inscription
PORTAIL D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

Résultats de la recherche (31 résultats)

Affinez votre recherche

Par Collection Par Auteur Par Date Par Sujet Par Titre
  • Les écoulements du congo à Brazzaville et la spatialisation des apports
  • Brazzaville est le résultat du mélange des eaux des hémisphères Nord et Sud; on peut donc découper cet hydrogramme pour retrouver les origines des eaux. Période d'étude 1987-1992.
  • Le Congo est le 2ème fleuve du monde par son débit. Son régime, très régulier, montre une forte tendance à la baisse depuis une vingtaine d'années. Les ressources en eau présentent un déficit de 10% par rapport à la moyenne. L'hydrogramme du Congo à
  • Hydrologie du bassin de l'Amazonie
  • Amazonas rio ; Amazonie ; Amérique du Sud ; Bassin-versant ; Bilan hydrique ; Débit ; Ecoulement ; Ecoulement fluvial ; Hydrologie fluviale ; Pluviométrie ; Ressource en eau
  • Afrique ; Amazonas rio ; Amazonie ; Amérique du Sud ; Bassin-versant ; Charge solide ; Congo fleuve ; Congrès ; Cours d'eau ; Dynamique fluviale ; Fluviatile ; Hydrochimie ; Hydroclimatologie ; Hydrodynamique ; Hydrologie fluviale ; Hydrosystème
  • 2 parties principales: la 1ère, exclusivement consacrée au bassin du Congo-Zaïre, avec 19 articles traitant de l'hydroclimatologie du bassin congolais, des flux de matière du fleuve Congo et de la contribution de ses principaux affluents; dans la
  • Les apports détritiques terrigènes dans la cuvette lacustre du Niger etre Mopti et Kona (République du Mali)
  • Analyse sédimentologique d'alluvions prélevées dans le chenal de la cuvette entre Mopti et Kona, et dans le cours inférieur du Niger et du Bani. La fraction d'origine fluviatile est issue du démantèlement des grès horizontaux précambriens et des
  • formations granito-gneissiques et birrimiennes situés dans la partie supérieure du bassin du Niger et du Bani. La fraction d'origine éolienne provient de la déflation des grands ergs situés au nord de la cuvette d'où elle a été amenée par l'Harmattan.
  • Modulation annuelle et fluctuations interannuelles des précipitations sur le bassin versant du Congo
  • La densité du réseau pluviométrique utilisable pour la période 1951-1989 sur le bassin-versant du Congo à Brazzaville est une des plus faibles d'Afrique. Les données de pluies manquantes sont calculées par interpolations entre postes voisins, à
  • partir de la méthode du vecteur régional à l'intérieur de 11 unités climatiques. 4 grandes zones d'influences climatiques différentes sont distinguées dans le bassin du Congo. Comparaison des régimes mensuels moyens de pluie pour les périodes 1930-1959 et
  • Les effets hydrologiques du déboisement de la forêt amazonienne et d'utilisations alternatives du sol
  • Bassin-versant ; Déboisement ; Défrichement ; Eau du sol ; Ecoulement ; Expérimentation ; Forêt ; Guyane française ; Régime hydrique ; Utilisation agricole du sol ; Utilisation du sol ; Zone intertropicale
  • Différentes expérimentations ont été réalisées (de 1977 à 1987) à diverses échelles pour caractériser et quantifier les effets d'un déboisement mécanisé de la forêt amazonienne et de différentes utilisations du sol correspondant à des scénarios de
  • Distribution de la granulométrie et de la minéralogie de la charge de fond sableuse du bassin de l'Oubangui (République Centrafricaine et République du Congo): implications sur l'origine et la dynamique sédimentaire des alluvions de l'Oubangui
  • Analyse granulométrique et minéralogique d'environ 400 échantillons de sables alluviaux prélevés dans le bassin de l'Oubangui. Ces sables proviennent de l'érosion des formations du bassin du Mbomou et du bassin d'Uélé. L'Oubangui n'a pas la force
  • érosive suffisante pour creuser son lit. Les apports de certains affluents sont précisés ainsi que les zones du bassin-versant de l'Oubangui où les processus d'érosion sont actuellement actifs.
  • 2 campagnes d'échantillonnage des eaux du bassin du Congo permettent de préciser les concentrations en or et les flux de transfert dans ce bassin. Rôle des eaux de ruissellement lors des épisodes de crue. 2 régions sources: bassins du Giri et du
  • Kasaï. L'or pourrait être transporté par des espèces peu stables, dont la décomposition permet son redépôt dans le bassin même ou proche des exutoires. Le bassin du Congo exporte environ 6 tonnes d'or par an vers l'Atlantique.
  • Dynamique actuelle des sables de la Likouala aux herbes: implications sur la paléohydrographie du bassin inférieur de la Sangha (République du Congo)
  • Analyse granulométrique et minéralogique de 56 échantillons de sables prélevés sur plus de 500 km dans l'axe du chenal de la Likouala. La forte méandrisation du cours inférieur entraîne, en raison de l'affouillement des alluvions au niveau des
  • Dynamique sédimentaire de la charge de fond sableuse du cours moyen et inférieur de la Sangha (République du Congo)
