inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (20 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Beyrouth et les enjeux de sa reconstruction : le cas des quartiers du centre-ville et de Hamra
  • divisée. Les espaces centraux du Centre-Ville de Beyrouth et Hamra ont été questionnés afin de définir les processus à l'œuvre dans la ville, comme la gentrification et l’«élitisation», et de révéler les problèmes sous-jacents. La reconstruction des
  • Ces dernières décennies, les centres villes dans le monde sont soumis à des transformations urbaines, comme les rénovations ou les reconstructions. Beyrouth est une des capitales qui ont connu la reconstruction de leurs centres, après une guerre
  • civile. L'intérêt de la recherche des transformations urbaines est de rendre compte que le territoire est un espace de création, de gestion voir de résolutions de conflits, mais aussi de comprendre comment la paix peut se rétablir dans une ville autrefois
  • espaces centraux est un moyen d'établir un nouvel ordre après une guerre civile, mais aussi le moment où différentes stratégies de réorganisation démographique, symbolique, sociale et spatiale du territoire sont élaborées. Ainsi, les quartiers d’étude sont
  • désormais au cœur des nouvelles tensions - des stratégies de placements et de déplacements de populations, puis d'appropriations et de résistances des « espaces publics » et résidentiels par les acteurs locaux. Les conflits ne sont plus religieux, mais
  • davantage politiques et sociaux, surtout depuis la mort de R.Hariri (2005), qui a redéfini la scène politique du pays. Ce travail s’intéresse donc à la dualité entre la stratégie urbaine et la réappropriation territoriale dans le nouveau centre ville et à
  • 2013
  • Face à la crise : effets durables des crises sur les expériences politiques au Liban. Étude de cas d'étudiants des Beaux-Arts de Hadath
  • : la conjoncture politique de crise a-t-elle interrompu ce quotidien et ce rapport de la population avec les politiciens ou s'inscrit-elle en continuité avec ce rapport ? L'étude est divisée en trois parties : la première s'attache à l'observation du
  • Cette étude œuvre à présenter l'histoire sociale, de modeste échelle, d'une crise qui frappa la classe politique libanaise, et, avec elle, l'ensemble du pays à partir de l'hiver de l'année 2005. Il est une caractéristique de cette période, pour le
  • lieu d'émission de la crise qu'est la scène politique. Nous y étudions surtout l'apparition de discours suivant des conditions qui les ont rendus possible, et tirons certaines conséquences de ces discours sur la relation des « politiciens » avec la
  • cas libanais, que nous n'avons pas voulu laisser non évoquée, à savoir la participation de la population du pays aux moments politiques, qui n'a pas d'équivalent dans l'histoire du pays. L'ambition première de cette étude est de rendre compte de cette
  • participation, de ses conditions, de son degré d'engagement, mais aussi de l'univers social que la crise injecta aux espaces de vie de la population - à savoir : qu'est-ce que la population vécut au cours de ces années ? La problématique qui se pose ainsi est
  • population. La deuxième partie s'intéresse à l'espace des étudiants de l'Institut des Beaux-Arts de l'Université Libanaise à Hadath, qui se trouve dans la Banlieue Sud de Beyrouth. La troisième partie traite enfin d'un moment extraordinaire de l'expérience
  • 2013
  • Normes et pratiques des instances locales dans la Chine urbaine : sociologie d'un comité de résidents à Pékin
  • Asie de l'Est
  • Comité de résidents
  • Cette thèse a pour objet de décrire et d'analyser le fonctionnement effectif d'un comité de résidents à Pékin, comité au sein duquel une enquête ethnographique a été menée pendant deux ans. Le mémoire retrace la genèse des comités de résidents au
  • sein de la société urbaine chinoise et les transformations successives de leur statut, de leurs responsabilités, de leur architecture interne, de leurs liens avec l'appareil de l'État et du Parti depuis le milieu du XXè siècle. L'auteur s'efforce
  • surtout de saisir la façon dont les membres de cette instance locale interprètent, en interne, et de façon variable selon les situations, les demandes et les directives qu'ils reçoivent des échelons supérieurs, les obstacles et les difficultés qui se
