inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (8 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Les catadores et l'industrie du recyclage à Belém, Amazonie
  • en 2014 est un problème de la ville de Belém et de sa population, car il s’agit de trouver la solution pour le traitement de tonnes de déchets que la société locale produit de plus en plus chaque jour et, aussi de créer des alternatives d’emplois et
  • à ciel ouvert de l’Amazonie et unique site de destination finale des déchets produits dans la région de Belém. De la même façon que les résidus, les 2000 catadores qui tirent leurs revenus du traitement des « restes » de la société de Belém sont très
  • peu connus et même invisibles. L’objectif central de la thèse est d’analyser la dynamique de l’organisation socio-territoriale de la chaîne du recyclage dans la région de Belém et le processus d’insertion du travail des catadores dans l’industrie du
  • recyclage. Elle vise à éclairer la complexité de ce marché et le potentiel que représente le recyclage, en plus d’analyser la conséquence de la fermeture des décharges non contrôlées au Brésil : la disparition du ramassage des résidus, qui peut être
  • remplacée ou non par le travail de « collecte sélective » dans les villes. Méthodologiquement on part de la compréhension dialectique de la réalité, dans laquelle les phénomènes sont liés de façon réciproque, contradictoire et en constante évolution. Nous
  • avons recours à la technique de recherche-action comme instrument d’investigation et d'intervention sociale, menée par le travail de terrain en trois ans d’immersion dans le lieu et au sein de notre objet d’étude pour déchiffrer le monde du travail des
  • De Jesus França Acioli, Edane
  • 2014
  • Les ayllus de Tinguipaya (Potosi, Bolivie) : essais d'histoire à plusieurs voix
  • La thèse a pour objet l’histoire et la mémoire de Tinguipaya. Elle tente de reconstruire le passé des ayllus de Tinguipaya à partir de l’empreinte que celui-ci a laissé dans la mémoire collective mais aussi à partir des documents conservés dans les
  • archives historiques. Il s’agit notamment de confronter les histoires orales transmises dans les ayllus, recueillies en quechua, avec les documents écrits, de comparer leurs points de vue et versions des faits, et d’interpréter chacune de ces deux sources à
  • la lumière de l’autre. La démarche est indiciaire au sens où elle progresse à partir d’indices, souvent ténus, pour les relier entre eux et ainsi faire surgir une nouvelle version de l’histoire. Celle-ci n’est alors ni celle qui se raconte dans cette
  • communauté ni celle qui pourrait être produite à la lecture des seules sources écrites mais bien le produit d’un dialogue entre savoirs. La recherche porte sur une histoire longue de cinq cents ans. Elle part du moment actuel et de la manière dont le passé
  • est remémoré aujourd’hui au travers des histoires et des rites pour remonter jusqu’aux origines de Tinguipaya : la création du village de réduction vers 1575 et le processus d’ethnogenèse qui s’en suivit. Les habitants de Tinguipaya content un certain
  • nombre de « mythes d’origine » qui permettent de mieux comprendre comment les réformes tolédanes furent vécues par les populations indigènes et comment ce vécu fut transmis aux générations suivantes. À partir du rituel du cabildo (qui accompagne
  • 2014
  • La participation associative dans les quartiers populaires : associations, problèmes publics et configurations politiques locales dans la périphérie urbaine de Paris et de Buenos Aires.
