inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (13 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Normes et pratiques des instances locales dans la Chine urbaine : sociologie d'un comité de résidents à Pékin
  • Asie de l'Est
  • Comité de résidents
  • Cette thèse a pour objet de décrire et d'analyser le fonctionnement effectif d'un comité de résidents à Pékin, comité au sein duquel une enquête ethnographique a été menée pendant deux ans. Le mémoire retrace la genèse des comités de résidents au
  • sein de la société urbaine chinoise et les transformations successives de leur statut, de leurs responsabilités, de leur architecture interne, de leurs liens avec l'appareil de l'État et du Parti depuis le milieu du XXè siècle. L'auteur s'efforce
  • surtout de saisir la façon dont les membres de cette instance locale interprètent, en interne, et de façon variable selon les situations, les demandes et les directives qu'ils reçoivent des échelons supérieurs, les obstacles et les difficultés qui se
  • posent à leur réalisation, les évaluations dont elles font l'objet de la part des différents acteurs concernés - les bureaux de quartiers et les résidents - afin de sélectionner les tâches à accomplir effectivement et les moyens pertinents pour y parvenir
  • . Loin de décrire le fonctionnement officiel des comités de résidents, le mémoire explore donc les pratiques de travail observées au quotidien ainsi que les principes et les normes situés qui les orientent ; il tente de reconstituer "ce qui importe" pour
  • les membres du comité de résidents, en fonction de leur appréciation des circonstances, de la façon dont des demandes plurielles émanant d'acteurs sociaux très différents se rencontrent ou au contraire s'opposent, des initiatives qui sont à leur portée
  • Université de Pékin
  • Du village vers la ville : statégies migratoires des enfants migrants économiques au Vietnam : le cas des petits couturiers à HoChiMinh ville
  • Migration de travail
  • La croissance économique du Vietnam depuis la politique de Doimoi (Renouveau) en 1986a créé un contexte favorable à l’extension du phénomène des migrations de travail. Les enfants migrants économiques sont de plus en plus visibles dans les ateliers
  • privés de production industrielle, surtout dans les ateliers de couture à Ho Chi Minh ville. En essayant de répondre aux questions pourquoi les enfants migrent et acceptent de vivre et de travailler dans un environnement défavorable, cette thèse analyse
  • la migration des enfants, comme acteurs dans la mise en œuvre de stratégie pour le travail ; elle analyse aussi les stratégies des différents acteurs impliqués dans la migration des enfants pour le travail. Elle part de deux interrogations : d’une
  • part, la stratégie de subsistance et de développement des foyers villageois, surtout des foyers pauvres dans le contexte de changements socio-économiques au Vietnam et, d’autre part, la diversité des logiques migratoires des enfants, intéressés non
  • seulement par les revenus de la migration mais aussi par la recherche de leur autonomie. La thèse cherche surtout à rester centrée sur les propres attentes des enfants en dévoilant la façon dont ils s’engagent dans des relations de dette vis-à-vis de leurs
  • parents et de leurs employeurs. Bien que les enfants migrants soient considérés comme acteurs stratégiques de leur migration de travail, ils sont toujours victimes des exploitations. Cette réalité nous conduit à une réflexion sur leur futur incertain. La
  • Bao Chau Le, Dang
  • Parcours, expériences, projets : récits de vie de migrants ouest-africains à Nouadhibo (Mauritanie)
  • Afrique de l'Ouest
  • À travers les parcours, les expériences et les projets migratoires de migrants ouest-africains rencontrés à Nouadhibou en Mauritanie, cette thèse aborde les problématiques relatives à la construction des mobilités entre aspirations individuelles et
  • réglementations nationales et internationales. Des récits de vie de migrants et des biographies migratoires permettent de reconstruire les parcours complexes des migrants arrivés à Nouadhibou et de comprendre que les expériences et les projets migratoires sont des
  • constructions complexes, hybrides et labiles. La perspective de l'acteur, les analyses interactionnistes et le point de vue de l'autonomie sont replacés dans le contexte de l'évolution générale des politiques migratoires vers plus de restriction. Cette
  • confrontation entre plusieurs cadres et plusieurs échelles de l'analyse des phénomènes migratoires permet de remettre en question la notion de transit dans sa dimension performative. Cette thèse entend replacer les expériences des migrants ouest-africains en
  • Mauritanie dans une réalité plus « ancrée », plus « incarnée », s'approchant ainsi d'une réflexion sur les inégalités liée à la mondialisation.