  • posent à leur réalisation, les évaluations dont elles font l'objet de la part des différents acteurs concernés - les bureaux de quartiers et les résidents - afin de sélectionner les tâches à accomplir effectivement et les moyens pertinents pour y parvenir
  • . Loin de décrire le fonctionnement officiel des comités de résidents, le mémoire explore donc les pratiques de travail observées au quotidien ainsi que les principes et les normes situés qui les orientent ; il tente de reconstituer "ce qui importe" pour
  • les membres du comité de résidents, en fonction de leur appréciation des circonstances, de la façon dont des demandes plurielles émanant d'acteurs sociaux très différents se rencontrent ou au contraire s'opposent, des initiatives qui sont à leur portée
  • 2013
  • Université de Pékin
  • Restauration du bazar de Hamadan (Iran)
  • Plusieurs grandes villes d'Iran sont riches de plusieurs millénaires de constructions de sites historiques et de bâtiments anciens. Certaines de ces constructions, sont d'une part formées de matières vulnérables comme la brique cuite ou crue et le
  • plâtre et d'autre part impactées par la méthode de la distribution des usages urbains. Il en résulte d'importants changements et des destructions. Le bazar comptait autrefois l’axe le plus important des espaces urbains dans les villes iraniennes. D’après
  • les documents existants dans les archives, on peut relever que l’ancienneté historique des bazars remonte au minimum à des milliers d’années avant J.-C. Jusqu’au début de 20e siècle, le bazar de chaque ville nourrissait un rapport organique et cohérent
  • avec les autres espaces urbains, mais depuis le début de ce siècle et à la suite du développement des villes, de la construction des rues donnant accès aux voitures et de la désignation des modèles d’habitation et d’urbanisme, le rapport entre le bazar
  • et les autres étendues urbaines s'est amenuisé. De nos jours, le Bazar d’Hamadan est encore actif et utilisable mais il est actuellement vulnérable à cause de dégâts structuraux et de certains facteurs socio-économiques. C'est la raison pour laquelle
  • , certaines parties du Bazar d’Hamadan seront graduellement abandonnées. L'objectif de ce travail de recherche est de connaître le bazar d’Hamadan du point de vue des fonctions structurales ainsi que ses caractéristiques économiques et sociales, et de
  • 2013
  • Les politiques culturelles comme un outil de régénération urbaine : le cas de la Corne d'Or, Istanbul.
  • Istanbul - Turquie - Asie - Image de la ville - Rénovation urbaine - Politique culturelle - Espace urbain - Stratégie d'acteurs
  • 2013
  • L'efficacité des mesures législatives environnementales pour l'industrie des TIC en Chine : le cas de la ville de Chongqing, une perspective géographique
  • Asie de l'Est
  • Politique de l'environnement
  • 2013
  • Vie quotidienne et pouvoir dans trois quartiers de Pékin : une microsociologie politique comparée des modes de gouvernement urbain au début du 21e siècle
  • Asie de l'Est
  • Cette thèse propose une réflexion sur l'exercice du pouvoir à partir d'enquêtes effectuées dans trois quartiers contrastés de Pékin (2007-2009). Cette approche « par le bas » s'intéresse à la vie quotidienne en croisant microsociologie urbaine et
  • politique comparée. Le quartier, site de pouvoir, est traversé par différentes formes d'hétéro-contrôle (politiques publiques), de contrôle social (normes) et d'autocontrôle. L'espace d'un quartier se construit sur la base d'interactions et de mises en scène
  • des habitants, producteurs d'arts de faire et de conventions, mais aussi des travailleurs, notamment les agents du comité de résidents. Cette instance, qui ne relève pas officiellement de l'administration, est au cœur de la réforme de l'action publique
  • de construction des communautés de quartier (shequ). Maillon essentiel du contact entre les habitants et la chaîne de l'administration, elle constitue un type particulier de street-level bureaucracy. La domination s'établit à un double niveau, à
  • vers le nouveau modèle de résidence (xiaoqu), qui génère une matrice d'assujettissement (logique de marché), mais aussi de subjectivation, les pratiques des individus (routines et contestation) étant productrices de nouveaux cadres. Le quartier devient
  • alors le lieu où les individus construisent leur propre domination, un lieu où s'observe la formation locale de l'État, un lieu de plus en plus connecté à l'image sociale de la « vie bonne ».