  • de la participation associative depuis les années 1970 dans les quartiers populaires urbains situés en périphérie de Paris et de Buenos Aires. La première partie est consacrée à l’analyse des théories politiques du fait associatif et à leur insertion
  • perspective historique de longue portée. Notre approche de la participation associative est ensuite explicitée en référence à trois grandes thématiques du fait associatif : le tiers secteur, le capital social et l’engagement militant. La deuxième partie
  • articule la participation associative avec les transformations socio-économiques des classes populaires et le développement des politiques sociales territorialisées. L’analyse d’une association dans le territoire français illustre d’abord les possibilités
  • offertes par la désagrégation du système politique communiste des « banlieues rouges » et l’intervention croissante de l’État dans les quartiers populaires au travers de la politique de la ville. L’étude de l’activité et du fonctionnement de cette
  • association, des années 1980 aux années 2000, met en lumière à la fois la capacité des acteurs à s’auto-organiser en référence à un problème public local et les tensions générées par la relation partenariale avec les pouvoirs publics. En Argentine, les
  • conséquences de la fragilisation de la société salariale sur les formes de sociabilités populaires dans la périphérie urbaine de Buenos Aires sont analysées au travers d’une association qui s’inscrit dans le prolongement du mouvement social des travailleurs au
  • 2014
  • Les défis de l'insertion socio-spatiale des favelas à Recife : entre exigences d'attractivité et nécessités d'habitabilité : le cas de la ZEIS du Coque
  • métropolitaine de Recife. en effet, dans cette agglomération, les habitations populaires, cortiços (habitations collectives), favelas, mocambos (mot d´origine angolaise pour désigner des taudis) après avoir fait l´objet de politique d´éradication par les pouvoirs
  • publics, entre les années 1940 et 1980, sont aujourd´hui requalifiées sur place ou dans des grands ensembles insérés dans le tissu urbain. l'étude de ces opérations nous permettra de préciser les enjeux et d'évaluer les impacts tant sociaux que
  • territoriaux des projets de requalification de l'habitat précaire dans l'ensemble des villes brésiliennes, et au-delà du brésil, dans toutes les villes marquées par une forte présence de l'habitat illégal.au total, à partir du cas de Recife, la thèse entend
  • vérifier deux hypothèses initiales complémentaires : -la favela ne se résume pas à un espace urbain marginalisé, mais se définit à la fois par son contenu social et les rôles spécifiques qu'elle remplit dans le fonctionnement de l'économie et de la société
  • globales brésiliennes. -les opérations de requalification ou restructuration urbaine ne procèdent pas nécessairement du développement territorial durable et n'agissent pas sur les causes du fait favelado.
  • Cette thèse se propose de procéder à une évaluation multidimensionnelle des opérations de requalification ou restructuration urbaine des favelas dans une perspective de développement territorial durable, plus spécifiquement centrée sur la région
  • 2014
  • Universidade federal de Pernambuco (Récife, Brésil)
  • Une lecture de la forme urbaine et des microclimats : le cas de Barranquilla
  • Ilot de chaleur
  • Le changement climatique et le phénomène d'Ilot de Chaleur Urbain - ICU sont quelques effets de l'action humaine sur le milieu. Les conséquences de ce phénomène sont perçus non seulement en termes d'économie - consommation énergétique, mais aussi
  • directement sur le confort des habitants. Dans le contexte des villes tropicales, où les citoyens sont exposés à une forte chaleur, le confort thermique devrait être considéré comme une priorité dans l'élaboration des politiques d'aménagement et conception des
  • espaces extérieurs. Nous avons étudié ce phénomène à travers un cas concret, la ville de Barranquilla, qui répond non seulement à la condition tropicale, mais qui exprime la réalité et les conflits de l'Amérique Latine et de la Colombie. A travers notre
  • étude, nous avons confirmé la relation entre le microclimat et la forme urbaine ; nous avons aussi caractérisé cette relation et fait une contribution à l'enrichissement de l'état de l'art. Mais nous avons également mis en évidence le lien qui peut
  • exister entre les conditions de confort dans les espaces extérieurs et les conditions socio-économiques de la population dans les villes, qui comme Barranquilla, sont marquées par la ségrégation sociale et la fragmentation spatiale. Enfin, nous avons
  • création d'une pédagogie plus active basée sur la sensibilité des acteurs et sur le travail collectif et collaboratif.
