inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (10 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Vieillissement et care dans les familles transnationales indiennes : Expériences de vie de brahmanes à Chennai et Coimbatore
  • a été soutenue et prise en charge (phase de don) doit " rembourser " (contre-don) ses parents en prenant soin d'eux pendant leur vieillesse. Dans le contexte démographique actuel, le sud de l'Inde est marqué par un allongement de la durée de la vie et
  • une augmentation significative des formes de mobilités internationales ; dans ces conditions, les relations intergénérationnelles évoluent. Si les migrations induisent des changements dans les mécanismes de transmission entre générations, elles
  • modifient dans leurs formes les échanges familiaux et les solidarités intergénérationnelles. À la croisée des recherches sur le vieillissement, la famille et les migrations internationales, le terrain d'investigation des familles transnationales offre
  • de nouvelles pistes de réflexion sur les solidarités et les prises en charges des parents vieillissants. Des études de terrain effectuées dans les villes de Chennai et Coimbatore auprès des parents (de haute caste brahmane) dont les enfants ont
  • migré vers des pays occidentaux, ont permis d'étudier l'organisation des solidarités et de saisir les conséquences de la décohabitation entre génération dans une nouvelle géographie familiale. Ces familles transnationales interrogent les modèles
  • organisationnels des prises en charge et des solidarités concernant les personnes âgées vivant en dehors de l'idéal type de la Hindu Joint Family - famille indivise.
  • L’émergence des municipalités : analyse de la réorganisation des pouvoirs issue de la décentralisation sur la gouvernance des petites villes d’Uttar Pradesh
  • 4 villes à l'Est de l' Uttar Pradesh
  • plusieurs études de cas en zone rurales et dans les villes métropolitaines. L'objet de ce travail est de compléter ce corpus en le replaçant dans le contexte différencié des petites villes indiennes. Celles-ci ont jusqu'ici peu interpellé l'attention des
  • chercheurs et des planificateurs. Ce désintérêt traduit un biais dans la manière de penser l'urbanisation indienne où la « ville » désigne avant tout des agglomérations métropolitaines, considérées comme les moteurs de la croissance économique, aux dépens du
  • reste de l'Inde urbaine. Pourtant, une part importante de la population urbaine vit aujourd'hui dans ce type de villes et est donc tout autant concernée par les changements introduits par les nouvelles politiques urbaines issues de la décentralisation
  • . Dans le cadre de ce travail doctoral, une enquête a été menée à travers quatre petites villes de 20000 habitants sélectionnées à l'est de l'Uttar Pradesh en interrogeant les hommes politiques, les ingénieurs et les habitants. La recherche empirique
  • s'est appliquée à analyser la formation des gouvernements locaux avec une perspective multi-niveaux pour comprendre les transformations institutionnelles depuis la réforme. Les résultats de l'étude permettent d'obtenir une image du processus d'émergence
  • des municipalités dans les petites villes.
  • De Bercegol, Rémi
  • 4 villes à l'Est de l' Uttar Pradesh
  • À la (con)quête des sols : micro-logiques et stratégies foncières dans la production des corridors industriels de Chennai, Inde
  • Cette thèse s'intéresse à l'interaction des transactions dans le montage opérationnel de grands projets immobiliers et industriels. Depuis deux décennies à Chennai (capitale du Tamil Nadu, Inde), les pouvoirs publics font la promotion des Corridors
  • de développement économique, qui transforment des hectares de terre, voire des villages entiers. Si les politiques publiques, la gestion des organisations ou les conflits qu'entraîne l'émergence de ces projets impliquant des acteurs multiples et
  • exogènes sont étudiés, peu de travaux s'attachent à décomposer les mécanismes anticipés, les multiples formes de négociations et les contextes historiques dans lesquels s'inscrivent ces projets. En étudiant la rencontre de la localité avec le projet et les
  • reconfigurations de la société locale qu'elle implique, nous changeons de perspective : nous donnons à voir comment les forces locales s'approprient ces vecteurs de croissance pour asseoir ou défendre leur position sociale. A travers l'étude ethnographique de
  • villages, nous décrivons et renseignons les représentations associées au sol et les pratiques d'acquisition foncière afin d'éclairer les micro-logiques : ces processus fragiles et incertains dans lesquels les acteurs s'impliquent de façon coordonnée ou non
  • . Cette approche soulève les paradoxes dans la concrétisation des projets, qui malgré leur planification, découlent tant de rapports de forces que de compromis. Elle rend également compte de la production d'innovations foncières qui articulent les normes
  • De Flore, Emilie Roxane
  • Quand les grands promoteurs immobiliers fabriquent la ville en Inde : regards croisés sur Bangalore et Chennai
  • La thèse s'intéresse à la place encore méconnue des promoteurs immobiliers privés dans la fabrication des espaces urbains en Inde, en prenant pour terrain de recherche les régions métropolitaines de Bangalore et Chennai. L’enjeu de cette recherche
  • doctorale est d’observer et d’expliquer comment des promoteurs immobiliers contribuent à la transformation de l’organisation spatiale des villes et de leurs paysages, mais également de la manière de les représenter et de les concevoir ainsi que de les
