inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (31 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre Par ville ? Par pays ? Par continent ?
  • Brises thermiques et risque de pollution dans la région de Beyrouth
  • Située sur la rive Est de la mer méditerranéenne, la région de Beyrouth est soumise aux brises de mer et de terre en période estivale. En présence de ces circulations, la pollution atmosphérique devient complexe en raison des interrelations entre
  • mesures. Les bases théoriques de ces types de circulation et la diversité géographique de notre milieu d'étude étaient l'objet de la première partie. La deuxième partie présente la démarche adoptée pour prendre en compte la relation entre l'atmosphère, les
  • brises, la pollution et le milieu. Une troisième partie analyse les conditions favorables à l'apparition des brises aux échelles synoptique et régionale. Et une quatrième partie traite les variabilités spatio-temporelles des brises en relation avec la
  • Le système des villes moyennes du sud du Chili, vers la construction de nouveaux espaces de relations ?
  • La question des villes moyennes ou intermédiaires a été largement débattue, en raison de la difficulté à établir leur définition. Un système de villes moyennes particulier est situé au sud du Chili, constitué par les régions de La Araucanía, Los
  • Ríos et Los Lagos. Ce système présente une configuration spatiale plutôt monocentrique, où les interactions entre villes sont développées à l'intérieur de chaque région et, par conséquence, les liens transfrontaliers sont faibles voire inexistants. Les
  • polycentrisme pour l'ensemble du système a été estimé moyen à faible. Cette situation est encore plus dramatique au sein de chaque espace régional. Les relations spatiales entre centres urbains se réalisent à deux échelles. Dans la première, trois types
  • d'organisation spatiale se mettent en place et dans la deuxième, trois types d'organisation spatiale ont lieu entre des paires de nœuds du réseau.
  • centres urbains à l'intérieur de chaque région développent différents types de configuration spatiale, tant à un niveau régional et que local. Cette thèse a cherché à comprendre les concepts de ville intermédiaire ou moyenne et à les stabiliser, pour
  • Dynamique socio-spatiale de la ville de Bamako et environs
  • vision des centres urbains contribue à l’amplification de l’exode rural dans ces régions, où la macrocéphalie reste une réalité. À l’instar de beaucoup de pays de l’Afrique subsaharienne, il existe un déséquilibre de la hiérarchie urbaine au Mali. Bamako
  • des villages bien avant l’an 2000. L’année 2000 a été marquée par un démarrage de la croissance urbaine de ces localités. Entre 1999 et 2006, la tache urbaine des communes environnantes a évolué en moyenne de 17 %. Ce rythme de croissance de 17 % en
  • sept ans est assez soutenu, et reflète l’influence de Bamako sur ces localités, sachant que les dernières réserves importantes de Bamako ont été consommées entre 1998 et 2000. Entre 2006 et 2014, la tache urbaine de ces localités a évolué en moyenne de
  • Les capitales Africaines font face à une croissance urbaine grandissante qui s’accompagne de multiples défis. Ces villes sont de plus en plus perçues par les ruraux comme la destination idéale pour échapper à la précarité du milieu rural. Cette
  • la capitale Malienne représente 55,3 % de la population urbaine du pays (INSTAT, 2009). Les villes secondaires du pays sont moins dynamiques et attirent de moins en moins les ruraux compte tenu de leurs niveaux de développement. La centralisation de
  • tous les grands équipements et sièges d’institutions importants du pays à Bamako fait qu’elle est la destination favorite des ruraux. L’urbanisation accrue de la ville se traduit spatialement par un étalement croissant. En vingt-huit ans, la tache
  • Mécanismes et enjeux de la différenciation sociale des immigrés burkinabe dans la construction d’une citoyenneté en côte d’ivoire. : Cas des habitants du village de Koudougou
  • immigrés vivant en zone rurale ivoirienne. La Côte d’Ivoire, terre historique de migrations diverses, jouissant d’une stabilité politique et socio-économique remarquablement apprécié, dans toute la sous région Ouest Africaine, a connu ces dernières années
  • une succession de crises sociopolitique, qui a créer une fracture entre ses habitants vivant jadis en harmonie. Cette situation est liée pour beaucoup à la différenciation sociale et à l’exclusion d’une partie de sa population d’origine étrangère
  • Ce travail de recherche s’inscrit dans une étude portant sur l’histoire des migrations en Afrique de l’ouest. De l’axe Burkina Faso /Côte d’ivoire et plus particulièrement des mécanismes d’intégration et de construction de la citoyenneté des
  • . Cette population d’étude, caractérisée par les immigrés burkinabés du village de Koudougou dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire, nous orienteras dans notre recherche à travers la compréhension de leur trajectoire de migration, la différenciation
  • sociale dont ils sont victimes dans leur lieu de sédentarisation et les mécanismes qu’ils mettent en place pour construire leur citoyenneté, en contournant les restrictions mis en place par la communauté d’accueil.
