inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (18 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Sous-estimation et surestimation de l'espace par les ruraux in Géographie sociale.
  • CHAPUIS, R.
  • , J. Brunhes, A. Chatelain, M. Sorre, P. George, R. Rochefort, P. Claval ainsi que les apports de la sozialgeographie allemande, l'A. tente de définir l'espace social et la dialectique socio-spatiale| objet et démarche de la recherche. L'espace social
  • Qu'est-ce que la géographie sociale? Comment se situe-t-elle en rapport avec les branches traditionnelles de la géog. humaine? Est-ce même encore de la géographie ! Après avoir rappelé les concepts développés depuis le début du siècle par E. Reclus
  • elle-même ainsi qu'au choix des échelles de la recherche. Alors quelle place pour la géographie sociale? Elle est le versant atrophié de la géographie à développer en parallèle (et en liaison) à une géographie écologique. (G. Lefèvre).
  • : espace support de faits sociaux, objectif des interactions socio-spatiales, espace des pratiques sociales et des représentations sociales, espace politique, espace action, ne peut être l'objet que d'une approche dialectique inhérente à la réalité sociale
  • HERIN, R.
  • Société et micro-espaces: l'exemple de l'Alsace in Géographie sociale.
  • Après une étude rétrospective sur les espaces de vie des ruraux en Alsace et leur évolution entre 1825 et 1970, essai de détermination d'espaces d'activité à partir de groupes homogènes.
  • SCHWAB, R.
  • réflexions liminaires: L'objet de la géographie sociale est la société et non l'espace qui n'intervient qu'en second. Société et non population| la géo-démographie n'apporte que des indicateurs, fussent-ils aussi intéressants et utiles que les CSP. Au coeur
  • En introduction au colloque, l'intervenant, auteur en 1961 du travail en Sicile, étude de géographie sociale et en 1963 de géographie sociale et sciences humaines, rend hommage à son précurseur Abel Chatelain et présente à la suite quelques
  • de la géographie sociale se situe l'observation des classes sociales dans la diversité de leurs expressions spatiales et temporelles. Mais l'A. va plus loin et souhaite une géographie de la pratique des gens, phénoménologique, existentielle, tout en
  • reconnaissant que cet appel à l'ethnologie, à la psychologie fait partie de ce débat théorique nécessaire mais dont il faut savoir sortir. (G. Lefèvre).
  • ROCHEFORT, R.
  • Le réseau associatif portugais: l'émergence d'un espace social autonome chez les immigrés in Géographie sociale.
  • On recense 620 associations inégalement réparties sur le territoire français. La densité et la richesse de ce réseau associatif témoignent de la volonté de la communauté portugaise en France de préserver son autonomie, en sachant se faire
  • reconnaître tant du gouvernement de Lisbonne que des autorités de tutelle en France.
  • Allemagne de l'Ouest ; Ecole géographique ; Géographie humaine ; Géographie sociale
  • Une branche particulièrement vivante de la géographie allemande dont l'essor date d'une trentaine d'années mais dont les racines plongent au milieu du XIX s. avec les recherches de Ratzel et l'influence de Vidal de La Blache et sa conception des
  • genres de vie.
  • Comportement ; Comportement spatial ; Espace d'activité ; Espace résidentiel ; Espace urbain ; Espace vécu ; Femme ; France ; Géographie humaine ; Ile-de-France ; Migration d'achat ; Mode de vie ; Paris ; Psychosociologie ; Quartier urbain ; Statut
  • de la femme ; Ville
  • L'étude s'appuie sur les pratiques des jeunes femmes des classes moyennes à Paris. Pour elles, la ville se présente comme une juxtaposition de plusieurs espaces aux fonctions nettement différenciées: le quartier de résidence voué aux tâches
  • domestiques, le quartier de travail où elles sont moins prisonnières de leur rôle traditionnel et où il y a l'amorce d'un autre type de fréquentation, les activités de loisirs enfin renforcent le déracinement spatial des femmes.
  • urbains, familles d'immigrés, etc. La géographie humaine s'est encore peu souciée de la marginalité qui permet de comprendre les crises violentes des villes et de cerner les mécanismes de la formation des inégalités sociales. (MBG).