  • 2013
  • Urbanisation durable des territoires et politiques de développement urbain en Indonésie : étude de trois kabupaten en voie d’urbanisation rapide dans l’île de Java
  • processus de densification de la croissance urbaine et face au processus de concentration des activités urbaines. Cependant, ce n'est pas toutes des villes petites et moyennes indonésiennes peuvent être considérées comme prêts à affronter le processus
  • des kabupaten en Indonésie, qui a formé et développé des villes petites et moyennes comme le lieu où la plupart de la croissance urbaine dans le kabupaten a eu lieu. Cette recherche se donne pour objectif de contribuer, dans cette optique, à la
  • compréhension des mécanismes de développement urbain des villes petites et moyennes dans les pays en développement, en référence à la situation dans les kabupaten en l'Indonésie. L'analyse porte sur le processus d'urbanisation dans des kabupaten, et les réponses
  • politique du gouvernement local visant à respecter les exigences du processus d'urbanisation dans leur territoire en répondant aux contraintes de l'urbanisation du territoire. L'étude porte sur deux contextes principaux. Le premier concerne le processus
  • d'urbanisation des kabupaten, en particulier dans l'île de Java, île la plus dense de l'Etat-archipel, la première aussi à connaître cette dimension territoriale de l'urbanisation, dès les années 1980, qui a abouti à l'augmentation de la population urbaine les
  • kabupaten. En outre, cet étude concerne également la compréhension des problèmes principaux qui se posent dans le processus d'urbanisation des kabupaten, en particulièrement dans la perspective de la notion de développement durable. Un contexte ultérieur est
  • 2013
  • Les petites villes, de nouveaux centres pour le développement territorial chinois. L'exemple de la province du Zhejiang.
  • 2013
  • Les Déguerpissements à Phnom Penh (Cambodge). Déplacements forcés et relocalisation contrainte des citadins pauvres
  • Transfert de population
  • Au Cambodge depuis le début des années 2000, la forte croissance économique et la stabilisation de la vie politique, après des décennies de guerre, encouragent une importante spéculation immobilière dans la capitale, Phnom Penh. Les bidonvilles sont
  • particulièrement visés par ces investissements privés, ainsi que par des projets d’aménagements publics. L’insécurité foncière qui caractérise ces quartiers informels permet aux autorités de libérer ces terrains par la force. Les déguerpissements de bidonvillois se
  • multiplient et aboutissent à la création de «sites de relocalisation» sur lesquels des parcelles sont distribuées aux déplacés. Hors-la-ville, dans un cadre rural et isolé, ces sites de relocalisation sont une forme de reterritorialisation subie pour les
  • déguerpis qui s’y installent, tandis qu’une partie d’entre eux retournent se reloger en centre-ville. La municipalité et le gouvernement cambodgien présentent ces déguerpissements comme un processus positif permettant de régulariser la situation des plus
  • démunis dans de meilleures conditions de sécurité et d’hygiène. A l’inverse, les anciens bidonvillois estiment qu’ils ont été «jetés au milieu des rizières» sans ressource, sans logement, sans infrastructures. Le déplacement sous contrainte de citadins
  • pauvres représente un choix de société résolument tournée vers le capitalisme et la compétitivité, aboutissant à une nouvelle forme de ségrégation socio-spatiale. La relocalisation apparaît plus comme un moyen d’éloigner les bidonvillois et de s’accaparer
  • 2013
  • Développement des ghâts à Bénarès : dispositif architectural et espace urbain
  • culturel particulier qui nécessite un rapport de proximité avec l'eau du fleuve. La construction et le développement de ce front d'eau dans le temps et la manière composite dont les éléments architecturaux s'y sont intégrés, interrogent aujourd'hui cette
  • grande unité urbaine qui forme un espace public de plus de 6 km de long. L'objectif de cette thèse est de comprendre les éléments qui ont concouru à la naissance et au développement de ce front. La forme architecturale et urbaine du ghāṭ est considérée
  • terrain et de relevés architecturaux, ainsi que sur des plans de travaux officiels, j'étudie les techniques de construction face aux contraintes de l'eau, j'observe et j'analyse le dialogue de cette forme de berge avec la géographie et le paysage urbain
  • l'architecture des ghāṭ explique son potentiel urbanistique inhérent à son développement dans le temps et le long de la berge