  • Enjeux et dynamiques de l'information géographique dans la gouvernance des territoires urbains du sud-Bénin. : Le registre foncier urbain, un nouvel outil et ses pratiques à l'heure de la décentralisation.
  • Afrique de l'Ouest
  • L'information géographique et ses outils informatiques avec les Systèmes d'Informations Géographiques font figure aujourd'hui d'éléments incontournables pour l'aménagement et la gestion des territoires. Le travail mené s'applique à interroger leur
  • place dans les modalités de gouvernement des territoires et de définition des politiques d'action publique dans les villes des pays des Suds. A partir d'une étude de cas menée sur la région urbaine littorale du Bénin, dans un contexte de présence accrue
  • des agences internationales de développement, on analyse les jeux d'acteurs et les imbrications d'échelles (internationale, nationale, régionale, communale et locale) suscités par la production, l'accès et l'utilisation pratique de cette information et
  • ses outils. Les intérêts de cette recherche se situent au croisement des problématiques de gestion des territoires à l'ère de la mondialisation avec l'essor et la vulgarisation des techniques professionnelles et d'accès à l'information et de la
  • décentralisation et municipalisation censée encourager le rôle des pouvoirs locaux dans le processus de développement des territoires. Cette étude questionne cependant l'adaptabilité de modèles du Nord vers le Sud et leurs possibilités d'appropriations locales
  • : capacité de résistance, de cohabitation et de résilience des valeurs culturelles et des pratiques locales avec les encadrements techniciens et astreignants liés à la diffusion de l'information géographique et ses outils.
  • Quand les grands promoteurs immobiliers fabriquent la ville en Inde : regards croisés sur Bangalore et Chennai
  • La thèse s'intéresse à la place encore méconnue des promoteurs immobiliers privés dans la fabrication des espaces urbains en Inde, en prenant pour terrain de recherche les régions métropolitaines de Bangalore et Chennai. L’enjeu de cette recherche
  • doctorale est d’observer et d’expliquer comment des promoteurs immobiliers contribuent à la transformation de l’organisation spatiale des villes et de leurs paysages, mais également de la manière de les représenter et de les concevoir ainsi que de les
  • aménager et de gouverner leur développement. En sondant ces dimensions matérielles, symboliques et politiques, nous explorons les mécanismes qui aident à comprendre l'essor plus rapide de certains promoteurs à un moment récent de l'histoire urbaine. Ceci
  • nécessite alors de prendre en compte les spécificités de l’activité de promotion en scrutant les modalités par lesquelles les entreprises accèdent aux ressources qui leur sont nécessaires (le foncier, les capitaux et le pouvoir réglementaire) tout en prenant
  • soin de les historiciser. Dans le contexte de l'Inde libéralisée, nous remarquons que l'essor des entreprises de promotion immobilière tient à trois aspects conjugués : 1) une demande importante en nouvelles constructions qui reflète la consommation
  • immobilière d’entreprises recherchant des locaux modernes pour héberger leurs salariés et d’une classe moyenne supérieure croissante; 2) un environnement socio-règlementaire assoupli sur tous les aspects importants pour l’activité de promotion immobilière, et
  • Domination et résistance de la minorité musulmane après le pogrom de 2002 à Ahmedabad (Inde) : les paradoxes de la ghettoïsation à Juhapura
  • ethniquement homogène, remettant ainsi en cause les modalités traditionnelles d'organisation de l'espace en Inde. Cette remise en cause est notamment due à l'arrivée des classes musulmanes supérieures dans la localité conséquemment au pogrom, et transformant la
  • localité en ghetto, analysé comme tel grâce aux travaux de L. Wacquant. Ce ghetto est initialement pensé comme un dispositif foucaldien de pouvoir visant à imposer la domination de la minorité musulmane. Par son truchement, le pouvoir y déploie un certain
  • nombre de stratégies de domination de la minorité, consubstantielles à la forme ghetto. Néanmoins, à partir de 2004, les classes supérieures se mobilisent. Leurs actions, coordonnées ou pas, et analysées comme des "entreprises de mobilisation sociales" (O
  • . Fillieule) sont autant d'initiatives de self-help conduisant au développement du ghetto. De fait, elles deviennent des "tactiques de résistance" aux stratégies de domination du pouvoir. Celles-ci apportent du changement social dans le ghetto, ce dernier
  • formation de quartiers, dans le ghetto.