  • Toute une partie de la population échappe autant au système normal de protection sociale qu'à l'investigation géographique habituelle: chômeurs, saisonniers, isolés sortant de l'hôpital, personnes âgées, jeunes des grands ensembles, squatters
  • Les femmes en milieu urbain: analyse critique de quelques aspects de la littérature américaine contemporaine in Géographie sociale.
  • Banlieue ; Bibliographie ; Budget-temps ; Discrimination sexiste ; Emploi ; Espace urbain ; Etats-Unis ; Femme ; Géographie humaine ; Localisation ; Localisation résidentielle ; Logement ; Mode de vie ; Société urbaine ; Structure urbaine ; Travail
  • Cette synthèse bibliographique souligne l'apport des travaux américains de sociologie et de géographie urbaines relatifs aux femmes américaines et la ville du point de vue de la localisation géographique des femmes dans les aires métropolitaines et
  • notamment leur sur-représentation par rapport aux hommes dans les centres-villes| de l'influence des structures urbaines sur le mode de vie des femmes (isolement de la femme en foyer, accessibilité des équipements, suburbanisation des emplois, discrimination
  • à l'égard des femmes seules et chef de ménage dans l'accès au logement, migration alternante et budget-temps).
  • (1954-1975) ; Classe sociale ; Comportement ; Construction de logements ; Embourgeoisement ; France ; Géographie humaine ; Ile-de-France ; Logement ; Logement Social ; Paris ; Prolétarisation ; Quartier ; Société urbaine ; Structure sociale
  • corrélations que la construction de logements non aidés coïncide avec l'embourgeoisement mais que l'édification de logements sociaux ne coïncide pas avec une résistance des couches populaires. Celles-ci ont une tendance très nette à se réfugier dans le bâti le
  • L'auteur présente une approche quantitative de la comparaison entre la structure sociale de Paris et l'évolution du parc de logements, déterminant trois groupes sociaux, bourgeoisie, classe moyenne et dominés, il montre par une étude des
  • plus ancien, le plus vétuste. Les couches moyennes doivent quant à elles choisir leur camp: habiter avec les riches ou avec les pauvres. (G. Lefèvre).
  • Problèmes de méthode en géographie sociale in Géographie sociale.
  • Chercheur militant pour une géographie sociale partie prenante des contradictions sociales, l'auteur démontre dans une première partie que l'espace géographique est un espace social, produit et régi par les rapports sociaux, induit dans les pays
  • industriels avancés par le type de développement du capitalisme des trente dernières années. Il réfute donc avec force la notion d'espace écologiquement neutre, l'espace des objets. Du point de vue des méthodes il dénonce le passif, la fameuse synthèse
  • géographique neutre, l'empirisme, le pointillisme, mais aussi le quantitativisme plus récent s'appliquant à des espaces Objets morts. Analysant et critiquant A. Li Pietz et la dialectique matérialiste, il lance un appel pour une géographie sociale critique. (G
  • Migrations internationales de travail et changement social dans les pays d'origine in Géographie sociale.
  • Campagne ; Changement social ; Croissance urbaine ; Géographie humaine ; Immigré ; Migration de retour ; Migration de travail ; Migration internationale ; Pays d'origine ; Structure sociale ; Urbanisation
  • Cette communication tente de mettre en évidence les grandes lignes des changements sociaux induits par l'immigration dans les pays d'origine. La formation d'une nouvelle couche parfois nombreuse mais dont le pouvoir économique est très important
  • induit des bouleversements sociaux aux effets très tangibles: Destructuration et urbanisation du milieu rural, accélérateur de la croissance urbaine, formation de nouveaux quartiers dans les grandes métropoles. (G. Lefèvre).
  • Analyse de la ségrégation et géographie sociale in Géographie sociale.
