inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (3 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Contribution à la valorisation de l’eau dans les espaces urbains durables : l’exemple de Hà Nội (Việt Nam)
  • Gestion de l'eau
  • L'eau est la source de la vie et toutes les grandes civilisations humaines se sont construites autour des fleuves et rivières. Actuellement, l'eau existe non seulement dans toutes les activités de la vie humaine, mais constitue aussi un facteur
  • important dans la planification et le développement durable de la ville. Hà Nội est une ville vietnamienne née de l’eau. Avec plus de mille ans d'histoire, les espaces en eaux ont toujours été disponibles et visibles, le linéaire bleu constituant la trame
  • désaffectés. L'objectif poursuivi par cette recherche est double : identifier les problèmes et le jeu d’acteurs autour de l’aménagement urbain des lacs et trouver des solutions pour restaurer et améliorer les valeurs d’usage de l'eau des lacs dans la ville de
  • Hà Nội. Cette thèse permet de clarifier le rôle et la valorisation de l'eau dans la formation et le développement de la ville de Hà Nội, de démontrer l'importance de l'eau dans la gestion et de la planification urbaine au Việt Nam en général et à Hà
  • Nội en particulier et enfin de proposer des scénarios urbains qui peuvent intégrer davantage de surfaces en eau dans le cadre d’une urbanisation durable. En outre, l'étude a également confirmé l’hypothèse selon laquelle l’eau est en mesure de
  • principale des quartiers. De nos jours, l’urbanisation rapide et la croissance mal-maitrisée de la ville fait peser sur l’ensemble des surfaces en eau une menace environnementale sérieuse : remblais, inondations, égouts à ciel ouvert, espaces de friches
  • Mise en tourisme du patrimoine culturel immatériel - Etude de la ville d'Hoi An, Viet Nam
  • La ville d’Hôi An qui s’étend sur 63 km2 possède un patrimoine culturel mondial connu sous l’appellation « d’ancien quartier ». Le territoire de l’ancien quartier s’étend sur 30 ha (soit 0,3 km2) et accueille chaque jour une quantité moyenne de plus
  • de quatre mille visiteurs. Au travers de nos enquêtes de terrain, nous avons remarqué que le soir est le moment où il accueille la plus grande densité de touristes; surtout des touristes domestiques. La reconnaissance officielle du vieux quartier par
  • l’UNESCO lui est bénéfique dans de nombreux domaines comme l’économie, le social et la culture mais lui apporte, aussi, des effets négatifs. Dans ce contexte, la gestion du patrimoine culturel immatériel a-t-elle été orientée par les gestionnaires du
  • tourisme pour devenir un moyen efficace d’étaler les impacts et les bénéfices vers les autres quartiers de la ville pour un développement durable du tourisme culturel? Au travers de nos méthodes qualitatives et quantitatives, nous avons étudié les
  • différences comportementales vis-à-vis de l’usage du patrimoine culturel immatériel tant par les touristes internationaux que par les touristes domestiques. Notre recherche montre finalement que la ville s’intéresse au déploiement des ressources de ce
  • l’approche des espaces touristiques de la ville entre les touristes internationaux et ceux domestiques.
  • La planification urbaine à l’épreuve du développement durable : Appropriation du modèle ou génération de formes singulières ? : Cas de Hà Nội (Viêt Nam)
  • Le développement durable est un véritable casse-tête pour Hà Nội. S’agit-il d’une appréhension par la durabilité forte ou par un modèle de durabilité faible? Quels sont les modèles de mise en œuvre concrète de ce paradigme qui permettent
  • d’interroger les pratiques vietnamiennes en la matière ? L’un des objectifs principal de la thèse est de documenter l’analyse urbaine de Hà Nội au regard de ses objectifs en matière de développement durable. Nous insistons à l’émergence d’une typologie de
  • villes nouvelles vietnamiennes composé: les villes-relais, les villes satellites et les villes écologiques. Nous avons tenté à travers les études de cas de montrer les spécificités et les ressemblances entre ces différents espaces en posant l’hypothèse
  • que ces villes nouvelles se trouvaient dans un entre-deux urbanistique à plusieurs égards. Entre-deux à la fois par la circulation d’un modèle de lotissement occidental influencé par des promoteurs asiatiques et construits avec les moyens du Viêt Nam
  • confirme l’hypothèse que nous sommes dans une durabilité des petits pas, grâce au focus sur le pilier de la gouvernance des projets urbains du Master Plan.
  • remise en état paysagère et environnementale en lien avec l’histoire et la culture vietnamienne mais aussi d’une volonté de préserver la ceinture verte contrariée toutefois par la pression foncière et immobilière d’une ville-capitale. Enfin, notre thèse