  • Les Polonais d'Afrique du Sud et leur identification nationale : le cas des immigrants polonais de la ville du Cap
  • présentation historique et sociologique de mon terrain de recherche : l'Afrique du Sud en général, mais aussi les particularités de la région du Cap. Cette contextualisation comprend : l'organisation spatiale du Cap, la problématique interethnique dans la
  • polonaise au sein de la collectivité polonaise du Cap, et le processus de la transmission de l'identification nationale entre les générations. Dans mes résultats, je présente non seulement les différents types d'attachement au pays d'origine observés chez
  • phénomènes qui peuvent retenir l'attention des sociologues. Cette recherche s'applique à repérer la dimension identitaire de ces phénomènes dynamiques avec l'exemple des trois vagues migratoires des Polonais habitant la ville du Cap. En alliant les techniques
  • qualitatives de recherche en sciences sociales et la tradition de l'Ecole de Chicago de collecte des données, je présente l'évolution de l'attachement au pays d'origine, ainsi que différents types d'identité plurielle. La première partie est consacrée à la
  • réalité post-apartheid, les conséquences urbaines des préjugés sociaux, et l'identification distinctive éventuelle des habitants de la ville du Cap par rapport au reste de l'Afrique du Sud. Dans la deuxième partie, je m'intéresse à la dimension diasporique
  • de la communauté polonaise au Cap. A cette fin, j'examine les structures qui constituent l'une des facettes des Polonais du Cap : les organisations soumises à des processus de diasporisation. Elles ne sont pas à confondre avec les phénomènes de
  • quatre-vingt-dix à l’initiative des associations de jeunes de la région dakaroise avec le soutien d’une grande ONG canadienne. Cette thèse étudie les usages de cette émission par les citoyens locaux dans les trois domaines principaux où les militants et
  • Ayant pour ambition de « rendre la parole » aux populations déshéritées de la ville de Pikine, banlieue de la capitale sénégalaise, Débat local est l’émission politique interactive de la radio communautaire Air’Jeunes fondée à la fin des années
  • promoteurs de la démocratie participative s’attachent à développer des dispositifs d’action citoyenne visant à corriger les défauts et insuffisances du gouvernement représentatif au regard de l’idéal démocratique : la place des citoyens dans le système de
  • production des biens publics locaux, les relations symboliques entre les élus et les électeurs et l’espace public de débat sur les politiques publiques et l’action des représentants. À partir d’une étude de terrain à caractère ethnographique menée en trois
  • séquences de 2006 à 2011 dans les studios de la radio et sur les lieux d’écoute de l’émission, il apparaît que si l’émission a permis à des formes de contestation du pouvoir local de s’exprimer publiquement sans médiation, la réalisation du projet originel
  • laissant peu de place au débat argumenté : le journalisme antagonique des grands groupes privés et de la petite presse du secteur informel et le journalisme légitimiste du groupe public. En dépit de leur attachement militant au projet, les responsables de
  • Habitat et mode de vie de la vallée du Drā (Maroc) : le village d'Asrir n'llemchane
  • terminer, nous évoquons les transformations de cet habitat en tension entre tradition et modernité. Elles sont marquées à la fois par l'usage de techniques et de matériaux constructifs différents et par les modifications profondes de l'environnement local
  • Cette thèse traite de l'architecture d'un village du Sud présaharien au Maroc, avec l'objectif de comprendre les origines et le développement de l'architecture traditionnelle dans cette région dans son contexte culturel et historique. Le village
  • choisi ici comme exemple représentatif est le qsar d'Asrir n'Ilemchane dans la vallée du Drā. Cette agglomération est un exemple très spécifique de ces groupements fortifiés aux maisons mitoyennes à puits de lumière central. Au-delà de la dénomination
