inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (37 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Sous-estimation et surestimation de l'espace par les ruraux in Géographie sociale.
  • CHAPUIS, R.
  • 1983
  • , J. Brunhes, A. Chatelain, M. Sorre, P. George, R. Rochefort, P. Claval ainsi que les apports de la sozialgeographie allemande, l'A. tente de définir l'espace social et la dialectique socio-spatiale| objet et démarche de la recherche. L'espace social
  • Qu'est-ce que la géographie sociale? Comment se situe-t-elle en rapport avec les branches traditionnelles de la géog. humaine? Est-ce même encore de la géographie ! Après avoir rappelé les concepts développés depuis le début du siècle par E. Reclus
  • elle-même ainsi qu'au choix des échelles de la recherche. Alors quelle place pour la géographie sociale? Elle est le versant atrophié de la géographie à développer en parallèle (et en liaison) à une géographie écologique. (G. Lefèvre).
  • : espace support de faits sociaux, objectif des interactions socio-spatiales, espace des pratiques sociales et des représentations sociales, espace politique, espace action, ne peut être l'objet que d'une approche dialectique inhérente à la réalité sociale
  • HERIN, R.
  • 1983
  • Société et micro-espaces: l'exemple de l'Alsace in Géographie sociale.
  • Après une étude rétrospective sur les espaces de vie des ruraux en Alsace et leur évolution entre 1825 et 1970, essai de détermination d'espaces d'activité à partir de groupes homogènes.
  • SCHWAB, R.
  • 1983
  • Banlieue ; Classe sociale ; Croissance urbaine ; Emploi ; Espace social ; Espace urbain ; Géographie de l'Afrique ; Habitat urbain ; Maroc ; Morphologie urbaine ; Pratique urbaine ; Secteur informel ; Société urbaine ; Structure sociale
  • L'étude des formes de croissance des villes marocaines montre que l'espace ne présente ni cohérence, ni continuité. Les contrastes morphologiques, les contradictions de villes à double personnalité, témoignent d'une situation de crise et révèlent
  • une société partagée et inégalitaire. L'espace urbain apparaît comme la projection des conflits qui secouent cette organisation sociale, le divorce est de plus en plus profond entre les classes socio-spatiales mais les distorsions observées entre
  • rythme d'urbanisation et capacité productive du secteur économique moderne et les écarts entre offres et demandes d'emploi par exemple, ne débouchent pas sur l'implosion du système, ceci révèle le rôle de régulation joué par le secteur informel et celui
  • des relations sociales autonomes héritées ou recréées que l'analyse classique ne prend pas en compte. (MBG).
  • ESCALLIER, R.
  • 1983
  • réflexions liminaires: L'objet de la géographie sociale est la société et non l'espace qui n'intervient qu'en second. Société et non population| la géo-démographie n'apporte que des indicateurs, fussent-ils aussi intéressants et utiles que les CSP. Au coeur
  • En introduction au colloque, l'intervenant, auteur en 1961 du travail en Sicile, étude de géographie sociale et en 1963 de géographie sociale et sciences humaines, rend hommage à son précurseur Abel Chatelain et présente à la suite quelques
  • de la géographie sociale se situe l'observation des classes sociales dans la diversité de leurs expressions spatiales et temporelles. Mais l'A. va plus loin et souhaite une géographie de la pratique des gens, phénoménologique, existentielle, tout en
  • reconnaissant que cet appel à l'ethnologie, à la psychologie fait partie de ce débat théorique nécessaire mais dont il faut savoir sortir. (G. Lefèvre).
  • ROCHEFORT, R.
  • 1983
  • Les échelles de la gestion des rapports de forces à propos du foncier agricole: le cas de la Basse-Normandie in Géographie sociale.
  • Basse-Normandie ; Conflit ; Foncier ; France ; Géographie de l'Europe ; Société rurale ; Utilisation du sol
  • Analyse des antagonismes et des conflits liés à la question foncière et de leur cohérence spatiale, on les retrouve à différentes échelles: locale (canton), départementale et au niveau régional avec une différenciation marquée entre la Basse
  • 1983
  • Trajectoires sociales des villes françaises in Géographie sociale.
  • Catégorie socio-professionnelle ; Changement social ; Croissance urbaine ; Disparité sociale ; France ; Géographie de l'Europe ; Population urbaine ; Région ; Société urbaine ; Structure sociale ; Système urbain ; Taille des villes ; Typologie
  • Les auteurs testent l'hypothèse selon laquelle les disparités actuelles des profils sociaux résultent de la superposition des processus de diffusion des activités économiques dans le système urbain. A chaque type social urbain correspond une
  • trajectoire particulière de développement. Les unités urbaines de plus de 10 000 habitants (1975) ont été classées suivant leur composition sociale actuelle (CSP) puis on a recherché les caractéristiques de l'évolution démographique des groupes de villes
  • depuis une période antérieure à la 1 révolution industrielle. Cette analyse confirme l'hypothèse avancée et explique la permanence des grandes inégalités de composition sociale, l'émergence d'un modèle social grande ville et le maintien de fortes
  • 1983
  • Deux décennies d'évolution sociale dans les Hauts-de-Seine: permanences et mutations in Géographie sociale.
