà des discours politiques, juridiques et économiques sur l’or tout se référant sur l’environnement social et les changements qui le caractérisent, L’implantation
  • des allochtones a provoqué de nombreuses modifications qui affectent les relations sociales telles que tes systèmes de parenté, les stratégies d’alliance ou encore les règles de pouvoir. Notre recherche s’est focalisée sur les interactions entre les
  • autochtones et les allochtones. Les comportements traditionnels sociaux, politiques ou quotidiens ont connu des mouvements au profit de la généralisation d’un mode de vie unique inspiré par la ville. Notre problématique se résume donc à la question suivante
  • 2016
  • Entre distance géographique et distance sociale : le risque de paludisme-infection en milieu urbain africain : l'exemple de l'agglomération de Dakar, Sénégal
  • ainsi comme une démarche de recherche mais aussi comme un moyen d’apporter des réponses aux besoins sanitaires. Elle pousse à l’observation, sous différents angles, des déterminants sociaux qui sont impliqués dans la réalisation du phénomène, tout comme
  • à l’examen des interactions existantes entre eux. Nous avons récolté des informations quantitatives variées, en lien direct et indirect avec l’étude du paludisme. Interprétation d’images satellites, données censitaires, résultats d’enquêtes sociales
  • statistiques et géostatistiques, bivariées et multivariées, a permis de souligner que le risque d’infection des populations dépendait fortement d’une distance, que l’on a qualifié de sociale.
  • 2016
  • La ré-invention du quotidien. Pratiques sociales quotidiennes et espace urbain. La Havane, 1878/1921
  • En analysant les interactions entre pratiques sociales quotidiennes et espace urbain à La Havane entre 1878 et 1921, cette thèse démontre combien l'émergence et la diffusion socio-‘raciale’ de nouvelles façons de pratiquer la ville contribuent alors
  • , l'essor de transports en communs urbains à La Havane et leur appropriation progressive par les couches populaires favorisent un renouvellement des pratiques sociales quotidiennes de l'espace urbain, synonyme d'une entrée définitive des Havanais dans l'ère
  • marginalité havanaise s'en trouve désarticulé, à un moment où, la contestation de l'ordre colonial gagnant, le contrôle social devient un enjeu crucial pour les autorités. Sur l'ensemble de la période d'étude, le renouvellement des pratiques sociales
  • 2016
  • politiques ont fait de l’aménagement de l’espace public, notamment au centre-ville, l’un des leviers principal de leurs politiques urbaines. Parallèlement, une partie des mouvements sociaux portègnes a désigné l’organisation spatiale de la ville comme l’un
  • des facteurs des inégalités sociales. De ce fait, la délibération autour de l’aménagement urbain a fait ressortir des antagonismes prenant leurs racines dans le reste de la société obligeant la sphère publique à évoluer. D’abord, la recomposition du
  • jeu d’acteurs autour de nouveaux mouvements sociaux, les assemblées de quartier, a bousculé le partenariat traditionnel entre associations de vecinos et pouvoirs publics. Ensuite, de nouvelles oppositions ont émergé concernant la conception des espaces
  • a confirmé sa dimension politique historique en Argentine, et les réseaux sociaux numériques qui ont accueilli de nouvelles formes de mobilisation. Ainsi, l’aménagement de l’espace public est débattu aujourd’hui dans une pluralité de sphères publiques qui
  • 2016
  • Groupe social
  • replace la ville au cœur de la réflexion et l'envisage d'abord et avant tout comme un construction sociale. Il s'agit ainsi d'interroger les catégories spatiales utilisées dans les sources mais également de mettre à l'épreuve nos concepts contemporains, et
  • de la péninsule Ibérique ou dans l'Orient islamique. La seconde partie de l'étude se penche ensuite sur les pratiques et les acteurs sociaux qui façonnent au quotidien la capitale : le pouvoir politique, les saints et les savants et, à travers l'étude
  • d'un traité de hisba, certains groupes sociaux tels les femmes ou les dimmi-s. La troisième et dernière partie replace enfin la capitale dans un espace régional puis global afin de préciser de quel royaume Tlemcen a été la capitale et d'analyser les
  • 2016
  • Inégalité sociale
  • logement et sur la stratification sociale entre les différentes classes sociales dans la ville de Shanghai dans les premières décennies du XXIème siècle.
  • 2016
  • l'accès et la redistribution des ressources à l'échelle du quartier. En mettant en œuvre des politiques publiques municipales et nationales, ils jouent le rôle d'agents de contrôle social et de disciplinarisation des habitants mais aussi de représentants
  • élus contestant la partition de l'espace social que ces politiques véhiculent. Cette analyse « par le bas » des pratiques de remise en question mais aussi de diffusion des logiques autoritaires éclaire plus largement les transformations et les conflits
  • politiques et sociaux de la société iranienne contemporaine.