  • L'image de la ville de Bénarès (Kāśī, Varanasi) est liée à son ensemble de ghāṭ – berges en forme de gradins – qui se déploie de façon monumentale sur la rive concave d'un méandre du Gange. L'aménagement de ce front d'eau s'inscrit dans un contexte
  • comme un dispositif construit modulable adapté à un milieu fluvial, à une topographie et à des pratiques liées à la culture du lieu, qui facilite l'accès à l'eau quel que soit son niveau. M'appuyant sur des images anciennes, sur une série d'enquêtes de
  • 2013
  • Macanais, Portugais et Chinois : identifications et rapports sociaux et historiques dans la construction socioculturelle de Macau : l'approche globale des spécificités de la ville dans la production de la localité
  • Asie de l'Est
  • résidents macanais, chinois et portugais. Elle traite des effets que la coexistence de différentes populations a su imprimer au « caractère » de cette ville, conçu comme le produit des rapports entre ses résidants, mais aussi avec l’espace habité, à la fois
  • l’expérience vécue des résidents, en particulier dans la reproduction de deux catégories locales : les Eurasiens et les Chinois de Macau. Il ressort de cette recherche que la construction socioculturelle de Macau est empreinte de spécificités, façonnées par les
  • perceptions et les relations qu’entretiennent ses résidants avec le Portugal et la Chine, ou encore avec la diaspora chinoise et avec Hong-Kong et par la production des rapports interethniques particuliers.
  • Cette thèse interroge la nature des processus impliqués dans la construction de l’identité de Macau, Région Administrative Spéciale de la Chine (RAS), et ancienne « possession » portugaise, envisagée sous l’angle des processus d’identification des
  • contemporain et historique. Couplant des sphères micro et macro d’analyse dans une approche totalisante de la ville, ce travail étudie l’apport de processus globaux longs (gouvernance partagée) et conjecturels (libération du jeu, « boom » économique), qui
  • traduisent l’influence de dynamiques et d’enjeux anciens et nouveaux, politiques, socio-économiques et urbains, dans la production et la transformation de la localité. Il évalue ainsi leur impact sur la forme de la ville et sur l’identification et
  • 2013
  • Habitat, aménagement et gouvernance locale en Palestine : le cas de Naplouse
  • Ces dernières années, les villes Cisjordaniennes ont connu un développement urbain très dynamique mais cette urbanisation est aujourd’hui encadrée par des dispositifs législatifs et techniques hérités des périodes successives de colonisation qui ne
  • sont plus adaptés à la ville contemporaine. Ce développement urbain anarchique s’est peu à peu inscrit dans les modes de pensée des acteurs locaux comme une nécessité justifiée par la situation géopolitique et le développement économique du pays. Le
  • marché du logement s’est accru au point de devenir aujourd’hui une composante essentielle de la transformation des villes cisjordaniennes. Notre travail de recherche de six ans, dont les conclusions sont exposées dans cette thèse, a consisté à décrire
  • puis analyser la réalité de ce marché qui soulève actuellement de nombreuses questions. En effet, le rythme soutenu de la construction de logements a laissé de côté des problématiques que nous avons souhaitées mettre en perspective ici. Ces processus
  • interrogent tout d’abord la réalité et la cohérence de ce marché avec une offre qui doit correspondre à la demande tant sur le plan quantitatif que qualitatif. La situation du logement en Cisjordanie pose aussi la question de la structuration du tissu urbain
  • qui transcende désormais les limites communales, les logiques foncières et les zones à risques. Enfin, se pose la question du cadre de vie pour les populations, le paysage urbain en devenir et la disparition d’une identité jusque-là transmise en partie
  • 2013
  • Le genre à l'école en Chine : représentations et pratiques des enseignants à l'école primaire - l'exemple de Shanghai
  • Asie de l'Est
  • Le système d'éducation expose les individus à un processus de socialisation par lequel ils intériorisent ce qui est considéré comme des valeurs appropriées. A travers le processus de cette socialisation scolaire, les élèves incorporent des valeurs
  • majeures de la société à travers l’enseignement et les contenus pédagogiques, et cette conscience des valeurs majeures est renforcée par les attitudes et les attentes des enseignants, par leur focalisation sur telle ou telle catégorie d’élèves, ainsi que