  • Ce travail doctoral analyse les conséquences socio-spatiales du pogrom anti-musulmans survenu à Ahmedabad (Gujarat) en 2002 et orchestré par les autorités. Ce pogrom a donné lieu à la formation d'un ghetto, soit une localité économiquement mixte et
  • Les espaces de la mort à Beyrouth. Entre frontières, structuration et fragmentation de l’espace géopolitique
  • Cette thèse porte sur l’étude des frontières et des limites qui marquent les rapports entre les morts et les vivants dans la ville en général, et plus particulièrement à Beyrouth, ville multiconfessionnelle. Elle pose la question de la nature des
  • espaces, places et territoire de la mort, inscrite dans ses formes les plus concrètes : les cimetières, et les limites qu’ils entretiennent entre eux d’une part et avec la ville, d’autre part. Elle décrit leur impact sur l’organisation spatiale au sein de
  • la ville tout en interrogeant les stratégies et les enjeux adoptés par chaque groupe pour affirmer sa présence face aux autres. Notre choix s'est porté sur la ville de Beyrouth parce que cette dernière présente une histoire sociale, culturelle
  • , religieuse et urbaine riche et particulière, et a subi des changements démographiques, urbanistiques et paysagers radicaux au cours de l’Histoire et surtout durant les dernières années de guerre (1975-1990) et de l’après-guerre. Après les différents conflits
  • , les espaces de la mort, par leur emplacement et les limites qu’ils entretiennent entre eux et avec la ville, constituent une véritable césure physique et symbolique, conditionnée par les appartenances politiques, sociales ou religieuses. Ces espaces
  • semblent être instrumentés par les vivants pour justifier leurs positions spatiales ou s’arroger le droit d’occuper tel lieu. Dans ce cas, les cimetières constitueraient de véritables enjeux, aux implications diverses, qui peuvent aller jusqu'à fragmenter
  • Une géographie de la pauvreté à Jakarta : Espaces de la pauvreté et places des pauvres dans une métropole contemporaine
  • Espace de la pauvreté
  • comme ville vitrine de la croissance économique de l’Indonésie et comme point relais de la mondialisation, où la pauvreté n’aurait, en somme, plus lieu d’être. Pourtant, en augmentant les situations de vulnérabilité de certaines populations, les
  • dynamiques urbaines en œuvre contribuent à la mise sous tension de l’espace urbain. L’entrée par le concept de pauvreté en géographie permet de saisir la diversité des positions sociales et spatiales qui se conjuguent, se concurrencent et se négocient dans
  • cet espace urbain, au gré des rapports de force en œuvre. Au-delà de la pauvreté en tant qu'état, il s’agit de prendre en compte les parcours individuels et collectifs liés au phénomène, en les insérant dans les trajectoires des lieux – depuis
  • l’échelle du quartier à celle de l’aire métropolitaine. Plus que les seuls enjeux de définition, ce travail examine le rôle des représentations et des intérêts des groupes stratégiques dans la production de politiques urbaines profondément ancrées dans les
  • idéologies dominantes, le néolibéralisme urbain notamment. Enfin, l’analyse croisée de plusieurs types d’espaces de la pauvreté à Jakarta et à Bekasi montre les disparités en termes d’appropriations et de pratiques de l’espace urbain. Ainsi, au-delà d’une
  • Fondée sur une démarche de terrain qualitative, cette thèse propose une analyse géographique de la pauvreté urbaine dans une des plus grandes villes du monde. La métropole de Jakarta, agglomération de plus de vingt millions d’habitants, s’affirme
  • Modélisation de l'environnement d'un moustique vecteur de maladies : l'exemple d'Aedes aegypti à Delhi (Inde) et Bangkok (Thaïlande)
  • Aedes aegypti est le vecteur principal de la dengue et du virus Zika. La surveillance et le contrôle vectoriels constituent des armes de première ligne pour lutter contre les arboviroses transmises par ce moustique. Dans ce cadre, cette thèse