  • qui l'habitent, principalement deux, les Draoua ou Haratines, habitants originels, agriculteurs-jardiniers de l'oasis, et les Berbères Ayt Ātta, semi-nomades transhumants de la montagne proche, le jbel Saghro, installés plus récemment, comme
  • protecteurs des sédentaires. Après une présentation du contexte naturel et historique de la vallée et de son peuplement composite, notre démarche de recherche s'appuie sur une documentation architecturale détaillée, relevés et dessins, d'une trentaine de
  • perspective avec le mode de vie et l'organisation sociale de la population, en lien avec l'agriculture de palmeraie et le système d'irrigation. L'analyse des maisons a permis de forger des hypothèses sur le développement du village et de son enceinte au cours
  • En 1988, le Bassin du fleuve Sénégal au Mali a vu la mise en service d’un barrage par l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS). L’objectif principale est la production d’énergie électrique partagée entre : le Mali (52%), le
  • Sénégal (33%) et la Mauritanie (15%). Mais l’apparition de cet ouvrage constitue une perturbation profonde dans l’organisation et le fonctionnement des espaces riverains. Les territoires autour du Bafing, affluent où se localise le barrage, se trouvent
  • professionnels venus des régions du Centre du Mali, particulièrement de Mopti et de Ségou. Le lac devient ainsi une immense réserve de poissons avec des tailles plus importantes par rapport à ceux capturés dans les affluents du Bafing, du Bakoye, ou même du
  • fleuve Sénégal. En amont du barrage, la pêche devient la première activité économique poussant des jeunes agriculteurs et éleveurs «autochtones» à une reconversion professionnelle pas toujours aboutie. Les campements de pêcheurs occupent un ancien site
  • des villages déplacés lors de la construction du barrage. Trente-trois villages sont actuellement réinstallés en aval du barrage dans le finage d’autres hameaux préexistants. Cette cohabitation bouleverse l’occupation de l’espace et entraine des
  • tensions foncières. Certains sites comme Manantali à 5 km du barrage en sont les grands bénéficiaires. Ce village s’est transformé en un véritable « centre-rural », en accueillant les cadres et les ouvriers qualifiés et toute la main d’œuvre venus du Mali
  • Régions polaires
  • Régions polaires
  • Géographie de la santé
  • les géographes qui font la région
  • autres régions françaises
  • image de la ville
  • Du tourisme informel à la mise en tourisme d'un littoral. Les effets spatiaux. Cas de la région littorale d'Azeffoun (Kabylie occidentale, Algérie).
  • La thèse porte sur le tourisme interne dans la société algérienne, en focalisant l’attention sur les effets spatiaux. La région étudiée correspond à la bande littorale qui s'étend, dans la partie occidentale de la Kabylie, de part et d'autre de la
  • armature à l'occupation de l’espace, avec de nouvelles formes de production du cadre bâti. Les facteurs à l'origine de cette urbanisation sont multiples et ils sont générés particulièrement depuis que la région est devenue une destination très fréquentée
  • de l’espace, et de production et d’organisation du bâti, qui se manifestent aujourd'hui tout au long de cette région littorale d'Azeffoun. Ces signes du tourisme dans la nouvelle manière de concevoir et d'occuper l'espace aujourd’hui dans la région
  • caractérise aujourd'hui la région rappelle beaucoup celle propre aux espaces touristiques en zones littorales. Les nouvelles constructions se distinguent par : la géométrie des façades où nous voyons un jeu de décrochements dans la volumétrie avec de larges
  • mini-terrains de jeux, ou encore des piscines. Il s'agit alors pour nous, à travers cette thèse, de démontrer la capacité du pouvoir du tourisme dans la transformation de cette région littorale d'Azeffoun, principalement sur le plan de l'occupation de
  • littorale d'Azeffoun se repèrent sur de multiples plans. D'abord, dans le choix des sites d'installation :la construction d'un nombre important d'infrastructures touristiques – hôtels, restaurants, résidences touristiques, maisons à location touristique
  • Sud-Est de la France
  • Régions karstiques
