inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Entre le territoire de proximité et la mobilité quotidienne : les ancrages et le territoire de proximité comme support et ressource pour les pratiques de mobilité des habitants de la ville de Santiago du Chili
  • Face aux hypothèses de mobilité généralisée de la société et d’affaiblissement de la dimension territoriale, il est démontré dans cette recherche l’importance du territoire de proximité – la maison et le quartier – en tant que support, et lieu
  • personnel et stratégique permettant aux individus de surmonter les tensions qu’entraîne la modernité. Les individus sont, en effet, à la recherche d’un équilibre oscillant entre nomadisme et ancrage. Ainsi, il apparaît que la mobilité, bien loin de s’opposer
  • , trouve à s’articuler avec l’ancrage dans la proximité. En concentrant les apports de la Géographie et de l’Ethnographie, une recherche a pu être menée dans trois quartiers de la ville de Santiago du Chili (quartiers qui se différencient par leur
  • emplacement et par la composition socio-économique de leurs habitants). Cette recherche a été rendue possible grâce aux observations et aux visites réitérées et prolongées sur les différents terrains d’étude ainsi qu’à la réalisation de 51 entretiens
  • approfondis avec les habitants de ces quartiers. Il est avancé dans ce travail que ces derniers cherchent à s’insérer socio-spatialement en s’inscrivant dans la proximité afin de faire face à une exigence toujours plus forte de mobilité. A cette fin, il est
  • démontré comment la maison et le quartier deviennent un point d’ancrage substantiel des différents modes de vie. Cette recherche soutient que c’est l’ancrage dans le territoire de proximité qui rend possible l’exploration des différentes échelles de la
  • 2012
  • Universidad católica de Chile
  • La fabrique de la ville : promoteurs immobiliers et financiarisation de la filière du logment à Santiago du Chili
  • La montée en puissance du marché des capitaux dans le financement du logement a débouché sur la création de spatialités spécifiques à Santiago du Chili. La territorialisation de ces investissements a demandé l’intervention d’un intermédiaire doté
  • d’un savoir-faire spécialisé sur l’espace. Les promoteurs immobiliers ont su adapter leurs programmes résidentiels aux exigences financières: maintien de rentabilités élevées par l’exploitation d’ « opportunités foncières », maîtrise du risque par la
  • diversification et accélération du cycle de rotation du capital. La financiarisation n’a pas entraîné la suppression des modalités antérieures de (re)production de la ville, mais leur hybridation. Les logiques financières se sont immiscées dans le jeu des
  • propriétaires fonciers, des autorités publiques et des promoteurs. Les agencements localisés de ce système d’acteurs génèrent ainsi les dynamiques urbaines contemporaines. Les impacts de la financiarisation se révèlent inégaux, et se déploient selon un gradient
  • centre-périphérie. Dans les marges de Santiago, les acteurs financiers restent en retrait et jouent le rôle discret mais essentiel d’intermédiaire pour les transactions foncières. L’argument fiscal est ici le ciment d’une véritable coalition pro
  • -croissance entre autorités des communes périphériques de Santiago et promoteurs. La rapidité du cycle de rotation du capital, la disponibilité de foncier « à rénover », et un cadre juridique plus sécurisant se sont conjugués pour faire du centre-ville la
  • 2012