  • (1962-1975) ; Atlas ; Atlas départemental ; Cartographie thématique ; Catégorie socio-professionnelle ; Changement social ; Classe sociale ; France ; Géographie de l'Europe ; Géographie urbaine ; Hauts-de-Seine ; Ile-de-France ; Population active
  • Le texte reprend les commentaires de deux planches de l'Atlas des Hauts-de-Seine (diffusé par l'INSEE-Ile de France OEP). Il analyse l'évolution 1962-75 du département des Hauts-de-Seine suivant trois composantes de sa population: couches aisées
  • avant que ne soit étudiée l'évolution des catégories socio-professionnelles les plus caractéristiques. (G. Lefèvre).
  • , moyennes, ouvrières, regroupements de classification INSEE. La bipolarisation sociale du département et son embourgeoisement sont ainsi démontrés, ainsi que l'accentuation des tendances d'évolution. Un essai cartographique de typologie sociale est présenté
  • 1983
  • (1972-1980) ; Banlieue ; Contribuable ; Espace urbain ; Fiscalité ; France ; Géographie de l'Europe ; Hiérarchie sociale ; Impôt sur le revenu ; Inégalité sociale ; Méthodologie ; Niveau de vie ; Pays de Loire ; Revenu ; Saint-Nazaire ; Société
  • Dans le prolongement de son étude de géographie fiscale conduite à partir de l'exploitation des registres de publicité des revenus des personnes privées sur la ville de Nantes l'A. teste si cette source permet de saisir les mutations sociales sur
  • une période de huit ans. Exposé méthodologique, présentation des résultats et questions soulevées par l'analyse de rues et de secteurs (INSEE) caractéristiques à Nantes suivis de l'examen d'une commune limitrophe en forte expansion: Orvault. (MBG).
  • 1983
  • Pratiques sociales dans un espace mortifère: le cas de l'Ousse des bois (Pau) in Géographie sociale.
  • Cadre de vie ; Cité de transit ; Conflit ; France ; Ghetto ; Géographie de l'Europe ; Habitat urbain ; Marginalité ; Midi-Pyrénées ; Minorité ; Pau ; Population étrangère ; Quartier ; Ségrégation
  • Les AA. retracent l'histoire de cette cité et la lutte de cette micro-société pluri-ethnique contre leur marginalisation.
  • BORTOLI, D. de
  • 1983
  • La classe ouvrière dans la France de l'Ouest: esquisse de géographie sociale in Géographie sociale.
  • Basse-Normandie ; Changement social ; Classe ouvrière ; Classe sociale ; France ; Géographie de l'Europe ; Géographie sociale ; Recherche ; Société rurale
  • Dans l'Ouest de la France, les paysans ont cessé d'être l'ensemble social le plus nombreux: en Basse-Normandie c'est à partir du recensement de 1975 que ce phénomène est apparu. Mais bien que les ouvriers soient désormais le groupe social le plus
  • important, les recherches qui leur sont consacrées sont peu nombreuses. L'A. propose, à partir d'une problématique qui est celle du CERA de Caen une amorce de géographie de la classe ouvrière dans l'Ouest et plus particulièrement en Basse-Normandie. Il
  • s'appuie également sur les travaux du LERSCO de Nantes pour distinguer 4 groupes: les ouvriers du milieu rural, les prolétaires affirmés, les ouvriers spécialisés-masse et enfin les marginalisés issus de la crise. C'est un portrait rapide de la classe
  • ouvrière de l'Ouest et un appel à de nouvelles recherches et à de nouveaux engagements. (G. Lefèvre).
  • 1983
  • Le réseau associatif portugais: l'émergence d'un espace social autonome chez les immigrés in Géographie sociale.
  • On recense 620 associations inégalement réparties sur le territoire français. La densité et la richesse de ce réseau associatif témoignent de la volonté de la communauté portugaise en France de préserver son autonomie, en sachant se faire
  • reconnaître tant du gouvernement de Lisbonne que des autorités de tutelle en France.
  • 1983
  • Allemagne de l'Ouest ; Ecole géographique ; Géographie humaine ; Géographie sociale
  • Une branche particulièrement vivante de la géographie allemande dont l'essor date d'une trentaine d'années mais dont les racines plongent au milieu du XIX s. avec les recherches de Ratzel et l'influence de Vidal de La Blache et sa conception des
  • genres de vie.