  • 2014
  • Depuis 2003, l'Université Nationale de Cuyo mène une politique de discrimination positive sans précédent en Argentine, le Programme de bourses pour des communautés huarpes et des établissements-internat. Ce programme d'accueil et de soutien scolaire
  • est adressé à des élèves des régions rurales les plus isolées de la province de Mendoza. La moitié des bénéficiaires en sont des Indiens des communautés huarpes, une ethnie considérée comme «disparue» par certains chercheurs de l'Université même qui
  • les a accueillis. Avec ces mesures, l'Université de Cuyo prend une distance par rapport à la tradition de la protection sociale inspirée de l'État Providence, car deux exceptions aux principes républicains sont mises en place: le principe de color
  • -blindness et celui des politiques universalistes. Étant donné que faire des exceptions implique l'exigence de se justifier, et que le rapport à l'ordre normatif doit être soigneusement formulé afin que l'exception ne soit pas considérée comme une simple
  • infraction, comment les acteurs du programme rendent-ils acceptables, compréhensibles et justifiables ces mesures ? La recherche porte sur la compréhension et la catégorisation des acteurs ainsi que sur les conditions institutionnelles de la mise en place des
  • politiques de discrimination positive. Mon travail montre que, si les responsables et les enseignants traitent les boursiers comme des nouveaux arrivants spéciaux, qui ont besoin d'un accueil d'exception, ceux-ci se présentent comme des ethnographes, des
  • 2014
  • Universidad de Buenos Aires
  • Salvador de Bahia
  • La présente recherche sur des sources documentaires étudie la façon dont cinq intellectuels de Bahia ont vécu et interprété le processus de modernisation lors du passage du XIXe au XXe siècle, mis en lumière dans les mesures d'urbanisation ayant
  • influé non seulement sur le tissu urbain mais aussi sur les usages, pratiques et interactions sociales qui donnaient un sens à l'espace. Il s'agit d'une sociologie de l'intellectuel analysant la conduite de Silva Lima (1826-1910), Anna Bittencourt (1844
  • . Cette analyse est partie d'études antérieures ayant mis en relief la relation entre production intellectuelle et transformations urbaines. Ce champ de recherche soulève, dans le cadre méthodologique, le problème de la réification conceptuelle relevé dans
  • , d'autre part, la nature dynamique des mémoires et romans publiés par les écrivains de Bahia qui, au-delà de la contrainte des supports matériels tels que livres et périodiques, réalisèrent des actions dans la sphère publique devant être envisagées selon
  • une perspective historique. Ainsi, la recherche ne s'est pas limitée à une définition conceptuelle de l'intellectualité et a tracé le profil de l'intellectuel bahianais, examinant les espaces par eux fréquentés - les confréries et leurs critères de
  • distinction, les milieux d'édition, les auditoires, le public, les éditeurs et directeurs de journaux. Elle a abordé les textes de ces écrivains non comme sources d'information passives mais comme événements historiques, actions politiques dans le milieu de la
  • De Alencar Serra e Sepúlveda, Cecília
  • 2014
  • Université fédérale de Bahia
  • Salvador de Bahia
  • Des choses écrites : écritures exposées en situation de "dissensus" au Chili : une enquête anthropologique
  • Ce travail a pour objet les écritures exposées dans l'espace urbain chilien contemporain, notamment à Santiago du Chili. Il s'agit de construire un regard anthropologique concernant toute une panoplie d'écrits exposés, politiques et poétiques, tout
  • différents collectifs - la structuration d'une logique d'action-, implique l'analyse de situations de production, d'exposition, de circulation et de conservation de ces écrits. Elle impose aussi un retour et un éclairage historique sur les modes d'existence
  • de ces écritures, leur survivance, ainsi que les formes de vie que ces écritures engagent. Ephémères et situées, ces écritures exposées mettent en tension et questionnenet "le partage du sensible" (Rancière) contemporain. Cela appelle à considérer les
  • manières dont cette mise en tension travaille. Le contrôle de l'écriture exercé par les autorités se voit confronté aux modes d'apparition et d'insistance de ces écritures. A travers les écrits et les discours des scripteurs, il s'agit aussi d'aborder
  • ethnographiquement le possible dissensus opéré par ces écritures, et de comprendre comment s'élabore la forme qui convient pour donner force à ces actes d'écriture et à ces objets écrits. En somme, ces pages esquissent une anthropologie de l'écriture, en regardant ce
  • un monde: des slogans et mots d'ordre, des rayados et des papelografos, des lâchers d'écrits et de poèmes, de la bombe-spray et des brosses, des banderoles et des affiches, entre autres. L'étude du processus d'appropriation de ces pratiques par des
  • 2014