  • propose un modèle conceptuel (MODE) qui permet de reproduire in silico l'environnement dynamique d'Aedes aegypti aux échelles auxquelles sont organisées (échelle de la ville - MODE-macro) et menées (échelle du quartier -- MODE-micro) les campagnes de lutte
  • anti-vectorielles. L'environnement ainsi généré peut (1) être intégré à un modèle à base d'agents qui permet alors de simuler le système pathogène complexe de la dengue ou du Zika (environnement - vecteur - hôte - virus) et (2) être utilisé pour
  • périodes et à différentes échelles. Afin de garantir sa généricité spatio-temporelle, les modèles informatiques MODE-micro (échelle du quartier) et MODE-macro (échelle de la ville) ont été implémentés dans le but de générer des environnements dynamiques à
  • partir de données libres ou aisément accessibles. Dans ce travail, les potentialités de MODE ont été évaluées à Delhi (Inde) et Bangkok (Thaïlande). Les connaissances issues de l'étude des relations dynamiques, multifactorielles et non-linéaires entre
  • l’environnement et le vecteur devraient permettre d’améliorer les stratégies de surveillance et de contrôle.
  • Ce travail de recherche doctorale interroge les enjeux et les stratégies culturelles, économiques, politiques, et sociales liées au patrimoine pour la ville d'Ispahan. Il est centré sur la mise en place des grands plans iraniens et des initiatives
  • et la perte de leur identité urbaine, Ispahan, la capitale islamique brillante et safavide, prend une importance particulière après révolution islamique dans le pays. Dans une première étape, par une approche théorique et historique de la notion de
  • patrimoine, nous mettons en évidence les spécificités du concept dans le monde islamique et iranien, et nous évoquons des visions différentes (occidentales-orientales). Egalement, nous abordons les défis principaux face au patrimoine iranien et d'Ispahan. Par
  • la suite, nous analysons les grandes stratégies et des initiatives récentes en faveur du secteur du patrimoine culturel et du tourisme d'Ispahan, après la révolution islamique et notamment par le plan Outlook iranien. Il s'agit de quatre programmes
  • quinquennaux planifiés pour la perspective de développement du pays à l'horizon 2005-2025, en tant que puissance régionale. Enfin, nous abordons les projets de mise en valeur, achevés, ou en cours de réalisation dans la ville d'Ispahan, tous en faveur de son
  • secteur du patrimoine culturel et du tourisme. Nous discutons également des projets impactant (négativement) les biens historiques et inscrits au patrimoine mondial. Les sources utilisées (documents d'archives et originaux), sont des dispositifs de
  • Cette thèse a pour projet de poser les premiers jalons d’une recherche sur les transports publics dans deux des villes du Golfe arabo-persique, Abu Dhabi et Dubaï. Toutes deux doivent faire face à de nouveaux défis pour pérenniser le développement
  • durable (Dubaï the Smartest City, Masdar City). Au cours de cette recherche, nous analysons les nouvelles orientations de leurs politiques de planification, prises dans le but d’adapter leurs territoires urbains aux nouvelles mobilités. Elles ont connu une
  • croissance particulièrement rapide à partir de la fin des années 1990, qui est devenue plus que signifiante à l’échelle globale depuis le milieu des années 2000. Parallèlement, et presque consécutivement elles ont mis en place une série de plans de
  • fabrication de la ville au niveau des politiques d’aménagement. Comment Abu Dhabi et Dubaï se sont-elles adaptées à la mise en place des nouvelles infrastructures ? Quels en ont été les conséquences ? C’est à toutes ces réponses que se propose de répondre la
  • thèse qui analyse les nouvelles politiques urbaines, les projets immobiliers et les logiques des acteurs impliqués dans le développement urbain des deux capitales émiriennes. Ce travail s'appuie sur un nombre d’enquêtes de terrain très important de façon
  • à comprendre comment sont utilisés ces nouveaux réseaux et quelles sont aujourd’hui les conditions spécifiques de la mobilité des habitants de Dubaï et d’Abu Dhabi.