  • Analyse granulométrique et minéralogique effectuée sur des échantillons de sable prélevés sur tout le cours moyen et inférieur de la Sangha, affluent de droite du Congo. Les sables qui parviennent au fleuve Congo proviennent, pour leur majorité, de
  • l'érosion des formations plio-quaternaires de la cuvette congolaise; l'érosion se manifeste à des degrés divers le long de 4 secteurs du cours moyen et inférieur de la Sangha.
  • Fonctionnement hydrologique de la cuvette lacustre du Niger et essai de modélisation de l'inondation du delta intérieur
  • La cuvette lacustre du Niger constitue un hydrosystème particulier caractérisé par ses nombreux effluents, lacs et plaines d'inondation d'une part et des conditions climatiques sahéliennes et semi arides d'autre part. Les pertes en eau annuelles
  • , dues à l'évaporation, varient de 40 km3 à 6 km3 soit 47% des entrées en période humide et seulement 32% en période sèche, du fait de la réduction des zones inondées. Données 1925-1991.
  • Premiers résultats sur la distribution et le bilan des éléments majeurs dissous dans la cuvette lacustre du fleuve Niger (Mali) (année 1990-1991)
  • Cette étude s'intègre dans le programme EQUANIS visant à estimer les apports du Niger au delta central, à y modéliser le bilan hydrique et à mettre en place une surveillance de la qualité des eaux dans la cuvette lacustre. 11 stations d'observation
  • et de prélèvement ont été mises en place en juillet 90. Les eaux du Niger et du Bani sont peu minéralisées. On constate un assez bon équilibre entre les apports au delta et les sorties.
  • Premiers résultats sur la mesure des flux de matières dissoutes et particulaires dans les apports du Niger au Sahel
  • Etude menée depuis 1990 sur le haut bassin du Niger et dans sa cuvette lacustre. De faibles concentrations des matières en suspension sont observées. Dans la traversée du Delta intérieur, environ 1/4 des charges en suspension et dissoutes se dépose
  • dans les plaines d'inondation sur un flux global des entrées de 2,2 millions de t. en 1992-93. Les variations saisonnières de ces flux montrent des comportements différents des parties amont et aval du Delta intérieur.
  • Caractérisation chimique de la fraction organique des suspensions du fleuve Congo
  • Dans la perspective de l'étude d'un bilan de l'apport du Congo au milieu océanique, les paramètres généraux, matières en suspension et carbone organique particulaire, ont été déterminés à partir d'échantillons d'eau filtrée et centrifugée. On note
  • un comportement différent selon la crue et l'étiage. Les crues du Kasaï apportent un matériel de nature différente de celle des suspensions de l'Oubangui. L'analyse qualitative des particules de nature ligneuse permet de préciser et de reconnaître
  • , dans l'apport solide, la nature taxonomique de la végétation dominante du bassin-versant.
  • Erosion chimique du bassin versant du Congo: variabilité spatio-temporelle des flux de CO2 consommé par altération de la croûte continentale
  • Afrique ; Bassin-versant ; Congo ; Cycle du carbone ; Dioxyde de carbone ; Distribution spatiale ; Dynamique fluviale ; Débit ; Erosion chimique ; Géochimie ; Modélisation ; Météorisation ; Oubangui ; Zone intertropicale
  • Les études du PEGI sur le bassin du Congo-Zaïre dans le contexte déficitaire des ressources en eau de l'Afrique humide
  • qu'un retour à la normale du régime des pluies paraît amorcé. Le déficit annuel des ressources en eau est passé de 7% pour la décennie 70 à 16% pour la décennie 80. Les maximums annuels de crue sont plus faibles. Ce tarissement s'est considérablement
  • Chimie des eaux du fleuve Congo à Brazzaville et de l'Oubangui à Bangui (années 1988 à 1992)
  • Point sur la méthodologie et les résultats analytiques obtenus sur les matières minérales dissoutes du Congo et de l'Oubangui. Résultats de l'étude des variations de la composition chimique de la matière minérale dissoute pour les années 1988 à 1992.
  • Données sur les transports du Niger moyen entre Kandadji et Niamey
  • Initié en 1976 par un projet de barrage à proximité de la frontière malienne, le contrôle des transports du fleuve Niger s'est poursuivi durant près de 10 ans. Le transport en suspension, faible toute l'année, connaît 2 maxima: celui de l'hivernage
  • Chimie du fleuve Tocantins et de rivières côtières de l'Est du Para (Brésil)
  • Concentrations, fluctuations saisonnières et flux de carbone dans la bassin du Congo
  • Afrique ; Bassin-versant ; Biogéochimie ; Charge en solution ; Charge en suspension ; Charge solide ; Congo ; Cycle du carbone ; Dynamique fluviale ; Ecosystème ; Forêt ; Géochimie ; Hydrochimie ; Matière organique ; Régime hydrologique ; Savane
  • Calcul des flux de carbone organique dissous et particulaire exportés pour l'année 1992 par 2 bassins-versants au couvert végétal différent, l'Oubangui (zone de savane) et la Ngoko (zone de forêt). L'origine du carbone est discutée en fonction des