inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (2 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Recherches historiques et archéologiques sur la ville de Damiette du VIIe au XIXe siècles : analyse de l'urbanisme et des architectures islamiques
  • styles architecturaux. Ce sont ces derniers qui m'intéressent dans la présente recherche. Le siècle présent a connu un grand intérêt porté à l'étude des monuments islamiques dans certaines régions égyptiennes. Mais Damiette, malgré son importance, n'a
  • , j'ai continué mon travail en me fixant trois axes de recherches parallèles: les références écrites, le travail de terrain et les documents, manuscrits et cartes. L'essentiel du travail consistait à relever les restes des monuments, de souks, de
  • bâtiments destinés à l'habitat, d'édifices religieux ou de constructions destinées à la défense de la ville, tels que les enceintes, murailles ou forteresses. Puis je les ai décrits et comparés aux descriptions figurant dans les sources anciennes. De même
  • , j'ai proposé une idée de ce que pouvait être l'urbanisme de la ville et les styles architecturaux depuis la conquête islamique et jusqu'au XIXe siècle. En accomplissant ces recherches sur la ville de Damiette, j'ai voulu sortir à la lumière du jour et
  • sur le terrain de la réalité, une visualisation provisoire de la ville dans son intégralité. J'ai décelé et éduqué les habitants, je vais procéder à la re-planification d'une des anciennes rues.
  • Damiette est une ville qui a existé depuis l'Egypte antique et jusqu'à nos jours. Son importance historique a pour source sa situation stratégique. Les divers évènements que la ville a traversés ont profondément affecté son urbanisme ainsi que ses
  • 2013
  • Le Caire des migrants africains chrétiens : impasse migratoire et citadinités religieuses
  • Le Caire
  • L’Égypte connaît depuis les années 1990 une immigration africaine plurielle. Des migrants africains aux origines, aux motivations et aux statuts variés ont aujourd’hui rejoints les réfugiés soudanais et de la Corne de l’Afrique, précédemment
  • installés au Caire. La majorité d’entre eux sont de confession chrétienne et expérimentent la situation de minorité noire et celle de minorité religieuse. Ce travail vise à démontrer comment depuis 2004-2005, les institutions gouvernementales, européennes et
  • onusiennes ont participé à la construction d’une impasse migratoire et comment dès lors, de nouvelles modalités d’installation urbaine ont dû être inventées par les migrants, qui, initialement, ne comptaient pas rester sur place. Le second objectif est
  • d’analyser la manière dont divers acteurs humanitaires (anciennes Églises missionnaires et ONG confessionnelles) tentent aujourd’hui de se mobiliser afin d’assister ce public, délaissé par les autorités égyptiennes. Enfin, il s’agit de démontrer comment ces
  • Africains réussissent aussi à s’approprier leurs propres territoires et à trouver des ressources leur permettant de mieux vivre la ville d’accueil. À partir d’observations et d’entretiens avec les migrants, leurs relations au territoire ont été interrogées
  • . Cette approche qualitative ainsi que la notion de « citadinité » (la relation dialectique entre les individus et la ville) ont permis de mettre en avant le rôle du christianisme dans ces processus d’ancrage urbain. En effet, le religieux, sous ses formes
  • 2013
  • Le Caire