  • Les stratégies d'adaptation à la congestion automobile dans les grandes métropoles : analyse à partir des cas de Paris, São Paulo et Mumbai
  • automobile comme une perturbation interne du système automobile. A partir d'une approche systémique et comparative, nous étudions les manifestations sociales, spatiales et temporelles de la congestion automobile en Île-de-France et dans deux régions
  • ménages motorisés de ces métropoles s'adaptent à la congestion et interagissent. Pour cela, nous menons une évaluation de la politique de transport de ces régions, enquêtons sur les stratégies des entreprises et des associations, et réalisons une enquête
  • L'objectif de cette recherche est d'analyser le rôle de la congestion automobile dans la vie quotidienne des ménages motorisés des grandes métropoles. La congestion est-elle plus intense dans les grandes métropoles des pays émergents ? La situation
  • dans ces grandes métropoles préfigure-t-elle l'avenir de l'Île-de-France, compte tenu d'une offre viaire qui se stabilise et d'une multiplication des déplacements automobiles de banlieue à banlieue ? Nous partons de la définition de la congestion
  • métropolitaines de pays émergents, São Paulo au Brésil et Mumbai en Inde. L'étude s'appuie sur les enquêtes de déplacements des ménages et les données du trafic. Puis, nous examinons comment la puissance publique, les acteurs collectifs intermédiaires et les
  • L'évolution des mangroves de la Basse Casamance au Sud du Sénégal au cours des 60 dernières années : surexploitation des ressources, pression urbaine, et tentatives de mise en place d'une gestion durable
  • politique propre à la région expliquent aussi cette situation. On remarque ainsi qu’au fil des années la mangrove péri-urbaine de Ziguinchor ne cesse de perdre des surfaces. Pourtant depuis les années 1990 l’amorce de la prise de conscience croissante de son
  • d’une base de données sur l’évolution des unités du sol de la région péri-urbaine de Ziguinchor.
  • La dégradation de la mangrove de la Casamance a fortement été influencée par des contraintes physiques. Mais c’est l’étalement des villes du fait de la croissance démographique, les importants prélèvements de ses ressources par les populations et la
  • importance écosystémique a conduit à la multiplication de projets de la part des organismes de développement et de protection de l’environnement pour endiguer ce phénomène. Il ressort en revanche à la suite d’enquêtes réalisées sur le terrain auprès des
  • populations et des opérateurs du développement que ces initiatives et notamment les reboisements de la mangrove n’ont pas toujours eu les résultats escomptés, et cela en raison de leur faible acceptabilité sociale, de l’existence de grandes disparités dans
  • l’exécution des travaux et dans la répartition des moyens de travail. Au regard de ces difficultés, des pistes de travail sont alors proposées et notamment un Système d’Information Géographique (SIG) qui permet de faire un état actualisé des changements de
  • La mise en tourisme du patrimoine khmer de la province de Siem Reap au Cambodge : aide à la lutte contre la pauvreté ou facteur de paupérisation?
  • Le Cambodge, petit pays d’Asie du Sud-Est correspond à l’une des nations les plus pauvres de la planète. Pourtant le pays demeure très riche sur le plan patrimonial, notamment dans la province de Siem Reap, berceau des temples d’Angkor. Ces vestiges
  • archéologiques classés sur la liste du patrimoine mondial, fierté du peuple khmer attire chaque année près de 2 millions de visiteurs. Cette province du Cambodge est devenue alors en l’espace d’une vingtaine d’années la province la plus dynamique du pays sur le
  • plan économique et attire des migrants en provenance des autres provinces du Cambodge. Pourtant malgré ce dynamisme, la province de Siem Reap demeure la plus pauvre du pays en termes de développement humain. Devons nous déduire que, dans le cas de pays
  • celle existant dans les provinces et les régions d’où proviennent les migrants ? Le tourisme de masse est-il responsable de ce phénomène de paupérisation ? Le tourisme durable peut-il renverser cette tendance ?