  • 2016
  • Innovation sociale
  • Mobilité sociale
  • sportives et les pratiques auto-organisées pourrait se construire autrement dans les pays en voie de développement. Le cadre théorique, structuré autour des concepts « d’action publique » et « d’innovation sociale », a centré l’analyse sur deux hypothèses
  • 2016
  • mobilité sociale
  • Tout en défiant l’anthropologie classique, cette étude montre la manière selon laquelle les perspectives intimistes peuvent contribuer à la compréhension de phénomènes sociaux. Le point de départ est celui de l’histoire personnelle de l’auteure et
  • en péril leur vie dans le quotidien, et d’établir quels sont les différents facteurs qui interviennent dans le fait que certains individus parviennent à réaliser une trajectoire d’ascension sociale alors que d’autres non. Cette thèse décrit d’abord le
  • l’unité domestique dans une unité de production. Elle explore ensuite les possibilités qu’ont les habitants du quartier de Miguel Hidalgo d’accomplir une certaine ascension sociale grâce aux études. Elle montre aussi les modes selon lesquels les résidents
  • 2016
  • Relations sociales
  • Cette thèse s’intéresse à l’ordinaire du trafic de drogue à Ciudad Juárez-El Paso et se donne un double objectif. Comprendre le phénomène de compénétration du trafic de drogue et d’un espace social frontalier dans sa profondeur historique, décrire
  • cette compénétration au ras du sol, au présent. Cette recherche propose d'examiner le trafic de drogue en tant que champ de relations sociales complexes par le biais desquelles il perdure et se transforme. Elle tente d’épouser cette complexité en
  • l’histoire régionale du trafic de drogue. La thèse met en relief le rôle de l'État mexicain comme fer de lance du mouvement social de légitimation du narcotrafic. Il traça le chemin : instrumentaliser cette manne était possible ; il sema cette idée – via
  • 2016
  • Si la fascination incitée par l'art se montre incontestable, son autonomie en tant que sphère de la vie sociale, qui existe par lui-même et en lui-même ne se confirme pas. Selon de nombreux sociologues, l'art, comme toutes les activités humaines, se
  • construit socialement et ne se présente pas exclusivement liée à des éléments essentiellement esthétiques. Dans cette perspective, des artistes, des experts en général, commissaires-priseurs et les acheteurs jouent leur rôle sur le marché de l’art visuel. Le
  • 2016
  • "Vivre à l'ombre proche" du barrage de Manantali : les formes de représentations sociales des impacts dans les campements et les villages environnants
  • riverains. L’entrée par une lecture des représentations sociales, consensuelles comme conflictuelles, par les habitants et les différents acteurs, est privilégiée. L’analyse des données quantitatives et des différents discours identifie les expressions tant
  • des effets environnementaux physiques que socioéconomiques suscités par l’ouvrage. Le concept de représentations sociales est posé de la façon suivante: «les représentations forment des codes mémorisés par le cerveau, mobilisables de façon consciente
  • diverses» (DI MEO, 2008). Cette étude d’impact se positionne donc le domaine de la géographie sociale. Au cœur de cette étude se trouvent les acteurs, les responsables politiques à différentes échelles, et surtout l’habitant ordinaire qui vit à l’ombre du
  • 2016
  • ont induit sa dégradation, et de s’interroger sur son avenir face aux enjeux du développement, aux changements des modes de vie et face à la modernisation. En effet, la préservation des valeurs culturelles, sociales, économiques et historiques ainsi
  • décideurs, acteurs locaux et habitants s'intéressent à ce patrimoine et le prennent en main dans un cadre d'accompagnement politique, économique, social et financier. L'objectif de ce travail de thèse est donc d’étudier l’habitat traditionnel de la ville de
  • Kairouan, dans tous ses aspects (urbain, architectural et social, etc.), de comprendre les causes de sa dégradation et de proposer, dans un contexte national et local spécifique, les conditions et les outils stratégiques à mettre en place afin de garantir
  • 2016
  • Université des lettres, arts et sciences sociales - Tunis I
  • considéré comme une condition et une manifestation du mvoe (forme absolue du bien-être qui constitue l’horizon ultime des existences). Cette tranquillité matérielle et sociale est inatteignable sans un rapport favorable au monde invisible. Dans les
  • d’alliés puissants recrutés dans la « sphère divine », notamment au sein des Églises dites « du Réveil ». L’Invisible est source de dangers mais aussi d’opportunités, spécialement pour les cadets sociaux. Des alliances heureuses avec l’Invisible sont
  • 2016
  • la ville tout en interrogeant les stratégies et les enjeux adoptés par chaque groupe pour affirmer sa présence face aux autres. Notre choix s'est porté sur la ville de Beyrouth parce que cette dernière présente une histoire sociale, culturelle
  • , les espaces de la mort, par leur emplacement et les limites qu’ils entretiennent entre eux et avec la ville, constituent une véritable césure physique et symbolique, conditionnée par les appartenances politiques, sociales ou religieuses. Ces espaces
  • 2016