  • par l’impact de leurs pairs. La présente recherche vise à savoir comment le genre fonctionne pendant l’interaction enseignant-élève en classe dans les écoles primaires (publiques) de Shanghai aujourd’hui. Elle vise à observer comment agissent les
  • fonction des deux sexes, ce qu’ils attendaient des garçons et des filles, et sur quelles catégories d’élèves ils focalisaient davantage leur attention au cours de l’enseignement. Tout cela sans révéler les objectifs de la recherche visant à mettre à jour
  • leurs représentations et leurs préjugés concernant le genre. On a ensuite procédé à toute une série d’observations en classe réelle, pour vérifier si la pratique des enseignants correspondait ou non à ce qu’ils affirmaient dans les entretiens. De ces
  • entretiens et de ces observations, il ressort que l’attention portée avant tout aux garçons est renforcé par le système de l’éducation chinoise qui met l’accent sur les résultats aux examens, et n’évalue les écoles et les enseignants qu’en fonction des notes
  • 2013
  • Ce travail de recherche doctorale interroge les enjeux et les stratégies culturelles, économiques, politiques, et sociales liées au patrimoine pour la ville d'Ispahan. Il est centré sur la mise en place des grands plans iraniens et des initiatives
  • et la perte de leur identité urbaine, Ispahan, la capitale islamique brillante et safavide, prend une importance particulière après révolution islamique dans le pays. Dans une première étape, par une approche théorique et historique de la notion de
  • patrimoine, nous mettons en évidence les spécificités du concept dans le monde islamique et iranien, et nous évoquons des visions différentes (occidentales-orientales). Egalement, nous abordons les défis principaux face au patrimoine iranien et d'Ispahan. Par
  • la suite, nous analysons les grandes stratégies et des initiatives récentes en faveur du secteur du patrimoine culturel et du tourisme d'Ispahan, après la révolution islamique et notamment par le plan Outlook iranien. Il s'agit de quatre programmes
  • quinquennaux planifiés pour la perspective de développement du pays à l'horizon 2005-2025, en tant que puissance régionale. Enfin, nous abordons les projets de mise en valeur, achevés, ou en cours de réalisation dans la ville d'Ispahan, tous en faveur de son
  • secteur du patrimoine culturel et du tourisme. Nous discutons également des projets impactant (négativement) les biens historiques et inscrits au patrimoine mondial. Les sources utilisées (documents d'archives et originaux), sont des dispositifs de
  • 2013
  • "Ouaga la belle !" gestion des déchets solides à Ouagadougou : enjeux politiques, jeux d'acteurs et inégalités environnementales
  • Afrique de l'Ouest
  • En 2005, les autorités municipales de la capitale burkinabé (Ouagadougou) ont entrepris, avec le soutien de la Banque mondiale, l'application d'un schéma de gestion des déchets afin de réorganiser cette filière. La ville a ainsi été dotée de centres
  • International en 2006 et Bahreïn International en 2008. Les réformes de la filière permettent aux autorités municipales de positionner Ouagadougou à l' « avant-garde » de la gestion des déchets dans la sous-région ouest africaine et l'attribution des
  • distinctions internationales sert de support à la construction d'une image officielle de Ouagadougou : « Ouaga la belle ». En conservant cette « ville vitrine » imaginaire à la réalité ouagalaise, cette thèse met en exergue les enjeux politiques de
  • l'assainissement de l'environnement urbain à Ouagadougou. Dans la filière des déchets, ces enjeux participent au maintien d'un service de collecte à la fois « partagé » et « disputé ». Ensuite, les jeux de pré-collecteurs remettent en cause la philosophie véhiculée
  • par le schéma : la persistance d'un « système composite », l'effacement des limites des territoires de pré-collecte et la fin du concept de « quartier propre ». Enfin, les réformes du système de gestion des déchets – par les choix techniques, la
  • intermédiaires de collecte et d'un centre d'enfouissement, de traitement et de valorisation des déchets. L'espace urbain a été subdivisé en douze territoires de pré-collecte. Ceux-ci ont été concédés, suite à un appel d'offres, aux groupements d'intérêt
  • 2013
  • Hanoi et Haiphong au contact de la colonisation : structuration et restructuration de la société urbaine en Indochine française (1887-1945) : le cas de Hanoi et de Haiphong
