inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Forger la participation : une ethnographie de la culture civique experte à Santiago du Chili : le cas du réseau de défense de la précordillère
  • Protection de la nature
  • Cette thèse aborde comment une association citoyenne – le Réseau de Défense de la précordillère, RDP – transforme en objet de défense, de revendication et d’enquête une forêt autochtone de la Cordillère des Andes à Santiago, Chili. Cette forêt
  • , connue sous le nom de « El Panul », située dans la précordillère ou piémont andin de la commune de La Florida, est menacée par des projets immobiliers. Les citoyens progressivement s’engagent afin de protéger cette forêt qu’ils considèrent « en danger
  • ». A partir d’une ethnographie menée entre 2007 et 2010 avec le RDP et d’autres collectifs et citoyens de Santiago, cette recherche aborde comment quotidiennement les citoyens inventent différentes façons de participer. Elle s’intéresse aux stratégies mises en
  • œuvre par les citoyens pour essayer d’avoir une incidence dans un contexte caractérisé par le manque de dispositifs de participation. Les citoyens engagés forgent ainsi leur propre chemin fait de contradictions, d’erreurs, de réussites et d’échecs pour
  • essayer de peser dans les projets que les affectent et dans lesquels ils ne se sentent pas considérés. Tout d’abord, nous analysons comment l’association RDP se configure et comment les membres de l’association configurent le problème de la précordillère
  • . Il s’agit de rendre compte comment ils « rentrent en politique » en faisant publique une controverse autour d’un territoire précis. Nous nous attardons sur comment suite à une catastrophe qui a lieu dans la précordillère, les coulées de boue de 1993 à
  • Universidad de Chile
  • Des choses écrites : écritures exposées en situation de "dissensus" au Chili : une enquête anthropologique
  • Ce travail a pour objet les écritures exposées dans l'espace urbain chilien contemporain, notamment à Santiago du Chili. Il s'agit de construire un regard anthropologique concernant toute une panoplie d'écrits exposés, politiques et poétiques, tout
  • différents collectifs - la structuration d'une logique d'action-, implique l'analyse de situations de production, d'exposition, de circulation et de conservation de ces écrits. Elle impose aussi un retour et un éclairage historique sur les modes d'existence
  • de ces écritures, leur survivance, ainsi que les formes de vie que ces écritures engagent. Ephémères et situées, ces écritures exposées mettent en tension et questionnenet "le partage du sensible" (Rancière) contemporain. Cela appelle à considérer les
  • manières dont cette mise en tension travaille. Le contrôle de l'écriture exercé par les autorités se voit confronté aux modes d'apparition et d'insistance de ces écritures. A travers les écrits et les discours des scripteurs, il s'agit aussi d'aborder
  • ethnographiquement le possible dissensus opéré par ces écritures, et de comprendre comment s'élabore la forme qui convient pour donner force à ces actes d'écriture et à ces objets écrits. En somme, ces pages esquissent une anthropologie de l'écriture, en regardant ce
  • un monde: des slogans et mots d'ordre, des rayados et des papelografos, des lâchers d'écrits et de poèmes, de la bombe-spray et des brosses, des banderoles et des affiches, entre autres. L'étude du processus d'appropriation de ces pratiques par des