  • Recherches historiques et archéologiques sur la ville de Damiette du VIIe au XIXe siècles : analyse de l'urbanisme et des architectures islamiques
  • styles architecturaux. Ce sont ces derniers qui m'intéressent dans la présente recherche. Le siècle présent a connu un grand intérêt porté à l'étude des monuments islamiques dans certaines régions égyptiennes. Mais Damiette, malgré son importance, n'a
  • Damiette est une ville qui a existé depuis l'Egypte antique et jusqu'à nos jours. Son importance historique a pour source sa situation stratégique. Les divers évènements que la ville a traversés ont profondément affecté son urbanisme ainsi que ses
  • bâtiments destinés à l'habitat, d'édifices religieux ou de constructions destinées à la défense de la ville, tels que les enceintes, murailles ou forteresses. Puis je les ai décrits et comparés aux descriptions figurant dans les sources anciennes. De même
  • , j'ai proposé une idée de ce que pouvait être l'urbanisme de la ville et les styles architecturaux depuis la conquête islamique et jusqu'au XIXe siècle. En accomplissant ces recherches sur la ville de Damiette, j'ai voulu sortir à la lumière du jour et
  • sur le terrain de la réalité, une visualisation provisoire de la ville dans son intégralité. J'ai décelé et éduqué les habitants, je vais procéder à la re-planification d'une des anciennes rues.
  • Laghouat : de l’oasis à la fabrication durable de la métropole.
  • . D’où un manque d’attention portée aux recherches de morphologie urbaine effectuées à l’étranger aux recherches des oasis de la région en Maroc et Tunisie. Mais aussi cette recherche met l’évaluation au regard du modèle sont des modèles algérien des
  • Cette recherche vise à identifier le champ disciplinaire de la morphologie urbaine. Notre démarche morphologique a étudié plusieurs éléments : l’étalement urbain s’implante autour de l’oasis de l'intra-muros à la périphérie par ces capacités de ses
  • zones nouvellement urbanisées. Notre analyse porte sur la ville contemporaine, marquée par la mutation des territoires sahariens et la nouvelle configuration des espaces urbains modernes, où la grande concentration de population a profondément
  • déstabilisé le paysage organique de l’oasis. L’analyse morphologique permet aussi d’évoquer les positions d’aménagement et d’urbanisme d’origine étatique algérienne, relevant de la promotion de l’oasis en chef-lieu de wilaya, et de la proximité du pôle
  • d’hydrocarbures de Hassi R'mel ; qui participent à l’affirmation de l’image du pouvoir économique et politique de l’Algérie nouvelle. En montrant son relatif délaissement, en particulier par la planification urbaine trop décalé de la théorie traditionnelle urbaine
  • oasis de Ghardaïa, Béchar et Biskra pourrait éclairer les politiques d’aménagement par les enjeux urbanistiques. Cette approche stimulante rendant compte du renouvellement physique des villes comporte pourtant des dimensions à la fois théorique
  • Au Sénégal les risques naturels constituent une préoccupation majeure. Au regard des deux dernières décennies, ces phénomènes ont connu une réitération grandissante. Ils affectent presque toutes les régions du pays, particulièrement Dakar et sa
  • banlieue. En période estivale, deux types d'événements majeurs souvent concomitants (inondations pluviales et submersions marines) affectent la ville de Rufisque. Le diagnostic de ces phénomènes naturels passe par une démarche inductive qui s'appuie sur
  • deux approches approche naturaliste et approche historique. La compréhension du mécanisme et l’évolution en fréquence/intensité de ces risques s'adosse sur des travaux qui visent à : 1) faire l’inventaire des événements passés et récents d’où peuvent
  • être extraits les seuils de précipitations et ceux météo-marins à partir desquels il y a eu des dégâts; 2) caractériser les facteurs responsables des aléas en faisant la part des facteurs de prédisposition, des facteurs de déclenchement, mais également
  • des facteurs d'aggravation; (3) déterminer, les espaces qui ont été affectés à partir d’indicateurs morphologiques; (4) réaliser la carte des zones inondables et les cartes des risques d’inondations à l’échelle des communes de Rufisque; (5) présenter
  • les mesures de mitigations et les éléments pouvant aider à la prise de décision et à l’élaboration de PPRI (Plan de Prévention du Risque d'Inondation) et de PPRSM (Plan de Prévention du Risque Submersion Marine)
  • Région Andine
  • Région Rhône-Alpes