  • Cette thèse tente d'étudier la structure sociale des villes coloniales en Indochine française. Il s'agit d'une étude sur l'histoire de l'influence de la colonisation sur la société et les habitants urbains au Viêtnam, en prenant principalement le
  • cas de Hanoi et Haiphong dans la première moitié du XXe siècle. Après avoir bien examiné la méthode, la politique et l'organisation de la colonisation de l'Indochine, nous mettons d'abord les questions comme suit : comment les villes de Hanoi et
  • Haiphong ont-elles été construites ? ; À quels problèmes ont-elles fait face dans les processus de sa formation et son développement ? Ensuite, nous avons jeté un regard sur les habitants à la ville coloniale de Hanoi en remarquant la répartition
  • géographique et démographique des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS), notamment des petits commerçants-artisans. Les cadres indochinois auraient peut-être mieux exploités surtout en ce qui concerne le salaire et niveau de vie à la veille de
  • l'indépendance. De cela, on pourra relever certaines caractéristiques de la structure sociale et de la stratification sociale de la ville coloniale de Hanoi. À ce propos, nous analysons le mouvement social dans le contexte mondial de la crise économique après
  • , cette grève "légale" a eu pour résultat une création de « nouveaux réseaux sociaux indigènes » en regroupant les patrons et les ouvriers par même profession au Nord-Viêtnam.
  • 2013
  • L'habitat informel en Syrie : le cas de Damas
  • 2013
  • Les montagnes Uporoto entre ville et campagne, géographie de flux et integration territoriale en Tanzanie
  • Afrique de l'Est
  • Les montagnes Uporoto sont un territoire agricole densément peuplé dont les conditions environnementales permettent la production d’une gamme variée de cultures à destination des marchés urbains nationaux. Située à 1700 m d’altitude, à la périphérie
  • sud-ouest de la Tanzanie, la ville de Mbeya compte environ 400 000 habitants. Elle est la métropole régionale et la porte d’entrée pour les pays enclavés de la sous-région. La ville de Mbeya et les Uporoto sont des entités entre l’urbain et le rural et
  • développement agricole et l’urbanisation sont imbriqués et produisent les causes et les effets de leurs dynamiques. Le propos s’organise en quatre parties et neuf chapitres qui analysent comment l’émergence d’un modèle d’intégration fondé sur de nouvelles
  • cultures commerciales, reposant sur un réseau de marchés et sur la complexité des flux, produit un système qui redéfinit la montagne et sa place dans le territoire. La cohésion du système montagnard est fondée sur les complémentarités à l’intérieur du
  • massif et entre ce dernier et les basses terres, elle est imprégnée de logiques commerciales qui renforcent la dépendance des Uporoto vis-à-vis du marché. Cette thèse propose que l’organisation extravertie du système montagnard participe à une
  • entre plusieurs échelles géographiques. La fonction d’échange prédomine, elle s’appuie sur l’essor d’un modèle agricole basé sur les cultures alimentaires commerciales. A travers une approche systémique, ce travail géographique montre comment le
  • 2013
  • Outils d’urbanisme et investissements immobiliers privés : fabrication de l’espace central de Hô Chi Minh-ville
  • Depuis la Réforme économique en 1986, Hô Chi Minh-ville (HCMV) et particulièrement son centre (correspondant à l'ancienne Saigon) connaissent un boom de la construction, dans lequel les interventions du secteur privé jouent un rôle primordial
  • . Or, Saigon, désormais partie de la métropole du Sud du Vietnam, possède un cadre bâti riche, formé par les modes de construction résultant d'une accumulation de cultures urbaines variées qui ont chacune laissé dans la ville leurs traces matérielles ; mais cet
  • espace urbain complexe se trouve aujourd'hui mis en question par l'intense mouvement de construction que les institutions d'urbanisme vietnamiennes avec leurs outils (plans et projets d'urbanisme, documents législatifs et administratifs, programmes
  • urbaines) semblent avoir peine à maîtriser. L'étude des mutations urbaines de cet espace à partir de leurs acteurs et vecteurs conduit cette recherche à une confrontation des outils d'urbanisme à leurs effets sur les transformations typo-morphologiques
  • introduites par les initiatives privées dans le centre de HCMV, à travers l'histoire de sa construction urbaine depuis l'époque coloniale jusqu'à nos jours
  • 2013