  • Behaviorisme ; Bibliographie ; Concept ; Ecole de Chicago ; Ecole géographique ; Espace urbain ; Etats-Unis ; Géographie humaine ; Géographie sociale ; Idéologie ; Indicateurs sociaux ; Libéralisme ; Marxisme ; Processus de production ; Sociologie
  • Après avoir souligné l'importance croissante de la ségrégation dans les problèmes urbains, l'A. propose d'inventorier la littérature consacrée à l'analyse sociologique de la ségrégation. Il oppose ainsi la sociologie libérale de l'école de Chicago
  • et ses prolongements à la perspective marxiste nouvelle approche structurée à partir de 1970 par l'apport de M. Castells. Après avoir schématiquement exposé les concepts de l'école de Chicago, il présente les différentes mesures de la ségrégation
  • utilisées aux Etats-Unis, puis leur affinage le plus récent et leur remise en cause conceptuelle. La perspective marxiste l'oppose à cette approche libérale essentiellement par l'étude de la ségrégation au travers du processus de production de l'espace
  • urbain. En conclusion l'approche géographique est évoquée à travers trois questions: intérêt d'une représentation de la ségrégation, problème des indicateurs (découpage) du social et problème de l'échelle spatiale. Très importante bibliographie de base en
  • Recherches sur l'espace intra-urbain: les taux démographiques et leur rôle dans la différenciation de l'espace en milieu urbain in Géographie sociale.
  • Aire intra-urbaine ; Analyse spatiale ; Comportement démographique ; Différenciation spatiale ; Espace urbain ; France ; Géographie humaine ; Haute-Normandie ; Le Havre ; Mortalité ; Méthodologie ; Natalité ; Population urbaine ; Quartier urbain
  • Le but de la recherche est de pallier la faible accessibilité sinon même l'absence de données démographiques maniables à un niveau inférieur à l'entité communale et de mettre ces données une fois reconstituées en rapport avec les données socio
  • -économiques connues par ailleurs et par là apporter un élément à la caractérisation des quartiers de la ville. L'étude porte sur l'espace urbain du Havre| exposé des méthodes testées et utilisation géographique possible.
  • L'espace social des classes dominantes dans les grandes villes du monde occidental in Géographie sociale.
  • Amérique du Nord ; Classe sociale ; Espace social ; Espace urbain ; Europe de l'Ouest ; Géographie humaine ; Habitat urbain ; Localisation ; Logement ; Quartier résidentiel ; Ségrégation ; Ségrégation résidentielle ; Ségrégation sociale
  • La ségrégation sociale est un phénomène général aux villes occidentales qui possèdent toutes leurs quartiers résidentiels. L'auteur analyse les facteurs de localisation de ces beaux quartiers, et leur organisation interne.
  • Analyse des correspondances ; Analyse multivariée ; Catégorie socio-professionnelle ; Classe sociale ; Donnée ; Espace social ; France ; Géographie humaine ; Population active ; Recherche
  • L'A. tente de saisir à travers ses limites, l'apport de la notion de catégorie socio-professionnelle dans la pratique géographique. Ces catégories définies au recensement de 1945, quoique légèrement modifiées depuis, ne traduisent pas les profondes
  • transformations qu'ont connues les rapports sociaux de production (salarisation, tertiairisation, féminisation...), la population classée par C.S.P. au lieu de résidence fournit cependant une assise solide aux analyses géographiques de l'espace social à la
  • condition impérative de ne pas surestimer ses caractéristiques dont l'apport reste celui d'un instrument pour l'analyse du déploiement spatial des rapports sociaux. (MBG).
  • Sur le plan théorique, la géographie belge et néerlandaise témoigne d'une profonde connaissance des travaux anglo-saxons, sur le plan pratique. L'A. souligne leur apport dans le domaine de la suburbanisation et des sociétés et espaces intensément
  • urbanisés ainsi que leur bonne connaissance de l'Afrique du Sud, de l'Indonésie et de la Guyane. (MBG).
  • Dans un exposé largement inspiré par l'oeuvre d'E. Morin, l'A. présente une interrogation sur les rapports entre le chercheur, la communauté scientifique d'une part, et la société et l'espace social, objets de recherche d'autre part. La subjectivité
  • de l'approche, tempérée par la rigueur scientifique, la participation du chercheur à la vie sociale c. à d. à l'objet même de sa recherche, l'aneutralité du savoir et les problèmes du langage imposé au chercheur ou réservé à une élite sont les
  • principaux thèmes de cette réflexion. (G. Lefèvre).