  • aménager et de gouverner leur développement. En sondant ces dimensions matérielles, symboliques et politiques, nous explorons les mécanismes qui aident à comprendre l'essor plus rapide de certains promoteurs à un moment récent de l'histoire urbaine. Ceci
  • nécessite alors de prendre en compte les spécificités de l’activité de promotion en scrutant les modalités par lesquelles les entreprises accèdent aux ressources qui leur sont nécessaires (le foncier, les capitaux et le pouvoir réglementaire) tout en prenant
  • soin de les historiciser. Dans le contexte de l'Inde libéralisée, nous remarquons que l'essor des entreprises de promotion immobilière tient à trois aspects conjugués : 1) une demande importante en nouvelles constructions qui reflète la consommation
  • immobilière d’entreprises recherchant des locaux modernes pour héberger leurs salariés et d’une classe moyenne supérieure croissante; 2) un environnement socio-règlementaire assoupli sur tous les aspects importants pour l’activité de promotion immobilière, et
  • L'Inde vécue. De l'objet à la société, les français à Pondichéry (1770-1778)
  • Les recherches sur les compagnies françaises des Indes orientales connaissent depuis trois décennies un nouvel élan. Si aujourd’hui les volets économiques, administratifs et politiques du fonctionnement de cette aventure mercantile et de la présence
  • française dans l’océan Indien sont bien connus, le cadre de vie quotidien de ses acteurs dans les comptoirs l’est beaucoup moins. Cette thèse propose de se concentrer sur la société française de Pondichéry et sur son environnement quotidien en prenant comme
  • point de départ sa culture matérielle. À partir des archives notariales françaises de l’Inde au XVIIIe siècle, il est possible de redessiner cette société ultramarine et de saisir bien plus que le simple environnement matériel. Les modalités de
  • l’implantation et de l’adaptation des Européens en Inde, peuvent ainsi être précisées. Ensuite, la structure proprement matérielle est identifiable: les approvisionnements des possessions françaises de l’océan Indien qui définissent la consommation, les choix et
  • les logiques d’aménagement intérieur, etc. Enfin, l’environnement culturel dans lequel les européens évoluent dans les comptoirs de l’Inde est accessible, notamment grâce à l’étude du degré d’ancrage des individus dans la culture de l’océan Indien. Ont
  • -ils cherché à préserver leur culture européenne, ou se sont-ils « indianisés » ? Des différences sont-elles visibles selon les époques, les catégories sociales et professionnelles étudiées ? Pour répondre à ces questions, les collections des musées
  • Le Doudic, Kévin
  • Développement des ghâts à Bénarès : dispositif architectural et espace urbain
  • culturel particulier qui nécessite un rapport de proximité avec l'eau du fleuve. La construction et le développement de ce front d'eau dans le temps et la manière composite dont les éléments architecturaux s'y sont intégrés, interrogent aujourd'hui cette
  • grande unité urbaine qui forme un espace public de plus de 6 km de long. L'objectif de cette thèse est de comprendre les éléments qui ont concouru à la naissance et au développement de ce front. La forme architecturale et urbaine du ghāṭ est considérée
  • terrain et de relevés architecturaux, ainsi que sur des plans de travaux officiels, j'étudie les techniques de construction face aux contraintes de l'eau, j'observe et j'analyse le dialogue de cette forme de berge avec la géographie et le paysage urbain
  • l'architecture des ghāṭ explique son potentiel urbanistique inhérent à son développement dans le temps et le long de la berge
  • L'image de la ville de Bénarès (Kāśī, Varanasi) est liée à son ensemble de ghāṭ – berges en forme de gradins – qui se déploie de façon monumentale sur la rive concave d'un méandre du Gange. L'aménagement de ce front d'eau s'inscrit dans un contexte
  • comme un dispositif construit modulable adapté à un milieu fluvial, à une topographie et à des pratiques liées à la culture du lieu, qui facilite l'accès à l'eau quel que soit son niveau. M'appuyant sur des images anciennes, sur une série d'enquêtes de
  • Domination et résistance de la minorité musulmane après le pogrom de 2002 à Ahmedabad (Inde) : les paradoxes de la ghettoïsation à Juhapura
  • ethniquement homogène, remettant ainsi en cause les modalités traditionnelles d'organisation de l'espace en Inde. Cette remise en cause est notamment due à l'arrivée des classes musulmanes supérieures dans la localité conséquemment au pogrom, et transformant la
  • localité en ghetto, analysé comme tel grâce aux travaux de L. Wacquant. Ce ghetto est initialement pensé comme un dispositif foucaldien de pouvoir visant à imposer la domination de la minorité musulmane. Par son truchement, le pouvoir y déploie un certain
  • nombre de stratégies de domination de la minorité, consubstantielles à la forme ghetto. Néanmoins, à partir de 2004, les classes supérieures se mobilisent. Leurs actions, coordonnées ou pas, et analysées comme des "entreprises de mobilisation sociales" (O
  • . Fillieule) sont autant d'initiatives de self-help conduisant au développement du ghetto. De fait, elles deviennent des "tactiques de résistance" aux stratégies de domination du pouvoir. Celles-ci apportent du changement social dans le ghetto, ce dernier
  • formation de quartiers, dans le ghetto.
