inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • La mobilité durable facteur de changement et d'évolution pour la société marocaine : Le cas de Rabat-Salé
  • Mode de transport
  • L’objectif de cette thèse est de comprendre l’usage et les pratiques modales des individus et saisir les conséquences globales d’un nouveau mode alternatif « tramway » au sein de l’agglomération Rabat- Salé sur une société donnée (marocaine). Cette
  • étude doctorale met en exergue les variables, les logiques individuelles qui interagissent dans un report modal et qui peuvent parfois être la cause des freins et de comportements résistants face au changement et à l’innovation. Les choix modaux se
  • trouvent au cœur d’un processus complexe autour d’une multitude de facteurs et de variables. Un des éléments clés résultant de notre enquête sociologique pour accepter le changement consiste à acquérir de nouvelles compétences en termes de mobilité. Notre
  • travail a été réalisé à l’échelle micro- individuelle qui correspond le mieux à notre problématique pour mieux analyser les pratiques des individus, les émotions, les normes sociales incorporées. La méthode qualitative retenue permet de se concentrer sur
  • les propos des individus, la construction de leurs choix modaux, les représentations et les significations que donnent chaque personne à son choix. Le cadrage méthodologique s’est construit en se concentrant sur la focale « dimension culturelle et
  • symbolique » de la société marocaine interrogée pour mieux saisir les processus de changement dans leur dynamique contextuelle et temporelle. En mêlant recherches bibliographiques épistémologiques, théoriques, enquêtes de terrain et analyse sociologique
  • Penser les rapports aux lieux dans les mobilités privilegiées : étude croisée des backpackers en Thaïlande et des hivernants au Maroc
  • Mode de vie
  • Cette thèse analyse les mobilités privilégiées internationales à partir d’une lecture spatiale croisant deux groupes : les backpackers et les hivernants. L'objectif est de comprendre la diversité des rapports aux lieux produits par ces mobilités
  • Nords-Suds principalement guidées par le loisir et de longue durée, dans le cadre d'une mondialisation croissante des modes de vie. Ces deux figures de jeunes itinérants (backpackers) et retraités séjournant l'hiver au soleil(hivernants), sont abordées
  • de façon croisée à travers une enquête de terrain, déclinée respectivement en Thaïlande (Bangkok et Ko Phangan) et au Maroc (Agadir). Au croisement des études touristiques et migratoires, notamment autour des lifestyle migrations, les continuités et
  • reconfigurations des rapports sociaux et des rapports de pouvoirs entre passage et appropriation de l’espace, permettent de saisir la dimension translocale des modes de vie contemporains. Cette thèse analyse finement les pratiques des backpackers et des hivernants
  • dans les territoires du quotidien, les espaces métropolitains et les réseaux transnationaux. Avec les réseaux de sociabilité, ces pratiques témoignent d'une relation complexe à l'Ailleurs et l'Autre. L’ambivalence de ces rapports aux lieux, entre Ici et
  • Ailleurs, requalifie les dualités classiques (tourisme - résidence, quotidien - hors-quotidien). L'imbrication des jeux de pouvoir favorise ces populations mobiles privilégiées dans la construction d'un chez-soi temporaire dans un Ailleurs. Au final, la
  • Le Bigot, Brenda