  • 1983
  • Comportement ; Comportement spatial ; Espace d'activité ; Espace résidentiel ; Espace urbain ; Espace vécu ; Femme ; France ; Géographie humaine ; Ile-de-France ; Migration d'achat ; Mode de vie ; Paris ; Psychosociologie ; Quartier urbain ; Statut
  • de la femme ; Ville
  • L'étude s'appuie sur les pratiques des jeunes femmes des classes moyennes à Paris. Pour elles, la ville se présente comme une juxtaposition de plusieurs espaces aux fonctions nettement différenciées: le quartier de résidence voué aux tâches
  • domestiques, le quartier de travail où elles sont moins prisonnières de leur rôle traditionnel et où il y a l'amorce d'un autre type de fréquentation, les activités de loisirs enfin renforcent le déracinement spatial des femmes.
  • 1983
  • urbains, familles d'immigrés, etc. La géographie humaine s'est encore peu souciée de la marginalité qui permet de comprendre les crises violentes des villes et de cerner les mécanismes de la formation des inégalités sociales. (MBG).
  • Toute une partie de la population échappe autant au système normal de protection sociale qu'à l'investigation géographique habituelle: chômeurs, saisonniers, isolés sortant de l'hôpital, personnes âgées, jeunes des grands ensembles, squatters
  • 1983
  • Les comportements électoraux dans l'agglomération de Caen (élections présidentielles de 1974 et 1981) in Géographie sociale.
  • (1974) ; (1981) ; Banlieue ; Basse-Normandie ; Caen, aggl. ; Comportement ; Comportement électoral ; Election présidentielle ; Espace urbain ; France ; Géographie de l'Europe ; Géographie politique ; Société urbaine ; Structure sociale
  • Une analyse des résultats et une explication des comportements électoraux à partir de la composition sociale de la population de l'agglomération caennaise.
  • 1983
  • Essai de géographie fiscale en milieu rural: l'exemple de la Vendée in Géographie sociale.
  • Contribuable ; Fiscalité ; France ; Géographie de l'Europe ; Impôt sur le revenu ; Inégalité fiscale ; Inégalité sociale ; Pays de Loire ; Revenu ; Répartition géographique ; Société rurale ; Vendée
  • Cette étude exploratoire effectuée à partir des registres de publicité des impositions, confirme les observations faites nationalement sur la fiscalité et renforce l'idée que des pans entiers de la société échappent à l'impôt et qu'en milieu rural
  • , les chiffres et les taux établis sont plus aléatoires qu'en ville. Cette étude corrobore l'existence de très fortes inégalités socio-spatiales que l'on retrouve à d'autres échelles d'observation dans la France.
  • 1983
  • La ségrégation sociale: observations critiques sur la notion et essais de mesures à partir de l'exemple de Paris (1962-1975) in Géographie sociale.
  • (1962-1975) ; Analyse des correspondances ; Analyse multivariée ; Catégorie socio-professionnelle ; Concept ; Espace social ; Espace urbain ; France ; Géographie de l'Europe ; Ile-de-France ; Indice de ségrégation ; Localisation résidentielle
  • Les buts de la recherche sont de tenter une description chiffrée des formes de la ségrégation sociale et de leur évolution d'après l'exemple des 80 quartiers de Paris étudiés en 1962 et 1975 et au préalable d'engager une réflexion sur la notion de
  • 1983
  • Les femmes en milieu urbain: analyse critique de quelques aspects de la littérature américaine contemporaine in Géographie sociale.
  • Banlieue ; Bibliographie ; Budget-temps ; Discrimination sexiste ; Emploi ; Espace urbain ; Etats-Unis ; Femme ; Géographie humaine ; Localisation ; Localisation résidentielle ; Logement ; Mode de vie ; Société urbaine ; Structure urbaine ; Travail
  • Cette synthèse bibliographique souligne l'apport des travaux américains de sociologie et de géographie urbaines relatifs aux femmes américaines et la ville du point de vue de la localisation géographique des femmes dans les aires métropolitaines et
  • notamment leur sur-représentation par rapport aux hommes dans les centres-villes| de l'influence des structures urbaines sur le mode de vie des femmes (isolement de la femme en foyer, accessibilité des équipements, suburbanisation des emplois, discrimination
  • à l'égard des femmes seules et chef de ménage dans l'accès au logement, migration alternante et budget-temps).
  • 1983
  • La médina de Constantine: permanence et mutation du coeur de ville in Géographie sociale.
  • Algérie ; Architecture ; Constantine ; Espace social ; Géographie de l'Afrique ; Histoire urbaine ; Islam ; Medina ; Mode de vie ; Morphologie urbaine ; Pratique urbaine ; Relations sociales ; Société urbaine ; Urbanisme ; Ville arabe
  • Rappel de la formation historique du Rocher (médina) de Constantine, de l'adaptation de la morphologie urbaine de ce quartier au mode de vie arabo-musulman (maison à patio, impasses, ruelles-rues). Malgré le choc de la colonisation française qui en
  • transformera profondément une partie et les diverses migrations qui s'y sont succédées, la Medina demeure après la décolonisation le lieu dans lequel se reconnaît la population constantinoise qui comme ce vieux quartier est aussi une population duale. (G
  • 1983