  • Ce travail doctoral analyse les conséquences socio-spatiales du pogrom anti-musulmans survenu à Ahmedabad (Gujarat) en 2002 et orchestré par les autorités. Ce pogrom a donné lieu à la formation d'un ghetto, soit une localité économiquement mixte et
  • Modélisation de l'environnement d'un moustique vecteur de maladies : l'exemple d'Aedes aegypti à Delhi (Inde) et Bangkok (Thaïlande)
  • Aedes aegypti est le vecteur principal de la dengue et du virus Zika. La surveillance et le contrôle vectoriels constituent des armes de première ligne pour lutter contre les arboviroses transmises par ce moustique. Dans ce cadre, cette thèse
  • propose un modèle conceptuel (MODE) qui permet de reproduire in silico l'environnement dynamique d'Aedes aegypti aux échelles auxquelles sont organisées (échelle de la ville - MODE-macro) et menées (échelle du quartier -- MODE-micro) les campagnes de lutte
  • anti-vectorielles. L'environnement ainsi généré peut (1) être intégré à un modèle à base d'agents qui permet alors de simuler le système pathogène complexe de la dengue ou du Zika (environnement - vecteur - hôte - virus) et (2) être utilisé pour
  • périodes et à différentes échelles. Afin de garantir sa généricité spatio-temporelle, les modèles informatiques MODE-micro (échelle du quartier) et MODE-macro (échelle de la ville) ont été implémentés dans le but de générer des environnements dynamiques à
  • partir de données libres ou aisément accessibles. Dans ce travail, les potentialités de MODE ont été évaluées à Delhi (Inde) et Bangkok (Thaïlande). Les connaissances issues de l'étude des relations dynamiques, multifactorielles et non-linéaires entre
  • l’environnement et le vecteur devraient permettre d’améliorer les stratégies de surveillance et de contrôle.
  • Socio-anthropologie d'une transition protéique : comprendre la consommation des aliments protéiques d'origine animale à Delhi et Vadodara (Inde)
  • Asie de l'Est
  • La transition protéique correspond au processus de substitution entre protéines impliqué dans le cycle de la transition nutritionnelle, résultant de la transformation des normes et valeurs attachées aux aliments qui les fournissent. En Inde, la part
  • relative des protéines ne s’inverse pas au profit des protéines animales dont l’augmentation se fait principalement par des aliments non carnés. Grâce à une enquête qualitative à Delhi et quantitative à Vadodara, la thèse démêle les déterminants aux
  • décisions alimentaires concernant un portefeuille d’aliments protéiques d’origine animale, et leurs formes d’intégration dans les catégories alimentaires. Le modèle examine en effet les processus socioculturels de gestion de la mort alimentaire, régulateurs
  • de la frontière végétarien/non-végétarien, ainsi que les frontières et contenus de ces catégories, perméables aux effets de la modernisation. Si les consommations apparaissent surdéterminées par des variables ethniques et sociales, les résultats
  • invitent à considérer les dynamiques de différenciation sociale internes à ces groupes et opérées par ces aliments, ainsi que les contextes interactionnels agissant sur leur prévalence. A l’échelle micro-individuelle, les liens à l’alimentation et à ces
  • aliments agencent des formes de régimes, évolutives dans un parcours alimentaire et biographique, établissant la relation entre l’individu, son alimentation, et le collectif. La thèse démontre l’autonomie culturelle vis à vis de contraintes biologiques et
  • Du réseau aux systèmes de villes : un siècle d'urbanisation indienne
  • Si l’Inde est un pays majoritairement rural, sa population urbaine est plus grande que la population totale des États-Unis. Ainsi, à la fin du 20ème siècle, le phénomène urbain indien est déjà bien développé, d’autant plus qu’il possède une histoire
  • plurimillénaire. La présence de deux perturbations ayant modifié les logiques urbaines au cours du 20ème siècle, nous a amené à nous questionner sur la résilience du système urbain indien. Afin d’en présenter les principaux mécanismes, nous avons retracé
  • organisationnelle et structurelle du système urbain. Cela nous a permis de mettre en évidence l’existence de classes dynamiques au sein de la hiérarchie urbaine. Leur évolution met en exergue le dynamisme du système urbain durant la seconde moitié du siècle dernier
  • et nous présente les étapes de sa résilience.
  • l’évolution de la hiérarchie urbaine et à celle des rythmes de croissance des villes. Après avoir mis en lumière l’existence de mécanismes de rééquilibrage de la trame urbaine au cours du 20ème siècle, nous nous sommes penchés sur la stabilité