  • Survivre en contexte minoritaire : une étude sociologique des résistances des Grecs d'Istanbul (Rûms polites) au lendemain des émeutes de la nuit du 6 au 7 septembre 1955, Istanbul
  • Les stratégies de survie déployées par les Grecs d'Istanbul au lendemain des émeutes du 6 au 7 septembre 1955, représentent l'objet de cette thèse de doctorat. Affects et représentations de cet épisode du passé viennent construire les pratiques
  • mises en place par les acteurs pour atteindre un objectif commun, celui de la préservation de leur singularité et de leur histoire cosmopolite ancrée à Istanbul. Les émeutes de septembre 1951 sont révélatrices du conflit qui oppose l'identité première
  • , telle qu'elle est envisagée par les membres qui se considèrent comme les fondateurs d'Istanbul, à la dénomination officielle qui tend à réifier les différents groupes sociaux impliqués. Au cœur de cette étude, une enquête ethnographique menée à Istanbul
  • préservation de leur identité criminalisée en Turquie, ignorée sinon méprisée en Grèce, pays vers lequel une partie d'entre eux ont migré. Cette monographie présente les facettes liées à l'expérience de cet épisode traumatique donnant naissance à des
  • productions de récits de vie, de mémoires et expose les répertoires à différentes échelles pour maintenir à Istanbul ou réinventer la singularité de cette communauté, dans d'autres espaces.
  • , Athènes et Thessalonique met en en lumière la mobilisation silencieuse et souterraine des membres restés à Istanbul qui, à la suite de cette nuit, ont élaboré des stratégies d'accommodation suivant des logiques d'évitement, de contournement d'anticipation
  • Les enjeux du patrimoine au Liban : Baalbek : quelles échelles pour quels patrimoines ?
  • enjeu géopolitique. La construction nationale a approprié le regard orientaliste pour postuler une identité libanaise assise sur des mythes fondateurs ; elle a mobilisé les Libanais autour des valeurs communes de la nation afin de diluer les identités
  • communautaires. La guerre civile a réactualisé ces identités et les communautés se sont emparées de leurs particularismes religieux au profit des acteurs divers qui s’affrontent au Moyen Orient et qui instrumentalisent la carte communautaire libanaise dans leurs
  • confrontations. Le Liban a traversé deux périodes de construction identitaire : nationale et communautaire ; chacune de ces périodes a sécrété un patrimoine particulier. À Baalbek, ville connue par l’Occident à travers les récits des voyageurs, la construction
  • nationale désigne le site archéologique comme patrimoine national. Or, ce site se caractérise par une sédimentation de couches culturelles qui sollicite une lecture patrimoniale différente selon des échelles : alors que le regard occidental y voit des
  • temples romains, la population locale y voit une Qalaa (citadelle) arabe. Entre la romanité et l’arabité du site, l’État libanais a opté pour sa dimension phénicienne qui affirme que les Libanais sont les descendants des Phéniciens. Avec la remontée du
  • pouvoir communautaire chiite dans la ville, un nouvel objet patrimonial émerge : le mausolée de Sit Khawla répond par son référentiel identitaire et la dynamique économique qu’il induit dans la ville, aux aspirations de la population locale recomposée